A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juil 2017 3:34

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 11 Mai 2017 13:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Août 2012 11:44
Message(s) : 9
Bonjour,

Dans tous les ouvrages que j'ai pu lire concernant la Guerre de Sécession est évoqué le souhait de la Confédération d'être reconnue par les puissances étrangères européennes, principalement de la Grande-Bretagne (étant donné qu'il apparaît comme improbable une reconnaissance unilatérale de la France).

Je m'interroge donc sur les conséquences concrètes qu'une telle reconnaissance aurait entraînée dans le déroulement de la Guerre de Sécession, et si cela aurait vraiment changer quelque chose dans le résultat de celle-ci.

-Diplomatiquement : n'y connaissant rien en droit international de l'époque, une reconnaissance commune franco-britannique aurait-elle été vue comme une reconnaissance "mondiale" de la Confédération?

De plus le précédent de la Guerre d'Indépendance américaine montre que la Grande-Bretagne n'a reconnu les Etats-Unis qu'au Traité de Paris de 1783 après sa défaite militaire. Qu'est ce qui aurait empêché l'Union de poursuivre la lutte contre le Sud et de "l'annexer" après sa victoire, si ce n'est qu'il aurait peut-être fallu un traité de paix officiel ratifié par les grandes puissances?

-Économiquement : Le Sud a beaucoup joué sur son quasi-monopole en coton pour s'adjoindre le soutient de la France et de la Grande-Bretagne, et a énormément souffert du blocus de l'Union à la fois pour ses exportations et ses importations en tout genre. Je doute fort qu'une simple reconnaissance étrangère aurait dissuadé l'Union de lever le blocus (sauf peut-être si cela impliquait également un blocus européen contre l'Union en retour).

- Militairement : J'imagine qu'une reconnaissance diplomatique ne signifie pas une alliance politique (et encore moins militaire). Dès lors pour faire vraiment basculer les choses en faveur de la Confédération, il aurait fallu que la Grande-Bretagne et la France impose à l'Union une cessation des hostilités entre les belligérants. Avaient-elles les moyens de le faire autrement que par la force? Si ce n'est pas le cas, peut-on réellement imaginer une déclaration de guerre franco-britannique contre l'Union avec envoi de flottes pour faire lever le blocus et une double offensive via le Canada par les britanniques et le détour du corps expéditionnaire français du Mexique pour combattre au côté des Confédérés? Je n'y crois pas beaucoup (mais cela a peut-être été envisagé).

Bref, je me demande si le Sud ne s’illusionnait pas beaucoup trop sur les conséquences d'une reconnaissance par les puissances étrangères, et si celle-ci n'aurait au final rien changé sur le résultat de cette guerre.

Merci de m'avoir lu :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mai 2017 14:20 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2561
Je pense que le Sud espérait surtout une aide militaire en troupes et en matériel car, dès le début, avec une population et une industrie plus faibles que celles du Nord, la défaite était programmée.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mai 2017 17:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5923
jibe a écrit :
Je pense que le Sud espérait surtout une aide militaire en troupes et en matériel car, dès le début, avec une population et une industrie plus faibles que celles du Nord, la défaite était programmée.

Je crois qu'au départ les Confédérés ne voyaient pas les choses de cette façon, et qu'ils ne pensaient en rien que leur défaite était programmée.

D'ailleurs la première offensive de la guerre vient d'eux, et sauf erreur de ma part, elle vise Washington !

C'est sur la durée que la supériorité industrielle (télégraphique aussi, donc meilleur coordination et ferroviaire, donc meilleure logistique) du nord a joué.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2017 19:51 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 13 Jan 2013 13:11
Message(s) : 746
James M.Mc Pherson y consacre une partie de son ouvrage sur la guerre de sécession. En le lisant j'ai aussi eu la sensation qu'au final la reconnaissance n'aurait pas apporté de solution miracle.

Citer :
étant donné qu'il apparaît comme improbable une reconnaissance unilatérale de la France.
En effet, Napoléon III n'avait guère l’intention de bouger le petit doigt sans le soutient, sinon l'approbation des anglais.

Citer :
Économiquement : Le Sud a beaucoup joué sur son quasi-monopole en coton pour s'adjoindre le soutient de la France et de la Grande-Bretagne, et a énormément souffert du blocus de l'Union à la fois pour ses exportations et ses importations en tout genre. Je doute fort qu'une simple reconnaissance étrangère aurait dissuadé l'Union de lever le blocus (sauf peut-être si cela impliquait également un blocus européen contre l'Union en retour)
La récolte de coton avait été abondante juste avant le début du conflit, du coup les stocks étaient pleins, il y avait surplus même. La pénurie n'a commencé qu'au milieu du conflit et pour diverses raisons elle fut relative, je n'ai plus tout les détails en tête mais comme lors du blocus continental de nouvelles sources d'approvisionnement ont pris le relais.
Soumettre la confédération au blocus c'était reconnaître implicitement son existence puisque qu'il ne peut y avoir de blocus qu'en présence de deux belligérants. Tel est la contradiction qui s'est posé à l'époque.

Il y a eu des moments de tension, par exemple lorsqu'un officier de l'union a arraisonné un navire (britannique je crois) transportant un émissaire confédéré justement chargé d'entreprendre des négociations avec les gouvernements anglais et français. Au lieu de convoyer le-dit navire vers un port il s'est directement assuré de la personne du-dit émissaire et a laissé repartir le navire. Cet acte a été assimilé à de la piraterie par les britanniques et a échauffé les esprits pendant un moment.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mai 2017 15:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Août 2012 11:44
Message(s) : 9
Sur Wikipedia il est indiqué que le gouvernement britannique, suite à cet incident du Trent fit passer ses effectifs militaires à 18 000 hommes au Canada. Cela me semble bien peu pour représenter une menace réelle pour l'Union et j'y vois plutôt une action défensive au cas où.

Quand à la France, son expédition au Mexique montre qu'elle pouvait mettre en action plus d'hommes certes, mais à l'échelle d'une guerre comme celle de Sécession je ne pense pas que ça aurait changé le sort des armes à moins de s'impliquer massivement et-ce assez rapidement dans le conflit


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mai 2017 19:11 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 976
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
il faut ajouter 35 000 miliciens volontaires, mais déjà la Grande Bretagne n'était guère préoccupée de la défense de sa colonie qu'elle évacuera militairement en 1871 comme l'Australie et la Nouvelle Zélande, elle estime que c'est à eux de se charger de leur défense et plus à l'Armée Britannique

il y'aura d'autres épisodes de tensions avec le Canada Britannique après l'affaire du Trent
en 1864 un raid de sympathisants sudistes réfugiés à Montréal (!) qui attaquent Saint Albans au Vermont, deux navires marchands sont capturés sur le lac Erié

les Etats-Unis se braquent : 2200 volontaires, un régiment de cavalerie régulier et 13 régiments du New York plus quelques compagnies du Michigan sont amassés sur la frontière
coup de chaleur au Canada qui met un terme à ces raids, prétexte à une invasion yankee
http://www.cmhg.gc.ca/cmh/page-487-fra.asp

en 1865 les Etats Unis réduisent leur présence à seulement 1300 soldats à la frontière avec le Canada,
l'invasion viendra mais des Irlandais Fenians, situation renversée, c'est désormais le Canada qui est la cible d'opposants venant des Etats Unis

après 1812-1815 les relations entre les Etats Unis et le Canada n'ont pas manqué d'escalades militaires qui auraient pu dégénérer en 3e guerre angloaméricaine (il y'a eu aussi la guerre du cochon et des patates en 1859 avant la guerre de Sécession)

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2017 5:35 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2053
Localisation : Versailles
Je ne suis pas convaincu par tous les arguments avancés.

Tout d'abord il me semble que sur le plan du droit international il était exclu de reconnaître un État sécessionniste. Cela aurait impliqué ipso facto la guerre avec l'autre camp. C'est ce qui s'est passé en 1778 quand la France a reconnu les États Unis. Je ne connais pas d'autres précédents. Il y en a peut être.

Quant à Napoleon III il était loin d'être aligné sur Londres. Hélas pour lui, il s'est souvent distinguer. Même en Crimée ! Il était surtout partagé entre deux options : l'idéalisme anti esclavagiste et un pseudo réalisme impérialiste qui animait les milieux d'affaires car le coton était plus attractif que le commerce avec le Nord (protectionniste).

Pour ce qui est de la stratégie britannique, il me semble qu'elle était exclusivement navale. Le Canada n'a pas été abandonné en 1871. Simplement la Navy était suffisamment puissante pour menacer un envahisseur éventuel de représailles massives !

Que souhaitait le Sud en 1861 ? Une reconnaissance débouchant sur une intervention navale européenne mettant un terme au blocus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2017 14:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 976
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
l'Armée Britannique a évacué le Canada en novembre 1871, c'est un fait historique, pas sous-entendu que la Royal Navy ait évacué les mers et les océans
elle a fait de même dans ses deux autres dominions d'Australie et Nouvelle Zélande
à partir de cette date c'est désormais aux gouvernements de ces pays de se charger de leur défense, d'organiser leurs propres troupes, quand bien même ils conservent des liens étroits avec leur métropole mais c'est le début de leur émancipation


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2017 15:42 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2053
Localisation : Versailles
Loïc a écrit :
l'Armée Britannique a évacué le Canada en novembre 1871, c'est un fait historique, pas sous-entendu que la Royal Navy ait évacué les mers et les océans
elle a fait de même dans ses deux autres dominions d'Australie et Nouvelle Zélande
à partir de cette date c'est désormais aux gouvernements de ces pays de se charger de leur défense, d'organiser leurs propres troupes, quand bien même ils conservent des liens étroits avec leur métropole mais c'est le début de leur émancipation


Libre à vous de croire que la milice canadienne était de taille à défendre le dominion contre une invasion de l'US Army au sortir de la guerre de sécession.

Libre à moi de croire que le trésor de Sa Majesté avait mieux à faire que de payer des régiments isolés en Amérique du Nord alors que la Royal Navy était parfaitement en mesure par la menace d'un blocus de dissuader les Etats unis de prendre une initiative hostile !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2017 16:07 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 976
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
je n'ai rien écrit à ce sujet dans ce sens ou un autre
mais on s'éloigne du sujet pour un wouat-iff sur une troisième guerre anglo-canado-étatsunienne,
d'ailleurs l'US Army dans ses véritables confrontations historiques avec la milice Canadienne 50 ans plus tôt n'a pas brillé,
un des hauts faits d'armes du Canada fut une victoire de miliciens Canadiens-Français en 1813 contre des réguliers Etatsuniens pourtant deux à trois plus nombreux, nos cousins nord-américains n'en sont pas peu fiers de la bataille de la Châteauguay


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2017 14:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 22 Avr 2009 8:49
Message(s) : 273
L'un des espoirs en cas de reconnaissance étaient que la GB et la France aurait pu approvisionner le sud avec tout ce qui lui manquait (en fait à peu près tout, armes, munitions, médicaments, chaussures, vêtements etc...).

Pour cela il fallait que la reconnaissance se fasse assez tôt surtout que le blocus du nord n'a pas été étanche avant longtemps. Les forceurs de blocus même s'ils n'ont pu amener grand chose ont permis de prolonger le conflit.

L'espoir était aussi que les exportations de coton (grosse erreur du sud d'en faire l'embargo de suite, mais c'est une autre question) puisse reprendre avec ces puissances amenant l'argent qui manquait là encore énormémemnt au Sud.

Il est possible qu'une reconnaissance avant l'automne 62 aurait eu une incidence sur la suite du conflit surtout avec un blocus non complet et une flotte franco-britannique pouvant assurer la libre circulation (tant qu'un blocus n'était pas total, il n'était pas reconnu). Ensuite cela aurait eu beaucoup moins d'influence, même si des troupes mieux equipées pour le Sud auraient sans doute été plus dangereuse sur le théatre Virginien (plus douteux sur le théatre ouest)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB