A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Mai 2018 8:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 11 Mars 2018 9:17 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1703
Localisation : Lyon-Vénissieux
Bonjour !

Quelles ont été en France de 1830 à 1914 les personnalités politiques ou intellectuelles qui se sont particulièrement opposées à la colonisation par la France de territoires étrangers ? (en Afrique, en Asie, en Océanie)
Quels étaient les arguments qu'ils faisaient valoir ?
Il me semble que par exemple Clemenceau s'était opposé à la participation de la France à l'expédition d’Égypte menée par les anglais dans les années 1880, et que d'autres hommes politiques préféraient que l'on se concentre sur le territoire national plutôt que de divertir son attention sur d'autres continents.
Certains libéraux tels Frédéric Bastiat se sont opposés à la conquête de l'Algérie, en partie au nom de la critique des dépenses de l'état.

Si vous avez des lumières sur ce sujet....
:mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 10:54 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6633
Pouzet a écrit :
Il me semble que par exemple Clemenceau s'était opposé à la participation de la France à l'expédition d’Égypte menée par les anglais dans les années 1880

Clemenceau était un adversaire acharné de la colonisation. Par principe moral, d'abord : on n'a pas à imposer notre langue et notre culture par la conquête, les armes, et souvent les massacres, à des peuples qui ne nous demandent rien et seraient mieux sans nous. Je dirais que c'est l'ancien anarchiste qui parle, parce qu'à l'époque le discours "on leur apporte la civilisation" est partagé par la majorité des Français.

En second lieu, Clemenceau est déjà le patriote qui n'a pas digéré la défaite de 1870 et pense revanche. Il considère la colonisation comme un dérivatif, qui mobilise des ressources et des hommes qui devraient être utilisés à développer la métropole.

Enragé sur ce sujet, Clemenceau n'aura de cesse de faire tomber Jules Ferry - le promoteur du "dérivatif" colonial - et finira par y contribuer fortement.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 10:56 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1413
Localisation : Orne
Jean Jaurès était d'abord plutôt colonialiste.
Puis il est devenu anticolonialiste, en connaissant mieux l'Afrique et l'Asie, et en s'opposant aux interventions militaires, notamment au Maroc.
http://www.jaures.eu/syntheses/jaures-e ... onialisme/
http://histoirecoloniale.net/Jaures-et- ... lisme.html .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 11:20 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2653
Il y a aussi les gens de "droite",nationalistes opposés à" Ferry Tonkin" qui tiennent le langage "il nous offre des serviteurs alors que nous avons perdu des frères"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 11:35 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4755
Localisation : Allemagne
Pouzet, je suis curieux de connaître les réponses que vous allez recevoir à votre demande.
Quand, dans le temps j'avais réfléchi à la question, je m'étais aperçu que l'engouement colonial était partagé par de nombreuses composantes de la société française avec des motivations diverses.
Les républicains, gens de gauche et francs-maçons : il faut faire connaître à ces peuples les grandes valeurs universelles de la révolution de 1789.
Les cléricaux et le clergé : il faut évangéliser ces enfants de Dieu qui ignorent la vraie foi.
Les militaires : fini la vie monotone de garnison et les tirs sur des cibles en carton, vivement l'action et la gloire.
Les milieux d'affaires : on va pouvoir vendre notre camelote et nous procurer des produits locaux.
Il parait que la frange la plus réservée ou hostile étaient les hobereaux propriétaires terriens, ou bien certains ultra-nationalistes pensant que si on se tournait vers la conquête coloniale on oublierait les provinces perdues d'Alsace et de Lorraine.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 13:50 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6633
C'est vrai, c'était une quasi-unanimité. Clemenceau - avec quelques autres - est très atypique à l'époque. C'est une opinion marginale.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 15:19 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2653
Pour "les milieux d'affaires",je suis assez réservé car toutes les colonies n'étaient pas de bonnes affaires.Au début des années 1920,alors que c'était le "boom" économique mon père était jeune comptable pour des compagnies maritimes,son travail consistait à vérifier les comptes d'escales :on pouvait constater que toutes les lignes d'Afrique "noire" travaillaient à perte:bateaux quasi vides à l'aller comme au retour pour l'Algérie,la Tunisie,les frais étaient à peu près couverts.Seules lignes profitables celles vers l'Indochine,le bateaux là sont à pleine charge à peu près à l'aller comme au retour.....Globalement les comptes n'étaient excédentaires que grâce aux subventions de l'état pour le maintien de lignes régulières.En fait, ça donnait du travail à la marine et accessoirement aux chantiers navals,mais les réparations de guerre,après 1918 faisaient que de très nombreux navires "neufs"venaient d'Allemagne....En fait c'était plus le secteur de l'état qui était à fond "pour" car possibilités d'emplois et de carrières boostées par le volontariat pour les colonies......sans parler de cette "ânerie" de "force noire" :la République pure dans ses actes comme il se doit(n'est ce pas St Just ? )qui s'offre à moindres frais des mercenaires qui iront mourir pour les fils qu'elle et ses filles n'avaient pas .....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 16:58 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7287
Localisation : Provinces illyriennes
Il me semble donc que le titre du fil de discussion est mal choisi. Il y a davantage d'interventions des uns et des autres sur la colonisation, que sur le système colonialiste et son idéologie.
Le colonialisme ce n'est pas vraiment la même chose que la colonisation...
Je crois que Faget a bien résumé l'ensemble, rapidement sans aucun doute, mais clairement.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 17:07 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1703
Localisation : Lyon-Vénissieux
Oui en effet le résumé de Faget me semble très pertinent, il y avait aussi la crainte que si la France ne colonise pas des pays comme la Tunisie ou le Maroc ils ne soient colonisés par des puissances comme l'Italie ou l'Allemagne, la rivalité entre puissances européennes étant très forte.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 17:09 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4755
Localisation : Allemagne
Sir Peter, je ne contrarie pas vos allégations, mais vous parlez des années 1920. Or la question posée concerne l'opinion française au moment où la politique coloniale française se déclenche, c'est à dire au début de la III° république et à ce moment là les industriels et les commerçants pouvaient rêver. Il y a bien eu l'installation de factoreries et de comptoirs qui créaient un courant commercial. Evidemment ce n'étaient pas pour des produits de l'industrie lourde.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2018 20:19 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6633
Duc de Raguse a écrit :
Je crois que Faget a bien résumé l'ensemble, rapidement sans aucun doute, mais clairement.

+1

Et en effet, le débat tourne autour des personnalités opposées à la colonisation.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2018 9:54 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1190
Localisation : Corsica
JÉRÔME LOUIS a écrit :
.Un parti anticolonialiste se forme très tôt à la Chambre. Mené par l’économiste Hippolyte Philibert Passy, à l’instar de Jean-Baptiste Say, il dénonce inlassablement le coût excessif d’une telle entreprise et les entraves qu’elle poserait au libre commerce.
...
Le chef de la première division politique, Sérurier, regrette l’intervention de la France en Grèce. Il aurait fallu, selon lui, y laisser l’Angleterre et la Russie « se débrouiller ». Il n’approuve pas, non plus, l’expédition d’Alger, la France n’ayant pas l’esprit colonial, qu’il faut laisser aux Anglais et aux Espagnols

Page 47 :
LA QUESTION D’ORIENT SOUS LOUIS-PHILIPPE
Jérôme Louis. La question d’Orient sous Louis-Philippe. Histoire. Ecole pratique des hautes études -
EPHE PARIS, 2004
https://tel.archives-ouvertes.fr/file/i ... /THESE.pdf

Hippolyte Passy
wiki a écrit :
Le 13 mai 1849, il fut élu député dans l'Eure9 et dans la Seine10 et opta pour l'Eure. Il appuya le gouvernement présidentiel jusqu'au coup d'État du 2 décembre 1851. Il se retira alors de la vie politique et se consacra à des travaux d'économie politique, prenant position contre la colonisation, l'esclavage, et en faveur du libre-échange. Il était l'un des fondateurs de la Société d'économie politique (1845).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippolyte_Passy


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2018 13:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1190
Localisation : Corsica
On peut lire page 546 : La question d’Orient sous Louis-Philippe
Citer :
Théophile Gautier n’hésite pas. Il écrit depuis Alger le 19 août 1845 : « L’Algérie est un pays superbe où il n’y a que les Français de trop. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2018 17:06 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 359
Sir Peter a écrit :
Pour "les milieux d'affaires",je suis assez réservé car toutes les colonies n'étaient pas de bonnes affaires.Au début des années 1920,alors que c'était le "boom" économique mon père était jeune comptable pour des compagnies maritimes,son travail consistait à vérifier les comptes d'escales :on pouvait constater que toutes les lignes d'Afrique "noire" travaillaient à perte:bateaux quasi vides à l'aller comme au retour pour l'Algérie,la Tunisie,les frais étaient à peu près couverts.Seules lignes profitables celles vers l'Indochine,le bateaux là sont à pleine charge à peu près à l'aller comme au retour.....Globalement les comptes n'étaient excédentaires que grâce aux subventions de l'état pour le maintien de lignes régulières.En fait, ça donnait du travail à la marine et accessoirement aux chantiers navals,mais les réparations de guerre,après 1918 faisaient que de très nombreux navires "neufs"venaient d'Allemagne....En fait c'était plus le secteur de l'état qui était à fond "pour" car possibilités d'emplois et de carrières boostées par le volontariat pour les colonies......sans parler de cette "ânerie" de "force noire" :la République pure dans ses actes comme il se doit(n'est ce pas St Just ? )qui s'offre à moindres frais des mercenaires qui iront mourir pour les fils qu'elle et ses filles n'avaient pas .....



Les travaux de Jacques Marseille (Paris I) et Daniel Lefeuvre (Paris VIII) ont démontré que les colonies françaises furent un fardeau financier.

- deux années sur trois notre Empire coûtait plus qu'il ne rapportait.

- l'oeuvre civilisatrice voulue par Ferry et les partisans de la colonisation coûta au contribuable français l'équivalent de 7 Plans Marshall en moins d'un siècle

- 2,1 % du PIB était consacré en moyenne chaque année pour les colonies, c'est à dire trois fois plus que les recommandations de l'ONU pour l'aide au développement...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2018 18:42 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4755
Localisation : Allemagne
J'avais pensé à citer l'œuvre de Jacques Marseille, mais encore une fois la question posée se situe au début de l'ère coloniale de la III° république, alors que Marseille tire le bilan au bout de plusieurs dizaines d'années. Je persiste à dire qu'il y avait des entreprises françaises qui travaillaient avec les colonies pour des produits à faible valeur ajoutée, certes, mais qui aidaient à faire tourner une petite économie de province : cotonnades, quincaillerie, outillage, armes de chasse, etc...Les comptoirs et les factoreries permettait ce courant commercial.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB