Nous sommes actuellement le 21 Nov 2019 22:04

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 290 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 ... 20  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 06 Oct 2015 18:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4166
Localisation : Berry
Elle a été déterminante, via Clausewitz. Clausewitz, plus qu'un philosophe ou même qu'un théoricien, est avant tout un commentateur des guerres napoléoniennes, et en particulier de la campagne de Prusse de 1806 au cours de laquelle Napoléon Ier fait s'effondrer un monde, celui des vieilles monarchies européennes, et un mythe (pour le coup), celui de l'invincibilité militaire prussienne. Tout comme un Goethe ou un Fichte, et plus largement tout comme les représentants du courant romantique qui nourrira le nationalisme allemand au XIXe siècle, il est durablement impressionné par cet épisode des guerres impériales, plus que par n'importe lequel des Befreiungskriege qui suivent bien qu'ils nourrissent également ses réflexions.
Les principes qu'il décline de ses observations sont largement appris, analysé, critiqué, étendu, par les officiers prussiens jusqu'en 1866. Ils sont décisifs pour comprendre la réflexion stratégique d'un général comme Moltke. Comme ils se révèlent opérants contre le Danemark en 1864, l'Autriche et la Saxe en 1866, et surtout la France en 1870-1871, ils sont élevés au rang de dogmes, et inspirent le corps des officiers d'état-major allemands jusqu'en 1918. Et puisqu'on n'efface pas un siècle d'exégèse et d'assimilation culturelle comme cela, la pensée clausewitzienne issue de l'exemple napoléonien est encore au coeur de la pensée militaire allemande en 1939-1945, par le biais de ses déclinaisons sur l'offensive, la recherche de la décision par la bataille, l'organisation militaire "trinitaire", etc.

Donc, oui, il y a une filiation évidente. Elle ne doit pas être surestimée car il y a d'autres apports (Frédéric II notamment), mais elle est évidemment fondamentale (au sens premier de ce terme : en tant que fondement) dans la culture militaire prusso-allemande du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle.

CNE EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Oct 2015 22:56 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 29 Mars 2015 5:17
Message(s) : 81
Localisation : Nouméa
Citer :
Pour le reste, c'est bien joli mais on en arrive encore au coeur du problème : en quoi l'hétérogénéité organisationnelle des Panzer Divisionen en 1940 prouve-t-elle que le Blitzkrieg est un mythe ?

?????
En ce sens que les allemands ne disposant pas de doctrine ils ne pouvait avoir de materiel en adequation avec celle-ci.


Citer :
La Wehrmacht n'était absolument pas arrivée à maturité en 1939, c'est un fait. Et ? Il n'empêche que lesdites Panzer Divisionen ont remporté succès sur succès pendant deux ans et demi de guerre.


Vous, vous repetez. Ces succées ne sont pas dus a une doctrine qui ,d'ailleurs, n'existait pas mais soit a l'incompétence lamentable des hauts commandements qui leur était opposés comme c'est le cas pour la campagne de France ou soit au fait que les armées etaient decimés par des purges comme c'est le cas pour les soviétiques soit a la faiblesse des pays qui leurs sont oposés (Gréce, Pologne par exemple).
Ils ne sont en rien, révelateur d'une "revolution militaire", les anglais ont remportés des succés aussi époustouflants en AFN en 1941 face aux italiens avec des méthodes proches de celles qu'ils utilisaient pendant la 1°GM comme ils le firent a la bataille de Megido en 1918 (a peu prés les memes que celles qu'ils utiliseront a El- Alamein 2 ans plus tard).

Citer :
Les Soviétiques ont, comme tout le monde, procédé par tâtonnements. Comment appelez-vous, sinon, et puisque vous aimez les questions organisationnelles, les volte-face qu'ils ont effectué à plusieurs reprises entre 1932 et 1941, pour finalement adopter des structures copiées sur celles des Allemands (le corps blindé de 1942 étant une Panzer Division allégée et dépouillée de soutiens organiques) ?


Faux, vous prenez vos désirs pour des réalités et vous essayez une fois de plus de manipuler le lecteur en jouant sur des apparences conformes au mythe.
Les soviétiques n'ont absoluement pas imités les allemands sauf en ce qui concerne l'organisation de leur aviation d'assaut en 1943.
La structure d'une division blindée soviétique n'a rien a voir avec celle d'une panzer, celles de 1942 sont en adequations avec leurs theories .
Ils disposait de leur propre doctrine des le début des années 30 ("operation en profondeur"), elle était precise et introduite dans le manuel d'instruction de l'armée rouge dès 1936.
Ils ne purent l'appliquer a grande echelle qu'a partir de la mi 43 et surtout 1944, parcequ'il leur fallut, dans les pires conditions, remettre leurs armées, decimées par les purges, sur pied .
Et là , pas d'ambiguités!!
Si on prend comme exemple le modèle qu'est l'operation Bagration en 1944 on y voit une application methodique de leur doctrine avec un shema precis qui se resume de la facon suivante.
1/ maskirovka.2/offensives préliminaires de sondages.3/ offensive principale de rupture (infanterie+ blindée).4/ exploitation avec divisions blindées se déployant en eventail tout cela était déjà theorisé dès le début des années 30.

De plus il est a noter qu'a la difference de la soit disant blitzkrieg les soviétiques disposent des 1936 d'un materiel en adéquation etroite avec leur doctrine (puisque là elle existe): par exemple,T26 pour l'exploitation , T35 ou T50 pour la rupture.
Materiel qui se perfectionnera plus tard toujours de facon clair et coherente avec leur doctrine (quelle difference avec les allemands!): T34 pour l'exploitation, KV1 pour la rupture.
Les généraux soviétiques et notament Joukov, méprisaient les allemands, ils n'avient ni envie ni le besoin de les imiter et je crois que le 1° qui se seraient risqué a avancer cette idée aurait gagner un aller simple pour Vorkouta si ce n'est 12 balles dans la peau!!!

Citer :
Qui plus est, les doctrines militaires ne se développent pas en circuit fermé, et s'il est vain de nier l'influence étrangère sur la pensée allemande, il est tout aussi vain de nier l'influence des Allemands - via notamment leurs succès fulgurants du début de la guerre - sur les Soviétiques et les Britanniques
.

Faux, la encore, vous prenez vos désirs pour des réalités ou vous essayez de manipuler le lecteur.
Les britanniques avaient déjà leurs concepts et commencèrent a mettre sur pied leurs divisions blindés dès l'été 1939 (division Evans).
Ne pas confondre la fin de la politique "d'apeasement" et l'abandon du conservatisme de l'entre- deux- guerre avec une imitation fantasmée des allemands.

Quant aux américains, meme s'ils n'avaient presque pas d'armée de terre dans l'entre- deux- guerres, ils etaient conscients de la necessité de se doter d'armées mecanisés tout en conservant des unités de cavalerie traditionnelle.
On peut voir une forte influence francaise qui se retrouve meme dans la conception de leur char, par exemple le Sherman fut fortement influencé par le somua S35, le Grant par le B1 bis.
Mais cette influence perdurera pendant la guerre puisqu'on la retrouve dans la réorganisation de leurs divisions blindées en 1943 (concept du groupement interarmes du général Pierre Herring).
La seule "influence allemande" que l'on peut noter chez les alliés se retrouve dans le renforcement du blindage et de la puissance de feu de leurs chars pour répondre a ceux de leur ennemi mais les allemands firent de meme.
Rien de comparable a l'influence du char T34 soviétique sur la mise au point du "Panther" allemand.

Vous ne connaissez, visiblement, pas grand chose aux concepts militaires alliés en vigueur durant ce conflit, ce qui ne vous a pas empecher de pretendre animer une discussion sur les theories blindées soviétiques qui n'a pas eu beaucoup de succés me semble t-il.
Mais après tout, tout le monde dispose de la liberté d'expression [Propos supprimé car en désaccord avec la charte]

Citer :
A ce titre, les Nord-Coréens en 1950 opèrent bien selon les principes d'une guerre-éclair. Ils cherchent à obtenir un succès fulgurant par la concentration de leurs moyens blindés (certes limités) sur un point d'application. C'est certes cohérent avec la doctrine soviétique de 1950, mais celle-ci a été largement - mais pas seulement - inspirée par l'expérience du combat contre les Allemands de 1941 à 1945.


C'est faux!!!et quelles sont les sources qui vous permettent d'affirmer que les officiers instructeurs soviétiques qui formaient les soldats nords- coreens lisaient "achtung panzer"? Soyons sérieux!

Bref que savons nous de cette fameuse blitzkrieg?
1/ pas de doctrine? ce qui suffit en soit a en nier l'existence.
2/ pas de fabrication coherente de materiel en adequation avec cette doctrine puiqu'elle n'existait pas.
3/ Un mot surmediatisé par des journalistes anglo-saxon a partir de 1940.
4/ Et les fameuses "grandes victoires" qui peuvent etre attribués a d'autres causes citées plus hauts et dans d'autres posts.

Pour finir, il est naif d'imaginer que si l'Histoire a beaucoup evoluée depuis Michelet, elle se serait arreter de le faire, notamment sur ce sujet, depuis les années 70.Comme je l'ai déjà dis la vision de l'Histoire de la 2° GM a beaucoup evoluée depuis , principalement aux Etas-Unis et nous sommes en 2015, les theories presentées comme d'incontestables vérités historiques dans les années 70 sont désormais fortement contestées. j'invite , une fois de plus , ceux que ca interesse a consulter mes posts du 3 et 4 octobre et les sources qui y sont citées, des sources....."etrangéres" comme dit CNE-EMB.

Quant aux inconditionnelles de la Panzerwaffe, ils peuvent toujours acheter des "panzer magazine" ou jouer à des wargames ou apprendre par cœur les chants guerrier III° Reich , mais je ne puis m'empecher de penser qu'il y a parfois et pour certains quelques relents nauséabonds dans cette admiration inconditionnelle de la Blitzkrieg..... >:(


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Oct 2015 23:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4166
Localisation : Berry
phil1904 a écrit :
Quant aux inconditionnelles de la Panzerwaffe, ils peuvent toujours acheter des "panzer magazine" ou jouer à des wargames ou apprendre par cœur les chants guerrier III° Reich , mais je ne puis m'empecher de penser qu'il y a parfois et pour certains quelques relents nauséabonds dans cette admiration inconditionnelle de la Blitzkrieg..... >:(


Le match fut acharné mais je dois reconnaître qu'à l'arraché, vous gagnez le point godwin. C'était pourtant difficile, parsemé de fautes d'orthographe et d'approximations. Alors il n'y a qu'un seul mot à dire : bravo.

CNE EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Oct 2015 23:24 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 29 Mars 2015 5:17
Message(s) : 81
Localisation : Nouméa
Citer :
Le match fut acharné mais je dois reconnaître qu'à l'arraché, vous gagnez le point godwin. C'était pourtant difficile, parsemé de fautes d'orthographe et d'approximations. Alors il n'y a qu'un seul mot à dire : bravo.

CNE EMB

[/quote]

Vous avez etés coriaces aussi et le mot est faible, je regrette , toutefois , toutes ces insultes et ce mepris meme si je ne suis , moi meme, pas "blanc- bleu" sur ce plan là...
A propos de mes nombreuses et honteuse fautes d'orthographe, elles sont dues , au moins en partie a une double culture (mére australienne) meme si je suis de nationalité francaise.

Mais il ne sagit pas de nous, il sagit plutôt d'Histoire militaire et d'evolution de celle-ci.
A bientôt,


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Oct 2015 23:26 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4166
Localisation : Berry
8-| Vous ne semblez avoir aucune idée de ce qu'est un point godwin. Et vous avez apparemment énormément de mal aussi avec l'ironie...

CNE EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2015 0:11 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 29 Mars 2015 5:17
Message(s) : 81
Localisation : Nouméa
CNE_EMB a écrit :
8-| Vous ne semblez avoir aucune idée de ce qu'est un point godwin. Et vous avez apparemment énormément de mal aussi avec l'ironie...

CNE EMB


Je sais ce qu'est un point Godwin, mais je ne pensais pas nécessairement a vous en citant les effets pervers que peuvent avoir une admiration très poussée de la blitzkrieg.
Je ne vous connais pas personnellement.
Si ca avait été le cas je n'aurait pas hesiter a vous citer au lieu d'ecrire "parfois et pour certains".
J'ai connu des inconditionnels de la blitzkrieg qui ecoutaient des chants du III° Reich a longueur de journée....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2015 2:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8911
Localisation : Région Parisienne
Phil1904 a été banni. Nous ne saurions tolérer le point Godwin comme ultime argument pour tenter de discréditer un autre membre, nous serons intransigeant sur cette question. Le sujet est réouvert.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mai 2016 20:20 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 03 Avr 2016 0:35
Message(s) : 251
Au sujet du bouquin de Karl-Heinz Frieser, il est facile de trouver la quatrième de couverture sur internet.
Citer :
La victoire-éclair de Hitler sur les Alliés n'avait pas été planifiée comme " guerre-éclair ". Le commandement allemand comptait sur une réédition de la Première Guerre mondiale, avec des combats étalés sur des années ; cette conviction avait présidé à la planification de son économie et à ses plans de guerre. Ce n'est qu'après que le corps blindé Guderian eut effectué sa surprenante percée à Sedan que l'offensive allemande acquit une dynamique propre insoupçonnée et conduisit au " coup de faucille " et à l'avance rapide des chars jusqu'aux portes de Dunkerque, où Hitler arrêta leur progression pendant quelques jours, ce qui permit l'évacuation du corps expéditionnaire anglais. S'élevant contre la théorie courante d'une " stratégie de la guerre-éclair " conçue par Hitler, l'auteur démontre ce qui a réellement fondé le secret de la réussite de la " guerre-éclair " de l'offensive de 1940, et démontre également que lorsqu'Hitler voulut réitérer une opération (dont il s'était attribué le mérite a posteriori), mais cette fois contre l'URSS, ce fut l'échec.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mai 2016 21:13 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 03 Avr 2016 0:35
Message(s) : 251
Pierma a écrit :
Borsig a écrit :
La victoire éclair de l'armée allemande en 1940 reste une énigme si l'on en croit Karl-Heinz Frieser. Une victoire chanceuse peut-être.

Ce n'est en aucune façon une énigme, au point que l'analyse militaire écrite dans l'année par Marc Bloch reste pertinente.

Bon, il ne savait pas tout, mais les historiens ont éclairé tous les aspects de cette victoire depuis longtemps.

Victoire chanceuse, non, sauf si on tient pour une chance l'incompétence des généraux français.

Surprenante, plutôt. Pendant toute la course de Guderian vers la mer, l'OKW s'inquiète d'une contre-offensive des Français depuis le sud. Comment imaginer que Gamelin n'a conservé aucune réserve, ce qui est contraire à toutes les règles militaires ? Bonne surprise, donc.


Je crois me souvenir que Frieser parle d'une victoire chanceuse. C'est son opinion, elle n'engage que lui.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mai 2016 21:14 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6142
Hitler s'est attribué le mérite à postériori... :rool:

Bon, il n'était pas seul à réfléchir sur le sujet, mais il a su distinguer les bonnes idées (la Panzerdivision) exiger un plan d'offensive percutant - pour éviter l'enlisement, au moins dans un premier élan - et surtout il était le décideur militaire en dernier ressort. C'est dans ces conditions que le mérite lui revient.

(Comme disait Joffre : "je ne sais pas qui a gagné la bataille de la Marne, mais je sais bien qui l'aurait perdue.")

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2016 11:33 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2874
Il ne faut pas, à mon sens, sous estimer les conclusions auxquelles les "têtes pensantes"de l'état major de la Reichwehr aboutissent lors du gigantesque Kriegspiel de 1923 avec études dans tous les domaines. Thème : l'Allemagne pouvait-elle gagner une guerre devenue mondiale..... Les conclusions furent sans appel : c'était non. Elle avait en revanche la capacité absolue de gagner des guerres brèves et localisées. La solution à laquelle certains sans doute ne peuvent s'empêcher de penser : comment cloisonner pour pouvoir régler les problèmes un par un et très rapidement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2016 16:51 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3025
Localisation : Versailles
Même si l'effondrement français n'était pas prévisible avec certitude, les Allemands pensaient tout de même disposaient de plusieurs atouts : la supériorité aérienne, les divisons de chars, un plan audacieux, une direction politico militaire prête à prendre des risques et à frapper fort.

En face bien au contraire, nous avions une stratégie défensive, une tactique archaïque, une nette infériorité aérienne, une psychologie peu portée au sacrifice, etc ...

Je me demande aussi si nous ne souffrions pas d'une armée moins nombreuse et d'une moyenne d'âge plus élevée que les Allemands?

Hitler, et aussi pas mal de nazis voire de généraux allemands, devaient penser que la France du Front populaire n'était plus celle de 1914.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2016 17:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 11 Oct 2012 21:58
Message(s) : 1591
Jerôme a écrit :
Même si l'effondrement français n'était pas prévisible avec certitude, les Allemands pensaient tout de même disposaient de plusieurs atouts : la supériorité aérienne, les divisons de chars, un plan audacieux, une direction politico militaire prête à prendre des risques et à frapper fort.

En face bien au contraire, nous avions une stratégie défensive, une tactique archaïque, une nette infériorité aérienne, une psychologie peu portée au sacrifice, etc ...

Je me demande aussi si nous ne souffrions pas d'une armée moins nombreuse et d'une moyenne d'âge plus élevée que les Allemands?

Hitler, et aussi pas mal de nazis voire de généraux allemands, devaient penser que la France du Front populaire n'était plus celle de 1914.


En chiffres absolus, les Allemands n'ont pas la supériorité aérienne. Simplement, peu d'avions français sont au front de peur d'une première frappe destructrice. Pourtant les réserves existent et le matériel est aussi de qualité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2016 17:08 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4166
Localisation : Berry
De manière beaucoup plus générale, regardons les faits :
1) l'Allemagne de septembre 1939 comprend près de 80 millions d'habitants, la France à peine 40 ;
2) sa situation stratégique est bien plus favorable qu'en 1914, puisque la menace du blocus maritime et des pénuries qui y ont été associées est annulée grâce au pacte germano-soviétique ;
3) l'armée allemande est à l'avenant de sa démographie : en dépit de difficultés dans certains domaines, elle met sur pied en septembre 1939 107 équivalents-divisions, quand la France n'en a que 88 ; elle en aura 153 en mai 1940, pour 117 à la France et dix au Royaume-Uni ;
4) l'armée allemande dispose d'un encadrement supérieur et homogène, ayant parfaitement assimilé les enseignements tactiques de 1914-1918 (notamment la flexibilité des échelons tactiques et la combinaison interarmes) et qui a été forgé dans le creuset du "Führerheer" de Seeckt. Cette supériorité l'a autorisée à mettre sur pied des grandes unités équilibrées, à la fois mobiles, puissantes et autonomes ;
5) elle a testé sa mobilisation et ses structures de combat interarmes en réel à plusieurs reprises (depuis la remilitarisation de la Rhénanie en mars 1936, elle a assuré l'occupation de l'Autriche en mars 1938, a été à deux doigts d'entrer en guerre le 30 septembre 1938), et en particulier a subi l'épreuve du feu face à la valeureuse armée polonaise en septembre 1939. Elle est donc particulièrement confiante en sa force ;
6) que peut-elle penser de son homologue française ? Depuis 1928, la France s'est enfermée derrière un coûteux et dissuasif dispositif de fortification frontalier qui témoigne assez que jamais les Français n'oseront, en première intention, porter l'offensive en Allemagne. Sinon à quoi bon avoir investi des sommes faramineuses pour s'assurer que les Allemands ne pénètreraient pas sur leur territoire ? Ils savent donc que la France se contentera, au moins dans un premier temps, d'une attitude strictement défensive. Cette analyse a bien entendu été corroborée par le lâchage successif des conditions de Versailles en 1935-1936, des Tchécoslovaques en 1938-1939 et enfin des Polonais. A partir de là, l'état-major allemand sait que l'initiative lui revient intégralement, et qu'il dispose donc de toutes les opportunités pour porter un coup fatal à son adversaire qui lui laisse complaisamment le temps de réaliser les adaptations nécessaires jusqu'au printemps 1940.

Dans un tel contexte, il ne faut pas être particulièrement brillant pour savoir que l'armée allemande a un avantage net. Il ne reste plus qu'à trouver le moyen de le transformer en avantage décisif par un coup particulièrement brillant.

CNE EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2016 17:42 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13616
Localisation : Alsace, Colmar
CNE_EMB a écrit :
Dans un tel contexte, il ne faut pas être particulièrement brillant pour savoir que l'armée allemande a un avantage net. Il ne reste plus qu'à trouver le moyen de le transformer en avantage décisif par un coup particulièrement brillant.

CNE EMB


C'est bien pour toutes les raisons que vous avancez que fut construite la ligne Maginot. Il y a 2 constats à sa construction.

Le premier est la simple reconnaissance du déséquilibre démographique. Déjà sans tenir compte des différences technologiques ou stratégiques éventuelles, l’État-major français reconnait que dans l'optique d'une future guerre, la France sera désavantagée. Et, quand ils font se constats, ils se pensent la meilleure armée occidentale du moment ...
Le second constat est la prégnance très forte dans une partie de la population française de l'esprit pacifiste.

Donc l'EM français pense que les appelés français ne tiendront jamais comme ils ont tenus durant la PGM. Du coup, on construit un super mur défensif en s'appuyant sur le fait qu'il faut plusieurs dizaines d'assaillants pour contrer un défenseur bien retranché. Mais, cette tactique ne peut fonctionner que si l'assaillant n'a aucune possibilité de contourner l'obstacle, on sait ce qu'il en fût.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 290 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 ... 20  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB