A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Oct 2017 5:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 87 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Jan 2015 21:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Oct 2014 18:17
Message(s) : 85
Bonjour à tous,

Tout d'abord une mise au point pour éviter les problèmes et en outre parce que c'est ma conviction ; je ne suis en rien un "négationniste"; je ne nie ni la Shoah,ni son ampleur,ni sa férocité (lois anti juives,6 à 7.000.000 de morts dont 1 à 1.5 millions par balles,le reste par faim,épuisement,mauvais traitement et gaz),etc,etc .....
Les choses sont donc dites,les mises au point faites,reprenons le sujet du fil :

Force est de constater que tous les ans,les 5 ans,les 10 ans,le sujet revient .
Je n'ai rien qu'il revienne ...
Mais j'aimerais bien aussi qu'on parle du contexte général de la Shoah,qu'on élargisse le champ des débats qu'on aborde de nouveaux points ,des points "capitaux" politiquement et historiquement .

J'ai quelques sujets dont il faut bien admettre on ne parle pas ou jamais alors qu'ils me semblent importants ,très "éclairant" sur le contexte :

1° L'affaire du Saint Louis : pourquoi est ce que personne ne voulait accepter des juifs pouvant pourtant fuir l'Allemagne nazie ? Pourquoi est ce qu'on ne parle jamais de cette histoire ?

2° L'affaire du Haavara Agreement : Personne ne parle jamais du transfert de l'argent des juifs d'Allemagne et d'Autriche en Israël en échange d'achat de matériel agricole allemand ,un transfert qui perdure alors même que la Shoah par balles est en cours,et que la Shoah par le gaz a déjà commencé ? Pourquoi est ce que les anglais ont refusé à la plupart de ces juifs qui avaient transféré leurs argent de venir s'installer en Palestine ? Le Livre Blanc me direz-vous... Mais qu'en on est en train de massacrer des gens...devant soi,par dizaines de milliers, .... Le Livre Blanc .... Peut être qu'on pourrait le mettre "entre parenthèses .... Alors pourquoi est ce qu'on l'a pas fait ?

3° La réaction du Yishouv . Pourquoi est ce que le Yishouv n'a rien dit ? Pourquoi est ce que les USA pourtant en guerre contre l'Allemagne et disposant d'une importante communauté juive n'a rien dit ?

4° L'espionnage allié . A la fin de la guerre tous les codes allemands y compris les codes secondaires du Chemin de Fer avaient été brisés . Comment est-il possible que personne ne se soit posé la question de savoir où allaient des centaines de milliers de gens ,et comment est ce qu'il était possible que jamais des vivres n'arrivent en quantité convenables pour ces gens ?
Il y avait d'importantes industries là . Auschwitz 3 est un énorme complexe . Aujourd'hui encore alors qu'il n'est plus que ruines,on le distingue très nettement au départ d'un avion de ligne qui va sur Cracovie; le camp est pile poil sur le couloir aérien . Comment est ce qu'un tel complexe d'usines "comme ça" a pu passer inaperçue,ou ,pourquoi ce silence des autorités US sur ce massacre qu'ils avaient en direct sous leurs yeux,massacre confirmé par la résistance polonaise ,l'église polonaise,les rares évadés du camp ?
Pourquoi tout d'un coup dire qu'on a "découvert" les camps .
C'était un secret de Polichinelle ; tout le monde savait pertinemment ce qui s'y passait et à quelle cadence .
Alors pourquoi est ce que les alliés n'ont rien dit jusqu'en 45 ?

Les réponses peuvent être multiples ; nous étions en temps de guerre...mais ça ne justifie pas "tout" ... .
Mais outre le massacre ,il y avait l'après massacre qui se dessinait .
Et l'après massacre peut ouvrir la porte à des discussions infinies .
Et ces discussions ne sont jamais abordées ,force est de le constater .

D'un point de vue historique c'est tout à fait "captivant" .
Pourquoi ce silence "hier" ,et pourquoi cette question capitale n'est jamais abordée "aujourd'hui" ?

Je dis ceci en mémoire des 6.000.000 de juifs + de pratiquement 1.000.000 de non juifs : tziganes,russes,homosexuels,Témoins de Jéhovah,etc ,etc sans oublier les prisonniers politiques de tout bords,bien que stricto sensu leur cas soit distinct des autres: les "autres" étaient exterminés pour ce qu'ils étaient,les "politiques" étaient exterminés pour ce qu'ils avaient fait ....

Mais ça ne change rien à l'affaire : un massacre a lieu .
Vous êtes témoin d'un massacre (il est impossible de le nier) .
Vous ne faites "rien" .
Pourquoi ?

Pour ne pas "envenimer les choses" ?
Mais c'est absurde ,la chose ne peut pas être pire !


Je ne fais que poser des questions .
Je ne suis pas historien .
Je demande : pourquoi ces sujets ne sont pas abordés 70 ans après la libération des camps .
Ce n'est pas un jugement, c'est une question sur des faits avérés : Le Saint Louis a existé,le Haavara Agreement a existé,les codes allemands ont été brisés ,dès 42 les services secrets américains savaient "tout" d'Auschwitz" comme en atteste un télégramme on ne peut plus clair envoyé de l'ambassade américaine en Suisse : " Des faits précis et concordants ,nous rapportent le massacre de plusieurs millions de gens ...."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2015 21:23 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4449
Localisation : Allemagne
Votre sujet est très intéressant Bride Stone et moi-même je m'étais posé certaines de vos questions. Par ailleurs, peut-on me confirmer que dans les mémoires de Churchill, il n'est pas question du problème de la déportation juive. Dans les mémoires de de Gaulle, il faut que je vérifie.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2015 21:34 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Oct 2014 18:17
Message(s) : 85
Merci .

Il en est question dans le livre "le 7° million" qui relate les Alyas successives en Israël avant et après la guerre .

Le calcul britannique consistait à ménager la chèvre et le chou du moment que la chèvre ne broutait pas ses intérêts ...

Les anglais aimaient mieux les juifs que les arabes surtout dans les années 14 et 20 parce que plus il y avait de juifs et moins il y avait d'arabes .

Puis ils ont mieux aimé les arabes que les juifs parce que moins il y avait de juifs et moins il y avait de problèmes avec les arabes ....les arabes de Palestine et les arabes des champs pétrolifères ....

On voit tout de suite l'importance de la justice et de la morale dans l'affaire .... :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2015 22:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 27 Jan 2013 18:47
Message(s) : 547
Bonsoir Guide Stone

Personnellement la question serait de savoir pourquoi le projet « Madagascar » … qui en son temps à fait le tour des grands de ce monde avec moult conférences à l’appui … n’a pas marché ???

Qcq réponses à vos questions :

a) Le Saint Louis … nous sommes là en mai 1939 et se sont les autorités nazies qui favorisent ainsi le départ du St Louis (et d’autres) chargé de réfugiés juifs (il s’agit ici de juifs Allemands) avec interdiction de retour … le navire devait aller à Cuba à charge aux réfugiés, qui le voulaient, de rejoindre ensuite les USA … Cuba refuse de les accueillir le bateau tourne en rond durant 5 semaines pour en désespoir de cause revenir en Europe … ils seront « recasés » en Hollande, France et Belgique … mais un malheur n’arrivant jamais seul ces pays qcq mois plus tard sont envahis par les nazis.

b) les Anglais … qui étaient favorable au projet Madagascar … ne voulaient plus d’immigration juive en Palestine ils avaient déjà pas mal de problème avec ceux qui y étaient déjà … ils fermeront la frontière en octobre 1939.

NB : C’est en 1924 que les USA, quota oblige, fermeront leur frontière à l’émigration massive de juifs.


Cordialement, Epsilon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2015 22:36 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Oct 2014 18:17
Message(s) : 85
Merci,merci...

Les réponses, je les connaissais...
Mais néanmoins ce qui me dérange,c'est qu'à part les gens passionnés d'Histoire,personne ne les connait ...
Et ce qui me dérange encore plus,c'est que peu de gens se les posent ...
La logique n'est plus de ce monde semble-t-il ...

On arrive à une nouvelle falsification de l'Histoire: il y a des sujets qu'on aborde pas .
Et il faut bien admettre que personne ou très peu de gens les soulèvent .
Il y a donc une autre falsification de l'histoire .

Au point où nous en sommes arrivés,il devient absurde de se cacher les évidences .

En falsifiant l'Histoire (dans ce cas çi par omission des questions dérangeantes) on en revient à la case départ où on niait l'évidence de la Shoah .
C'est à dire qu'on perd tout crédit - en tous les cas, c'est perçu comme çà par la grande majorité des gens et surtout des gosses et des étudiants; il n'y a qu'à voir comment sont accueillis les cours sur la Shoah .

Tout ceci est très mal perçu par le vulgum pecus qui entrevoit bien qu'on lui cache des choses sans trop bien savoir quoi ,ni surtout "pourquoi" .

Or il n'y a pas de démocratie sans connaissance de l'Histoire .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2015 7:57 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7185
Localisation : Provinces illyriennes
Je ne vois pas trop à quoi vous faites allusion par "falsification de l'Histoire" ! 8-|
Le fait qu'on évoque pas certains éléments ? N'importe quel ouvrage de spécialistes sur la question est libre d'accès.
Qui falsifie l'Histoire dans ce cas ?

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2015 7:58 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1778
Bonjour

Très intéressant.

En reprenant la liste de vos questions, peut-on en déduire que si on se les pose réellement on pourrait arriver à la conclusion que finalement entre 1940 et 1945, la plupart des "autorités" et pour des raisons très multiples 's'en foutent" (désolé pour le terme) du sort des Juifs, des tziganes, des homo, etc .....

Et que c'est cette réalité qui est dure à admettre même après 70 ans ??

Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2015 8:29 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Oct 2014 18:17
Message(s) : 85
Très bonne question,
Mais je ne suis pas sûr que vous soyez bien conscient de la quantité d'explosifs qu'il y a "derrière" ....

Ma réponse ,qui n'engage que moi :

a) Tout le monde se foutait du tiers comme du quart des juifs ; l'Allemagne est un cas exceptionnel d'antisémitisme,mais le monde occidental en entière était anti-sémite ,sans pour autant arriver à des extrémités "fâcheuses",j'en conviens,mais néanmoins l'anti sémitisme était bien "partout" .
Ce qui me dérange historiquement et moralement,c'est qu'après on vienne jouer la Vierge Effarouchée ....

Je me rappelle une phrase taguée dans les années "80" sur le Carmel d'Auschwitz (qui avant faisait partie du camp et qui maintenant en est séparé tout en étant toujours visible de l'Allée d'Auschwitz "1" :
Les prières d'aujourd'hui,
ne rachètent pas le silence d'hier ...


b) les anglais voulaient surtout avoir une paix royale sur le flanc droit égyptien; ils avaient déjà assez d'ennuis sur le flanc gauche... Ils avaient eu besoin des juifs dans un premier temps pour aider à se débarrasser des Ottomans,mais maintenant les juifs leurs faisaient plus de problèmes qu'autre chose : non seulement leur présence irritait les arabes donc facilitait les troubles,mais en plus,à la place d'arabes pour la plupart incultes (puisque les plus cultivés étaient partis ou commençaient à partir au Liban devant l'évidence de problèmes futurs...), ils avaient cette fois des juifs européens cultivés,organisés et instruits,ce qui compromettait sérieusement l'avenir anglais en Palestine ....

c) pour ce qui est du comportement étrange mais très compréhensible si on ne considère que l'aspect "pratique" des choses... je peux en parler bien longtemps... Mais je préfère que vous lisiez d'abord le livre "Le 7° Million" de Tom Seguev un livre extraordinairement détaillé et référencé .
Un livre "explosif" fait par un "Nouvel Historien Juif".. et être "nouvel Historien Juif en Israël" ... c'est pas évident ....
http://www.amazon.fr/Le-septi%C3%A8me-m ... 2867463173


d) Enfin,mais ça c'est un autre débat ,un débat que je n'ai jamais vu être posé est l'effet de masque de la Shoah : 6.000.000 de morts ça occupe les esprits ...pendant ce temps là du côté US ils ne pensent pas à l'utilité et aux résultats des bombardements massifs y compris dans les pays occupés (plusieurs dizaines de milliers voire de centaine de milliers de morts,ni en Allemagne (mais là la question peut encore se poser "différement" .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2015 9:29 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1142
Localisation : Corsica
Guide Stone a écrit :
l'Allemagne est un cas exceptionnel d'antisémitisme,mais le monde occidental en entier était anti-sémite ,.

Globalement oui, sauf quelques cas particuliers, dans les deux sens, comme dans toutes les situations.

Il y a tellement de questions qui se posent, il faut établir des priorités, on ne peut pas tout traiter ?
Ce que je comprends :
Il y a une minorité de responsables actifs publics bien identifiés qui sont sur le devant de la scène, ils le sont toujours en attente de revanche de façon discrète.
Parallèlement on a une large majorité plus ou moins passive qui savaient mais on n’en fait pas ou peu état
Un exemple :
Je ne fais pas de politique, je ne suis pas historien mais je peux témoigner de rencontres fortuites, des discussions de comptoir :
Quand j’étais étudiant à Nice de 68 à 73, j’ai entendu 5 personnes, dans des lieux différents, qui ne se connaissaient pas, faire l’apologie du nazisme et de l’antisémitisme.
- quatre étaient étudiants : je ne sais pas jusqu’à quel point ils étaient convaincus ?
- l’un d’eux assez mur, gérant d’un hôtel, je l’ai un peu cuisiné pour le faire parler, il était particulièrement virulent et obsédé et partant pour remettre le couvert, je crois qu’il adhérait à un groupuscule d’extrême droite prônant l’extermination.
L’idéologie occulte tout simplement l’atrocité d’une extermination.
C’est une sorte de pathologie virale, assez effrayant. Ce qui est le plus inquiétant c’est que ces individus ultra virulents on l’air normaux, gentils. Aucun débat possible avec ce type d’individu : « le juif est la cause de tous les maux »
Depuis, dans la vie active je n’ai plus eu l’occasion de rencontrer ce type d’énergumène.

Certaines vérités ponctuelles doivent être manipulées avec précaution, comme par exemple :
Un très bon ami juif de Bastia m’avait confié en souriant que son père avait été interné dans le pseudo « camp de concentration » d’Asco sous commandement Italien, le week end il avait la permission de rentrer chez lui en famille. Cela nécessitait probablement une complicité générale, peut-on en déduire une certaine bienveillance dans cette région associée à une moindre virulence des Italiens ?
Pour « revitaliser la Corse » Pascal Paoli a fait venir en Corse, de 1755 à 1769, entre 5000 et 10000 Juifs du Nord de l’Italie.
Cela a peut être contribué à instaurer une certaine tradition d’accueil pour les juifs sur l’île ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2015 17:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1208
Localisation : Belgique
Question peut-être un brin naïve : que vient faire ce sujet dans L'histoire à l'écran ?

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2015 17:39 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Oct 2014 18:17
Message(s) : 85
Parce qu'elle est sur tous les écrans de tv ,
puisque c'est le 70° anniversaire de la libération des camps ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Fév 2015 11:57 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15407
Localisation : Alsace, Colmar
Guide Stone a écrit :
Bonjour à tous,

Tout d'abord une mise au point pour éviter les problèmes et en outre parce que c'est ma conviction ; je ne suis en rien un "négationniste"; je ne nie ni la Shoah,ni son ampleur,ni sa férocité (lois anti juives,6 à 7.000.000 de morts dont 1 à 1.5 millions par balles,le reste par faim,épuisement,mauvais traitement et gaz),etc,etc .....
Les choses sont donc dites,les mises au point faites,reprenons le sujet du fil :


Petite remarque préliminaire, j'ai croisé à de très nombreuses reprises le "je ne suis pas négationniste ... mais je me pose de nombreuses questions ..." Questions qui comme hasard sont celles qu'on trouve souvent sur les sites négationnistes, à laquelle divers historiens ont déjà répondu malgré que les négationnistes prétendent ne pas avoir eu de réponses "satisfaisantes". Bon, il est souvent évident qu'aucune réponse, sauf celle qui va dans leur sens, ne sera jamais satisfaisante à leurs yeux.

Souvent, au fur et à mesure que la discussion se déroule, ils font une espèce de "coming-out", où le voile se déchire et que l'on se rend compte qu'en fait, ils le sont bien ... négationnistes.

Fin de la remarque préliminaire.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Fév 2015 12:44 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1047
Faget a écrit :
Votre sujet est très intéressant Bride Stone et moi-même je m'étais posé certaines de vos questions. Par ailleurs, peut-on me confirmer que dans les mémoires de Churchill, il n'est pas question du problème de la déportation juive. Dans les mémoires de de Gaulle, il faut que je vérifie.
J'ai fait la même réflexion. Pour autant que je m'en souvienne, les mémoires de de Gaulle sont muettes sur le sort des juifs au cours de la seconde guerre mondiale. Il a néanmoins aboli les lois raciales de Vichy dès qu'il eut assuré son autorité à Alger, ce que Giraud n'avait pas fait. On peut lire cet article intéressant : http://assr.revues.org/21080.

Il y avait un fond d'antisémitisme très profond en Europe, c'est indéniable et cela explique à mon avis le peu d'attention porté au sort des juifs, la priorité étant la guerre contre l'Allemagne et la libération des divers pays qu'elle occupait.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Fév 2015 12:46 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15407
Localisation : Alsace, Colmar
Guide Stone a écrit :
Force est de constater que tous les ans,les 5 ans,les 10 ans,le sujet revient .
Je n'ai rien qu'il revienne ...
Mais j'aimerais bien aussi qu'on parle du contexte général de la Shoah,qu'on élargisse le champ des débats qu'on aborde de nouveaux points ,des points "capitaux" politiquement et historiquement .

J'ai quelques sujets dont il faut bien admettre on ne parle pas ou jamais alors qu'ils me semblent importants ,très "éclairant" sur le contexte :

1° L'affaire du Saint Louis : pourquoi est ce que personne ne voulait accepter des juifs pouvant pourtant fuir l'Allemagne nazie ? Pourquoi est ce qu'on ne parle jamais de cette histoire ?


Et pourquoi vous ne parlez pas de Conférence d'Évian en 1938 ? Face au problème des réfugiés, le président Roosevelt décide d'une conférence internationale devant régler le sort des réfugiés. En fait, l'Allemagne nazie retire la nationalité allemande a ses ressortissants d'origine juive et on se rend compte que cela peut concerner tous les juifs d'Allemagne. Nous sommes en 1938, je tiens a le rappeller. Donc, à l'époque cela ne concerne que les juifs vivants sur le territoire du Reich et on ne parle pas des populations juives vivant en Pologne, en URSS, en France, en Belgique, ...

Disons les choses tout net, les pays participants à la conférence auraient pu "régler le problème" et accepter ces réfugiés qui auraient été entre 3 et 5 millions. Dans l'idéal, on le peut toujours ... Pourtant, je me refuse de porter un jugement moral sur le fait qu'ils ne réussirent pas à ce mettre d'accord pour accueillir ces réfugiés. Premièrement, il n'y avait pas tant d'exemple que cela dans l'histoire moderne d'une nation qui décide qu'une partie de ses ressortissants ne fasse plus partie du corps national... Deuxièmement, je m'interdit tout jugement moral,parce que nous ne sommes pas capables de faire mieux qu'eux. Voici une population qui est exclue du corps social, à l'époque, sauf pour ceux qui ont lu à la lettre "Mein Kampf", rien ne laisse supposer qu'il risque de leur arriver malheur. A part le fait d'être jeté de leur vie sociale, de la maison qui parfois était à leurs ancêtres depuis des générations. Bref, ils perdent tout, l'Allemagne ne leur accorde que le droit d'emmener avec eux une très faible partie de leurs avoirs (le reste étant confisqué) et ils doivent trouver un autre endroit où débuter une nouvelle vie. Sachant qu'ils sont souvent de la classe moyenne, mais qu'il y a aussi de nombreux artisans.

Je vais m'autoriser à faire une petite incursion en deçà de la barrière chronologique. Je ne désire pas discuter de la situation actuelle, mais apparemment, il faut rendre les choses perceptibles. En effet, certains ont tendance à faire de l'histoire à l'envers, "il fallait sauver les juifs", sous-entendu parce que l'on savait qu'ils allaient être massacrés. Dans l'actualité de ces derniers jours, on nous parle de divers pays où des populations civiles sont menacées, pour certaines leur future annihilation ne fait presque pas de doutes. On peut parler des syriens, des irakiens, non-sunnites qui se trouvent sur le territoire de Daech, des nigérians, des centrafricains, des libyens, ....

Parlons de la Syrie, on estime qu'il y a eu environ plus de 200 000 morts depuis le début du conflit. Environ 130 000 belligérants et donc 70 000 civils. Sur une population initiale de 22 millions de personnes, il y a un million d'expatrié au Liban. Il y en aurait 600 000 en Jordanie et le même nombre en Turquie. Quand aux déplacés intérieurs, ils se chiffreraient à environ 6,5 millions. Mais, le sort de certaines populations inquiète plus, il s'agit de minorités religieuses qui sont périodiquement menacées de massacres par les divers groupes djihadistes.

Soyons honnête, malgré nos difficultés financières, "on" pourrait accueillir toutes les personnes de ces minorités menacées. De la même façon que les participants de la Conférence d'Évian auraient pu sauver les 3 millions de juifs allemands de 1938! Le gouvernement français vient de se féliciter en catimini qu'il a réussi a faire venir en France 4500 membres de ces communautés pour les mettre à l'abri. 4500 depuis 2011. Et, on annonce un effort particulier pour 2015. On espère pouvoir en accueillir 500! L'Allemagne a fait un effort un peu plus conséquent, mais il est vrai que sa population vieillit et qu'elle a besoin de jeunes travailleurs qui acceptent de travailler pour quelques euros de l'heure. Je ne m'étendrais pas sur les raisons qui font qu'on ne peut pas accueillir plus de ces réfugiés pour les sauver d'une mort annoncée et, personnellement, je considère que le plus gros échec est de ne pouvoir pas faire que chacun puisse vivre sa vie dans le pays des ses ancêtres sans avoir à choisir entre la mort et le baluchon.

On sait ce qu'il advint des juifs. Alors, on porte un regard critique et on dit : "On aurait pu les sauver." On découvre assez couramment des charniers en ex-Yougoslavie. Ceux-là, on n'aurait pas pu les sauver ? On n'aurait pas dû les sauver ? Et les charniers que l'on va découvrir en Syrie ou en Irak ? Si on ne tient pas compte des contingences, l'Amérique (dans son ensemble) aurait pu facilement accueillir ces quelques migrants. Après-guerre, ils seront plus nombreux a être accueillis et cela ne posera aucun problème ... Sauf que l'historien sait bien tout ce qui a changé entre 1938 et 1948. Entre autre sur le plan économique. Quand l'économie fonctionne, la main-d’œuvre supplémentaire est toujours la bienvenue et on est peu regardant sur divers critères comme son origine ethnoculturelle et sa religion. Quand il y a des difficultés économiques, les pays se font moins accueillants, les frontières se ferment. Comme c'est le cas aujourd'hui. Alors, oui, on peut constater que s'il y avait eu la volonté politique (mais aussi sociale et économique), on aurait pu accueillir plus de juifs dans divers pays, mais il faut faire un travail d'historiens et comprendre les raisons pour lesquelles ce ne fut pas possible. Parmi ces raisons, il y eut un vieux fond d'antisémitisme, il ne faut pas se voiler la face. Il y eut aussi le fait que ces réfugiés venaient les mains vides. Des familles plus riches et surtout plus prévoyantes surent se mettre à l'abri. Mes il y a eu aussi des familles très riches dont tous les membres ont disparus dans la fumée des fours. Il faut éviter les généralisations hâtives. Et surtout garder les yeux et l'esprit ouvert et constater que malgré le "Plus jamais ça!" nous sommes capables de retomber dans les mêmes travers. A moins qu'on considère, dans un optique complotiste que les futurs membres d'un état yazidi ont fait massacré une bonne partie des membres de leur communauté pour avoir le droit dans l'avenir à un pays ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Fév 2015 12:54 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15407
Localisation : Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit :
Faget a écrit :
Votre sujet est très intéressant Bride Stone et moi-même je m'étais posé certaines de vos questions. Par ailleurs, peut-on me confirmer que dans les mémoires de Churchill, il n'est pas question du problème de la déportation juive. Dans les mémoires de de Gaulle, il faut que je vérifie.
J'ai fait la même réflexion. Pour autant que je m'en souvienne, les mémoires de de Gaulle sont muettes sur le sort des juifs au cours de la seconde guerre mondiale. Il a néanmoins aboli les lois raciales de Vichy dès qu'il eut assuré son autorité à Alger, ce que Giraud n'avait pas fait. On peut lire cet article intéressant : http://assr.revues.org/21080.

Il y avait un fond d'antisémitisme très profond en Europe, c'est indéniable et cela explique à mon avis le peu d'attention porté au sort des juifs, la priorité étant la guerre contre l'Allemagne et la libération des divers pays qu'elle occupait.


Il semble que de Gaulle, mais aussi peut-être Churchill avaient sur ces problèmes une vision que l'on pourrait qualifier de nationale ou d'anti-communautariste. De Gaulle parle souvent de LA France et de sa grandeur. Il évite de mettre en valeur un groupe, ou une communauté par rapport à l'autre.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 87 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB