A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2017 6:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 04 Fév 2015 19:33 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 841
J'ai lu à deux reprises que l'aubergiste ( en tant qu'activité professionnelle mais aussi comme fonction sociale) était un notable ou même un «intermédiaire culturel» (entre le peuple et la les élites dirigeantes) ? Qu'en est il vraiment ?

Je pose cette question, car il se trouve que dans l'arbre généalogique restitué par mon grand-père autrefois, il y a un certain Marc-Antoine ORCIVAL, aubergiste dans le Quercy ( si je me souviens bien).

Ce métier pré-dispose-t il à une activité politique ? à une influence sur les consciences, en tant qu'intermédiaire culturel ?

Voila la citation dont je me souviens tiré de l'Histoire religieuse de la France contemporaine, Editions Privat :

Citer :
Entre le peuple et l'élite dirigeante- très restreinte en raison du suffrage censitaire : en 1831, un électeur pour 75 français majeurs- s'interpose une série d'intermédiaires culturels aux intérêts souvent antagonistes : prêtres, grands propriétaires souvent nobles, avocats et notaires, officiers de santé, anciens militaires, aubergistes...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Fév 2015 20:51 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 841
J'ai oublié de préciser que mon aïeul aubergiste vivait à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Fév 2015 21:42 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1376
Localisation : Belgique
Oulligator, je voulais faire le lien avec la Belgique de cette période, mais je trouve des renseignements contradictoires...
C'est bien un aubergiste dont vous parlez et pas un cafetier ou cabaretier...peut -être que je mêle le "café" du 19ème siecle en Belgique avec votre aubergiste du départ du 18ème siècle...?

Cordialement et avec estime, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Fév 2015 23:54 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 841
Je n'ai pas relu l'arbre généalogique de la famille récemment (il a été égaré quelques temps puis retrouvé assez récemment) mais dans mes souvenirs il s'agit bien dans le descriptif sur mon aïeul d'aubergiste et pas autre chose... et c'est à la fin du XVIIIe siècle. Je n'ai pas l'arbre sous les yeux mais je demanderai à mon frère qui en a la garde actuellement.

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Fév 2015 16:37 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2568
Il y avait toutes sortes d'aubergistes, notables ou non, et d'auberges, de même qu'il y a aujourd'hui toutes sortes d'hôtels. Cela allait du sordide au luxueux avec de nombreux facteurs de diversité : être un relais de poste (chevaux), dépendre d'un couvent, être dans tel ou tel quartier de Paris, ou à Versailles, ou en pleine campagne (le Quercy par exemple), etc. A vous d'enquêter sur votre aïeul !

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2015 23:10 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 841
Oui je vais suivre votre conseil, je vais suivre de près cet arbre pour le compléter et l'affiner si possible...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Fév 2015 11:36 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1740
Localisation : Nanterre
Concrètement, une auberge, jusqu'au XIXe siècle, c'est déjà une grande entreprise. Elle cumule les fonctions d'un débit de boisson, d'un restaurant, et d'un hôtel. Elle peut également faire office de relais de poste, et fournir des chevaux frais. Même quand ce n'est pas le cas, elle peut tout de même mettre à disposition de voyageurs une petite voiture pour des déplacements locaux.
Dans les villages, où les déplacements sont rares, c'est la principale activité ouverte vers l'extérieur puisqu'elle accueille les voyageurs. C'est un lieu de rendez-vous, de réunions plus ou moins secrètes, et aussi souvent un relais de courrier.
Je suis en train de lire les Aventures de M. Pickwick, de Dickens, qui concerne l'Angleterre du XIXe, mais on se rend compte qu'un voyageur de l'époque passe la plus grande partie de son temps dans les auberges, quand il n'est pas sur la route. De plus, pour faire parvenir une lettre à un autre voyageur, le meilleur moyen est en général de la faire porter à la plus grosse auberge sur sa route. Dans un monde où les voyageurs et les chevaux doivent faire halte chaque soir, c'est une activité qui rapporte, et ne craint pas la faillite. Dans Pickwick toujours, le rêve de plusieurs personnages est d'épouser une veuve propriétaire d'une telle auberge, et de finir leur vie au chaud et à l'abri du besoin.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Fév 2015 12:13 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2568
Les auberges étaient aussi le principal lieu de renseignement de la police et des espions. A noter encore que l'organisation du courrier n'était pas la même en France et de l'autre côté de la Manche.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Fév 2015 16:29 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2450
Dans certains villages du début du siècle il n'y avait pas de mairie les réunions du conseil municipal se faisaient à l"auberge;on y votait aussi,le maire y recevait,la garde nationale y avait son siège.......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2015 9:19 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 841
Merci à tous pour vos réponses. Ceci explique donc ce rôle d'«intermédiaire». A tout hasard il n'existe pas un ouvrage voire un article concernant ce métier , pour en savoir encore plus ?

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2015 15:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15376
Localisation : Alsace, Colmar
Sir Peter a écrit :
Dans certains villages du début du siècle il n'y avait pas de mairie les réunions du conseil municipal se faisaient à l"auberge;on y votait aussi,le maire y recevait,la garde nationale y avait son siège.......


Pas seulement au début du siècle. Jusque dans les années 60, la salle à manger centrale de l'auberge était souvent le plus grand espace couvert du village, en dehors de l'église paroissiale. J'ai souvent entendu parler des diffusions de films dans cette salle, ou de spectacles. Pour certains évènements importants. Dans le village ou j'ai vécu adolescent, la salle des fêtes datait des années 1930 (et c'était une salle paroissiale, ce qui a fait que dans les années 60, la commune a fait sa propre salle des fêtes). Avant, c'était soit l'église, soit la salle de l'auberge villageoise.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2015 20:26 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 15 Nov 2014 20:08
Message(s) : 35
Localisation : Avignon
Nebuchadnezar a écrit :
Concrètement, une auberge, jusqu'au XIXe siècle, c'est déjà une grande entreprise. Elle cumule les fonctions d'un débit de boisson, d'un restaurant, et d'un hôtel. Elle peut également faire office de relais de poste, et fournir des chevaux frais. Même quand ce n'est pas le cas, elle peut tout de même mettre à disposition de voyageurs une petite voiture pour des déplacements locaux.
Dans les villages, où les déplacements sont rares, c'est la principale activité ouverte vers l'extérieur puisqu'elle accueille les voyageurs. C'est un lieu de rendez-vous, de réunions plus ou moins secrètes, et aussi souvent un relais de courrier.


Savez-vous si, à tout hasard, ces rôles peuvent s'appliquer aux auberges médiévales (je m'intéresse plus particulièrement au début du XIV siècle) ?

Pardon Oulligator pour l’incruste :(

_________________
Projet de polar historique - Epoque : ~1320 - Lieu : Avignon au temps des Papes - Contexte social : commerçants, artisans, marchands-banquiers


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Fév 2015 17:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 663
A l'époque du "roulage" toutes les auberges font relais de chevaux et poste. Sur les grandes voies (qui deviendront les nationales) on compte un relais toutes les 4 lieues. C'est le lieu de rencontre à la place de la salle des fêtes, toutes les catégories sociales s'y croisent. L'auberge est aussi un lieu de renseignements pour les patrouille de prévôté. C'est un système avec "obligation de service" : les transports supposent tout un réseau d'approvisionnement en chevaux. L'aubergiste est donc un entrepreneur. Les bâtiments sont en dur et de bonne facture (bcp existent encore aujourd'hui ). Ce n'est pas à confondre avec un cabaretier ou un bouillon.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Avr 2015 10:44 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 841
Encore merci pour les réponses anciennes et récentes...

Alice de Castellanè a écrit :
Pardon Oulligator pour l’incruste :(


Il y a pas de souci rassurez vous... :wink:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB