A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 11 Déc 2017 4:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 26 Nov 2017 9:30 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2489
Oui,même pendant la guerre l'URSS payait sans problème....Or,argent ,platine ou diamants industriels indispensables........


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Nov 2017 15:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1270
Localisation : Belgique
A noter que la plus grande partie de l'or du HMS Edinburgh a été récupéré en 1981, et - partiellement - rendu à l'URSS.
https://www.24heures.ch/vivre/histoire/ ... 2007?track

Citer :
Tout a débuté à l’automne 1942, quand l’Edimbourg, chargé de cinq tonnes d’or, se trouvait dans le port soviétique de Mourmansk. Pour Moscou, il s’agit de payer aux Alliés d’importantes livraisons militaires.» Le trésor est constitué de 465 lingots d’or répartis dans 93 caisses en bois.
«Mais, poursuit l’article, le croiseur, qui met le cap sur Londres, sera repéré par un sous-marin allemand dans la mer de Barents et touché (ndlr: par trois torpilles au total). Impossible d’échapper à l’ennemi. L’Edimbourg endommagé est à la traîne du convoi qui l’escorte. L’or risque de tomber aux mains des nazis. Le commandant du navire anglais donne alors l’ordre de saborder l’Edimbourg.»

Cinquante-six marins et deux officiers ont été tués lors des explosions, le reste de l’équipage récupéré par les vaisseaux d’escorte. Le navire est finalement envoyé par le fond par une torpille tirée d’un dragueur de mines anglais, à environ 400 km des côtes soviétiques. «Berlin n’aura pas le trésor de guerre. Pendant trente-neuf ans, poursuit 24 heures, les cinq tonnes d’or sont restées immergées, par 260 mètres de fond. Enfin, en avril dernier, un accord était conclu entre Moscou, Londres et une firme privée britannique, Jessop Marine Recoveries, pour renflouer l’or. L’opération était délicate. Les hommes-grenouilles ont eu beaucoup de mal pour trouver les lingots (…). Ils n’étaient plus dans la cale mais enfouis dans la vase. En coulant, l’Edimbourg s’est en effet couché sur le flanc.

» Les Izvestia, organe du gouvernement soviétique, révèlent que «les plongeurs ont évolué au milieu des mines de la dernière guerre». Le journal rend hommage aux douze hommes-grenouilles qui ont participé à l’opération. Nonante-deux pour cent de la cargaison d’or ont pu être remontés à la surface, en deux mois, dans le plus grand secret.»
La firme Jessop aura droit à 45% de l’or, le solde est réparti à raison de deux tiers pour l’URSS et d’un tiers pour la Grande-Bretagne. Une seconde expédition, en 1986, permettra de récupérer 29 lingots. Cinq demeurent aujourd’hui encore au fond, près de l’épave devenue officiellement «cimetière militaire» en 1957.

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2017 13:42 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 302
C'était des barres d'or plus exactement, le "lingot" des banques centrales = plus de 10 kilos.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2017 17:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1270
Localisation : Belgique
Quelque-part, cette méthode de faire transporter de l'or et autres métaux précieux par des navires en temps de guerre, surtout par la voie des Convois de Mourmansk, ça me paraissait fort imprudent.... On sait que les sous-marins allemands faisaient tout pour empêcher ces livraisons.
N'aurait-il pas été plus prudent de passer par le fameux Corridor Perse, qui était sans doute une voie plus longue, mais me paraît avoir été moins périlleuse ?

En ce qui me concerne, j'ai lu fort peu de choses sur le Lend-Lease (le programme Prêt-Bail) et, même, j'ai l'impression qu'en dehors des Convois de Mourmansk, on parle généralement peu de ce sujet...
Serait-ce parce que l'on considère que ce n'est pas intéressant aux yeux du grand public ? Ou bien parce que le sujet aurait été plus ou moins occulté - pour des raisons idéologiques - pendant la Guerre Froide ?

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2017 21:43 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2489
Il existait aussi une liaison nord Pacifique via Vladivostok


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2017 3:48 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 333
bourbilly21 a écrit :
pour répondre à la question, il y a eu débat économique entre Rueff et Mendès en 44 ou 45 devant De Gaulle qui avait confié par la suite qu'il n'y avait RIEN de plus rébarbatif que l'économie...

J'ai retrouvé un peu de détail sur ce débat.
En gros, en 45, il y a trop de monnaie en circulation. Il y a deux voies pour la remettre en phase avec l'économie réelle:
- Mendès France explique qu'il faut casser la spirale inflationniste en changeant la monnaie. A raison de 1 franc nouvelle version pour deux francs ancienne version. Sans compter que lorsque l'on démonétise les gros billets, une partie seulement est échangée, car l'argent sale, les fonds de tiroirs cachés et les bas de laine honteux restent où ils sont.
- René Pleven pense qu'il vaut mieux laisser les prix et les salaires s'envoler, et qu'ils finiront raccord avec la masse monétaire.
Rueff est l'arbitre du débat.
Économiquement, c'est l'orthodoxie de Mendes France qui doit s'imposer, et De Gaulle est convaincu.
Mais le signal politique est trop lourd et c'est finalement Pleven qui l'emporte.

Mendes France quitte le gouvernement. Et l'avenir lui donnera raison, car l'inflation sera une plaie des années 50, la hausse des salaires et des prix n'ira jamais aussi vite que l'augmentation du papier monnaie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2017 18:45 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 15 Oct 2017 12:10
Message(s) : 50
Oui mais dans les années "50" il y a d'autres causes à l'inflation,
et en particulier les guerres coloniales et le retour des éclopés .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2017 18:55 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1270
Localisation : Belgique
Vézère a écrit :
En gros, en 45, il y a trop de monnaie en circulation. Il y a deux voies pour la remettre en phase avec l'économie réelle:
- Mendès France explique qu'il faut casser la spirale inflationniste en changeant la monnaie. A raison de 1 franc nouvelle version pour deux francs ancienne version. Sans compter que lorsque l'on démonétise les gros billets, une partie seulement est échangée, car l'argent sale, les fonds de tiroirs cachés et les bas de laine honteux restent où ils sont.

Justement, l'un des buts recherchés n'était-il pas de faire disparaître de la circulation les billets émis par le régime de Vichy, et de détecter éventuellement ceux qui venaient à la banque avec une montagne de liasses sans pouvoir expliquer exactement son origine ?

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Déc 2017 21:50 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2489
Ce faisant on aurait témoigné du désir de sanction des fameuses lessiveuses du marché noir et du pillage allemand rémunéré par les impôts des français , des réserves financières des mutuelles et du complément annuel fourni par la planche à billets de la Banque de France...Mais quid de toutes celles et ceux qui avaient conservé la "monnaie de singe" des marks d'occupation ?.......(on faisait d'ailleurs l'impasse sur tout ce qui était postérieur à Août 44:le dernier roi adulé de toutes les pègres réunies :"In God we trust" le Dieu Dollar")......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB