A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Avr 2017 10:13

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 16 Nov 2006 7:16 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Postez ici les ouvrages récents ou ceux que vous jugez dignes d'intérêt sur la période.

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Nov 2006 11:54 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7112
Localisation : Provinces illyriennes
Un petit ouvrage très intéressant sur la guerre de Sécession et les Etats sudistes, plus précisément, auquel Fabien faisait allusion cet été :

Image

NOIRSAIN S., LA CONFÉDÉRATION SUDISTE: 1861-1865, Mythes et réalités, 2006, éditions économica.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Nov 2006 14:54 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Juil 2006 18:03
Message(s) : 236
Localisation : Cahors
A propos de la guerre de sécession, j'ai lu " La Guerre de Sécession ", Bruce Catton, Payot, 2002, qui est une édition en Francais d'un livre plus ancien. Il m'a paru complet.

_________________
Pour moi la vie va commencer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Avr 2007 9:50 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Avr 2004 16:02
Message(s) : 390
Localisation : Lille
Déplacé

Question sur a écrit:

Citer :
Wladimir Berelovitch, Le grand siècle russe : d’Alexandre 1er à Nicolas II, Découvertes Gallimard, N°474.

_________________
« L'âge que nous vivons est dangereux ; comme il serait ennuyeux s'il ne l'était pas. » John Steinbeck
« Liberté implique responsabilité. C'est pour ca que la plupart des hommes la redoutent » G.B.Shaw


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Jan 2008 15:45 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Image

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2008 15:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Prochainement en librairie:

Image

Présentation de l'éditeur:

Citer :
Le 1er mars 1881 Alexandre II, empereur de Russie depuis un quart de siècle, était assassiné. Ses meurtriers prétendront avoir rendu la justice au nom du peuple. Alexandre II était pourtant celui qui en 1861 avait donné la liberté au peuple en arrachant les paysans au servage, comme presque au même moment, aux Etats-Unis, Lincoln abolissait l’esclavage. Ces grands libérateurs l’ont payé de leur vie.
Mais ce règne est plus encore un temps d’exception pour la Russie attardée. Alexandre II a entrepris de rattraper l’Europe dans tous les domaines par un programme général de réformes, perestroïka du XIXe siècle qui préfigure celle de Gorbatchev à la fin du XXe siècle et qui se heurtera aux mêmes difficultés. Dans les mêmes années, une politique étrangère hardie a restauré la puissance russe brisée par la guerre de Crimée, et agrandi remarquablement l’espace de l’Empire.
Le célèbre roman d’amour du « tsar libérateur » et de Katia a parfois fait oublier que ce règne a été le « printemps de la Russie ». C’est le meurtre du 1er mars qui a empêché ce pays d’entrer dans la voie de la monarchie constitutionnelle et de devenir politiquement semblable aux autres pays d’Europe.
Révolution par en haut plutôt que révolution par en bas, tel a été l’enjeu du projet d’Alexandre II. Assassiné, il n’a pu aller au bout de son œuvre, mais il a « révolutionné » la Russie plus qu’aucun tsar.

Historienne de la Russie, Hélène Carrère d’Encausse, membre depuis 1991 de l’Académie française, dont elle est secrétaire perpétuel, a notamment publié aux éditions Fayard La Gloire des nations, Le Malheur russe, Nicolas II, Lénine, Catherine II et L’empire d’Eurasie.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2008 14:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 729
http://www.fayard.fr/livre/fayard-31670 ... hette.html

Encore un auteur prolifique... de Quel prince allemand lui reste-t'il à s'occuper ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2008 19:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Mai 2008 10:32
Message(s) : 106
"sac au dos" de Huysmans pour connaître le quotidien d'un soldat de la guerre de 1870


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Juil 2009 15:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Depuis longtemps, je possède l'ouvrage La Guerre de Sécession (1861-1865) de James M. McPherson, éditions Bouquins de Robert Laffont. Il est vendu sur le site http://www.amazon.fr/guerre-S%C3%A9cess ... 869&sr=1-1
Ayant l'ouvrage sous les yeux, voici la présentation de l'éditeur :

La guerre de Sécession demeure méconnue du public français. Sans doute parce qu'elle est la principale tragédie de l'histoire des Etats-Unis, et qu'elle contredit l'idée familière selon laquelle l'épérience américaine aurait été essentiellement paisible et heureuse. Elle l'a été jusqu'au milieu du XIXe siècle, quand, bouleversée par l'afflux des immigrants, l'éveil du nationalisme et des extrémismes, la remise en cause de l'esclavage, l'Union découvre soudain sa fragilité. Les compromis qui ont marqué sa naissance en 1776 ne résistent pas à un triple conflit : politique, entre l'autorité fédérale et celle des Etats ; idéologique, entre esclavagistes et antiesclavagistes ; économique et social, entre deux civilisations : le Nord et le Sud, que l'élection de Lincoln, en 1860, précipite dans un sanglant affrontement qui ne prendra fin qu'avec la reddition complète du Sud en 1865.

Commencée dans l'improvisation, cette lutte fratricide entraîne vite la mobilisation totale des hommes et des rescources, avec des conséquences particulièrement meurtrières, puisqu'elle a fait plus de victimes militaires à elle seule — 620 000 dont 360 000 Nordistes — que tous les autres conflits (Viêt-nam compris) dans lesquels les Etats-Unis se sont engagés depuis 1776.

Une société nouvelle émergea de la guerre, très différente de celle qui avait vu le jour avec l'Indépendance. De cette mutation, qui s'apparente à une révolution, James M. McPherson, professeur d'histoire à l'université de Princeton, nous donne un récit très vivant et coloré, salué dès sa parution comme la meilleure synthèse des connaissances sur le sujet.

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Août 2009 17:33 
Bonsoir, pouvez-vous me conseiller un livre qui traite dans son ensemble l'histoire du XIXème siècle? Celui de Milza et Berstein est-il intéressant?

Merci.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Août 2009 20:35 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 914
Il est adapté à des étudiants débutants.

_________________
« Le luxe [...] corrompt à la fois le riche et le pauvre, l’un par la possession, l’autre par la convoitise ; [...] il ôte à l’État tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l’opinion. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2009 17:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Le sujet que j'ai créé sur le bombardement de la citadelle de San Juan de Ullua en 1838 m'a amené à parler des Vieux Souvenirs de François d'Orléans, prince de Joinville, le fils marin de Louis-Philippe. Si je traite de cet ouvrage dans cette bibliothèque, c'est parce que le prince conte dans son oeuvre ses missions militaires sous divers amiraux, sur les mers, et au gré des conflits auxquels il a participé.

Je mets en ligne le site de Gallica la page où ces Vieux Souvenirs sont librement téléchargeables, à condition de posséder le logiciel gratuit Adobe Reader : http://visualiseur.bnf.fr/Visualiseur?D ... UMM-204812

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Déc 2010 18:32 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 1328
Barak Obamo a écrit :
Victoria4 a écrit :
Image

En lecture de complément des cours.
Un bon livre, intéressant.



Pouvez-vous nous en dire plus Victoria4 (points positifs, intérêt, points négatifs...) ?


Etant donné que Victoria4 n'a daigné me répondre, et afin que ma question ait une plus grande visibilité, je poste ici mon message à propos de ce livre. Qui l'a lu, et qu'en avez-vous pensé ?
D'avance merci. :wink:

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2010 11:01 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 1328
N'ayant pas eu la patience d'attendre les réponses à ma question (mais y en aurait-il eu ?), je me suis procuré hier l'ouvrage de Francis Démier. Ce sera ma lecture pour les vacances. B)

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Jan 2011 19:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 1328
Je suis en train de lire l'ouvrage que j'ai évoqué ci-dessus de Francis Démier ; je n'en ai lu que quelques dizaines de pages (sur la Monarchie de Juillet) et j'accroche ; j'avais lu quelques chapitres du Barjot, Chaline, Encrevé aux PUF, et même si c'est loin (années de licence), j'ai l'impression que le Démier est plus clair.
Pour ceux qui ont lu les deux, qu'en pensez-vous ?

Un regret en revanche pour le Démier : l'absence de cartes manque cruellement... >:( Mais la présence de nombreuses biographies, un index fourni et une bonne chronologie, est très appréciable. ;)

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB