A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Nov 2017 11:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Camps de concentration italiens
Message Publié : 06 Déc 2016 0:35 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Fév 2010 8:36
Message(s) : 140
Bonsoir,
Est-ce qu'il y avait des camps de concentration en Italie fasciste?

Je ne parles pas de camps mis en place par les allemands ou des camps en Libye, mais bien de camps pour prisonniers politiques sur le sol italien.

Mon interrogation fait suite à l'affirmation suivante:
Citer :
à quoi s’ajoute cette institution spécifique et particulièrement commode, les camps de concentration : tous les pays totalitaires en disposent. »
Tzvetan Todorov,
Le totalitarisme, encore une fois, 1997


Cordialement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Déc 2016 11:03 
En ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1511
Localisation : Vienne (86)
Vous pouvez affiner votre recherche à partir de ces principaux camps.

Bolzano (Italie. - camp de concentration)
Camp de transit pour les prisonniers politiques et les Juifs, en activité du 28 octobre 1944 au 29 avril 1945
Coltano (Italie. - camp de concentration)
Ferramonti (Italie. - camp de concentration)
Fossoli (Italie. - camp de concentration)
Camp situé près de Carpi (Province de Modène). D'abord camp de concentration fasciste ("camp des prisonniers de guerre n°73"), fut acquis directement par les Allemands et devint un camp de transit (septembre 1943-août 1944)
Laterina (Italie. - camp de concentration)

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Déc 2016 22:56 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Fév 2010 8:36
Message(s) : 140
Bonsoir et merci Nico86,

je suis allé consulté la notice wikipédia relative à ces camps. Je suis tombé sur une liste de camps https://en.wikipedia.org/wiki/Category:Italian_fascist_internment_camps_in_Italy

Aucun de ces camps n'a ouvert avant 1940, et la plupart ont servi de camps d'internement pour les juifs étrangers.

D'où ma question en lien avec la citation de Todorov: l'Italie fasciste a-t-elle mis en place un réseau concentrationnaire pour ses opposants politiques avant la SGM?
autre question: pourquoi a-t-elle attendu le déclenchement de la guerre pour en ouvrir?

Cordialement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Déc 2016 23:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15479
Localisation : Alsace, Colmar
Musolinni a surtout pratiqué le confinement politique. Une espèce d'éxil intérieur où des opposants se sont retrouvés confinés dans des villages perdus ou dans des îles. C'est le sujet du roman Le Christ s'est arrêté à Eboli.

Il y avait aussi des punitions publiques où l'on appliquait la purge publique aux "mal-pensants". La personne concernée se voyait obligée d'avaler un verre entier d'huile de ricin

Wikipedia a écrit :
Dans l'Italie fasciste, sous le régime de Benito Mussolini, l'huile de ricin était l'un des instruments des Chemises noires. Afin d'humilier leurs adversaires politiques, les fascistes les forçaient à avaler de fortes doses de cette huile qui provoque des diarrhées. Dans les années 1920, certains fascistes étaient des cogneurs payés par les patrons d'ouvriers en grève (un dessin de propagande montre un ouvrier guéri de ses « mauvaises idées rouges » par un fasciste qui lui « prodigue » l'huile lors d'une bastonnade). Cette technique semble avoir été lancée par Gabriele D'Annunzio. À forte dose, les diarrhées et la déshydratation qui en résultait étaient si importantes qu'elles étaient parfois mortelles. Lorsque les Chemises noires voulaient s'assurer que leurs victimes mourraient, elles ajoutaient de l'essence à l'huile de ricin.

On disait parfois que le pouvoir de Mussolini reposait sur « le gourdin et l'huile de ricin »


Et donc, il y avait aussi le meurtre politique.

Image

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 4:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6071
Sans vouloir atténuer le caractère répressif et même criminel du régime - qui par exemple fait assassiner par la Cagoule des opposants réfugiés en France - il me semble qu'on est tout de même loin des exactions des SS et des pratiques de l'Allemagne nazie dès 1935, année de l'ouverture du camp de Dachau.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 14:10 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1785
Vous pensez à Carlo Rosselli je suppose !

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 14:42 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 22 Avr 2009 8:49
Message(s) : 273
Petite anecdote : j'ai appris l'histoire de l'huile de ricin dans un des "Don Camillo" que j'ai revu par hasard. Suite à cela j'avais cherché le pourquoi des allusions et de la scène dans ce film.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 14:46 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6071
bourbilly21 a écrit :
Vous pensez à Carlo Rosselli je suppose !

Oui, j'avais perdu son nom, mais c'est bien à cette affaire que je pensais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Rosselli

Au passage, Hitler pensait davantage à soigner son image en France qu'à se débarrasser des opposants réfugiés. De la part de Mussolini c'est une erreur grave.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 15:07 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15479
Localisation : Alsace, Colmar
Pierma a écrit :
bourbilly21 a écrit :
Vous pensez à Carlo Rosselli je suppose !

Oui, j'avais perdu son nom, mais c'est bien à cette affaire que je pensais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Rosselli

Au passage, Hitler pensait davantage à soigner son image en France qu'à se débarrasser des opposants réfugiés. De la part de Mussolini c'est une erreur grave.


Quelque part, c'était aussi un signe de faiblesse. Quand un régime totalitaire a peur de quelques personnes ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 15:18 
Narduccio a écrit :
Musolinni a surtout pratiqué le confinement politique. Une espèce d'éxil intérieur où des opposants se sont retrouvés confinés dans des villages perdus ou dans des îles.
Il y a eu aussi des tabassages. Par exemple Giovanni Amendola, ancien ministre, journaliste et opposant, qui a lancé le terme "totalitario" (vite transposé dans toutes les langues et repris par Mussolini lui-même). Il est allé mourir à Cannes des derniers coups reçus. https://fr.wikipedia.org/wiki/Giovanni_Amendola


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 16:43 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6071
Narduccio a écrit :
Pierma a écrit :
bourbilly21 a écrit :
Vous pensez à Carlo Rosselli je suppose !

Oui, j'avais perdu son nom, mais c'est bien à cette affaire que je pensais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Rosselli

Au passage, Hitler pensait davantage à soigner son image en France qu'à se débarrasser des opposants réfugiés. De la part de Mussolini c'est une erreur grave.


Quelque part, c'était aussi un signe de faiblesse. Quand un régime totalitaire a peur de quelques personnes ...

Oui, il faut noter au passage que la dictature de Mussolini n'a pas le caractère absolu de celle d'Hitler. D'ailleurs Mussolini sera au final "démissionné" par le grand conseil fasciste, alors que le pouvoir d'Hitler est resté absolu jusqu'au bout. Ses généraux ? Ce ne sont même pas eux qui l'ont tué...

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2016 18:49 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 311
Localisation : Isère
Pierma a écrit :
Oui, il faut noter au passage que la dictature de Mussolini n'a pas le caractère absolu de celle d'Hitler. D'ailleurs Mussolini sera au final "démissionné" par le grand conseil fasciste, alors que le pouvoir d'Hitler est resté absolu jusqu'au bout. Ses généraux ? Ce ne sont même pas eux qui l'ont tué...


Oui, cet acharnement se traduit d'ailleurs par la nomination de Dönitz comme second Führer du Reich lors des derniers jours du régime nazi (alors que la fin d'Hitler symbolisait la chute de tout et la fin pour la grande majorité des allemands et des combattants); c'est dire si même après sa mort les ordres d'Hitler étaient suivis par les dirigeants alors même que Berlin se battait encore. Si Dönitz permet aux soldats allemands d'échapper aux russes et entame le plus rapidement possible le processus de paix il ne dissout pas le parti ni la SS et ordonne aux membres de la Volkssturm de continuer le combat. Il n'arrête pas non plus le massacre de la jeunesse, les jeunes hitlériens continuent à se battre dans la ville avec un acharnement que n'ont pas les adultes et qui surprend les russes. Arrivé au pouvoir le 1er Mai il pouvait donner l'ordre de cesser le combat à Berlin et de se rendre (ils durent jusqu'au 2 mai à 17h, heure d'effectivité du cessez-le-feu décidé à 4h). J'avais vu un documentaire sur la jeunesse sous le IIIème Reich et les interviews d'anciens jeunes hitlériens ayant participé au combat montraient qu'à l'époque leur détermination était sans faille. Et pour ceux qui n'en pouvaient plus, Dönitz laisse tirer sur des jeunes ou des vieux qui se replient sans ordres...

Les camps pour opposants politiques, organisés et construits de manière systématique est un trait, il me semble, spécifique au régime nazi ainsi qu'à l'URSS qui demeurent en effet plus absolus comme vous disiez Pierma.

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB