A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juil 2017 3:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 134 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Les raisons du conflit ?
Le Sud voulait créer un Etat commerçant indépendant. 67%  67%  [ 72 ]
Le Nord voulait l'émancipation des Noirs 10%  10%  [ 11 ]
Autres ( à préciser ) 23%  23%  [ 25 ]
Nombre total de votes : 108
Auteur Message
 Sujet du message : La guerre de sécession
Message Publié : 05 Juil 2008 16:55 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Juil 2008 13:36
Message(s) : 6
Déplacé

Les assertions du Duc de Raguse au sujet du livre de Serge Noirsain « La Confédération sudiste, mythes et réalités » sont amusantes. Voir ses textes du 9 avril 2008 et notamment les extraits suivants :
« Bof... Si l'on se limite aux ouvrages français, c'est certain. Mais l'on ne peut guère parler en ce cas d'une "étude" de la guerre de Sécession. Car cette ambition exige la lecture des ouvrages des spécialistes américains, au regard desquels le Noirsain ne peut que paraître bien modeste (et plutôt onéreux je trouve) ».
« C'est pour cela que l'ouvrage de Noirsain m'a paru très partial et finalement victime des clichés habituels que l'on peut avoir en Europe (excepté au Royaume-Uni) sur la Confédération et ses dirigeants politiques”.
Le Duc de Raguse a-t-il vraiment lu ce livre et consulté ses notes ??? En effet, Noirsin ne prétend rien à titre personnel, son étude étant la synthèse de tout ce qui a été écrit sur le sujet par des spécialistes américains, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Noirsin soumet toutes ses analyses à des notes de bas de page extraordinairement précises. Aucun historien francophone n’avait eu recours à autant de sources aussi diversifiées, ou alors très partiellement. S’il n’émet pas de critiques sur le gouvernement légitime des USA, c’est tout simplement parce que ce n’est pas le sujet de son livre !!! Néanmoins, dans certains passages, il ne manque pas de souligner l’hypocrisie et l’opportunisme des Républicains en matière d’esclavage. Noirsain ne prétend pas égaler les sommités américaines puisqu’il s’y réfère systématiquement dans son ouvrage et que ses notes et sa bibliographie constituent une véritable invitation à des lectures plus « pointues ». Malgré leur excellence, les études de Bruce Catton, d’Allan Nevins, d’Avery Craven etc… et même de Mac Pherson restent des ouvrages généraux. Notons en outre que, par hasard, le livre de Noirsin est sorti en même temps que le « Dixie Betrayed » de David J. EIcher (salué par la presse américaine spécialisée). Je me suis procuré ce livre et j’ai été stupéfait. Les deux auteurs avaient exactement la même approche des événements et, ce qui est moins surprenant, la nomenclature des références (quasi exhaustives) citées par l’Américain est très semblable à celle de Noirsin
Quelques réflexions générales sur les propos émis sur le livre de Noirsin.
Le vote des sécessions suivit une procédure qui varia d’un Etat sudiste à un autre et qui n’avait rien à voir avec le système électoral américain.
Au sujet de la scolarisation « élitiste » dans le Sud, ses références sont suffisamment éloquentes, notamment quand il cite les chiffres de la scolarisation sudiste durant la Reconstruction par rapport à la période qui précède la guerre (p. 257).
Les sources de Noirsain (et je possède quelques-uns de celles qu’il cite) représentent ce que la grande majorité des historiens américains ont écrit sur Jefferson Davis depuis le début du XXe siècle, en ce compris certains officiels confédérés qui l’ont connu durant le conflit. Quant à sa libération, elle n’eut rien à voir avec son prestige, elle résulta simplement d’un problème de droit constitutionnel que les autorités fédérales ne tenaient pas à soulever. Les sources ne manquent pas à ce sujet et un excellent article du New Century Magazine de 1886 démonte tous les détails de cette affaire.
Les propos de Noirsin sur la « Lost Cause » et la « vision romantique » de la défaite sudiste se vérifient dans la kyrielle de livres publiés sur ce mythe. Je puis en fournir la liste à ceux qui le désirent. A priori, j’en posséderais peut-être davantage que l’auteur.
En s’appuyant sur les sources de son livre (à condition de les avoir consultées), il est très facile de réfuter, point par point, toutes les critiques formulées à son égard dans ce forum. La seule critique que je me permettrai, c’est de regretter qu’il n’ait pas davantage développé l’évolution de la pensée esclavagiste dans le Sud, en citant des extraits de la presse, du courrier des politiciens sudistes et de leurs discours. Ce n’est pas pour rien que Goebbels vouait une grande admiration à la Confédération et lui a consacré un numéro spécial de « Signal ».
Il est clair que, pour les thuriféraires de la cause sudiste, il est plus rassurant de s’attaquer à l’auteur plutôt qu’à ses sources.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 06 Juil 2008 3:41 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Vous citez à tort Duc de Raguse pour la première des deux citations, qui n'est pas de lui. Et par conséquent, l'expression "C'est pour cela" qui semble relier les deux citations par un lien logique n'a plus aucun sens et même déforme totalement le sens des deux phrases. Il répondait en effet par cette expression à une tout autre affirmation. Ces deux phrases sont d'ailleurs postées à deux jours d'intervalle, les 9 et 11 avril, et non le 9 seulement. (Je me permets de le faire remarquer pour lui, car il est absent du forum en ce moment et je ne suis pas sûr que chacun ait eu le reflexe de vérifier).
Faites aussi s'il vous plaît l'effort de respecter l'orthographe du nom de l'auteur que vous citez.
Vous avez créé deux sujets identiques pour répondre au lieu de poursuivre ce sujet: j'en ai effacé un et déplacé l'autre ici.

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 28 Juil 2008 18:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7138
Localisation : Provinces illyriennes
Tout à fait Plantin ! Par ailleurs, vous me taxez de critiques que je n'ai nullement émises à l'encontre de Noirsain.
Vous devriez peut-être mieux me relire avant de vous offusquer ainsi.
Quant à mes critiques, elles portaient essentiellement sur le personnel politique sudiste, qualifié par cet auteur quasiment d'une bande de demeurés. Alors, certes, il ne faut plus aborder ces événements via le mythe du "vieux sud aristocratique" du XIXème, mais tomber ainsi dans l'extrême inverse n'est pas plus indiqué.
Si vous avez d'ailleurs lu les échanges que j'ai eu avec Pyrrhos à ce sujet et nos citations de Mc Pherson, vous comprendrez bien à quoi je fais allusion. :wink:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 23 Août 2008 14:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Juil 2008 13:36
Message(s) : 6
Duc de Raguse a écrit :
Alors, certes, il ne faut plus aborder ces événements via le mythe du "vieux sud aristocratique" du XIXème, mais tomber ainsi dans l'extrême inverse n'est pas plus indiqué.
Citer :


Le Duc de Raguse signifie-t-il qu’il « n’est pas indiqué » de tenir compte des sources auxquelles se réfère Noirsain pour faire la synthèse de ce que la plupart des historiens américains ont écrit sur la politique et les politiciens de la Confédération ?
Taxer Serge Noirsain d’exagération dans ses propos vis-à-vis de « l’élite sudiste », c’est refuser de reconnaître ce qu’une pléthore de spécialistes américains ont écrit à ce sujet depuis plus de 50 ans et notamment les suivants, qui apparaissent dans les notes du livre de Serge Noirsain :
- Official Records of the Union and Confederate Navies (contient toute la correspondance diplomatique du Sud, de 1861 à 1865). Existe en CD Rom. La lecture de ce courrier est obligatoire avant d’émettre une opinion sur l’histoire politique de la Confédération.
- Great Britain and the American Civil War, de E. Adams ;
- Judicial Interpretation of the Confederate Constitution, de S. Brummer ;
- Diplomatic History of the Southern Confederacy, de J. Callahan ;
- The Death and Resurrection of Jefferson Davis, de D. Collins ;
- The North, the South and the Powers, de D. Crook ;
- The Cause Lost, Myths and Realities of the Confederacy, de W.C. Davis ;
- The Other South : Southern Dissenters, de C. Degler ;
- The Secession Movement, 1860-61 de D. Dummond ;
- Jefferson Davis and the Failure of Confederate Nationalism, de P. Escott ;
- Diary of a F.B. Sewton, A Confederate Congressman 1862-63, de M. Estill ;
- Secession Debated, de W. Franklin et C. Simpson ;
- Statesmen of the Lost Cause, de B. Hendrick ;
- Inside the Confederate Government, de R. Kean ;
- Why the South Lost : Commercial Purposes in the Confederacy, de S. Lebergot ;
- State Rights in the Confederacy, de F.L. Owsley ;
- Jefferson Davis and his Cabinet, de R. Patrick ;
- Life of Jefferson Davis with a Secret History of the Confederacy, de E. Pollard ;
- Memoirs with Special Reference to Secession and the Civil War, de J. Reagan ;
- Role of the State Legislatures in the Confederacy, de M. Ringold ;
- Alexander H. Stephens of Georgia, de T. Schott ;
- The Confederate States of America ; A Financial and Industrial History, de J. Schwab.
- A Constitutional View of the Late War between the States, de A. Stephens ;
- Rebel Brass, the Confederate Command System, de F. Vandiver
- The Road to Appomattox de B. Wiley ;
- The Confederate Congress, de W. Yearns ;
- Lifeline of the Confederacy de S. Wise. Dans cet ouvrage, Wise souligne la stupidité de la « clique à Davis » déclarant un embargo sur leur propre coton à une époque où le blocus de leurs côtes était quasi insignifiant. Davis prétendit que son embargo forcerait les grandes puissances européennes à reconnaître le Sud. Ce génial président avait toutefois oublié que les Britanniques et les Français avaient encore en stock un large surplus de coton sudiste provenant de la récolte précédente. Pour le savoir, il lui fallait simplement lire la presse économique britannique qui circulait largement dans les Etats du Nord et du Sud jusqu’au début de la guerre. Archives sudistes à l’appui, Stephen Wise démontre, jusque dans le moindre détail, qu’en 1861 et au début 1862, les Confédérés disposaient de suffisamment de navires de haute mer pour exporter massivement leur dernière récolte de coton, s’ouvrir de larges crédits en Europe et se procurer immédiatement les armes qui manquaient à 200.000 volontaires dans le Sud (d’après le secrétaire à la Guerre, L.P. Walker). Comme l’écrivit Burton J. Hendrick : « Jefferson Davis suicida sa jeune nation ».

A ces quelques titres utilisés par Noirsain, on pourrait encore ajouter les suivants, qui s’inscrivent dans l’optique des précédents :
1. Quelques-uns des ouvrages étalant la volonté des politiciens sudistes d’entrer en guerre avec le Nord s’ils ne pouvaient pas étendre l’esclavage « du Pacifique à l’Atlantique » :
Jenkins W.S. : Pro-Slavery thought in the Old South, Chapel Hill, 1935.
Sinha M. : The Counterrevolution of slavery, Chapel Hill, 2000.
Skaggs W.H. : The Southern Oligarchy, New York, 1924.
Boritt G.S. : Why the Civil War Came, New York, 1996.
Fritz K.E. : Voices in the Storm, Confederate Rhetoric, 1861-1865, Denton, 1999.
Dew C. : Apostles of Disunion, the papers of the southern commissioners and the causes of the Civil War, Charlottesville, 2001.
Whitridge A. : No Compromise ! The Story of the fanatics who paved the way to the Civil War, New York, 1960.
Reynolds D. : Editors Make War, Southern newspapers in the secession crisis, Nashville, 1970.
Wakelyn J.L. (édit.) : Southern Pamphlets on Secession, 1860-1861, Chapel Hill, 1996.

2. Quelques bons ouvrages sur les « flatulences » de la politique confédérée :
Eicher D.J. : Dixie Betrayed, how the South really lost the war, New York, 2006.
Freehling W.W. : The South versus the South, New York, 2002.
Wakelyn J.L. : Confederates against the Confederacy, Wesport, 2002.
Boritt G.S. : Why the Confederacy Lost, New York, 1992
Grimsley & Simpson : The Collapse of the Confederacy, University of Nebraska Press, 2001.
Osterweiss R. : The Myth of the Lost Cause, Hamden, 1973.
DeLeon E. : Secret History of Confederate Diplomacy Abroad, réédition de 2005.
Pecquet du Bellet P. : The Diplomacy of the Confederate Cabinet of Richmond and its agents Abroad, 1963.

L’ouvrage de McPherson a la qualité de brosser une excellente vue d’ensemble de la guerre de Sécession, mais les Allan Nevins, les Avery Craven et autres Bruce Catton l’ont fait aussi bien que lui et avec une égale notoriété. Il serait donc extrêmement utile de ne pas se focaliser sur ce seul bouquin et surtout de lire quelques-uns des ouvrages cités plus haut.

Par égard pour le sérieux de ce site, restons tous rigoureux et ne nous laissons pas emporter par des affirmations gratuites à la façon du "Café du Commerce". La richesse de nos débats procède essentiellement de la qualité des sources qui alimentent nos discours.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 24 Août 2008 19:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7138
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Le Duc de Raguse signifie-t-il qu’il « n’est pas indiqué » de tenir compte des sources auxquelles se réfère Noirsain pour faire la synthèse de ce que la plupart des historiens américains ont écrit sur la politique et les politiciens de la Confédération ?

A condition qu'elle ne reflète pas uniquement une piste d'analyse.
Car, même si la tradition est ancienne (à commencer par les sudistes eux-mêmes pour expliquer leur défaite) de faire passer les dirigeants politiques du Sud pour de sombres idiots, il ne faut pas tomber dans l'excès et tenir compte de tous les travaux et non uniquement ceux à charge. :wink:
Par ailleurs, la pléthore d'ouvrages que vous nous citer ne signifie pas grand chose, vu que la plupart des utilisateurs n'a pas accès à ceux-ci. Citer des extraits de ces ouvrages serait bien mieux, qu'uniquement leur titre, car là cela fait vraiment "café du commerce", comme vous dites si bien. :wink:
L'Histoire n'est pas la quête de la vérité absolue mon cher, vous devriez le savoir.
La nuance, tout est dans la nuance... :mrgreen:

Citer :
Il serait donc extrêmement utile de ne pas se focaliser sur ce seul bouquin et surtout de lire quelques-uns des ouvrages cités plus haut.

Un excellent conseil, que je pense vous avez certainement suivi. :P

Citer :
Par égard pour le sérieux de ce site, restons tous rigoureux et ne nous laissons pas emporter par des affirmations gratuites à la façon du "Café du Commerce".

Personne n'en avait l'intention. Etes-vous certain d'avoir bien lu cette discussion ? :-|

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 25 Août 2008 11:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Juil 2008 13:36
Message(s) : 6
Duc de Raguse a écrit :
A condition qu'elle ne reflète pas uniquement une piste d'analyse.
Car, même si la tradition est ancienne (à commencer par les sudistes eux-mêmes pour expliquer leur défaite) de faire passer les dirigeants politiques du Sud pour de sombres idiots, il ne faut pas tomber dans l'excès et tenir compte de tous les travaux et non uniquement ceux à charge.


Je souhaiterais connaître les ouvrages « à décharge » auxquels vous faites allusion ainsi que les sources que vous trouvez contestables dans l’ouvrage de Serge Noirsain : « La Confédération sudiste, Mythes et Réalités ». Tous ceux qui suivent notre débat attendent certainement votre réponse avec impatience.
Si vous aviez lu quelques-uns des titres que je propose, vous sauriez que les auteurs cités n’adoptent pas tous - loin s’en faut - la même optique dans leur analyse. C’est du reste de leurs contradictions que se dégage une image de plus en plus objective de cette époque et de ses acteurs politiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 25 Août 2008 11:58 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Juil 2008 13:36
Message(s) : 6
Une fausse manoeuvre de ma part m'a fait expédier trop vite mon précédent message.
J'en reviens donc à la citation du Duc de Raguse:

Duc de Raguse a écrit :
: Par ailleurs, la pléthore d'ouvrages que vous nous citer ne signifie pas grand chose, vu que la plupart des utilisateurs n'a pas accès à ceux-ci. Citer des extraits de ces ouvrages serait bien mieux, qu'uniquement leur titre, car là cela fait vraiment "café du commerce", comme vous dites si bien.
uniquement ceux à charge.


Je conviens avec vous que cette liste ne signifie rien pour ceux qui ne désirent pas étudier le sujet en profondeur, mais en débattent à la façon du « Café du Commerce ». Pour un historien de formation, une liste de références est toujours un régal, un accès à de nouvelles découvertes. C’est en relevant des listes d’ouvrages dans les notes de divers auteurs, que je me suis procuré et que j’ai lu les livres que je cite.
Tous ces livres sont en effet disponibles sur le marché. Pour vous faciliter la recherche, consultez le site http://www.fetchbook.info qui vous orientera sur Amazon.com, Abebooks.com, etc… en fonction des titres que vous voulez vous procurer.
Quant à en citer des extraits, Serge Noirsain l’a très bien fait dans son ouvrage : « La Confédération sudiste, Mythes et Réalités ». Pourquoi donc devrais-je recopier son travail ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 25 Août 2008 12:25 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7138
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Si vous aviez lu quelques-uns des titres que je propose, vous sauriez que les auteurs cités n’adoptent pas tous - loin s’en faut - la même optique dans leur analyse. C’est du reste de leurs contradictions que se dégage une image de plus en plus objective de cette époque et de ses acteurs politiques.

Pourquoi donc ne pas en faire justement une synthèse pour les utilisateurs lecteurs de ce fil ? Cela serait bien plus éclairant et enrichissant que de s'introduire dans la discussion comme vous l'avez fait en sous-entendant qu'elle n'était rien d'autre qu'une discussion du type "café du commerce".
:wink:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 26 Août 2008 11:01 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Juil 2008 13:36
Message(s) : 6
Duc de Raguse a écrit :
Pourquoi donc ne pas en faire justement une synthèse pour les utilisateurs lecteurs de ce fil ? Cela serait bien plus éclairant et enrichissant que de s'introduire dans la discussion comme vous l'avez fait en sous-entendant qu'elle n'était rien d'autre qu'une discussion du type "café du commerce".


Dans son livre « La Confédération sudiste, Mythes et Réalités », Noirsain a réalisé une excellente synthèse de ce que les historiens américains spécialisés en économie politique ont écrit sur la Confédération. Je l’ai précédemment écrit et je le répète.
Néanmoins, je suis disposé à donner des informations sur le contenu des livres que je cite et qui ne figurent pas dans la bibliographie de Noirsain (ceux-là, je ne les possède pas tous, mais l’auteur m’a donné envie d’en commander une série via le net et notamment via le site fetchbook.info qui offre les meilleurs prix).
J’attendais quelques titres de vos auteurs « à décharge » sur « l’élite sudiste ». Je n’en vois aucun, mais ce n’est pas grave. Pour votre info, ces auteurs ne manquent, mais ils gravitent autour des « Sons of Confederate Veterans » (SCV). En termes de critique historique, leurs ouvrages ne sont pas recevables car ils émanent de gens qui sont ou ont été intimement liés à la « Lost Cause » et au K.K.K. Parmi les auteurs qui ont brillamment dévoilé les mensonges que les SCV & KKK ont distillés et distillent encore sur leur « noble cause », on pourrait citer les ouvrages de D.E. Collins (Death and Resurrection of Jefferson Davis), de W.C. Davis (The Cause Lost), de R.G. Osterweis (The Myth of the Lost Cause), de A. Whitebridge (No Compromise), de C.B. Dew (Apostles of Disunion) et de J.A. Logan (The Great Conspiracy, its Origin and History). Si quelqu’un le désire et me le fait savoir, je suis prêt à dresser une brève synthèse du contenu de ces quelques bouquins.
Votre expression à mon propos « s’introduire dans la discussion » me surprend assez. En découvrant votre site, dont j’ai souligné la qualité dans un message à Plantin-Moretus, j’avais cru comprendre qu’il était ouvert à tous ceux qui désiraient prendre part à un débat. Serais-je donc un intrus qui vient perturber une « cour de récré » réservée à des personnes qui souhaitent gloser sans avoir à fonder leurs affirmations sur des sources précises ?
Le cas échéant - et je serais très déçu - ce serait alors vraiment le « Café du Commerce » !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 26 Août 2008 19:27 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7138
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Si quelqu’un le désire et me le fait savoir, je suis prêt à dresser une brève synthèse du contenu de ces quelques bouquins.

Sans vouloir parler au nom de tous les utilisateurs, je pense tout de même qu'ils seraient très heureux de pouvoir la lire ; moi le premier. :wink:

Citer :
Serais-je donc un intrus qui vient perturber une « cour de récré » réservée à des personnes qui souhaitent gloser sans avoir à fonder leurs affirmations sur des sources précises ?

Vous êtes sérieux ? :-|
Vos deux premiers posts ont commencé par des attaques sur ce que j'avais écrit - en me prêtant au passage des propos que je n'avais pas tenu, tout en me faisant passer pour un ignorant. Ne trouvez-vous pas que c'est une drôle de manière d'entrée en matière d'arriver sur un forum de discussion et que cela correspond à la "netiquette" et aux règles de courtoisie s'y prêtant ?
On peut se demander, à juste titre, pourquoi vous êtes entré dans la discussion... Pour croiser le fer avec Raguse ou discuter de la Guerre de Sécession ? :rool:
Donc, merci de cesser ces interminables sous-entendus sur cette discussion "de café du commerce" et de rester dans le sujet du fil. Les différends privés se règlent par MP et non publiquement. :wink:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 08 Sep 2008 23:23 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Sep 2008 4:56
Message(s) : 130
Bonsoir, j'interviens en vitesse pour souligner plusieurs points :

Les généraux de la guerre de sécession, et les officiers en général, furent confronté les premiers à un avant goût de la puissance industrielle mise au service de la guerre : l'invention du canon rayé, appliquée au fusil comme au canon, rendirent les batailles extrêmement meurtrière, car les officier on appliqués pratiquement jusqu'à la fin du conflit des tactiques digne des guerres napoléoniennes, rendues obsolètes par cette technologie. Dans ces conditions, l'avantage allait au défenseurs, et non à l'attaquant.
Lee, bien qu'excellent général et fin renard, était très aggressif, et donc il fesait subir plus de perte a son armées, proportionnellement parlant, qu'à celle de ses adversaires. Des pertes que la Confédérations avait bien plus de mal à combler que la fédération, tributaire d'un flux d'immigrant ininterromput. Il suffit de voir comment cela à finit à Gettysburg, la charge de Pickett, qui mit hors de combat toute une division en un seul assaut, après 2km de marche sous le feu nourris de l'artillerie Nordiste, puis sous le feu de l'infanterie qui acheva presque les survivants.
A ce propos, les tensions n'existaient pas seulement à propos des noirs, mais aussi entre blanc, allemands, irlandais, anglais catholiques, protestants et puritain, tous cela créait autant de ligne de fracture entre les communautés du Sud et du Nord. La haute société du Sud vivait dans un idéal de classe très "British" et méprisait les ouvriers du nord qu'il traitait je cite, de "ligue d'ouvrier crasseux".
Bien sur, l'esclavage était un prétexte, néanmoins, il était aussi une manière pour le sud de produire à bas prix. En ce qui concerne le début de la guerre, il me semble que McPherson l'a attribué aux Sudistes, qui ont attaqué les premiers au Fort Sumter.

J'aurais certainement d'autre observation à faire, mais le temps me manque aussi vous prie-je de bien vouloir m'excuser, sachez néanmoins que la guerre civile américaine est un sujet qui me passionne particulièrement depuis l'enfance ! (Ah ! Les tuniques bleues !)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 15 Sep 2008 8:29 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 18:07
Message(s) : 18
Localisation : Alsace
Bonjour,

Je me permets de m'inviter dans cette discussion, bien que n'étant pas du tout spécialiste de l'histoire des Etats Unis et encore moins de la guerre de Sécession. Mais en lisant ce fil, une question a commencé à me travailler. Peut-être vous paraitra-t-elle évidente, et si c'est la cas, je vous demande de bien vouloir m'en excuser.
Voilà, je me demandais la(les) raison(s) profonde(s) de la position anti-esclavagiste et abolitionniste du Nord ? Etait-ce par conviction ? Ou était-ce comme le laissent supposer certains de vos messages par opportunisme ou calcul politique ?
Je sais que les Noirs émancipés en 1863, qui se sont engagés dans l'armée, avaient une solde inférieure à celle de Blancs et devaient obligatoirement intégrer des unités dirigées par des officiers blancs. Cela en dit peut-être long sur les mentalités réelles des Nordistes ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 29 Sep 2008 17:37 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 28 Oct 2006 13:50
Message(s) : 114
Localisation : yvelines
la position anti esclavagiste du nord dans son ensemble est une conséquence de la guerre , faite au départ pour le maintien des états du sud dans l'Union.
il existe dans le nord avant guerre des groupements abolitionnistes virulents , sincèrement animés d'une volonté de mettre fin à l'esclavage pour des raisons morales et humanitaires, cependant ces groupes, bien qu'importants sont très minoritaires dans la société qui est globalement indifférente aux noirs en tant qu'individus, voir "raciste" comme le sont tous les blancs du XIXe siècle.
après il y a une volonté d'une certaine classe politique nordiste de contrer les sudistes qu'ils estiment sur représentés dans les assemblées de la nation et qui , jusqu'à la guerre civile , fournissent la plus grande partie des présidents au pays !
évidemment , les sudistes n'entendent pas perdre ce réel pouvoir politique ni en céder une parcelle . la première moitié du XIXe siècle voit donc les deux blocs , nord et sud, s'affronter en permanence pour le contrôle des nouveaux territoires conquis à l'ouest qui en devenant des états libres ou esclavagistes rejoignent l'un des deux camps et ainsi augmentent le nombre des représentants au congrès du sud ou du nord. (de plus le sud doit conquérir sans cesse de nouvelles terres pour ses cultures très destructrices ).
l'équilibre est préservé jusque dans les années 1850 mais le sud perd pied peu à peu et l'élection de Lincoln , candidat républicain ouvertement "anti sudiste" plutôt qu'anti esclavage d'ailleurs est le signal qu'il lui faut agir pour continuer à exister en tant que groupe (la notion de nation sudiste restant très floue) .
Lincoln n'est pas le candidat des abolitionnistes , il est plutôt modéré, tout ce qu'il pourrai faire c'est empécher l'expansion de l'esclavage et donc réduire le pouvoir sudiste.
pour les sudistes c'est déja trop et c'est innaceptable . leurs élites vont jouer sur la peur de leur société de voir les noirs libres et livrés à eux mêmes pour se lancer dans la sécession , pensant du même coup pouvoir continuer leur expansion même en dehors de l'actuel territoire des USA .
le sort des noirs dans tout cela n'est pas vraiment à l'ordre du jour , il ne le deviendra que progressivement dans le nord et l'abolition de l'esclavage en 1865 ne signifie absolument pas l'égalité raciale ou politique pour l'immense majorité de la population. on le verra bien avec les difficultés que rencontrera le "bureau des affranchis" et globalement tout ceux qui souhaitaient sincèrement cette égalité, qui seront lachés rapidement par les politiques, même radicaux, satisfaits par la chute définitive de la puissance politique sudiste .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La guerre de Sécession.
Message Publié : 29 Sep 2008 17:56 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 14 Août 2007 10:17
Message(s) : 918
Localisation : paris
Cela en dit peut-être long sur les mentalités réelles des Nordistes ...

Bonsoir,

Chez les libéraux abolitionnistes du nord ou même du Royaume Unis, n'avaient de l'empathie envers l'individu mais seulement envers l'esclave, donc une fois libre...!
Dans les mentalités de l'époque, le sens du mot ségrégation n'avait pas le sens moderne d'où l'empressement des USA de créer un état en Afrique (Liberia) pour rapatrier sa population noire (comme le RU avec le Serria Léone). Lincoln était dans l'air du temps quant il pensait que les USA ne seraient pas une nation multi ethnique de couleur.
L'anti racisme, comme la démocratie sont des notions qui ont évoluées et qui évolueront encore.

K


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Guerre de séecession.
Message Publié : 12 Fév 2010 7:43 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Fév 2010 7:29
Message(s) : 2
BONJOUR!
J'ai un sujet d'exposé à faire sur la guerre de sécession (période que jadore!!), mais j'aimerai votre avis sur mon plan.
Sachant que mon sujet entier est: La guerre de sécession (1861-65): enjeux et issus d'un conflit entre deux amériques.

J'ai pensé à utiliser la deuxième partie de mon sujet comme problématique, et j'hésite énormément sur le type de plan à faire.

I) Une amérique divisé

II) Enjeux de la guerre de sécession
--> Maintien de l'Union par le Nord
-->Eco (esclavages, tarifs douaniers..)

III) Issus
-->?
-->Lincoln et son éléction
-->le sud vaincu

Je trouve ce plan bien trop "bateau" et il ne me plait pas. Avez vous d'autres idées car vraiment je ne vois pas!
Surtout que je ne crois pas qu'il faille étudier le déroulement de la guerre étant donné la deuxième partie du sujet.
Merci d'avance pour votre aide et j'espère que vous pourrez m'aider à le compléter car je ne tiens pas à faire toute ma recherche à partir des articles sur le net et j'habite à la réunion donc nous avons très peu de documentation sur ce sujet.
Surtout que ce sujet me plait énormément!
Bonne journée à vous.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 134 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB