Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Le Blitzkrieg, un mythe convenu ?
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=49&t=38255
Page 20 sur 20

Auteur :  Pierma [ 23 Juin 2017 18:28 ]
Sujet du message :  Re: Le Blitzkrieg, un mythe convenu ?

Jerôme a écrit :
En risquant un hors sujet, je me demande quelle est l'authenticité du mot prêté à De Gaulle lors de son voyage en URSS en 1965 : "quel grand Peuple ! je parle des Allemands bien sûr !"

Je ne connais pas cette citation.

En revanche, sachant que son voyage le mène de Téhéran à Moscou, De Gaulle visite en novembre 44 le champ de bataille de Stalingrad, et commente à haute voix : "Tout de même quels soldats ! [Les généraux russes de rengorgent] ... les Allemands ! " (Stupeur dans les rangs ! :mrgreen: )

Raconté par Lacouture.

Auteur :  Rob1 [ 23 Juin 2017 18:52 ]
Sujet du message :  Re: Le Blitzkrieg, un mythe convenu ?

Une citation légèrement différente du même évènement est donnée ici : http://www.persee.fr/doc/slave_0080-2557_1982_num_54_1_5218

Auteur :  Pierma [ 23 Juin 2017 21:21 ]
Sujet du message :  Re: Le Blitzkrieg, un mythe convenu ?

Rob1 a écrit :
Une citation légèrement différente du même évènement est donnée ici : http://www.persee.fr/doc/slave_0080-2557_1982_num_54_1_5218

Effectivement, ça se passe dans une autre ville et la citation est un peu différente. Lacouture aurait-il enjolivé ? Ce témoin participant au voyage parait précis.

J'aime bien "si nous avions eu 8000 km derrière nous, c'est nous qui écririons la chute de Moscou. Il ne faut pas qu'ils nous embêtent".

Intéressant, ce récit.

Dur voyage, au total... :rool:

Auteur :  Borsig [ 06 Déc 2018 13:46 ]
Sujet du message :  Re: Le Blitzkrieg, un mythe convenu ?

phil1904 a écrit :
Bonjour, ayant participé à un forum sur la campagne de France (1940), j'ai pus constater les passions suscitées par l'Histoire militaire de la 2de Guerre Mondiale. Sujet convenue, me direz vous, sentiers battus (et rebattus)....Est-ce si sur? En effet, les esprits ne sont-ils pas "formatés" par des décennies de "déterminisme" et de discours convenus présentés comme incontestables et surmédiatisés. Une vision (conventionnelle?) de plus en plus contestée à la lumière de nouvelles sources, de nouveaux travaux ou d'autres plus anciens mais ignorés [...] N'y a t-il pas là, un formidable mythe?

Je signale un article de Laurent Henninger dans lequel figure ce paragraphe :

"Quant à la Wehrmacht, la soi-disant Blitzkrieg n’a jamais représenté une authentique pensée stratégique et opérative de la guerre mécanisée, tout au plus un tour de passe-passe journalistique, un mythe, et une manipulation opportuniste et bassement technicienne de schémas tactiques extrêmement limités – et toujours géométriques, et non pas vectoriels." Voir https://journals.openedition.org/asterion/83

Auteur :  CEN_EMB [ 06 Déc 2018 14:42 ]
Sujet du message :  Re: Le Blitzkrieg, un mythe convenu ?

Le terme de Blitzkrieg est effectivement une invention journalistique. Les Allemands n'ont jamais développé de conception autonome de ce genre. En revanche, la méthode allemande de faire la guerre ("deutsche Gefechtsarten"), inspirée de la décentralisation du commandement, de la subsidiarité décisionnelle testée dans les tranchées par les Sturmtruppen ("Stosstruppstaktik" débouchant sur l'"Auftragstaktik" faisant suite à la culture du "Sattelbefehl" du XIXe siècle) associées à la rapidité du cheval vapeur, de la troisième dimension et de l'onde radio, ont clairement débouché sur une expérience doctrinale originale dont les Allemands ont conscience.

La gradation entre la Pologne en septembre 1939 et l'URSS en juin 1941 est d'ailleurs éclairante : là où les divisions blindées et légères mécanisées sont ventilées à peu près isolément en Pologne, elles sont regroupées majoritairement dans une grande entité opérative en mai 1940 (la Gruppe Kleist, avec sept des dix Panzer-Divisionen et trois des quatre divisions motorisées). La maturité arrive dans les Balkans et en URSS, car les Allemands tirent bien entendu des leçons de leurs expériences en réel de Pologne et de France.

Dire qu'il y a une conception doctrinale complète et intégrée au sein de l'armée allemande en 1939-1941 est aussi erroné que d'affirmer qu'il n'y a pas une école de pensée novatrice en Allemagne à cette époque qui amène à des ruptures profondes dans la conception des opérations. Et bien entendu que les Soviétiques, battus incessamment pendant tout l'été 1941, prennent en compte ces leçons et les incorporent à leurs propres conceptions doctrinales spécifiques.

CEN EdG

Page 20 sur 20 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/