Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Conférence de paix en août 14 ?
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=47&t=41040
Page 1 sur 1

Auteur :  Pouzet [ 31 Oct 2018 18:55 ]
Sujet du message :  Conférence de paix en août 14 ?

Bonsoir !

ESt ce qu'Il n'y a pas eu lors de la crise de Sarajevo en août 14 et des mobilisations en chaine des tentatives chez les grands dirigéants de convoquer une conférence de paix pour éviter le pire, comme cela avait déjà eu lieu dans le passé en 1911 par exemple ?
Et si non pourquoi cela n'à pas été le cas ?

Merci de vos lumieres !

Auteur :  Pierma [ 31 Oct 2018 19:18 ]
Sujet du message :  Re: Conférence de paix en août 14 ?

A priori, parce que l'Autriche n'a pas laissé le choix à la Serbie : soit elle acceptait l'ultimatum, soit c'était la guerre.

Ce procédé est très vicieux parce qu'il met immédiatement en jeu l'honneur national des deux parties : il contient des clauses inacceptables par la Serbie, et l'Autriche ne peut l'atténuer sans donner l'impression d'une reculade déshonorante. (En 70, la France a déclaré la guerre à la Prusse pour un point d'honneur plus ridicule encore.)

Sachant que la Russie a fait savoir que dans ce cas elle déclarerait la guerre à l'Autriche, la question est plutôt de savoir pourquoi l'Autriche s'est entêtée. Réponse : parce que l'Allemagne l'a assurée de son soutien.

Cette première phase laissait peu de place - et surtout peu de temps - à la convocation d'une conférence internationale.

On a donc un démarrage "instantané" déclenché par trois puissances impériales... dont les trois empires vont s'écrouler dans le conflit qu'elles déclenchent... :rool:

Auteur :  Walsingham [ 31 Oct 2018 20:21 ]
Sujet du message :  Re: Conférence de paix en août 14 ?

Étant en train de lire le livre de John Keegan, il présente les choses de manière plus circonstanciées.

Il y a bien eut des tentatives de médiations, notamment des russes et des anglais. Le Tsar a proposé que la situation soit abordée à la conférence de la paix (à La Haye) qui a déjà été tenue deux fois à l'instigation du tsar, en 1899 et en 1907. Du coté anglais, Sir Grey, ministre des affaires étrangère, a tenté d'organiser une conférence entre les grandes puissances pour le 26 juillet. Il y a aussi eut d'autres tentatives ''isolées'' d’organisations de sommets (soit bilatéraux soit multilatéraux). Mais aucun n'a put s'organiser. (il y a quand même eut 3 semaines et 6 jours entre l'assissinat et l'ultimatum, cela aurait laissé le temps d’organiser une conférence)

Dans les raisons, Keegan pointe 1) l'amateurisme des diplomates de l'époque. Il n'y a pas de cursus de diplomate, la plupart sont simplement pistonné à leur place grâce à leur réseaux. Il y a donc pas mal de bourdes diplomatiques commise de part et d'autres (mauvaise estimation de la situation, mauvaise communication, ...). Par exemple les diplomates étranger en poste en Serbie on très mal conseillé les Serbes. 2) les problèmes de communications, le téléphone commence à être répandu, mais les communications sont encore lente et par écrit (avec en plus le temps pour chiffrer/déchiffrer les messages). Il est donc difficile d'avoir des conversations constructives entre toutes les parties. 3) l’absence de cadre internationale pour mener des négociations de paix. La conférence de la paix de La Haye n'a été tenue que deux fois à 8 ans d'intervalle, il n'y a pas d'ONU où même de société des nations pour centraliser les efforts. C'est ainsi qu'on finit avec de nombreuses propositions de médiations qui se court-circuitent. Personne ne sait à quelle proposition se rallier, personne ne sait quels acteurs devraient être inclus, Serbes et austro-hongrois, mais qui sera médiateur ? les russes sont pour du multi-latéral, les allemands pour plusieurs conférences bilatérales, ... 4) les diplomates ne comprennent pas l'impact des mobilisations. Elles impliquent des calendriers hyper précis de déplacement des troupes par train. Une fois lancée, tout changement est impossible/très compliqué car il bloquerait complètement un plan de mobilisations qui a nécessité des années pour être mis au point. Les militaires (qui sont beaucoup plus professionnels que les diplomates) offrent moins de flexibilité que ce à quoi s'attendent les diplomates.

C'est ainsi que les austro-hongrois ne présentent leur ultimatum que 3 semaines et 6 jours après l'attentat, à cause de longues tergiversations, guerre ou pas guerre ? Médiations ou pas ? Entre qui ? Qui les soutiendrait ? (l’Allemagne a là un rôle trouble). L'ultimatum est d'abord accepté par les Serbes, puis refusé sur les conseils des diplomates étranger, notamment russes (qui jouent mal pour le coup). Ensuite les plans de mobilisations sont lancés et ne peuvent être mis en pause/annulé sans risquer une défaite. Les allemands veulent attaquer en premier pour dégager les français de la guerre, les russes veulent attaquer en premier pour soutenir les français et les français veulent attaquer en premier pour libérer l'alsace-lorraine au plus vite. Bref c'est ingérable.

Keeghan pense que si l'autriche-hongrie avait attaqué directement, les autres nations n'auraient pas soutenus les serbes, car l'assassinat était encore ''frais'' et aurait justifier l'ultimatum. Mais comme l'ultimatum arrive quasiment un mois plus tard, quand tout le monde a essayé de négocier un compromis, consulter ses états majors qui ont conseillé de lancer la mobilisation le plus tôt possible, ... l'ultimatum des austro-hongrois est devenu moins justifié.

Auteur :  PaulRyckier [ 31 Oct 2018 22:26 ]
Sujet du message :  Re: Conférence de paix en août 14 ?

Merci Walsingham pour introduire les commentaires de John Keegan dans le débat, jusq'à maintenant je suivais le train de raisonnement de Pierma.

Cordialement les deux, Paul.

PS: le forum pour le moment réagit lentement chez moi.

Auteur :  Pouzet [ 11 Nov 2018 17:45 ]
Sujet du message :  Re: Conférence de paix en août 14 ?

Merci de ces réponses très éclairantes.
:wink:
Si vous avez d'autres précisions, je suis preneur

Auteur :  Nicolas Bassenge [ 11 Nov 2018 22:02 ]
Sujet du message :  Re: Conférence de paix en août 14 ?

Les Autrichiens ont attendu près d’un mois pour lancer leur ultimatum à la Serbie parce que R. Poincaré (Président de la République) et R. Viviani (Président du Conseil) étaient en voyage officiel en Russie. Il aurait été trop facile pour les alliés français et russes de se concerter.
Ils attendront le voyage de retour des deux hommes, en navire et par la mer Baltique, à une époque où les communications télégraphiques sont peu performantes, pour menacer la Serbie.
Sur du soutien allemand, les Autrichiens ont ainsi enclenché le jeu des alliances qui transformera un conflit régional en guerre mondiale.

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/