A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Oct 2018 22:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 05 Sep 2012 15:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
J'en avais déjà résumé les éléments les plus importants :
- Gorodetsky est convaincu que la volonté d'attaquer l'URSS vient de l'expansion soviétique dans les pays baltes et vers les Balkans ("[...] en éclairant la crise aiguë qui oppose Hitler à Staline dans les Balkans, on remonte le fil conducteur qui court de la synchronisation de l'opération "Barbarossa" au conflit non résolu portant sur le partage des sphères d'influence dans cette région").
- il reconnaît que l'OKH, en la personne d'Halder, initie une "ébauche d'étude opérationnelle de guerre à l'est" en soulignant que c'est "à l'instant où le maréchal Pétain appose sa signature à l'armistice de Rethondes" (c'est-à-dire le 22 juin 1940), et ajoute que l'idée en avait germé indépendamment en deux ou trois lieux différents.
- il est globalement très flou sur cette affaire, ce qui montre que les sources sont loin d'être et nombreuses, et confondantes... On notera par exemple la disparité entre ce que dit Gorodetsky et ce que dit Lemay (un plan initié le 22 juin pour l'un, le 16 juin au plus tard pour l'autre).

Rien de plus. Le fait que ce soit l'expansion soviétique dans les pays baltes, en Bukovine septentrionale et en Bessarabie qui ait amené le Führer à décider de "Barbarossa" semble acquis pour Gorodetsky ("Quand bien même la décision de Hitler eut été de nature idéologique, elle était soumise aux aléas de considérations géopolitiques bien précises et de circonstances politiques instables", sous-entendu l'enchaînement des évènements sur les frontières orientales du Reich).

Le fait que des historiens dans les années 1960 (dont un soviétique) aient rajouté sciemment ou pas des éléments dans le journal d'Halder incite à la plus grande prudence concernant les origines de cette affaire. Je le répète : l'étape suivante ne peut être que l'examen des archives soviétiques qui semblent être la seule source de toute cette affaire. En attendant que cela se fasse ou qu'une nouvelle source fasse progresser la réflexion, le débat est pour moi clos : le plan secret de l'OKH dans le dos d'Hitler est un fantasme.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2012 15:23 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
p.72 : "L'invasion de la Russie, qui n'avait été qu'une construction hypothétique, devient une alternative viable" "tandis que l'été tire en longueur, la bataille d'Angleterre échoue dans ses buts de guerre et les conséquences de la survie de la Grande-Bretagne apparaissent en pleine lumière" ; plus loin : "le plan préliminaire de l'opération "Barbarossa" est à peine ébauché que le haut-commandement des forces armées (OKW) et Ribbentrop incitent Hitler à isoler l'Angleterre, en assurant le contrôle allemand sur le continent".
p.75 : "Au début du mois de juillet, l'ambassadeur soviétique à Berlin Chkartsev avertit, depuis son poste, que l'annexion de la Bessarabie n'a fait qu'accroître la détermination de Hitler à asseoir l'hégémonie allemande dans les Balkans, et que le haut-commandement a été convoqué à Berlin afin de prendre les dispositions militaires pour contrer une telle action" (Chkartsev au ministère des affaires étrangères, le 8 juillet 1940).

Avant le 8 juillet 1940, Hitler convoque la haute Generalität pour discuter d'une éventuelle action contre l'occupation de la Bessarabie (et la menace subséquente sur les champs pétrolifères de Ploesti) et il n'aurait pas été informé, à ce moment, d'un plan d'invasion de l'URSS ? Soyons sérieux un instant...

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2012 15:41 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
Je vais écrire in extenso le passage de Stahel qui, dans son livre, est clair. De plus, citant Klink, il apparaît avoir pris en compte les différentes analyses.

p.33 et 34 : "It was only at this point (quand l'Allemagne a enfin sécurisé son flanc occidental en vainquant les puissances occidentales en juin 1940) that substantial forces were redirected towards the Reich's eastern border, which was the result of both the changed strategic situation in Europe and the events unfolding in the East beyond Germany's frontier [...] (suit la liste des cibles de l'expansion soviétique en juin 1940).
With these concerns (par rapport à une éventuelle menace soviétique sur les champs pétrolifères de Ploesti vitaux à l'industrie de guerre allemande) in mind, and indeed before the Soviet armies had completed their occupations on the Baltic (17 juin 1940) and in Romania (2 juillet 1940), the first operational plan were drawn up to provide contingencies in the unlikely event of a Soviet attack. This first plan envisaged an offensive type of defence, which placed emphasis on blunting the initial attack and then launching a counter-offensive at the earliest possible opportunity. As the chief of the Army General Staff, Franz Halder, observed in his diary on 18 June : "Everything we have should be used for offensive action".
On 26 June the transfer of the 18th Army was ordered from the West to shore up Germany's eastern defences, with the bulk of its 15 divisions in place by the end of July. Following discussions between Halder, the 18th Army's commanding officer Colonel-General Georg von Küchler and his chief of staff Major-General Erich Marcks, a new directive was drawn up under the title "deployment instructions for Eighteenth Army". This involved a fundamental departure from the earlier plan by adopting a wholly offensive posture based on the assumption that Soviet preparations could be identified and attacked before operations began against Germany."

C'est dit clairement :
- le premier plan (de la fin juin 1940) est destiné à préparer une riposte en cas d'attaque soviétique ("to provide contingencies in the unlikely event of a Soviet attack"]. Il est clairement défensif dans sa nature.
- le transfert de la 18. Armee a un but défensif : renforcer les défenses orientales de l'Allemagne ("to shore up Germany's eastern defences").
- le premier plan qui impliquerait une agression "préemptive" de l'URSS date du 22 juillet 1940, soit le lendemain de la fameuse rencontre Brauschitsch-Hitler. Il est de plus extrêmement limité à une attaque sur les concentrations soviétiques, et n'est pas le fait de l'OKH, mais de l'état-major de la 18. Armee.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 10:47 
Bonjour,

Ou est "Tietie" ?
Il devrait soit répondre aux arguments en acier massif satiné de CNE503 soit reconnaître qu'il s'est trompé, l'erreur est humaine !


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 11:03 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7335
Localisation : Provinces illyriennes
Daniel pourrait-on espérer des interventions constructives, argumentées et non pas seulement une volonté affichée de créer une polémique en deux petites phrases ou de jeter de l'huile sur le feu ?
Le prochain message de ce type sera supprimé sans préavis.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 12:11 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Mars 2012 22:54
Message(s) : 170
CNE503 a écrit :
l'étape suivante ne peut être que l'examen des archives soviétiques qui semblent être la seule source de toute cette affaire. En attendant que cela se fasse ou qu'une nouvelle source fasse progresser la réflexion, le débat est pour moi clos : le plan secret de l'OKH dans le dos d'Hitler est un fantasme.

À mes yeux ce n'est pas un fantasme. C'est une hypothèse très sérieuse.


Jean-Marc Labat a écrit :
Dans ce cas, un plan de l'Etat-Major visant à envahir l'URSS, même sans en avertir Hitler, n'a rien d'étonnant, il s'agit simplement de faire avancer le schmilblick pour le jour où la décision sera véritablement prise.

Les fidèles serviteurs du Reich doivent « travailler en direction du Führer » selon l'expression forgée par Ian Kershaw en reprenant une allocution prononcée en 1934 par Werner Wilikens, secrétaire d’État au ministère prussien de l’Agriculture.


CNE503 a écrit :
Le fait que des historiens dans les années 1960 (dont un soviétique) aient rajouté sciemment ou pas des éléments dans le journal d'Halder incite à la plus grande prudence concernant les origines de cette affaire.

Vous accusez Dirks d'avoir manqué de prudence ?


CNE503 a écrit :
Citer :
Nous supposons que les archives soviétiques sont parfaitement identifiées par Dirks, auteur d'un livre publié en 1999.

les suppositions ne renforcent pas les certitudes, elles ne font que forger des théories. Mais si une bonne âme a le livre dont vous parlez et veut bien nous dire ce qu'il en est de ces sources...

Si Dirks vous fournit les documents qu'il possède, vous allez nous dire que ce sont des faux fabriqués par les Soviétiques à des fins idéologiques. Dirks serait donc victime d'un "hoax" ?


Daniel Laurent a écrit :
Un livre pas nouveau mais qui parle du plan Otto :
Rolf-Dieter Müller Der Feind steht im Osten: Hitlers geheime Pläne für einen Krieg gegen die Sowjetunion im Jahr 1939, avec un chapitre sur le plan Otto ("Grenzsicherung Ost Offensiv Lösen: Der Halder-Plan im Juni 1940"), sorti en mai 2011.

Je ne suis hélas pas germanophone mais quelqu'un que je connais et qui l'est est en train de se le procurer. Si j'ai des nouvelles, je vous en ferais part.

J'ignore quelle est la thèse défendue par Müller. Même s'il parvenait à la même conclusion que Dirks, les sceptiques sauraient quoi lui répondre. Les historiens ont le tort de travailler à partir des archives falsifiées par les autorités soviétiques ?


CNE503 a écrit :
On notera par exemple la disparité entre ce que dit Gorodetsky et ce que dit Lemay (un plan initié le 22 juin pour l'un, le 16 juin au plus tard pour l'autre).

Il n'y a que six jours de décalage entre ces deux dates ; ce n'est pas énorme ; je suppose que les disparités sont presque inévitables quand plusieurs spécialistes étudient le même sujet.


CNE503 a écrit :
Le fait que ce soit l'expansion soviétique dans les pays baltes, en Bukovine septentrionale et en Bessarabie qui ait amené le Führer à décider de "Barbarossa" semble acquis pour Gorodetsky ("Quand bien même la décision de Hitler eut été de nature idéologique, elle était soumise aux aléas de considérations géopolitiques bien précises et de circonstances politiques instables", sous-entendu l'enchaînement des évènements sur les frontières orientales du Reich).

Dans quelle mesure cela remet-il en cause la thèse de Dirks ?


CNE503 a écrit :
Gorodetsky estime que, aiguillonné par la conquête rapide des pays baltes et surtout de la Bessarabie roumaine, Hitler nourrit dès le mois de juin 1940 de fortes appréhensions concernant une intrusion soviétique dans les Balkans. Il est parfaitement informé des offres britanniques aux Soviétiques concernant l'acceptation des premiers d'un protectorat des seconds sur les Balkans : "La décision initiale de Hitler rencontre principalement deux obstacles imprévus [...] : le rejet intraitable de ses offres de paix par Churchill et l'intrusion de Staline dans les Balkans"

Qu'appelle-t-on « décision initiale de Hitler » ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 14:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
Cardozo,

Vous vous contentez de reprendre des petites parties de messages tirées de leur contexte et de répondre sur des éléments partiaux. C'est plus qu'agaçant, c'est malhonnête.
Tant que vous vous contenterez de cette petitesse, n'attendez pas de moi que je poursuive.

J'en ai rien à f...aire de vos réponses sur Dirks et consorts, ça n'est pas intéressant et même hors de propos parce que l'intégralité des écrits sur ce sujet vient des archives soviétiques et que tant que quelqu'un n'aura pas été fourrer son nez dedans pour savoir quelle en est la valeur au juste, on n'avancera pas. Si vous ne comprenez pas que ça s'appelle de la méthodologie et de l'honnêteté, on ne peut rien pour vous. Vous n'êtes même pas capable de comprendre que si, pour les auteurs que je cite, c'est l'expansionnisme soviétique qui débute le 15 juin 1940 qui déclenche la volonté allemande d'attaquer l'URSS, c'est donc que la planification d'une opération offensive à son encontre ne peut être antérieure !
Donc, trouvez les sources primaires sur le sujet et arrêtez de nous emm...bêter, parce que vos sources secondaires - via les auteurs que vous citez - ne valent pas plus que les miennes, et sont par contre elles suspectes d'une intox soviétique des années 1960 déjà démontrée sur le sujet - les écrits de l'historien Nekritch attribuent faussement au journal d'Halder, dès le 2 juin 1940, une volonté à Hitler d'attaquer l'URSS sur la seule foi du témoignage léger du général Sodenstern, témoignage effectué bien après la guerre. En l'absence d'éléments nouveaux, c'est du fantasme, et vous répondez complètement à côté tant que vous ne faites que pérorez "Jacques a dit".

Dernier message sur le sujet qui tourne en rond et devient inintéressant au possible puisque vous avez décidé qu'il en serait ainsi.
Je ne vous salue pas.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 15:19 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Mars 2012 22:54
Message(s) : 170
Daniel Laurent a écrit :
arguments en acier massif satiné de CNE503

Comment peut-on croire que ces arguments sont en acier ? Soyons sérieux un instant...


CNE503 a écrit :
Vous ne faites que pérorez "Jacques a dit".

Nous voyons votre mépris pour "Jacques" et autres historiens, par exemple Dirks.
Vous soupçonnez Dirks d'avoir été trop naïf face à des documents qui seraient, à vous en croire, des faux.


CNE503 a écrit :
Vous vous contentez de reprendre des petites parties de messages tirées de leur contexte

Les lecteurs de ce fil connaissent parfaitement le "contexte" puisqu'ils ont lu le fil.


CNE503 a écrit :
Vous vous contentez de reprendre des petites parties de messages tirées de leur contexte et de répondre sur des éléments partiaux. C'est plus qu'agaçant, c'est malhonnête.

Ma démarche vous agace, mais je doute qu'elle soit malhonnête.


CNE503 a écrit :
Si vous ne comprenez pas que ça s'appelle de la méthodologie et de l'honnêteté, on ne peut rien pour vous.

Ce n'est pas de la méthodologie. C'est du scepticisme exacerbé.


CNE503 a écrit :
c'est l'expansionnisme soviétique qui débute le 15 juin 1940 qui déclenche la volonté allemande d'attaquer l'URSS, c'est donc que la planification d'une opération offensive à son encontre ne peut être antérieure !

Dans quelle mesure cela remet-il en cause la thèse de Dirks ?
La deuxième quinzaine de juin a probablement été le moment où Halder et Brauchitsch ont planifié une offensive, sans avertir Hitler. Cela n'a rien d'étonnant, comme le dit Jean-Marc Labat.
Les fidèles serviteurs du Reich doivent « travailler en direction du Führer » selon l'expression forgée par Ian Kershaw en reprenant une allocution prononcée le 21 février 1934 par Werner Wilikens, secrétaire d’État au ministère prussien de l’Agriculture.

« Quiconque a l’occasion de l’observer sait que le Führer ne peut qu’avec beaucoup de difficulté ordonner du sommet tout ce qu’il entend exécuter tôt ou tard. Qui travaille, pour ainsi dire, en direction du Führer, a au contraire fait de son mieux, à sa place, dans la nouvelle Allemagne. [...] Très souvent, et en bien des endroits, il s’est trouvé des individus dans les années passées, pour attendre des ordres et des commandements. Hélas, il en ira probablement ainsi à l’avenir. Or, le devoir de tout un chacun est d’essayer, dans l’esprit du Führer, de travailler dans sa direction. Quiconque commet des erreurs s’en apercevra assez tôt. Mais qui travaille correctement en direction du Führer, suivant ses lignes et sans perdre de vue son objectif, recevra comme par le passé la plus belle des récompenses : celle d’obtenir un jour, soudain, la confirmation légale de son travail »



CNE503 a écrit :
[...] une intox soviétique des années 1960 déjà démontrée sur le sujet - les écrits de l'historien Nekritch attribuent faussement au journal d'Halder, dès le 2 juin 1940, une volonté à Hitler d'attaquer l'URSS sur la seule foi du témoignage léger du général Sodenstern, témoignage effectué bien après la guerre. En l'absence d'éléments nouveaux, c'est du fantasme.

Est-ce que vous soupçonnez Dirks de n'avoir trouvé aucun élément nouveau dans les archives soviétiques qu'il a exploitées pendant la décennie 1990 ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 15:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
Vous êtes bouché ?
Allez, puisque vous adorez les citations à tort et à travers :

CNE503 a écrit :
Dernier message sur le sujet qui tourne en rond et devient inintéressant au possible puisque vous avez décidé qu'il en serait ainsi.

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Sep 2012 15:57 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10295
Localisation : Région Parisienne
C'était prévisible depuis un bon moment, le sujet est fermé.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mars 2014 22:12 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
Bonjour à tous,

Je rouvre ce fil après avoir poursuivi mes recherches sur le sujet de ce plan secret de l'OKH pour attaquer l'URSS à l'été 1940.
Outre qu'il n'y a aucune pièce d'archive supplémentaire qui irait dans le sens d'une telle agression à cette époque, j'ai pu avoir accès à la composition de la 18. Armee au 19 et au 21 juillet 1940 (sources : NARA series T78 roll #340 frames 6296267-6268, "OKH Schematische Kriegsgliederung, Stand : 21.07.1940" et NARA series T314 roll #182 frame 115, "Kriegsgliederung der 18. Armee, Stand : 19.07.1940"). Comme cela est longuement exposé dans les pages précédentes, à compter du début juillet 1940, cette armée est la seule en place le long de la longue frontière germano-soviétique, de la Baltique aux Carpathes, en Prusse-orientale et dans le Generalgouvernement de Pologne occupée.
Or, même s'il apparaît à l'étude de cet ordre de bataille que la 18. Armee est solidement constituée à quinze divisions d'infanterie réparties en sept corps d'armée ou équivalents :
a) elle est positionnée tout au long de la frontière, et c'est la longueur de celle-ci, sensiblement égale à 800 kilomètres, qui justifie d'un tel déploiement de force ;
b) elle ne dispose d'aucune unité mécanisée qui serait un indice clair de volonté offensive, puisque ses quinze divisions sont toutes des divisions d'infanterie, essentiellement de second rang.
L'état-major du XIX. Armeekorps (motorisiert) du général Guderian lui est subordonné, mais il ne dispose d'aucune unité sous son commandement et est alors stationné à Berlin, plus à l'ouest.

La 18. Armee est donc absolument incapable, le 21 juillet 1940, de mener une action offensive quelle qu'elle soit. Elle ne dispose que de moyens défensifs, mis en place à compter de début juillet (sur ordres datant de la seconde quinzaine de juin) dans l'optique vraisemblable de dissuader toute poussée soviétique vers le Reich et ses dépendances – hypothèse que l'annexion successive des pays baltes, de la Bessarabie et de la Bukovine septentrionale roumaines (entre le 15 juin et le 3 juillet 1940) a rendu plus crédible*.
Qui plus est, à la même date, si plusieurs divisions blindées ou motorisées à potentiel offensif sont redéployées ou en cours de redéploiement en Allemagne (3. Panzer Division, 2. et 13. Infanterie Divisionen (motorisierte), 2., 5. et 9. Panzer Divisionen, 6. Panzer Division), elles sont alors subordonnées à l'Ersatzheer, l'"armée de remplacement" chargée de mettre sur pied de nouvelles formations. Et seront effectivement largement ponctionnées pour la création des dix nouvelles Panzer Divisionen en septembre et octobre 1940 (numérotées de 11 à 20).

En résumé :
- il n'y a pas de preuve d'un plan construit qui témoignerait d'une volonté offensive allemande à l'encontre des Soviétiques dès juin 1940, si ce n'est de vagues références aux archives soviétiques déclassifiées ;
- des auteurs au-delà de tout soupçon (Gorodetsky, Stahel) laissent entendre que les premiers plans ayant pour cadre une action militaire contre l'URSS auraient été initiés entre le 16 et le 22 juin 1940, et auraient pour optique la défense des frontières orientales contre une éventuelle agression soviétique ;
- il est en effet vraisemblable qu'une mise en défense des territoires orientaux du Reich (Prusse-orientale et Generalgouvernement) ait été envisagée très sérieusement aussi tôt que le 15 juin 1940 et le début de l'expansion soviétique vers l'ouest. Les annexions réalisées entre le 15 juin et le 3 juillet 1940 par les Soviétiques ont causé des alarmes bien documentées dans les cercles militaires allemands et chez le Führer. Ce qui aurait motivé l'envoi de la 18. Armee dans le secteur dès la fin juin à des fins 1) dissuasives ; 2) défensives le cas échéant où les Soviétiques attaqueraient l'Allemagne ;
- cette mise en défense, corroborée par la composition peu offensive de la 18. Armee fin juillet, a pu à compter de la seconde quinzaine de juillet, se voir adjointe une composante offensive ultérieure, qui aurait eu pour cadre une action préemptive sur les concentrations soviétiques (donc toujours dans le cadre d'une stratégie générale défensive). C'est dans ce cadre que l'état-major de la 18. Armee rédige son Aufmarschanweisung du 22 juillet 1940, seul document à tonalité offensive (a priori car impossible de mettre la main dessus pour l'instant) ;
- ces plans - qui se limitent en fait, à ce qu'il apparaît, à une seule planification prospective établie au niveau de la 18. Armee le 22 juillet 1940 - n'ont pas été poussés plus loin puisqu'à la toute fin juillet 1940, Hitler a effectivement fait part de son intention d'attaquer l'URSS (le 29 juillet 1940 à Jodl au plus tard). En 1941.

* Je rappelle également que Hitler a l'obsession des champs pétrolifères roumains de Ploesti, qui couvrent alors la moitié des besoins allemands (ils se révèleront nettement insuffisants ultérieurement), et de la nécessité de les mettre hors de portée d'une entreprise soviétique.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mars 2014 8:24 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
En musant sur le sujet, j'ai trouvé des articles de journaux qui établissent, à partir du 20 juin 1940 environ, les rumeurs d'un renforcement militaire soviétique sur les frontières occidentales de l'URSS (en vue d'une attaque dans le dos des Allemands), ce dont rend compte l'agence officielle Tass ("Des bruits courent que cent ou même 150 divisions soviétiques seraient concentrées à la frontière germano-lituanienne", le 22 juin 1940) et ce que dément fermement la Pravda le lendemain ("Les propagateurs de ces rumeurs insensées ont pour but bien particulier de jeter une ombre sur les relations germano-soviétiques […]. Ils sont visiblement incapables de comprendre cette évidence : les relations de bon voisinage qui se sont instaurées entre l'URSS et l'Allemagne après la conclusion du pacte de non-agression ne peuvent être ébranlées par aucune rumeur, par aucune de ces propagandes lamentables", le 23 juin 1940).

Savez-vous où trouver des articles de journaux d'époque qui font état de ce renforcement hypothétique et établissent que l'URSS envisagerait d'attaquer l'Allemagne fin juin 1940 ?

Cela semble conforter l'hypothèse selon laquelle l'envoi de la 18. Armee en Prusse-orientale et dans le Generalgouvernement dans la seconde quinzaine de juin 1940 obéit avant tout à une logique défensive initiée par les alertes suscitées par l'annexion des pays baltes, de la Bessarabie et de la partie septentrionale de la Bukovine entre le 15 juin et le 3 juillet 1940.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mars 2014 10:11 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Juin 2013 18:20
Message(s) : 527
Au fait, il y a une faute de français dans le titre, lequel devrait être :
Un plan précurseur du plan "Barbarossa".

(Exemple du Petit Robert : un signe précurseur de l'orage)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Avr 2014 17:21 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juil 2007 10:16
Message(s) : 888
Localisation : Aix en Provence
Je trouve le bouquin de Gorodestky intéressant notamment sur les aspects balkaniques, avec une URSS très offensive dans le secteur, même après l'annexion de la Bessarabie, notamment dans son désir d'expurger de la commission danubienne, les délégués allemands et italiens. Par contre, je trouve que Goro n'est guère concluant par ailleurs.
Concernant le plan Otto, le fait que l'OKH ait commencé à travailler sur un plan d'invasion de l'URSS dès mai-juin 40, m'a l'air de relever du travail normal de tout état-major et d'ailleurs, de mémoire, c'était un plan qui ne visait qu'à contrôler l'Ukraine, la Crimée et les pays baltes et qui comprenait deux fois moins d'unités qui attaqueront l'URSS.
Quant aux raisons invoquées par Goro pour expliquer l'option soviétique chez Hitler, je ne la trouve pas vraiment concluante. Il y avait depuis très longtemps une slavophobie chez les militaires allemands, bien avant la 1ere guerre mondiale, qui les portait à mépriser les slaves, mépris qui fut exacerbé par la prise de pouvoir des bolcheviks en octobre 1917, même si par la force des choses, les deux pays s'étaient alliés à Rapallo. Le nazisme n'a fait qu'hystériser cette slavophobie en filant la métaphore sur les méfaits du judéo-bolchevisme.

_________________
Dieu ne joue pas aux dés !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Juin 2014 7:20 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4799
Localisation : Berry
Pas de réponse particulière à faire au message précédent, si ce n'est que l'utilisation d'un diminutif pour un historien respecté détonne, tout comme le fait que son nom y soit allègrement écorché. Le grand jeu des dupes est un ouvrage extrêmement bien documenté sur la genèse du conflit germano-soviétique, avec un focus effectivement particulièrement détaillé sur ses aspects balkaniques. Cela ne signifie pas qu'il présente la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Mais il va dans le sens d'une décision avant tout hitlérienne de l'invasion, et ne laisse guère entendre que l'OKH en serait l'instigateur. C'est le seul point qui est important dans cette discussion.

Concernant les aspects complémentaires :
- sur ordre d'Hitler en date du 13 juillet 1940, l'armée allemande démobilise 35 divisions (17 sont purement et simplement dissoutes, 18 sont placées "en soutien de l'économie allemande", c'est-à-dire que leurs troupes sont envoyées travailler dans les champs ou dans l'industrie et que seules les structures de commandement sont maintenues). Ces dissolutions ou mises en disponibilité sont effectives entre la seconde quinzaine de juillet et la fin du mois d'août. C'est, il me semble, assez contradictoire avec la théorie de Klink qui voudrait qu'au même moment, l'OKH génère un groupement de forces offensif afin d'attaquer l'URSS. Une armée qui s'apprête à l'offensive contre un adversaire comme l'Armée rouge ne se prive pas du cinquième de son potentiel immédiatement avant.
- parallèlement, l'expansion de la Panzerwaffe est initiée, plusieurs nouvelles divisions blindées étant mises sur pied. Mais aucune ne sera opérationnelle avant au plus tôt la mi-septembre 1940 (11. Panzer Division), la fin du mois d'octobre 1940 (13. et 16. Panzer Divisionen), voire novembre ou décembre 1940 (14. Panzer Division). La 12. Panzer Division ne sera pour sa part pas prête avant avril 1941 ! La plupart de ces nouvelles divisions seront de fait créées à l'automne 1940 (ordre du 26 septembre 1940 pour les 15., 17., 18., 19. et 20. Panzer Divisionen ainsi que pour la motorisation des 3., 10., 14., 18., 25. et 36. Infanterie Divisionen) pour une pleine capacité opérationnelle oscillant entre février et mai 1941. L'intention de perfectionner l'instrument militaire est belle et bien là, ce qui témoigne sans aucun doute possible de la volonté d'en découdre avec le dernier adversaire consistant du continent, mais les dates parlent d'elles-mêmes : pas avant 1941.

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB