Nous sommes actuellement le 19 Sep 2019 3:55

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 54 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 10 Sep 2012 22:43 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 29 Sep 2007 16:06
Message(s) : 300
Localisation : RENNES
Bonjour

Mauser a écrit :
Les Windows bandelettes en alu sa taille est de X% de la longeure d'onde du radar Les allemands en possédaient et les avaient testèes Gooering s'opposait à son emploi alors qu'il aurait sans doute changé la bataille d'Angleterre.

Très jeune, j’ai lu cette anecdote concernant Hambourg mais ce n’est que très récemment que, sans que nous en ayons parlé, ma mère m’a raconté :
« Lorsque les américains bombardaient la ville dans la vallée, ils passaient tout près de notre colline. Bizarrement, après nous trouvions plein de petit rubans brillants, nous les utilisions pour les décorations de Noël »

Savinien a écrit :
Pendant la Bataille des Ardennes, les draps blancs

A Hemroulle une unité est revenue en 1948 rendre les draps qu’elle avait emprunté
Image
http://www.paysdebastogne.be/fr/decouvertes/bataille-des-ardennes/hades_visite_fiche/le-village-de-hemroulle-pendant-la-bataille-des-ardennes/e_1756

Je peux aussi citer ceci lors de la bataille de Mortain :
"A 22h 40mn le 230th Field Artillery Bn nous ravitailla en produits médicaux à l’aide d’obus fumigènes dont on enleva le produit et que l’on remplaça par des boites de médicaments. Le plasma ne résista pas à l’impact mais les bandes de pansements et une partie de la morphine que l’on avait pu récupérer permirent d’apporter les premiers soins aux hommes blessés."
Cette bataille méconnue ne manque pas d’intérêt, voici un lien :
http://30thinfantrydivision.free.fr/Guerre2/Guerre2-Mortain.htm

Arcadius a écrit :
Très bonne idée que d'aborder la question des ponts, Jibe ! Cela m'a donné l'idée d'aller chercher du côté des moyens amphibies : dans mon souvenir, il y en a quelques uns assez cocasses lol

Le plus impressionant est pour moi la traversée du Bug pour l'attaque de Brest-Litovsk sous le feu de l’ennemi avec des chars roulant sous l’eau.
La technique a perdurée (l’AMX 30 avait cette capacité) mais il n’était plus question de l’utiliser avec une rive aux mains de l’ennemi.
La Wehrmacht a donc utilisé le schnorchel trois ans avant la Kriegsmarine
Image
http://barbarossa.pagesperso-orange.fr/opr3.htm

Bob


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Sep 2012 5:48 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4176
Localisation : Allemagne
Souvenir d'une lecture lointaine : lors de la bataille de Normandie, l'installation devant les Sherman d'une lame fourchue qui créaient une brêche dans les talus du bocage. Car le franchissement était certes possible par les blindés, mais ces derniers en franchissant le sommet du talus présentaient leurs " ventres" et étaient une cible de choix pour les anti-chars (PAK) allemands. Je n'ai jamais eu une confirmation autorisée du fait, car cette modification en campagne ne me semble pas particulièrement facile à effectuer. Si quelqu'un en sait plus :?: ....

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Sep 2012 9:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 22 Avr 2009 8:49
Message(s) : 260
Ce sont les Sherman "Rhino"

La petite histoire voulant ue ce soit un Sergent US qui aurait eu cette idée (les pages du Wikipedia sur le sujet sont pas mal faites)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Sep 2012 9:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1056
Localisation : Paris
Je suppose que vous pensez au coupe-haies Culin ? En fait, il y avait déjà dans l'armée le Sherman Dozer mais en trop petite quantité pour être réellement efficace dans le bocage normand et les bulldozer du Génie sont trop peu blindés et protégés.

Trois groupes revendiquent la paternité de ce bricolage : le 102nd Cavalry Reconnaissance Squadron (avec le Sergent Curtis G. Culin), le 23rd Armored Engineer Battalion (3rd Armored Division) et la 79th Infantry Division (5 juillet 1944). L'idée est de réutiliser les nombreux obstacles en métal mis en place par les Allemands sur les plages : en joignant trois poutrelles en croix, on obtient un coupe-haies (qui ensevelit également les soldats embusqués dans des tranchées derrières les haies) appelé "Culin Hedgerow Device", "Rhino Prong", "Culin Hedgerow Cutter" ou "Rhinoceros".

C'est le général Omar Bradley qui en ordonne l'installation urgente et massive à l'Ordnance Corps pour l'opération "Cobra" du 25 juillet : 500 chars en sont équipés (2/5ème des effectifs). Son emploi se révèle très efficace et si certaines unités s'en séparent dès la fin du mois d'août, comme la 2ème DB française (une fois le bocage traversé), d'autres le conservent jusqu'en mars 1945 - alors qu'il n'a normalement plus d'utilité. Ce qui est certain, en tout cas, c'est son aspect très rudimentaire et absolument pas normalisé : on trouve au moins trois types d'alignement, la découpe en est grossière, adaptée et non formatée aux différents chars (on les trouve sur des Sherman M4, M4A1 et M4A1 76mm mais aussi sur les TD M10, les M18 Hellcat, les Stuart M5 et les Stuart M5A1 - les M4A4 britanniques, Firefly et Cromwell, les ont également adoptés ainsi que certains M4A2 français de la 2ème DB).

Un excellent article de C. Camilotte et de L. Fortin, très synthétique et bien documenté en photos, est disponible dans le Hors-Série n°5 du magazine Steel Masters, pp. 64-70.

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Sep 2012 11:01 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 26 Sep 2007 8:37
Message(s) : 944
Pour ce que j'en sais la matière première était des hérissons déoupés sur les plages de débarquement. La débrouille n'est pas qu'un appanage français les tankistes américains ont pour certain disposé d'un garand racourci le nombre devait être assez important pour que Auto Ordonance spécialisé dans la copie d'arme d'époque la fasse figurer à son catalogue.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Sep 2012 11:06 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1056
Localisation : Paris
Pour le coup, dans l'histoire des blindés, le prix de la débrouille serait attribué soit aux Américains, soit aux Russes, soit aux Allemands : tous les trois ont su adapter leurs blindés en fonction des opérations. Les Français seraient très loin derrière...

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Sep 2012 9:15 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
Comme astuce de guerre, il y a le fameux enlèvement par Skorzeny de Mussolini au nid d'aigle du Gran Sasso (2912 m), dans les Abbruzes. Des planeurs furent employés pour arriver par surprise sans bruit et un avion à atterissage et envol court pour exfiltrer le dictateur.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Sep 2012 9:58 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2322
Une autre astuce qui a été très utile : la bobine de film téléphonique que les G.I. chargés de tirer des lignes de communication transportaient en jeep : des supports soudés à l"arrière de la jeep pouvaient en contenir une demi-douzaine. Arrivés sur place, deux G.I. passaient une simple tige de bois ou de métal dans le trou prévu au centre de la bobine et déroulaient le fil, en courant parallèlement à toute vitesse.

Les bobines vides, à flasques démontables (simplement emboitées sur un noyau de tôle), étaient abandonnées sur place... et le plus souvent soigneusement récupérées par les civils, à cette époque où l'on manquait de tout. Il en fut de même des fils, une fois la guerre finie.

Image

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Oct 2012 18:50 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
J'aime beaucoup cet emploi comme code par les américains pendant la guerre du pacifique de la langue navajo dans les transmissions. Les japonais n'ont pas deviné qu'il n'y avait aucun cryptage des messages mais simplement un navajo à chaque bout.
Sur un site: " Les Navajos enrôlés ignoraient tout de leur but jusqu’à ce qu’on leur révèle la vraie raison de leur présence (dans des réunions) : la création d’un code secret reposant sur la langue navajo. Ils étaient fiers de créer ce code, signe pour eux de reconnaissance de leur culture. Pour éviter toute fuite ou erreur, seuls les Navajos transmettaient les messages codés, le faisant presque instantanément. Le code fut utilisé durant une grande partie de la Seconde Guerre Mondiale et voyant que le système était performant et que l’ombre d’un possible conflit avec la Russie régnait (Guerre Froide), ils le conservèrent encore un bout de temps. Les Navajos étant devenus très importants (aucun Navajo n’a jamais laissé filtrer la moindre information), ils assistaient à la plupart des importantes réunions stratégiques. Ils étaient la botte secrète fonctionnant secrètement des Etats-Unis. A cause de ce travail si important, on ignora pendant près de trente ans leur contribution à l’histoire de ce siècle. "

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Oct 2012 14:22 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 02 Juil 2012 15:34
Message(s) : 9
Ma petite contribution à la liste: le stylo-bille pour écrire dans les avions en altitude, les lunettes de soleil (Ray Ban) également pour les pilotes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Oct 2012 14:55 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1614
Alain.g a écrit :
Comme astuce de guerre, il y a le fameux enlèvement par Skorzeny de Mussolini au nid d'aigle du Gran Sasso (2912 m), dans les Abbruzes. Des planeurs furent employés pour arriver par surprise sans bruit et un avion à atterissage et envol court pour exfiltrer le dictateur.

En fait, il faudrait plutôt citer Eben-Emael. Ce fut la première attaque du genre (qui vit aussi les premières utilisations de charges creuses). L'opération de Skorzeny souffrit d'un manque de renseignements : ils ne se seraient jamais posés sur ce type de terrain (Gran Sasso) s'ils avaient su qu'il était incliné et couvert de rocailles à ce point.

Pour l'anecdote et dans le genre astuce débile : Himmler avait rassemblé des médiums pour découvrir où Benito était planqué lol

Chez les tankistes allemands, le zimmerit : un revêtement destiné à empêcher les charges magnétiques d'adhérer. http://fr.wikipedia.org/wiki/Zimmerit


Citer :
Les bobines vides, à flasques démontables (simplement emboitées sur un noyau de tôle), étaient abandonnées sur place... et le plus souvent soigneusement récupérées par les civils,
Comme astuce pour récupérer tout ce matériel abandonné par les troupes, les Alliés lancèrent des concours de récupération de jerrycans en zone libérée.

Citer :
La débrouille n'est pas qu'un appanage français
Ce n'est pas du tout un apanage français ! Chaque armée revendique ce titre et à des arguments pour le démontrer. Bref, il apparaît surtout que le soldat peut être très imaginatif quand sa vie est en jeu et ce quelque soit l'armée à laquelle il appartient ! Nécessite fait loi comme on dit.
À ce sujet mais peut-être déjà cité, le système du casque lourd sur le casque léger US permettant d'avoir une casserole. Le casque lourd fut donc très utilisé à cet effet.
Citer :
le schnorkel utilisé par les sous-marins allemands
Invention néerlandaise à l'origine et montée sur les sous-marins NL. La Kriegsmarine se mit à le développer lorsqu'il s'avéra que le sous-marin n'avait plus intérêt à trop faire surface.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juin 2013 18:04 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
Les allemands avaient prévus un débarquement des alliés et mis en place des dispositifs importants dans tous les ports pour empêcher l'approche des bâteaux. Les alliés après le 6 juin 1944 contournèrent la difficulté en amenant d'Angleterre des éléments préfabriqués à assembler pour monter des ports artificiels en Normandie, comportant notamment d'énormes caissons flottants, les caissons Phoenix, de grande hauteur, mis en place en les remplissant d'eau.
Au départ, une idée de Churchill, un mémo, si on ne peut prendre les ports, amenons nos ports avec des jetées flottantes "elles doivent monter et descendre avec la marée. Il faut résoudre le problème de leur ancrage. Faites moi connaître la meilleure solution."
Wiki: " Le raid de Dieppe viendra confirmer sa (Churchill) formidable intuition : si des ports, nécessaires à toute invasion, ne pouvaient être pris, il fallait les construire.
Les différents composants seront construits en Grande Bretagne, remorqués à travers la Manche pour être assemblés face aux côtes normandes.
Le port est constitué de routes flottantes et de plates-formes de déchargement qui montent et descendent avec la marée. Afin d'assurer une zone d'eau calme, une rade est prévue par l'immersion de blocs de bétons creux et de vieux bâteaux. "

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juin 2013 18:59 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6017
Pour construire les blocs de béton flottants destinés à former la jetée des ports artificiels, on commença par se rendre compte qu'il faudrait utiliser les cale-sèches en quantité, alors qu'elles étaient déjà surchargées. On eut alors l'idée de creuser simplement des grands trous à proximité d'un fleuve. Une fois le bloc formé et capable de flotter, on ouvrait un chenal vers la rivière puis le caisson était remorqué vers la mer.
Le remorquage vers les plages normandes, avec le mauvais temps, a été un calvaire pour les équipages des remorqueurs, mobilisés par dizaines.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2013 19:28 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 11 Oct 2012 21:58
Message(s) : 1591
Les Russes qui soudent toutes les écoutilles de leurs T34 et rallongent les échappements pour passer des cours d'eau (peut-on dire "à gué"?) normalement trop profonds.

L'histoire du Rhino dans le bocage normand est attestée dans plusieurs ouvrage mais on parle souvent de tronçons de rail de chemin de fer soudés à l'avant d'un char léger (un Stuart je crois).

"PLUTO" pour "Pipe Line Under The Ocean" qui a relié cherbourg à l'Angleterre pour l'approvisionnement direct en combustible (Août 44).

Pas spécifique à ce conflit mais la transformation de cargos en croiseurs auxiliaires camouflés pour en faire des corsaires.

Une variante: l'utilisation par les Anglais de vieux navires transformés pour simuler d'autres navires ainsi repérés au mauvais endroit au mauvais moment.

...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Juin 2013 9:50 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2855
Une petite astuce plus ancienne,pour les grenadiers du temps jadis,au lieu de tenir une mèche incandescente avec les dents:fumer un cigare. Envelopper les sabots des chevaux de chiffons ou de paille pour atténuer le bruit.Sur les pistes,créer des nuages de poussière en traînant ce que l'on a sous la main avec un petit nombre de véhicules pour accréditer l'idée qu'une armada se déplace ....Trouvaille des Soviétiques pour camoufler leurs ponts de campagne : les construire de façon que le tablier soit immergé de manière à les rendre indétectables par l'aviation....Sans compter les leurres,les tanks gonflables,les boites à bruit remorquées par des navires pour dévier les torpilles à guidage acoustique....contre les mines magnétiques le dégaussage des navires ou construction des dragueurs avec une coque à base de bois.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 54 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB