A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 12 Déc 2018 13:52

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 15 Juil 2018 7:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1770
Localisation : Lyon-Vénissieux
Bonjour !

On sait que beaucoup de soldats gravement blessés ou gazés sont morts après le 11 novembre 1918 des suites de leurs blessures.
Ils apparaissent d'ailleurs sur certains monuments aux morts, en tant que décédés en 1919 ou 1920.
Des historiens ont-ils évalué leur nombre ?

Merci de vos suggestions.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2018 13:55 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2601
Il y a eu aussi le typhus, la grippe espagnole, la diphtérie, les suites des gaz, des blessures et aussi des maladies psychiques, etc.. Difficile de dresser un inventaire dans les familles rurales. http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/b ... /bilan.htm

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2018 15:15 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1770
Localisation : Lyon-Vénissieux
Merci beaucoup cher Jibe.
Dans le site dont vous avez indiqué le lien, il est précisé que
Citer :
On considère qu'environ 500 000 soldats sont morts après la guerre des suites de blessures de guerre ou de maladies contractées pendant la guerre.

Mais s'agit-il uniquement de français ou le chiffre concerne tous les soldats de la guerre toutes nationalités confondues ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juil 2018 16:50 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Nov 2008 17:01
Message(s) : 541
Localisation : Nevers
Les carrés militaires allemands de nos cimetières comptent également des morts après novembre 1918. Blessés soignés en France ? Prisonniers touchés par le typhus ou la grippe espagnole ? Allez savoir !

Une anecdote (bien que celui-ci soit décédé en septembre 18, soit deux mois avant la fin des hostilités). Dans le carré allemand du cimetière de Nevers, mon épouse (de lointaine ascendance allemande) a retrouvé la tombe de quelqu'un qui porte le même nom de famille qu'elle. Ça fait tout drôle ! Quelle tristesse que d'aller mourir seul et si loin, et qu'aucune famille n'ait jamais réclamé son corps. C'est la guerre, me direz-vous, mais, d'un coup, l'Histoire devient plus touchante.

_________________
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juil 2018 12:20 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3413
Jean-Mic a écrit :
Quelle tristesse que d'aller mourir seul et si loin, et qu'aucune famille n'ait jamais réclamé son corps.

Est ce que la famille n'a pas réclamée le corps ? ou est-ce plutôt que le corps doit rester là où il est tombé comme chez les anglais ? J'ai grandi dans un village où se trouvait un cimetière allemand de la Première Guerre Mondiale et l'on peut dire que les tombes y recevaient régulièrement de la visite de parents allemands. C'était en tout cas encore le cas dans les années 80 et 90. Ce n'est peut être plus le cas maintenant avec les nouvelles générations qui n'ont pas connu ces aïeux.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juil 2018 23:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2011 13:21
Message(s) : 229
Skipp a écrit :
Jean-Mic a écrit :
Quelle tristesse que d'aller mourir seul et si loin, et qu'aucune famille n'ait jamais réclamé son corps.

Est ce que la famille n'a pas réclamée le corps ? ou est-ce plutôt que le corps doit rester là où il est tombé comme chez les anglais ? J'ai grandi dans un village où se trouvait un cimetière allemand de la Première Guerre Mondiale et l'on peut dire que les tombes y recevaient régulièrement de la visite de parents allemands. C'était en tout cas encore le cas dans les années 80 et 90. Ce n'est peut être plus le cas maintenant avec les nouvelles générations qui n'ont pas connu ces aïeux.


Juste pour l'anecdote, après les deux guerres, comment est-ce que les locaux français accueillaient ces parents de soldats allemands ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2018 16:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Sep 2017 19:42
Message(s) : 25
Moi je suis touché par la Mort d'Eugène Trébuchon :
Dernier mort officiel de 14
Mort après 4 ans de guerre .
Mort (heureusement pour lui "proprement" ) d'une balle en pleine tête,le 11 novembre 1918 dans un combat absurde (un de plus) sur la Meuse (il fallait passer la Meuse avant 11 heures ...il y avait des "carrières et des médailles" en jeux très vraisemblablement ...),
Et répertorié "décédé" le 10 novembre 1918 sur sa croix tombale...

J'en déduis donc qu'officiellement personne n'est mort le 11 novembre 1918 ... ça doit bien être le seul jour de guerre sans mort signalé ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2018 17:53 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Août 2008 13:25
Message(s) : 36
Il ne fallait pas passer la Meuse avant 11 heures le 11 novembre puisque le 415e régiment d'infanterie, où le soldat de 1ere classe Trebuchon était estafette à la 9e compagnie, l'avait déjà fait dans la nuit du 9 au 10 novembre. Mais il a du batailler jusqu'au 11, face aux contre-offensives allemandes pour réduire sa tête de pont.
Vous trouverez plus de détails sur le dernier combat de Vrignes-Meuse et sur son opportunité dans la revue historique des armées à l'adresse suivante:
https://journals.openedition.org/rha/291.

Les circonstances de la mort du soldat Trebuchon sont relatées au point 30.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB