A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Nov 2017 20:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17 Août 2011 14:59 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9967
Localisation : Région Parisienne
J'avais oublié que c'était le code postal :oops: fonctionnant et suspendu, ça va ?

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Août 2011 16:32 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Oct 2003 13:58
Message(s) : 110
Localisation : Bordeaux
Merci Jean-Marc,

Si le code postal est "suspendu" de telle date à telle date cela signifierait donc qu'il aurait été réutilisé par la suite ? D'après ce que j'ai cru comprendre, après 1943 les allemands n'étaient plus là (à Ravenel).

Merci à vous aussi Jibé pour ces éclairages. Vous êtes toujours vosgiens ? Vous n'avez pas d'autres souvenirs concernant le camp de Mirecourt (organisation, descriptions, anecdotes...) ?

Bien cordialement

Stéphane

_________________
"Pipi, les mains, à table !" Maman


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Août 2011 17:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4184
Localisation : Partagé entre Bourges et Paris
Le Feldpostnummer d'une unité témoigne en règle générale de l'existence de cette unité : s'il disparaît, c'est que l'unité a été dissoute/détruite/transformée/absorbée. Il peut être recréé par la suite si l'unité est remise sur pied.

Attention, il s'agit de l'unité et non de la localisation géographique, ce qui semble vous poser problème : ce n'est pas le code postal du camp de Mirecourt, que vous avez, mais celui du Frontstalag 120/Dulag 120 (c'est-à-dire du personnel qui l'encadre), qui rejoint la frontière orientale du Reich ou le Generalgouvernement en janvier 1941.

Un Feldpostnummer peut ainsi être "suspendu" ou disparaître pendant une certaine période pour de multiples raisons, et réapparaître par la suite.

En l'occurrence, le lien logique est difficile à faire, puisque cela ne correspond avec aucun temps fort de la vie opérationnelle de l'unité en question (création/transfert/dissolution), mais il me semble que votre historique est incomplet voire faux (je subodore une création au sein du Wehrkreis III le 19 avril 1940 et non le 19 juillet 1940 par exemple).

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Août 2011 17:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9967
Localisation : Région Parisienne
Das Landesschützen-Ersatz-Bataillon 3 wurde am 26. Februar 1940 in Strausberg, im Wehrkreis III, aufgestellt

Création le 26 février 1940. Strausberg est à 30 km à l'est de Berlin.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Août 2011 18:35 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Oct 2003 13:58
Message(s) : 110
Localisation : Bordeaux
Excellent !

Vous avez clair tous les deux; tout est beaucoup plus clair pour moi.

En plus CNE503 vous m'éclairez encore sur une chose; vous parlez de "la frontière orientale du reich"; je suppose que vous faites allusion à la phrase "Umbenennung in Dulag 120 und Verlegung nach Osten". J'ai eu du mal à la traduire voyant "un transfert plus vers l'est" (plus à l'est de Mirecourt dans ma petite tête) mais j'avais du mal à m'imaginer où. Je sais qu'il y avait un Dulag 120 en Ukraine (à Myrhorod, Zaporijia et Kherson).

Un modérateur pourrait éditer mon message (17 août à 12:05) s'il vous plait je n'ai plus cette possibilité.

Merci :)

Stéphane

_________________
"Pipi, les mains, à table !" Maman


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Août 2011 19:28 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1815
Bonjour

Le Stalag IA, situé en Prusse Orientale, près de Preussische-Eylau, était le plus oriental des camps de prisonniers de guerre. Le camp était de "Stablack" pour les prisonniers, mais de "Görken" pour les Allemands. Stablack est le nom de la gare dans laquelle arrivaient les prisonniers qui prirent l'habitude d'utiliser ce nom, et c'est ce nom qui est resté, au moins pour les Belges et les Français.
Quoi qu'il en soit, il était situé sur le terrain d'un camp de manoeuvre de la Wehrkreis I (circonscription militaire de Königsberg), près de la caserne de Stablack.


http://users.skynet.be/philippe.constan ... .html#plan

Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Août 2011 6:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4184
Localisation : Partagé entre Bourges et Paris
Jean-Marc Labat a écrit :
Das Landesschützen-Ersatz-Bataillon 3 wurde am 26. Februar 1940 in Strausberg, im Wehrkreis III, aufgestellt

Création le 26 février 1940. Strausberg est à 30 km à l'est de Berlin.


Oui mais je ne pense pas que l'unité dont il est question ici soit le Landesschützen-Ersatz Bataillon 3, qui a un autre Feldpostnummer que celui donné à nous par Fafane.

Je ne suis pas assez pointu en matière d'unités territoriales et de garde des camps de prisonniers pour avoir des certitudes ceci étant.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Août 2011 7:01 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2577
Fafane a écrit :
Merci Jean-Marc,
Merci à vous aussi Jibé pour ces éclairages. Vous êtes toujours vosgiens ? Vous n'avez pas d'autres souvenirs concernant le camp de Mirecourt (organisation, descriptions, anecdotes...) ?


J'ai quitté les Vosges il y a bien longtemps. En 1944 et 1945 j'ai visité Ravenel, plein de blessés américains et japonais (qui combattaient dans leurs rangs et avaient eu de très lourdes pertes). Les camps de prisonniers allemands étaient à leur tour dispersés dans toute la région (Arches notamment). Les bombardements américains d'Epinal avaient fait, début 1944, un millier de morts parmi des prisonniers de la "coloniale" anglaise parqués depuis 1940 dans une caserne. D'une certaine manière, votre grand-père l'a échappé belle.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Août 2011 15:45 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Oct 2003 13:58
Message(s) : 110
Localisation : Bordeaux
En fait mon grand-père n'est resté que "peu de temps" prisonnier dans les Vosges. Capturé le 18 juin 1940 à Épinal il a été transféré au Frontstalag 121 (Epinal) où il est resté à peine un mois puis envoyé au camp de Mirecourt où là aussi il n'est resté qu'un mois avant d'être envoyé en Allemagne (Stalag XVIIA).
Par contre Il l'a surement échappé belle du côté de Krefeld (Stalag VI-J) qui a beaucoup souffert vers la fin de la guerre.

Stéphane

_________________
"Pipi, les mains, à table !" Maman


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Avr 2012 18:25 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 18 Avr 2012 16:36
Message(s) : 33
D'après un témoigngage dont je dispose (du 22 mars 2008 mais à croiser), le camp de Mirecourt aurait été organisé par le Docteur Grohl (un officier allemand). Son adjoint était le Lieutenant Luck, relativement gentil apparemment. D'après mon témoin, il y aurait eu plus de 1 000 prisonniers par baraquements soit 11 000 Prisonniers de guerre dans le camp de Mirecourt
(à l'origine il s'agissait d'un asile d'aliénés qui venait d'être terminé). Chaque immeuble avait l'eau courante qui venait de la central thermique, situé en dehors des fils barbelés. Les prisonniers étaient comptés plusieurs fois par jour. Il semble que des prisonniers (d'un seul baraquement) soient parvenus à s'évader par le biais de la centrale thermique, mais l'information est là aussi à prendre au conditionnel.
Le Lieutenant contrôlait également le courrier.
La Croix Rouge se rendait semble-t-il au camp assez régulièrement.

Je serais ravis que ce informations servent à quelqu'un, surtout si cette personne parvenait à me confirmer ces informations.

Le camp de Miracourt est resté ouverrt peu de temps: juin 40 à mars 1941 apparemment.

Un dossier existe aux Archives Nationales: côte 619/MI/7

Yann Goaoc


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Avr 2012 21:45 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Oct 2003 13:58
Message(s) : 110
Localisation : Bordeaux
Bonsoir Yann,

Bonsoir et merci beaucoup pour votre message. Vous avez bien fait, malgré l'ancienneté de ce fil, de poser votre pierre. Vous pouvez être ravi; ces informations m'intéressent beaucoup. C'est la première fois, depuis tant de tout ce temps de recherches, que l'on m'apporte des renseignements sur la vie quotidienne de ce camp. Merci encore.

Au mois de février de cette année je suis allé faire quelques recherches aux Archives Départementales des Vosges (à Épinal). J'ai trouvé quelques menus documents de la période où Ravenel était un camp de prisonniers de guerre. Rien de bien extraordinaire mais toutefois intéressants.

Un document indique que les allemands ont réquisitionné l'Hôpital de juillet 1940 à avril 1941 tandis qu'un autre parle de la première occupation allemande du 24 juin 1940 au 17 février 1941. On apprend aussi que l'Hospice n'était pas terminé (les travaux ont été arrêtés le 01 septembre 1939) mais mieux; ce sont les allemands qui ont poursuivi les travaux (j'imagine qu'il s'agit plutôt des prisonniers français ou coloniaux). Ce sont eux qui ont apporté l'alimentation provisoire en eau et en électricité. C'est aussi eux qui ont poursuivi les travaux de la centrale thermique, dont une chaudière a fonctionné en décembre 1940.

Si vous avez lu les messages précédents au votre, il semble que cela soit le "Landesschützen-Ersatz-Bataillon 3" qui a administré le camp. Vous me parlez du Docteur Grohl. Sur un document apparait la mention manuscrite "Off. A. Graul". Il s'agit surement du même. Sur des papiers de novembre 1940 il est question de "Monsieur" ou "Herrn FRIET". Je ne sais pas qui est cette personne ni quelles sont ces responsabilités.

Concernant le dossier 619/MI/7 aux AN, aux dernières nouvelles, il n'est pas encore accessible au public. Par contre l'original se trouve à Caen au BAVCC (Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains). J'ai écris à l'organisme qui a fait des recherches. Ce document est fragmentaire et, évidemment, une des parties ou aurait pu être mentionné le nom de mon grand-père n'a pas été conservée. Par contre ce pourrait être très instructif de consulter ces feuilles pour comprendre l'organisation du camp.

Yann, je te remercie encore une fois pour ces quelques renseignements et cette brève description du camp. Serait-il possible que tu m'en dise un peu plus au sujet de "ton témoin" ? J'ai vécu à proximité de Mirecourt mais il m'a été impossible de croiser une personne qui aurait pu savoir quelque chose. Même le "Souvenir Français" n'était pas au courant de l'existence du Frontstalag.

Est-il aussi possible que "ton témoin" t'en dises un peu plus ? Désolé si je te semble bien gourmand :p

Tu me dis aussi que des prisonniers se sont évadés par le biais de la centrale thermique. Une infirmière travaillant aujourd'hui à l'Hôpital m'a dit que ces souterrains existaient encore et qu'en effet beaucoup auraient trouvaient une certaine liberté en empruntant ces larges couloirs. La commune de Mirecourt pourrait être une sorte de gruyère. Les égouts étaient aussi "fréquentés" par les évadés et il y aurait eu des puits dans des granges. Aujourd'hui ce ne sont surtout que des mystères ou d'anciennes paroles.

Bien cordialement

Stéphane

_________________
"Pipi, les mains, à table !" Maman


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Mai 2012 18:56 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 18 Avr 2012 16:36
Message(s) : 33
Monsieur Fernand Guillou habite encore Saint-Pol-de-Léon aujourd'hui, il a 99 ans (bientôt 100 ans) je crois. Il a des souvenirs assez divers mais dans votre message le nom de Friet m'a interpelé: il l'avait mentionné mais je n'avais pas compris le rôle qu'il tenait au sein du camp. J'avais été le voir en 2003 suite à la sortie de son livre évoquant son histoire de la Campagne de France jusqu'au débarquement de Provence avec la Première Armée du Général De Lattre. Désolé de ne pouvoir satisfaire mieux ta gourmandise, gourmandise qui est d'ailleurs notre lots, nous autres passionnés d'Histoire et d'histoires de vie.

Je te remercie pour tes informations et tes démarches; j'ai été en contact avec le Bavcc de Caen concernant des résistants, mais je ne pensais pas qu'ils avaiet des dossiers concernant les prisonniers, encore moins concernant des camps. Ainsi,


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2012 15:02 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Oct 2003 13:58
Message(s) : 110
Localisation : Bordeaux
Merci beaucoup Yann,

Désolé pour répondre aussi tard mais croyez-moi que je suis très heureux d'apprendre l'existence d'une personne qui pourrait "peut-être" m'en dire un peu plus. Vous m'avez aidé; encore merci :)

Excellent Yann ;)

Bien cordialement

Stéphane

_________________
"Pipi, les mains, à table !" Maman


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juil 2012 11:53 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 18 Avr 2012 16:36
Message(s) : 33
Le contenu de tout ce qui s'est dit sur le forum m'a permis de retrouver des éléments à propos d'un parents que j'ai eu la chance de connaître mais pas eu le temps d'interroger. Je vous remercie donc pour cet éclairage qui me permettra d'en dire un peu plus à la fille de ce monsieur: unité, date et lieu de capture. Le Bavcc de Caen a bien voulu me communiquer son dossier de prisonnier, court mais contenant quelques éléments intéressant. Il s'agit d'élément absents des dossiers conservés aux archives municipales de ma ville concernant les prisonniers de guerre, je vous dois donc une fière chandelle.

Aujourd'hui, je m'attelle à retrouver les noms de prisonniers des différentes communes de mon canton, à l'aide des livres de prisonniers mis en ligne par la BNF dans la base de donnée Gallica. Il s'agit au total de 100 livres, tous comportant des milliers de noms publiés par ordre alphabétiques. La recherche est longue et fastidieuse mais c'est toujours une piste, notamment pour connaître l'unité d'une personne. Ces livres comportes des lacunes et des fautes mais c'est une possibilité à garder sous le coude.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juil 2012 11:58 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 18 Avr 2012 16:36
Message(s) : 33
Concernant monsieur Fernand Guillou, j'avais omis de dire que sous la plume d'un journaliste local de Saint-Pol-de-Léon, monsieur Abjean, un livre conserve un témoignage plus fourni de monsieur Guillou, dont son passage à Mirecourt. Bien sûr, un témoignage doit être au possible recoupé, mais justement, il peut apporter des éléments. Je n'ai plus le titre en tête mais il comporte son nom et..."recherché par la Gestapo".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB