A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Oct 2018 12:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Le 1er Mai chômé sous Vichy
Message Publié : 18 Mai 2004 23:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Sep 2002 17:09
Message(s) : 486
Localisation : Nancy
Jean-Pierre HUSSON a écrit :
Sur une affiche présentée à l'exposition organisée en 1990 par la BDIC aux Invalides Laurent GERVEREAU et Denis PESCHANSKI (sous la direction de) "La propagande sous Vichy 1940-1944" Paris, BDIC, 1990, page 140, on peut voir le maréchal Pétain serrer la main d'un ouvrier sur fond de cheminées d'usine, avec cette mention accompagnée de la francisque: "1er mai - Fête du travail Je tiens les promesses même celle des autres" signé "Ph. Pétain" avec ce commentaire :
"Le 1er mai devient fête du travail c'est la première fois en France que ce jour traditionnel de manifestations ouvrières est officiellement «chômé»). 3 millions d'affiches l'annoncent avec cette phrase de Pétain :
« Je tiens les promesses, même celles des autres »
(faisant allusion à la retraite des «vieux») qui cherche à montrer un gouvernement plus social que ceux qui se prétendaient tels..."

Pierre BORGO a écrit :
Bonsoir, je remercie Jean-Paul [Jean-Pierre] de ce message, mais j'aimerais avoir la date précise où a été prise la décision de faire du 1er mai la fête du travail.

merci d'avance

Jean-Pierre HUSSON a écrit :
C'est la Loi du 12 avril 1941, article 1, qui a consacré le 1er mai, jour de la Saint-Philippe, "Fête du Travail et de la Concorde sociale" :
« Ce jour sera chômé sans qu'il en résulte une diminution de salaire. dans le cas où le travail ne pourrait être interrompu, les travailleurs bénéficieront d'une indemnité compensatrice à la charge de l'employeur.»


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Mai 2004 18:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Sep 2002 17:09
Message(s) : 486
Localisation : Nancy
Emmanuel Noussis a écrit :
Bonjour,

dans l'excellent catalogue de l'exposition "Signes de la collaboration et de la résistance" ed. Autrement 2002, p. 52, il y a deux documents concernant ce slogan.
Le n° 105 est l'affiche officielle pour le 1er mai, décrété fête officielle du régime, à cause de la Saint Philippe, et fête du travail chômée. Trois millions d'affiches célébrant le 1er mai sont placardées dans les deux zones (après autorisation allemande dans la zone nord). le propos "Je tiens mes promesses..." est une constante dans la propagande du régime jusqu'à l'occupation de la zone sud, en novembre 1942, on comprend pourquoi. Sur cette affiche de E.-M Pérot, on voit une poignée de main entre pétain et un ouvrier avec des cheminées d'usines à l'arrière plan et un immense "je tiens...." au premier plan et la francisque en haut.
Le deuxième document, n° 106, est une affichette-tract du PCF à l'occasion justement du 1er mai 1941 qui détourne l'image de l'affiche officielle. L'ouvrier est enchaîné (tenu justement par Pétain), et des petites vignettes situées en dessous du slogan dénoncent pèle - mêle tous les bourreaux , en quelque sorte, de la classe ouvrière, ceux d'aujourd'hui et ceux d'hier. Voici quelques citations : Laval "Il n'y a plus de république", Raynaud "finie la semaine de 40 heures", Daladier "j'ai choisi ma (barré) votre route (?), Mussolini "L'Europe sera fasciste", Léon Blum "il faut faire la pause", Blum, Faure... "La place des communistes est en prison" etc... En haut à gauche le 1er mai (en grosses lettres) est qualifié de "journée imprescriptible de lutte et d'espérance du prolétariat en bataille pour sa libération suivant l'exemple donné par l'Union soviétique".
La guerre n'a pas encore commencé à l'Est, mais on voit bien quel est le message : les "autres" sont les socialistes et radicaux (traîtres de 1937 - 39) complices du fascisme, fossoyeurs de la classe ouvrière qui mène sa "bataille" (mais est-ce la même bataille que celle d'près le déclenchement de Barbarossa?) de classe. Blum, Daladier, Laval, Mussolini : même combat ! Drôle de télescopage entre la propagande du régime de Vichy et le PCF qui sont daccord pour dénoncer, même si ce n'est pas sous le même angle, "l'ennemi commun" les radicaux et la SFIO. On revient au bon vieux "classe contre classe" d'avant le 6 février 36 par des procédés de propagande dignes des systèmes totalitaires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB