A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Août 2018 9:44

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 08 Juin 2018 10:28 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4749
Localisation : Bade-Württemberg
La logique initiale de l'armistice - du moins telle qu'elle est "vendue" à de nombreux militaires - est directement inspirée de celle qui a prévalu en 1871 : on fait la paix, vu que la guerre est de toute évidence perdue (on peut discuter de ce point qui n'est, par exemple, pas celui défendu par de Gaulle, comme ce n'était pas celui de certaines personnalités en 1871), afin de préparer la revanche ultérieurement. Une bonne partie des militaires qui suivent Pétain à l'été 1940 (et de ceux qui donnent leur loyauté au régime de Thiers en 1871), notamment ceux qui mettent en place l'Ecole des Cadres d'Uriage, sont clairement dans une logique de revanche postérieure, et sont désireux de mettre en place les structures qui permettront celles-ci, dont l'Ecole n'est qu'un exemple, malgré les limites très strictes imposées par le vainqueur allemand. Weygand, en Afrique du nord, enfreint sciemment les contraintes de l'armistice en mettant en place un noyau mécanisé (la Brigade légère mécanique) destiné à agréger une force mécanique reconstituée ultérieurement, par exemple.

Avec le choix d'une collaboration active, moitié pour des raisons politico-idéologiques, moitié en raison de la pression exercée par l'Allemagne (via notamment le chantage au retour des prisonniers de guerre), ces cadres désireux de revanche, au diapason de ceux de l'armée d'Afrique qui rejoignent massivement la lutte aux côtés des Alliés à l'automne 1942, n'ont pu qu'être déçus (mais pas seulement ceux de l'armée d'Afrique, le cas du général de Lattre de Tassigny, qui commande la XVIe Région militaire de Montpellier fin 1942, montre que ce sentiment est aussi partagé parmi l'armée d'armistice).

On ne peut comprendre l'adhésion réelle, à l'été 1940, à l'armistice, sans prendre en compte que ce n'était pour beaucoup qu'une répétition de l'Histoire telle qu'elle s'était déroulée en 1871. Bien entendu, bien peu de gens à l'époque comprenaient qu'Hitler n'était pas plus Guillaume Ier que Bismarck, et que ce n'était qu'un accord de dupes au profit exclusif de l'Allemagne.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Juin 2018 11:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1873
CEN_EdG a écrit :
La logique initiale de l'armistice - du moins telle qu'elle est "vendue" à de nombreux militaires - est directement inspirée de celle qui a prévalu en 1871 : on fait la paix, vu que la guerre est de toute évidence perdue
Oui, avec ce subtil distinguo Armistice oui/Capitulation non (mais c'est un autre sujet)

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Juin 2018 11:57 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4749
Localisation : Bade-Württemberg
C'est exactement mon point : en 1871, le traité de paix de Francfort du 10 mai 1871 avait été précédé d'un armistice le 28 janvier précédent. On veut refaire exactement la même séquence pour atteindre au mêmes résultats : la revanche.
Bien sûr, Hitler manipule son monde avec son brio habituel, puisqu'il conserve en otages des millions de prisonniers de guerre français qu'il ne libère qu'au compte-gouttes. Cela oblige Pétain, qui a fait de leur libération son principal objectif, à donner plus pour obtenir plus. Vous ajoutez un peu de Laval pour que la mayonnaise prenne et vous avez un régime, celui de l'Etat français, qui s'est fait complètement berné et est totalement compromis dans la voie de la collaboration - sans même avoir obtenu la libération des prisonniers de guerre !

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juin 2018 6:51 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2707
Localisation : Versailles
Très bien résumé. Bravo !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juin 2018 9:36 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4791
Localisation : Allemagne
Un ouvrage ancien mais qui m'avait beaucoup appris : "La France dans l'Europe de Hitler" par le professeur Jaeckel.
Vichy se berçait d'illusions en croyant monnayer quelque chose avec le III° Reich.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB