A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Jan 2017 1:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 11 Mars 2014 11:49 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Nov 2013 11:52
Message(s) : 28
Une volonte de revanche tourmentait les esprits dans le peuple francais et la classe politique et les regards étaient portés vers l'Alsace et un tiers de la Lorraine arrachés par la Prusse en 1871 par le traité de Francfort ce qui a fait perdre à la France une partie de ses frontières naturelles à savoir le Rhin dont le trafic fluvial était le plus intense d'Europe et une partie de son bassin houiller en Lorraine. De plus, certains peuples revendiquaient leur indépendance comme les Polonais, les Tchécoslovaques, les Yougoslaves tous dominés par les empires austro-hongrois, allemand et russe et ottoman. Le Royaume Uni redoutait la puissance montante de l'Allemagne ce qui portait atteinte à leur maitrise des mers.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2014 14:57 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Août 2012 15:49
Message(s) : 735
Il doit y avoir une demi douzaine de sujets dessus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2014 17:28 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4186
Localisation : Allemagne
gogol a écrit :
Une volonte de revanche tourmentait les esprits dans le peuple francais et la classe politique et les regards étaient portés vers l'Alsace et un tiers de la Lorraine arrachés par la Prusse en 1871 par le traité de Francfort ce qui a fait perdre à la France une partie de ses frontières naturelles à savoir le Rhin dont le trafic fluvial était le plus intense d'Europe et une partie de son bassin houiller en Lorraine. De plus, certains peuples revendiquaient leur indépendance comme les Polonais, les Tchécoslovaques, les Yougoslaves tous dominés par les empires austro-hongrois, allemand et russe et ottoman. Le Royaume Uni redoutait la puissance montante de l'Allemagne ce qui portait atteinte à leur maitrise des mers.

Vous êtes nouveau sur le Forum et ce n'est pas une tare, mais avant de poster prenez l'habitude de consulter la fonction Recherche ou de parcourir la liste des sujets concernant la 1°GM :wink:
Sans rancune :!:

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2014 17:30 
Il y déjà des sujets dessus mais, en 1914, la "Revanche" est à minorer dans la société, la politique et l'armée française... Et c'est l'occasion d'en parler
Il faut analyser ce sentiment de manière diachronique (1871 à 1920 et même après) en évitant toute téléologie et tout moralisme -perception qui, en Histoire, s'avère anti-méthodologique en plus d'être navrante... Il faut faire preuve de nuance sur le plan sociologique. Il faut aussi savoir qu'il n'y a pas tellement d'étude centré sur ce fait!


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2014 23:52 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:29
Message(s) : 386
Localisation : Duché de Gothie.
Sur "la revanche", il est en effet intéressant de connaitre quelle classe sociale a fait quoi.

L'instruction publique, d'après le "docufilm" bien fait du service public, aurait ancré très officiellement et très insidieusement dans les jeunes cerveaux le fameux et fumeux "faire son devoir". Ils l'ont fait leur "devoir"............. :rool:
La presse aurait poussé un an ou deux avant le début du massacre les feux du patriotisme. Au fait, je serai curieux de savoir qui finançait ces journaux.
Mais le peuple, lui, souvent miséreux, voulait il une revanche ? Existe il un moyen de connaitre l'opinion populaire depuis 1900 par exemple.

_________________
« L'honneur défend des actes que la loi tolère. »
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2014 19:08 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7093
Localisation : Provinces illyriennes
C'est vrai que ce sujet fait plus que "doublon"... :-|

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2014 21:45 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Avr 2014 9:53
Message(s) : 23
Bonjour,

gogol a écrit :
Une volonte de revanche tourmentait les esprits dans le peuple francais et la classe politique et les regards étaient portés vers l'Alsace et un tiers de la Lorraine arrachés par la Prusse en 1871 par le traité de Francfort ce qui a fait perdre à la France une partie de ses frontières naturelles à savoir le Rhin dont le trafic fluvial était le plus intense d'Europe et une partie de son bassin houiller en Lorraine. De plus, certains peuples revendiquaient leur indépendance comme les Polonais, les Tchécoslovaques, les Yougoslaves tous dominés par les empires austro-hongrois, allemand et russe et ottoman. Le Royaume Uni redoutait la puissance montante de l'Allemagne ce qui portait atteinte à leur maitrise des mers.


Le côté revanchard du peuple français envers l'Alsace-Lorraine existe mais qu'il ait été l'élément déclencheur de la PGM est un mythe aujourd'hui totalement invalidé par l'historiographie. Personne, en dehors de l'extrême-droite nationaliste, n'était prêt à faire la guerre pour récupérer l'Alsace-Lorraine en 14, et encore moins les politiques qui refusaient la guerre (socialistes, radicaux notamment, qui sont la colonne vertébrale de la République de l'époque) tout en regrettant la perte de ces territoires.

Cordialement,

GRM


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2014 22:22 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7093
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Personne, en dehors de l'extrême-droite nationaliste, n'était prêt à faire la guerre pour récupérer l'Alsace-Lorraine en 14

Je trouve cette remarque un peu lapidaire et excessive...
Si les élites françaises sont globalement pacifiques, tout comme l'opinion publique, il n'y a cependant qu'une justification qui les ferait entrer en guerre, ou du moins accepter l'opportunité de celle-ci : la récupération de l'Alsace-Lorraine.
Il y a une grande différence entre souhaiter un conflit - ce que même les nationalistes ne souhaitaient pas - et accepter celui-ci.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2014 9:03 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Avr 2014 9:53
Message(s) : 23
Bonjour,

Duc de Raguse a écrit :
Citer :
Personne, en dehors de l'extrême-droite nationaliste, n'était prêt à faire la guerre pour récupérer l'Alsace-Lorraine en 14

Je trouve cette remarque un peu lapidaire et excessive...
Si les élites françaises sont globalement pacifiques, tout comme l'opinion publique, il n'y a cependant qu'une justification qui les ferait entrer en guerre, ou du moins accepter l'opportunité de celle-ci : la récupération de l'Alsace-Lorraine.
Il y a une grande différence entre souhaiter un conflit - ce que même les nationalistes ne souhaitaient pas - et accepter celui-ci.


En êtes-vous certain ? Il me semble que c'est davantage la guerre qui crée l'enjeu de l'Alsace-Lorraine : il faut libérer les populations qui connaissent la guerre sur leur territoire et donner un enjeu pour que les soldats tombés ne le soient pas pour rien.

Cordialement,

GRM


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2014 9:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7093
Localisation : Provinces illyriennes
"L'enjeu de l'Alsace-Lorraine", comme vous dites, n'est pas plaqué en 1914 dans l'esprit des Français, il existe déjà dans les esprits et découle directement d'une construction mentale suivant le traité de Francfort imposée à la jeune République : les programmes scolaires de 1882 on préparé le futur soldat-citoyen à se préparer à une guerre et à se souvenir des provinces perdues. Les intellectuels comme Fustel ou Péguy, en passant par Renan ou les cercles de J. Adam, véhiculent aussi cette idée. Je ne parle même pas des officiers supérieurs de l'armée française, des diplomates, et de l'opinion publique - on s'échauffe encore dans les journaux lors de la crise de 1911.
Pour résumer, on pourrait un peu prendre la phrase apocryphe de Gambetta : "La revanche : ne jamais en parler, toujours y penser". :wink:
Enfin, il n'y avait pas besoin de légitimer le conflit d'août 1914, puisque c'est bien l'Allemagne qui pénètre sur le territoire français et déclare la guerre. Les soldats défendent d'abord leurs territoires et ne songent pas à l'Alsace-Lorraine.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2014 9:56 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5370
GRM a écrit :
Bonjour,

Duc de Raguse a écrit :
Citer :
Personne, en dehors de l'extrême-droite nationaliste, n'était prêt à faire la guerre pour récupérer l'Alsace-Lorraine en 14

Je trouve cette remarque un peu lapidaire et excessive...
Si les élites françaises sont globalement pacifiques, tout comme l'opinion publique, il n'y a cependant qu'une justification qui les ferait entrer en guerre, ou du moins accepter l'opportunité de celle-ci : la récupération de l'Alsace-Lorraine.
Il y a une grande différence entre souhaiter un conflit - ce que même les nationalistes ne souhaitaient pas - et accepter celui-ci.


En êtes-vous certain ? Il me semble que c'est davantage la guerre qui crée l'enjeu de l'Alsace-Lorraine : il faut libérer les populations qui connaissent la guerre sur leur territoire et donner un enjeu pour que les soldats tombés ne le soient pas pour rien.

Cordialement,

GRM

Incidemment, même si c'est un peu HS, j'ai entendu dans un documentaire que le total des pertes françaises de la guerre ramené à la surface de l'Alsace-Moselle représentait 6 à 7 tués pour chaque hectare récupéré. (j'avoue que je n'ai pas vérifié le calcul.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juil 2014 9:59 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 26 Avr 2014 11:11
Message(s) : 56
Citer :
Incidemment, même si c'est un peu HS, j'ai entendu dans un documentaire que le total des pertes françaises de la guerre ramené à la surface de l'Alsace-Moselle représentait 6 à 7 tués pour chaque hectare récupéré. (j'avoue que je n'ai pas vérifié le calcul.)

Selon Wikipédia, l'Alsace mesure plus de 8 000 km², soit 800 000 hectares. Donc…


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juil 2014 11:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5370
Chevalier a écrit :
Citer :
Incidemment, même si c'est un peu HS, j'ai entendu dans un documentaire que le total des pertes françaises de la guerre ramené à la surface de l'Alsace-Moselle représentait 6 à 7 tués pour chaque hectare récupéré. (j'avoue que je n'ai pas vérifié le calcul.)

Selon Wikipédia, l'Alsace mesure plus de 8 000 km², soit 800 000 hectares. Donc…

Effectivement. Cette estimation est fausse.

Merci pour l'indication. (J'aurais pu y penser...)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Sep 2014 13:52 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Nov 2013 11:52
Message(s) : 28
l'assassinat de jean jaurès le 31 juillet 1914 par Raoul Vilain un ultranationaliste qui voulait la revanche contre l'Allemagne alors que Jean Jaurès voulait la paix : "les ouvriers français ne doivent pas faire la guerre aux ouvriers allemands " disait il est la preuve que les responsabilites de la première guerre mondiale sont aussi françaises qu'allemandes ainsi en est il de la visite officielle du président Raymond Poincare en Russie incitant le tsar Nicolas II Romanov à décréter la mobilisation générale contre l'Allemagne en juillet 1914 après l'attentat de Sarajevo contre l'archiduc François Ferdinand le 28 juin 1914. Certes la mobilisation de la France n'est pas la guerre clamait à la face du monde Raymond Poincaré mais conjuguée à celle de la Russie tout ressemblait à la guerre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Sep 2014 19:48 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7093
Localisation : Provinces illyriennes
gogol a écrit :
l'assassinat de jean jaurès le 31 juillet 1914 par Raoul Vilain un ultranationaliste qui voulait la revanche contre l'Allemagne alors que Jean Jaurès voulait la paix : "les ouvriers français ne doivent pas faire la guerre aux ouvriers allemands " disait il est la preuve que les responsabilites de la première guerre mondiale sont aussi françaises qu'allemandes ainsi en est il de la visite officielle du président Raymond Poincare en Russie incitant le tsar Nicolas II Romanov à décréter la mobilisation générale contre l'Allemagne en juillet 1914 après l'attentat de Sarajevo contre l'archiduc François Ferdinand le 28 juin 1914. Certes la mobilisation de la France n'est pas la guerre clamait à la face du monde Raymond Poincaré mais conjuguée à celle de la Russie tout ressemblait à la guerre.

Ah... on l'oubliait ce cher Jaurès. :wink:
Pensez bien que même s'il n'avait pas été assassiné le 31 août la guerre aurait eu lieu. A cette date tous les EM des principaux belligérants commençaient à tabler sur la concentration de leurs armées (certains avaient déjà mobilisé). C'est beau de lui donner post mortem le visage du héros qu'il n'a pu l'être, mais c'est une erreur.
La SPD allemande avait d'ailleurs promis le vote des crédits militaires en cas de guerre. Une controverse célèbre avait d'ailleurs eu lieu à ce sujet entre Bebel et Jaurès.
Quant au rôle précis de Poincaré lors de son voyage en Russie - prévu depuis longtemps (c'est une manière depuis 1896 de prouver à l'opinion publique que l'entente franco-russe existe bien...) - cela est plus complexe que cela.
Ce serait oublier que la crise européenne ne débute véritablement que le 23 juillet - avec l'ultimatum autrichien - et certainement pas le 28 juin.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB