A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 8:22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 07 Juil 2009 8:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Fév 2009 16:01
Message(s) : 452
Michel 59 a écrit :
Foch ne voulait pas de l'armistice avant d'avoir remporté une victoire décisive. Mais français et anglais n'avaient pas le choix à partir du moment où les américains l'avaient accepté.
Il me semblait au contraire que les Américains avaient été mis devant le fait accompli. En tout cas Pershing souhaitait 10 jours de plus pour pouvoir humilier les "Huns".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 10:34 
En ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1905
Bonjour
petit déterrage
détails sur cette dernière bataille ici
https://rha.revues.org/291

Cependant je m'interroge sur Le Naour qui écrit dans son livre 1918 que des Américains auraient attaqué le village de Stenay dans l'après-midi du 11 Novembre ?
Je sais qu'il y a eu encore des combats chez eux le matin du 11 mais l'après-midi je ne trouve rien de formel sur la Toile
à suivre...

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 19:25 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6960
Pierre Miquel dans "la Grande Guerre" est peu précis sur la dernière attaque :
Pierre Miquel a écrit :
Quand les clairons sonnent la fin de combats, le 11 novembre à 11 heures du matin, le soulagement des combattants est immense, la joie des civils formidable sur les bords de la Meuse. Dans les Ardennes, 92 soldats de la 163e DI viennent de tomber dans les derniers combats.

Pas de précision sur l'heure de ce dernier combat.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 19:30 
En ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1905
page 377 du livre de Patrick de Gmeline, "Le 11 novembre 1918. La 11e heure du 11e jour du 11e mois" (Presses de la Cité, 1998) :

"Senlis, 15 h. 15. Le soldat-télégraphiste n'en croit pas ses yeux et relit le sans-fil qui vient d'arriver de Spa : "Sur le front de Stenay-Beaumont, sur la Meuse, malgré la conclusion de l'armistice, les Américains continuent d'attaquer. Prière de donner l'ordre de faire cesser les hostilités."
Foch, averti, donne les ordres. Un nouveau radiogramme est adressé à Spa : "Ordres sont donnés pour que les attaques américaines, signalées sur le front Stenay-Beaumont, cessent immédiatement."
Car les artilleurs américains tirent toujours. Ou bien ils n'ont pas été touchés par l'ordre de cessez-le-feu en raison de leur progression trop rapide (c'est la version officielle accréditée par Pershing lui-même), ou bien les boys, qui ont été sérieusement malmenés par l'artillerie allemande, veulent prendre leur revanche : c'est l'opinion des soldats français non loin du secteur.
Les efforts de Senlis sont dans un premier temps sans effet, car Spa télégraphie à nouveau : "Le feu continue."
Il faudra attendre 5 heures du soir pour que le GQGA puisse câbler avec certitude : "Le feu vient de cesser."
"Merci", répond sobrement Spa.
Entrés en guerre trois ans après les Alliés, les Américains en sortent six heures plus tard !"

De toute évidence, une action de l'artillerie, oui, une "attaque", non. Cela étant, il doit bien exister quelque part de quoi recouper cela. A suivre.

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 20:19 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4852
Localisation : Allemagne
Alain Fauveau a édité les carnets de guerre de son grand-père de Berderètche de Menditte , descendant d'une famille de l'aristocratie basque, sous le titre :
" Le vagabond de la Grande guerre " aux éditions Geste.
Cet officier avec son régiment a justement pris part à ce dernier combat du 10 novembre 1918 et il nous en donne le récit.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 22:33 
En ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1905
Lien Fauveau en détail :
https://rha.revues.org/291

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : bourbilly21 et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB