Nous sommes actuellement le 10 Déc 2019 19:56

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 30 Oct 2019 17:54 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6269
Image

Je tombe un peu par hasard sur un documentaire de "La minute de vérité" (généralement consacré aux catastrophes, spécialement aériennes) qui porte sur l'accident du Hindenburg en 1937.

Son originalité est l'analyse conduite par un enquêteur expérimenté du NTSB américain (National Transportation Safety Board) l'équivalent de notre BEA (Bureau d'Enquêtes Accidents) à partir de toutes les données d'époque disponibles.

Sans pouvoir affirmer à 100% qu'il a bien identifié la cause, ses conclusions sont tout de même très intéressantes.

https://www.youtube.com/watch?v=sbRzZ6cO2Fk

Il y a en particulier cette situation bien visible, que je n'avais jamais repérée sur les images : le dirigeable en approche commence à s'abaisser à l'arrière - le capitaine fait même vidanger 1000 L d'eau de lest à l'arrière, soit une tonne - signe d'une très probable fuite d'hydrogène à l'arrière.

Et de fait le dirigeable commence à brûler par l'arrière, tandis que le reste se cabre, ce qui va empêcher trop longtemps les passagers de sauter : c'est trop haut ! (Aurait-il brûlé à plat qu'il y aurait eu davantage de survivants.)

Je trouve très intéressante son analyse de l'origine de la fuite. Aujourd'hui, une simulation informatique au moment de la conception aurait évité ce problème. (on reste confondu devant ces passagers heureux de bénéficier d'un luxe incroyable, et d'une traversée rapide de l'Atlantique, alors même qu'ils voyagent sous un volume d'hydrogène effrayant.) 8-|

Catastrophe spectaculaire, très connue, mais dont le bilan, inférieur à 40 morts (mais avec de nombreux blessés brûlés) est très en dessous de la plupart des crashs aériens actuels.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Oct 2019 20:54 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 719
Pierma a écrit :
(on reste confondu devant ces passagers heureux de bénéficier d'un luxe incroyable, et d'une traversée rapide de l'Atlantique, alors même qu'ils voyagent sous un volume d'hydrogène effrayant.) 8-|

Dans l'absolu, être dessous un volume d'hydrogène n'est ni plus, ni moins effarant qu'être régulièrement assis sur un volume d'essence inflammable. La confiance des automobilistes est identique à celle des passagers du Hindenburg.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 0:18 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6269
ThierryM a écrit :
Pierma a écrit :
(on reste confondu devant ces passagers heureux de bénéficier d'un luxe incroyable, et d'une traversée rapide de l'Atlantique, alors même qu'ils voyagent sous un volume d'hydrogène effrayant.) 8-|

Dans l'absolu, être dessous un volume d'hydrogène n'est ni plus, ni moins effarant qu'être régulièrement assis sur un volume d'essence inflammable. La confiance des automobilistes est identique à celle des passagers du Hindenburg.

Je suppose que c'est le genre d'argument qu'ont dû avancer ses concepteurs... mais vous comparez une enveloppe en acier avec une enveloppe en toile et coton.

En pratique, même dans les pires chocs, il est rarissime qu'un voiture prenne feu. L'accident du Hindenburg a été précédé d'accidents sur un dirigeable anglais, puis américain. Ces deux pays avaient déjà abandonné leur programme de dirigeables. (Mais les USA maintenaient les vols - météo, il me semble - de leur dernier exemplaire.)

En fait si on regarde la séquence des évènements qui auraient conduit à l'accident, il y a un facteur inattendu : la taille de l'engin. (problème qui serait mieux traité aujourd'hui, par simulations informatiques.) C'était le plus grand objet volant jamais conçu par l'homme.

Sa taille a également joué dans les difficulté des passagers à s'éloigner des flammes.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 7:41 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4183
Localisation : Berry
La vulnérabilité des dirigeables avait été bien constatée lors du premier conflit mondial, les différents types d'engins en service dans l'armée allemande ayant montré leurs limites offensives (faible charge utile, vitesse insuffisante) en dépit de quelques qualités supérieures (rayon d'action) - mais le point essentiel est la facilité avec laquelle une cible faiblement mobile, aussi inflammable et d'aussi grandes dimensions pouvait être abattue.
Hors les combats, il y eut aussi d'innombrables accidents liés à la complexité de la mise en oeuvre de tels vaisseaux aériens.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 10:09 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8930
Localisation : Région Parisienne
Les Allemands n'avaient pas d'hélium, qui est non inflammable et qui aurait évité l'incendie.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 14:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6269
Jean-Marc Labat a écrit :
Les Allemands n'avaient pas d'hélium, qui est non inflammable et qui aurait évité l'incendie.

Et le documentaire dit que les Américains avaient refusé de leur en vendre.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 17:12 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13643
Localisation : Alsace, Colmar
ThierryM a écrit :
Pierma a écrit :
(on reste confondu devant ces passagers heureux de bénéficier d'un luxe incroyable, et d'une traversée rapide de l'Atlantique, alors même qu'ils voyagent sous un volume d'hydrogène effrayant.) 8-|

Dans l'absolu, être dessous un volume d'hydrogène n'est ni plus, ni moins effarant qu'être régulièrement assis sur un volume d'essence inflammable. La confiance des automobilistes est identique à celle des passagers du Hindenburg.


Je pense que vous n'avez jamais manipulé de l'hydrogène ... L'hydrogène a le privilège d'être le combustible qui a la plus faible énergie d'activation. L'énergie de frottement déployée par le gaz s'échappant d'une tuyauterie en métal est supérieure à l'énergie d'activation. Ce qui entraine que toute fuite sur une tubulure d'hydrogène finit automatiquement pas générer un incendie si on n'intervient pas à temps pour la stopper. Sans compter que la flamme d'un feu d'hydrogène est invisible ... On entend juste un sifflement plutôt strident, et s'il y a des éléments combustibles autour, on les voit prendre feu sans aucune cause apparente. L'essence est beaucoup, beaucoup moins dangereux que l'hydrogène. Quant au gasoil, pour l'enflammer, il faut être dans de bonnes dispositions.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 19:14 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1491
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Jean-Marc Labat a écrit :
Les Allemands n'avaient pas d'hélium, qui est non inflammable et qui aurait évité l'incendie.

Et le documentaire dit que les Américains avaient refusé de leur en vendre.

Je n'ai pas vu le documentaire, mais d'après mes souvenirs, c'était lié à une sorte d'embargo relatif à une crainte de voir l'hélium utilisé à des fins militaires.... De fait, ici, il s'agissait bien de faire voler un dirigeable, éventuellement utilisable pour autre chose que le transport de passagers.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Oct 2019 19:58 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Oct 2016 17:52
Message(s) : 101
Wiki en parle :

Citer :
tombe, au printemps 1935, la décision américaine d'interdire toute cellule secondaire d'hydrogène pour le vol inaugural de l’Hindenburg aux États-Unis16. Arrivés au pouvoir, les nazis ne souhaitent pas dépenser de précieuses devises17. Côté américain, certains lobbies, telle la compagnie American Airlines qui développe sa flotte de Douglas DC-3, vont se montrer très influents. Il va en résulter le maintien d'une situation figée, sorte d'embargo « de fait »18


https://fr.wikipedia.org/wiki/LZ_129_Hindenburg

Pierma a écrit :
En pratique, même dans les pires chocs, il est rarissime qu'un voiture prenne feu. L'accident du Hindenburg a été précédé d'accidents sur un dirigeable anglais, puis américain. Ces deux pays avaient déjà abandonné leur programme de dirigeables. (Mais les USA maintenaient les vols - météo, il me semble - de leur dernier exemplaire.)

Il me semble que dans le documentaire, il est dit à un moment que l'accident du Hindenburg est le seul qui soit dû à l'incendie. En tout cas je n'en connais pas, et les autres dont on parle sont des accidents dus au mauvais temps, où le problème du dirigeable est sa prise au vent.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Nov 2019 19:36 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Oct 2016 17:52
Message(s) : 101
L'actualité rattrape nos sujets d'Histoire : le dernier survivant du Hindenburg est décédé à l'âge de 90 ans.

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201911/19/01-5250377-deces-du-dernier-survivant-de-la-catastrophe-du-hindenburg.php


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB