A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 7:57

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 49 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 09 Juil 2017 12:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
Il appartenait donc au IIIe Bataillon du 311e RI, s'il faisait partie de la 6e ou de la 8e compagnie.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juil 2017 12:48 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1237
Localisation : Corsica
Oui, en page 47, son nom est dans la liste de la 6e compagnie : 3 tués 8 blessés le 26 avril.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juil 2017 13:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
Au temps pour moi en plus, je voulais dire le IIe Bataillon, pas le IIIe.
Je le précisais car tout le monde ne sait pas que :
- le Ier Bataillon comprend les compagnies numérotées 1 à 4 ;
- le IIe celles numérotées 5 à 8 ;
- le IIIe celles numérotées 9 à 12.

Or, cela peut peut-être vous aider dans vos recherches, le bataillon étant à cette époque rarement scindé car constituant un pion tactique "insubmersible" (même si on peut trouver des compagnies ventilées séparément, cela reste rare) au contraire du régiment.

C'est donc le II/311e RI qui est en ligne le 26 avril 1915 et qui subit les bombardements qui ont tué votre aïeul.

Cordialement,

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juil 2017 11:52 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 05 Nov 2015 21:23
Message(s) : 45
Un de mes arrières grands oncles a été évacué pour troubles mentaux après plusieurs mois au front.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2017 1:19 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1381
Localisation : Belgique
Jean-Marc Labat a écrit :
L'obusite était le terme que l'on employait pour ce qu'on appelle aujourd'hui le syndrome de stress post traumatique.

Voici un article sur le traitement, horrible, que l'on faisait subir aux soldas atteints:

http://www.resilience-psy.com/IMG/pdf/obusite.pdf

Petit extrait :arrow:
Citer :
Le docteur autrichien Julius Wagner Jauregg infligeait des chocs électriques tellement forts que des plaintes furent déposées contre lui pour tortures et actes barbares. Un procès eut lieu au cours duquel Freud prit sa défense et Jauregg fut disculpé.

Tiens... Mais, saviez-vous que l’électroconvulsivothérapie (ECT) - plus connue sous le nom de traitement par électrochocs - est une méthode qui est actuellement toujours utilisée ?
Sauf que, vu sa réputation, on ne fait trop de publicité sur le sujet...
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lec ... C3%A9rapie

D'une manière générale, pour m'être vaguement intéressé jadis aux " asiles d'aliénés " de l'Entre-deux-guerres, je pense que les malades civils n'étaient pas mieux traités que les malades militaires de 14-18...

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mai 2018 19:00 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1767
Localisation : Lyon-Vénissieux
Je me permets de faire remonter ce sujet car je suis allé il y a quelques mois à une conférence sur la médecine durant la guerre de 14 ou le conférencier nous a expliqué que les soldats qui craquaient était mieux pris en charge, mieux soignés côté français que côté allemand.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mai 2018 19:06 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1904
Autre détail lugubre et démoralisant c'est le "pied des tranchées" (c'était la formule quand les pieds gelaient par absence d'hygiène)
je crois que sur le forum pages 1418 il y a des posts très bien documentés là-dessus

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mai 2018 20:44 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2776
En 1914 mon père avait 13 ans, il faisait partie d'une troupe de scouts, il habitait Dunkerque. Dès le début de la guerre, munis de hachettes, les garçons allèrent détruire et arracher toutes les publicités de produits réputés allemands : Liebig, Kub.... Ensuite on les mobilisa pour aider au transport de blessés, c'est ainsi que mon père se trouva avec quelques copains à l' hôpital de Dunkerque pour aussi distribuer des douceurs auprès de "malades"... Il se souvenait de soldats portant l'uniforme des Zouaves devenus fous, se promenant dans la cour de l'hôpital, quand l'un d'eux se mit à crier : "les Boches !!!! v'la les Boches" tous se précipitèrent sur les bordures des allées, des pots de fleurs, tout ce qu'ils trouvèrent, et, ils détruisirent à coups de pieds ou frappèrent avec tout ce qu'ils avaient sous la main..........


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Mai 2018 5:23 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6960
Je dirais que c'est à l'occasion de cette guerre qu'on a découvert le syndrome post-traumatique (qui ne s'appelait pas encore comme ça) et que de ce fait il est assez peu documenté médicalement, à l'époque. Mais les témoignages comme celui que cite Sir Peter sont assez éclairants.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Mai 2018 15:55 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 289
Localisation : oise
Bonjour,

ces pathologies étaient globalement peu prises en compte.

Le psychiatre Louis Crocq expliquait qu'il existait effectivement une prise en charge des soldats qui souffraient de troubles post-traumatiques, mais que celle-ci restait sommaire puisqu'elle consistait le plus souvent en un court temps de repos non loin des zones de combat afin que les soldats puissent regagner le plus rapidement possible leur compagnie. Il a aussi souligné le fait que les soldats intériorisaient leur mal et n'osaient pas en parler, conscients du manque de moyens et de l'encombrement des hôpitaux de proximité.

Ce trouble était par ailleurs méconnu et pris pour de la simulation. Louis Crocq estime qu'en réalité, très peu de soldats ont réellement simulé. Certains hommes auraient tout de même été d'ailleurs été fusillés pour l'exemple.

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mai 2018 5:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Sinon, en version romanesque, il y a "Un long dimanche de fiançailles"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mai 2018 6:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
En version non-romanesque, et assez réaliste, un très bon film (français) sur le sujet du stress post-traumatique en 1914-1918 : Les fragments d'Antonin.
J'en recommande le visionnage, cela montre clairement le processus psychologique qui transforme un héros en loque.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mai 2018 9:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1702
Localisation : Vienne (86)
Je trouve le livre de Jean Yves le Naour "Les soldats de la honte" très éclairant sur ce sujet.
Les soldats souffrant du syndrome du shell scock subissent une triple peine. Ils sombrent dans la folie, ils sont la plupart du temps considérés comme de grands falsificateurs et par conséquents ils sont dépouillés de tous les honneurs quand ils rentrent du front.
Un corps meurtri respire davantage le patriotisme qu'une tête malade.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mai 2018 9:49 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
Attention, le shell shock, si je ne m'abuse, est le nom anglais qualifiant l'effet de blast consécutif à un bombardement. C'est un état physiologique lié au déplacement d'air, au bruit assourdissant, à la fumée, à la poussière. Il n'est que transitoire, une personne mise à l'abri pouvant récupérer en quelques minutes (s'il n'y a pas de blessure handicapante comme la crevaison des tympans).
Le stress post-traumatique est une blessure psychique dont les causes peuvent être multiples et additionnelles, qui ne se déclarent parfois que bien après le ou les incidents qui l'ont causé. Et qui peut n'avoir aucun lien avec un bombardement ou même une action de guerre (le témoin d'un accident de voiture peut-être subir un SPT).

Même un homme d'un courage fantastique pourra être "blasté", puisque l'effet de blast est mécanique. Alors que chez quelqu'un de particulièrement résilient, le stress post-traumatique, d'ordre psychologique, pourra ne se déclarer que très tard, voire pas du tout malgré les horreurs contemplées - même s'il est admis aujourd'hui que personne n'est épargné, juste mieux préparé ou suivi.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mai 2018 10:10 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 289
Localisation : oise
Il semble en effet qu'il existe une typologie des névroses de guerre. Après relecture du chapitre sur les névroses de guerre dans l'encyclopédie de la Grande Guerre, il apparaît en effet que le shell-shock est un trouble bien particulier mais dont la reconnaissance et l'étude ont permis l'exploration de la "psychogenèse sous-jacente.

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 49 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB