A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Juin 2018 12:50

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 25 Mai 2016 8:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Juin 2013 18:20
Message(s) : 527
Je ne parviens pas à trouver grand-chose sur les modalités de l'élection - en particulier je ne trouve rien dans "La révolution russe" d'Orlando Figes.
Quelqu'un sait-il quel a été le mode de scrutin ? Uninominal à un tour ? De liste ? Proportionnel ? Direct, ou indirect ?
A la campagne, au village, il y avait vraiment des bulletins de vote ? Si oui, avec un sigle pour les illettrés, comme en Inde de nos jours ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2016 18:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Mai 2016 1:14
Message(s) : 3
Bonjour Jovien,

Le "Comité Spécial", formé au printemps 1917 par le gouvernement Kerensky pour organiser les élections, a opté pour une élection directe à bulletin secret, de liste et à la proportionnelle.
Les votes sont égaux, donc une voix quel qu’elle soit signifie systématiquement un vote. Le droit de vote est passif et actif (le droit de vote et le droit d'être élu sont confondu).
Le droit de vote est universel ; femmes et militaires en services compris, ayant plus de 20 ans (les militaires plus jeunes peuvent néanmoins voter), sans restriction de biens, résidence, alphabétisation, religieuse, ethnique, métier ou même statut.
Par contre, n'ont pas le droit de vote les "fous reconnu comme tel", les personnes mise en examen, les prisonniers, les anciens prisonniers de 3, 5 à 10 ans après leur peine (suivant la gravité des faits) et enfin, tout membre de la famille Romanov.

Voila pour les modalités, qui de mon point de vue fait de cette élection une chose bizarrement progressiste ; d'un coté une ouverture impressionnante pour la période, il faut juste avoir plus de 20 ans ou être militaire, mais de l'autre une négation de la présomption d'innocence, une privation du droit de vote après avoir purgé sa peine et une mesure spéciale pour empêcher l’élection d'un Romanov.


Ensuite dans l'application ça devient flou, des mesures pour les illettrés étaient apparemment prévu, sans précision aucune sur la prise en charge de l'individu.
Pour les bulletins de votes à la campagne, il n'y a pas de précision particulière non plus, mais il y a eu 41.7 Millions de votant sur 86.1 Millions d'électeurs (sur environ 140 Millions de personnes dans le pays), ce qui donne a peu près 48% de participation, pour les premières élections d'un pays alors en pleine guerre ça ne semble pas si mal. Cela montre que les campagnes ont bien eu accès au vote, même si on peut aisément supposer que cet accès fut moindre que dans les centres urbains et/ou administratifs.

Désolé de ne pouvoir répondre plus avant, mais je suppose que l'élection est un peu trop anecdotique et donc peu sourcée, car, résultat de la révolution de février, elle se tiens après le coup d'état d'octobre (ou la révolution d'octobre suivant l'envie) qui avait changé la donne du pouvoir en renversant le gouvernement provisoire, et ne sera maintenu que parce que les bolcheviques espèrent qu'elle confortera leur position de force. Les résultats n'étant pas ceux escomptés (les bolcheviques eurent environ 25% des voix ce qui est sommes toute correcte, mais contre les 40% des socialistes-révolutionnaires c'est pas Byzance), ils ont simplement dissous l'assemblé donnée par cette élection pour s'appuyer uniquement sur les soviets.

_________________
"Si l'athéisme est une religion, alors chauve est une couleur de cheveux"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2016 19:09 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juil 2007 10:16
Message(s) : 888
Localisation : Aix en Provence
Les Bolcheviks ont laissé faire les élections car l'élection de la Constituante était le préalable de tous les partis révolutionnaires ou anti-tsaristes, une sorte de Saint Graal du changement de régime. La victoire des Socialistes révolutionnaires était logique, puisque la Russie étant un "océan paysan" et les SR étant bien implantés dans les campagnes, le résultat ne faisait aucun doute, même pour les bolcheviks. Après la dissolution de la Constituante, dont le président était le SR, Viktor Tchernov, le 5 janvier 1918, il y a eu très peu de contestations, la chose se passant presque dans l'indifférence générale. Les bolcheviks ne s'appuyaient plus sur les soviets, mais sur le parti. Dès la prise de pouvoir des bolcheviks, un oukaze léniniste imposa la supériorité du Sovnarkom (=Conseil des commissaires du peuple) sur les soviets, c'est à dire que ces derniers étaient des assemblées sans pouvoir.

_________________
Dieu ne joue pas aux dés !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2016 19:26 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juil 2007 10:16
Message(s) : 888
Localisation : Aix en Provence
A noter que les thèses d'Avril, proclamées par Lénine lors de son retour en Russie, après 17 ans d'exil, sont purement opportunistes et tranchent avec la pensée léniniste :

https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1917/04/vil19170407.htm

En effet ces thèses sont presque anarchisantes, avec la dissolution de la police et de l'armée, thème qu'on retrouva dans son livre L'Etat 'et la Révolution qui fut fini en octobre 17 et qui sont en total décalage avec les écrits d'Illitch depuis 17 ans ...preuve que Lénine était un politicien rusé qui promettait une démocratie totale alors qu'après avoir pris le pouvoir, il a fait exactement le contraire.

_________________
Dieu ne joue pas aux dés !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2016 15:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Mai 2016 1:14
Message(s) : 3
Tietie006 a écrit :
Les Bolcheviks ont laissé faire les élections car l'élection de la Constituante était le préalable de tous les partis révolutionnaires ou anti-tsaristes, une sorte de Saint Graal du changement de régime. La victoire des Socialistes révolutionnaires était logique, puisque la Russie étant un "océan paysan" et les SR étant bien implantés dans les campagnes, le résultat ne faisait aucun doute, même pour les bolcheviks.


C'était effectivement la condition sine qua non pour obtenir une légitimité gouvernementale par les urnes, mais c'était un sentiment surtout en février, en novembre beaucoup moins. Il y a un monde d’événement entre les deux dates.

En avril une fuite révèle l'intention du gouvernement provisoire de continuer la grande guerre (alors que l'aspiration des soviets est plutôt à la paix immédiate), s'organise alors des manifestations qui dégénèrent en émeutes (à Petrograd et quelques autres centres urbain), entamant le prestige du gouvernement sur son aile « droite » (L'auteur du document de la fuite étant le KD Pavel Millioukov, qui sera renvoyé) et provoquant l'entrée au gouvernement de SR souhaitant faire pression au sein du gouvernement pour la paix.

En Juillet, après l'échec de l'offensive russe en Galicie (après des mois de relatif immobilisme du front), il y a trois choses :
_L'armée russe s'effondre, les « soldats-paysans » désertent en masse (sur 10 millions, de juillet à octobre, 2 millions rentrent chez eux).
_Avec l'afflux des déserteurs et l'incapacité des SR du gouvernement à négocier la paix depuis avril, des « jacqueries » éclatent (terme un peu anachronique, mais correspondant assez bien aux aspirations paysannes du moment), brûlent des domaines seigneuriaux, font des pogroms et surtout commence le partage la terre selon le nombre de bouches à nourrir (le « partage noir »). Ce qui encourage d'autant les désertions, les soldats-paysans ne voulant pas être lésé sur ce partage en étant loin de chez eux.
_Dans les villes, (surtout Petrograd là encore) des émeutes éclatent contre l'envoi de nouvelles troupes au front décidé par le gouvernement ce qui aurait, en aidant le front, éloigné la menace de coup de force des soviets contre le gouvernement provisoire.

Ce dernier estimera que les bolcheviques sont à l'origine des mouvements de violence de la campagne et de la ville. Ce qui en campagne est faux, mais la « trahison » des SR du gouvernement sur la paix et la réforme agraire a décrédibilisé le mouvement en faveur d'un « bolchevisme de tranchée » ramené par les déserteurs qui reprennent les Thèses d'Avril à leurs comptes. En ville, on ne peut dire que c'est faux, mais il semble vraisemblable que les dirigeant du parti se soient surtout fait déborder par leur base militante. Quoi qu'il en soit, le couperet tombe, le parti bolcheviks est interdit, Trotski, Kamenev et d'autres sont internés, Lénine et Zinoviev s'enfuient dans la nouvellement indépendante Finlande. Il y a une forme de réaction qui s'installe (notamment dans l'armée nouvellement commandé par Kornilov).

En Août, le coup d'état manqué de Kornilov, marque le retour en grâce du parti bolchevique, qui apparaît comme le seul rempart crédible contre la réaction (ou contre-révolution), la où leurs homologues révolutionnaires (notamment SR) se sont déjà trop compromis par leur participation au pouvoir.

Les élections dans les soviets (la encore, surtout en ville) de juillet à septembre montrent assez bien ce basculement (voir ce noyautage) politique en faveur d'un parti très minoritaire initialement, mais auréolé d'une gloire de « vrai » révolutionnaire. C'est pour cela que les bolcheviques pouvaient penser l'emporter lors de l'élection de la Constituante, en continuant sur cette lancée.



Tietie006 a écrit :
Après la dissolution de la Constituante, dont le président était le SR, Viktor Tchernov


On peut aussi noter que le chef du Comité Militaire Révolutionnaire de Petrograd, qui proclamât la dissolution du gouvernement provisoire en Octobre était le SR Pavel Lazimir (certes, dûment encadré par quatre lieutenants bolcheviques, dont Dzerjinski).

Tietie006 a écrit :
le 5 janvier 1918, il y a eu très peu de contestations, la chose se passant presque dans l'indifférence générale. Les bolcheviks ne s'appuyaient plus sur les soviets, mais sur le parti. Dès la prise de pouvoir des bolcheviks, un oukaze léniniste imposa la supériorité du Sovnarkom (=Conseil des commissaires du peuple) sur les soviets, c'est à dire que ces derniers étaient des assemblées sans pouvoir.


En Octobre, lors de la première session du deuxième Congrès Pan-russe des soviets est annoncé la dissolution du gouvernement provisoire (le jour même du coup d'état), provoquant le départ de certain SR (et d'autres comme des Mencheviks) en protestation, ce qui combiné avec les dernières élections des soviets marquant l'essor bolchevik, donne à ces derniers une large majorité pour, lors de la deuxième session, approuver la prise de pouvoir et voter la création du Sovnarkom (avec uniquement des bolcheviks en son sein et surtout cette prérogative de « Soviet Suprême »)).
Ce qui fait que les soviets se sont eux même vidé de leur substance, donnant un aspect plutôt « légal » à cette perte de pouvoir.

Les oppositions furent néanmoins nombreuses et très violente, la guerre civile (qui était déjà rampante) éclate aux yeux de tous à ce moment ; l'armée russe se décompose (du moins achève son agonie) entre Blancs et Rouges (et Verts, les paysans, qui monteront quelques armées, mais au fond, pense surtout à eux et leur village sans réel autre horizon politique), les SR et bien d'autres parti prennent les armes, Moscou (entre autres) doit être reprise de force par les bolcheviks. Par dessus, les Allemands (et Autrichiens) menacent d'avancer.

Et cela entre octobre et décembre. C'est pour cela, je suppose, du peu d'échos de la dissolution de janvier, la Constituante étant l'enfant posthume de la révolution de Février, elle est déjà anachronique, alors qu'a ce moment les différentes factions en Russie pensent pour beaucoup que seul la destruction (physique notamment) de l'opposition leur donnera le pouvoir. Lutte à mort qui durera officiellement jusqu'en 1923.

Tietie006 a écrit :
A noter que les thèses d'Avril, proclamées par Lénine lors de son retour en Russie, après 17 ans d'exil, sont purement opportunistes et tranchent avec la pensée léniniste :
En effet ces thèses sont presque anarchisantes, avec la dissolution de la police et de l'armée, thème qu'on retrouva dans son livre L'Etat 'et la Révolution qui fut fini en octobre 17 et qui sont en total décalage avec les écrits d'Illitch depuis 17 ans ...preuve que Lénine était un politicien rusé qui promettait une démocratie totale alors qu'après avoir pris le pouvoir, il a fait exactement le contraire.


Tout à fait, tel un Richelieu massacrant les protestants en France tout en rejoignant la Ligue Protestante dans la guerre de Trente Ans, on a là un cas d'école de pragmatisme.

_________________
"Si l'athéisme est une religion, alors chauve est une couleur de cheveux"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2016 15:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juil 2007 10:16
Message(s) : 888
Localisation : Aix en Provence
Concernant le coup d'état manqué de Kornilov, Figes est assez circonspect quant à sa réalité. Il pense plutôt que c'est Kerenski, mal à l'aise avec le nouveau chef de l'armée, Kornilov, qui lui faisait de l'ombre, qui a invoqué cette tentative de coup d'état pour le mettre hors-jeu. Et d'ailleurs c'est lors de ce fameux coup d'état qu'il se rabiboche avec les bolcheviks, pour défendre son régime fantôme ...Un manque de lucidité étonnant chez Kerenski, aveuglé par sa propre suffisance !

_________________
Dieu ne joue pas aux dés !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB