A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juil 2017 3:40

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 15 Jan 2017 13:22 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4382
Localisation : Allemagne
Cher Aigle, devant l'exemple de cette stratégie de fuite cela me rappelle ce que j'avais lu une fois dans un bulletin de l'église protestante. Ils expliquaient que dans certains cas, des jeunes filles entraient au couvent parce que la perspective d'un mariage arrangé avec un homme âgé, moche, brutal et alcoolique était à éviter à tout prix. J'avoue que j'avais été étonné par cette explication , mais je la trouvais très plausible. Etant issu d'une famille catholique, ce sujet ne venait jamais dans les conversations.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Jan 2017 16:42 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2053
Localisation : Versailles
Pour poursuivre dans la voie ouverte par Faget et Aigle, je me souviens d'avoir lu qu'effectivement le XIXe siècle avait connu une forme paradoxale de libération de la femme de par l'exaltation de la pureté. La femme (jeune fille ou mariée) commence en effet à être protégée par la société contre les tentations "impures" qui pouvaient être portées par les hommes ou même par leur propre famille. Bref il devenait légitime pour une femme de résister aux désirs masculins ! Refuser d'être un objet sexuel était conforme à la doctrine de l'Eglise.

C'etait une innovation car il semble qu'auparavant, toute femme était soupçonnée d'être une Ève, constante tentatrice avide de plaisirs charnels !

J'ai oublié le titre de ce livre qui était consacré au développement de la vénération mariale dans la France du XIXe siècle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Jan 2017 17:56 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1496
Localisation : Lyon-Vénissieux
Je tiens à vous dire que je m'étais posé la même question que la personne qui a lancé le sujet et qu'il y a trois ans, j'avais posé une question intitulée "La condition des femmes au 19° siècle".
Les réponses avaient été très intéressantes et montraient qu'en France tout du moins la situation des femmes à l'époque était à nuancer.
Voir viewtopic.php?f=46&t=36775&p=492852&hilit=femmes#p492852

:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB