A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2018 12:42

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 20 Sep 2015 15:55 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Sep 2015 14:56
Message(s) : 18
Les Accords secrets Pétain-Churchill. ‏

« Il faut quand même rappeler que la France a subi en 1940
le plus grand cataclysme militaire de son histoire »


Entretien avec Roland Courtinat, auteur des Accords secrets Pétain-Churchill
(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

Quels sont les faits qui vous ont conduit à écrire ce livre ?

Dans la bibliothèque familiale d’un ami, j’ai découvert le livre de Louis Rougier
Mission secrète à Londres
(édité d’abord à Montréal en 1945,
puis en Suisse.
Il a ensuite été publié en France sans interdit).
et j’ai appris ainsi que des accords avaient été négociés entre Churchill
et le professeur Louis Rougier.
Ces accords sont inconnus de la quasi-totalité du peuple français.

Mon intention était de montrer l’autre face (cachée) de la tragédie.
C’est ainsi que j’ai cru utile de remettre en mémoire les causes du désastre
qui a précédé l’armistice de 1940.
Il faut quand même rappeler que la France a subi en 1940
le plus grand cataclysme militaire de son histoire.
Rappeler également l’inqualifiable attaque de la Royal Navy
contre la flotte française dans les ports anglais, à Alexandrie,
à Mers-el-Kébir et à Dakar durant l’été 1940.



Qui était Louis Rougier ?

Louis Rougier était loin d’être un quelconque hurluberlu.
Professeur agrégé de philosophie, économiste réputé participant
à de nombreux colloques européens entre les deux guerres,
ami des plus grands économistes d’Europe.
C’est à ce titre que le maréchal Pétain lui confia la lourde tâche de négocier
auprès des autorités britanniques le desserrement du blocus anglais.

Quels sont ces accords restés secrets ?

Le professeur Rougier est mandaté par le maréchal Pétain
pour se rendre à Londres rencontrer Churchill en vue de clarifier
les relations franco-anglaises.

- l’interprétation des clauses navales de l’armistice donnée par Churchill
est un contre-sens complet ;

- le blocus alimentaire. S’il peut géner légèrement l’occupant allemand,
frappe mortellement le peuple français ;

- il faut essayer de réconcilier les Français entre eux.

L’ensemble du protocole sera accepté en novembre 1940, puis remis en cause
par quatre démentis britanniques.
Aux Communes, Winston Churchill révèlera en 1945
et pour la première fois l’existence de négociations secrètes ;
mais affirmera que ces négociations n’aboutirent à aucun résultat.



Votre livre serait-il un éloge du régime de Vichy ?

En aucun cas.
Je suis d’ailleurs surpris qu’on puisse considérer ce livre
comme une tentative de réhabilitation du maréchal Pétain.
C’est de la simple vérité historique qui prouve que tout
n’a pas encore été sinon révélé, du moins reconnu par le grand public.

Les Accords secrets Pétain-Churchill de Roland Courtinat,
éditions Dualpha, collection « Vérités pour l’Histoire »,
dirigée par Philippe Randa, 108 pages, 15 euros.

Image


Fnac :

http://livre.fnac.com/a2202094/Roland-C ... -Churchill

_________________
Cordialement.

" Il y a pire que le bruit des bottes....
...le silence des pantoufles ! "

( Max Frisch): 1911-1991)

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Sep 2015 19:00 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1339
Je me demande bien comment une rencontre entre Churchill et un représentant de Pétain aurait pu aboutir à quoi que ce soit après les expéditions de Dakar et de Mers-el-Kébir et l'entrevue de Montoire alors que se livrait la Bataille d'Angleterre.

Citer :
le blocus alimentaire. S’il peut géner légèrement l’occupant allemand, frappe mortellement le peuple français ;
Il gêne l'occupant allemand et, dans la situation de novembre 1940, pour Churchill, c'est tout ce qui compte.

Citer :
il faut essayer de réconcilier les Français entre eux.
Franchement, ce ne devait pas être une priorité pour Churchill qui, au contraire, avait plutôt intérêt à ce qu'un maximum de Français refusent la politique de collaboration.

Qui est Roland Courtinat ? Un ingénieur à la retraite né à Alger, connu dans l'association "Cercle Algérianiste" pour des travaux d'historien amateur sur les pirates barbaresques, inconnu partout ailleurs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Sep 2015 19:27 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6773
La mission Rougier a bien eu lieu, et sans que De Gaulle en soit informé. (On imagine sa réaction)

Je crois me rappeler que tout ce qu'il a obtenu est l'engagement anglais de ne pas attaquer le trafic commercial entre le Maghreb et la zone libre. (Ce qui était intéressant pour le ravitaillement de celle-ci)

A part ça c'est un échec. Rougier visait haut, mais Churchill et Pétain n'étaient pas réconciliables.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Sep 2015 19:51 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Pierma a écrit :
Je crois me rappeler que tout ce qu'il a obtenu est l'engagement anglais de ne pas attaquer le trafic commercial entre le Maghreb et la zone libre. (Ce qui était intéressant pour le ravitaillement de celle-ci)


Surtout qu'à l'époque les anglais avaient bien d'autres priorités que donner la chasse aux cargos français.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2015 7:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6773
J"ai regardé plus en détail - Dans la biographie de De Gaulle par Lacouture :
- Rougier arrive à Londres le lendemain de Montoire et tombe sur un Churchill furieux, qui parle de bombarder Vichy.
- Il n'obtient pas un accord signé par Churchill, mais un simple mémorandum.
- outre l'entente sur le trafic commercial français en Méditerranée, Rougier fait valider le principe que les colonies africaines resteront aux mains de De Gaulle pour l'AEF et de Vichy pour l'AOF, chacune des parties respectant le status quo.
- Vichy s'engage à ne pas engager d'action navale avec les Allemands et à ne pas leur livrer de base dans l'empire. (Ce deuxième point ne sera pas parfaitement respecté, Vichy accordera des facilités aux Allemands au Liban pour y faire transiter des armes et des avions destinés à soutenir la révolte de Rachid Ali en Irak.)

De Gaulle n'est informé qu'après coup, et se contente d'indiquer qu'un accord formel devra recevoir l'aval de la France Libre. Accord formel qui ne sera jamais signé, Rougier peu satisfait de l'accueil reçu tant à Londres qu'à Vichy quitte la France et gagne les USA où il mènera campagne contre De Gaulle.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2015 9:37 
Le topo wiki sur Louis Rougier apporte d'autres éclairages :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Rougier a écrit :
Après la Seconde Guerre mondiale, il prétendra dans une brochure avoir rencontré secrètement Lord Halifax, alors secrétaire aux Affaires étrangères dans le cabinet britannique, le 24 octobre 1940, le jour même de l'entrevue de Montoire entre Hitler et Pétain. Au cours de cette rencontre, il aurait donné l'assurance à Lord Halifax que jamais la France ne retournerait ses alliances.

Depuis, les déclarations d’après-guerre de Rougier ont été infirmées par des historiens de la période : si les contacts à Londres avec les autorités britanniques sont avérés, les documents publiés en 1945 à l’appui de la thèse d’un « accord secret » se sont révélés être de pures et simples falsifications4. Selon Robert O. Paxton, il faut comprendre ces falsifications à la lueur de la stratégie mise en œuvre après la guerre par les milieux de la Collaboration pour appuyer la thèse désormais refusée par la grande majorité des historiens d'un « double-jeu » pratiqué par le régime de Vichy.

Mis en cause pour son attitude à l'égard du régime de Vichy, il publie après-guerre des livres anti-gaullistes, comme Le Bilan du gaullisme. Proche des milieux néo-pétainistes, il est membre du comité directeur de l'Association pour la défense de la mémoire du maréchal Pétain dès sa création en 1951.
Il ne devait pourtant pas y avoir tellement d'atomes crochus entre le très catholique Pétain et l'anti-chrétien Rougier... :rool:


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2015 14:01 
Jean R a écrit :
Il ne devait pourtant pas y avoir tellement d'atomes crochus entre le très catholique Pétain et l'anti-chrétien Rougier... :rool:
Renseignement pris, ma boutade n'était pas très judicieuse : Pétain ne pratiquait plus depuis longtemps et s'y est remis en devenant chef de l'état, soutenu par l'Eglise.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2015 14:10 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1339
J'ai regardé dans le Pétain de Marc Ferro (Fayard, 1987). Il n'y consacre qu'un petit paragraphe qui se conclut par ces mots :
Citer :
En réalité, il n'y eut jamais d'accord mais un simple échange de vues. Toutefois, après Montoire, les négociations entre Vichy et Londres reprirent, notamment par l'intermédiaire du Canadien Dupuy, et les conversations avec Rougier servirent de base à cette reprise.
La mission Rougier a-t-elle été décidée à l'instigation du clan Weygand, hostile à l'Allemagne, qui cherchait une stricte neutralité - l'armistice, rien que l'armistice - et tâchait de conserver une possibilité de reprendre les hostilités à l'avenir ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2015 19:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1471
Localisation : Belgique
Barbetorte a écrit :
J'ai regardé dans le Pétain de Marc Ferro (Fayard, 1987). Il n'y consacre qu'un petit paragraphe qui se conclut par ces mots :
Citer :
En réalité, il n'y eut jamais d'accord mais un simple échange de vues. Toutefois, après Montoire, les négociations entre Vichy et Londres reprirent, notamment par l'intermédiaire du Canadien Dupuy, et les conversations avec Rougier servirent de base à cette reprise.
La mission Rougier a-t-elle été décidée à l'instigation du clan Weygand, hostile à l'Allemagne, qui cherchait une stricte neutralité - l'armistice, rien que l'armistice - et tâchait de conserver une possibilité de reprendre les hostilités à l'avenir ?


Barbetorte,

c'est entre autre le "Pétain" de Marc Ferro que j'ai utilisé, aussi concernant les accords secrets Pétain-Churchill, dans les interminables discussions autour de "Pétain" sur le forum de Bruno Roy Henri
http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... 87e0538c17
On avait un pétainiste fervent là bas, mais maintenant c'est annoncé par Bruno qu'il est décédé. Je déplore sa disparition, parce que néanmoins j'ai beaucoup appris de lui. Et comme dans le cas d'Allain, c'est toujours regrettable de perdre un intervenant d'un forum où on est habitué.

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2015 22:03 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1339
Je vous remercie pour ces précisions.

Cordialement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Sep 2015 0:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:29
Message(s) : 418
Localisation : Duché de Gothie.
Pierma a écrit :
De Gaulle n'est informé qu'après coup, et se contente d'indiquer qu'un accord formel devra recevoir l'aval de la France Libre. Accord formel qui ne sera jamais signé, Rougier peu satisfait de l'accueil reçu tant à Londres qu'à Vichy quitte la France et gagne les USA où il mènera campagne contre De Gaulle.


Pour quelle raison s'est il démené contre de Gaulle au lieu de rester simplement en retrait aux USA ?

_________________
« L'honneur défend des actes que la loi tolère. »
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Sep 2015 6:51 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6773
La mayral a écrit :

Pour quelle raison s'est il démené contre de Gaulle au lieu de rester simplement en retrait aux USA ?

Mais parce qu'il était pétainiste ! On peut avoir abandonné tout espoir d'être utile et garder sa fidélité au vieux maréchal.

La moitié de l'émigration française aux USA est déchaînée contre De Gaulle parce qu'il insulte la statue de marbre et considère Vichy quasiment comme une opération allemande, en tous cas une trahison.

C'est une des raisons, entre autres, de l'hostilité de Roosevelt envers De Gaulle : si les Français de Washington ou New York ne l'aiment pas, alors Roosevelt a raison de s'en méfier.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Sep 2015 11:48 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2740
Rien d'étonnant Pétain était lui même très pro Américain et aussi Darlan dans une certaine mesure,mais leur désir était une intervention américaine très rapide alors que les USA ne voulaient pas intervenir pour des raisons très diverses........ Ces gens oubliaient sans doute que "les nations n'ont pas d'amis mais des intérêts "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Sep 2015 12:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 20 Août 2010 13:58
Message(s) : 514
Si Pétain avait été aussi pro-américain que ça, il lui aurait suffi de tenter de rallier Alger au soir de Torch. Même s'il avait été capturé en route par les Allemands, ce seul geste lui aurait sans doute évité beaucoup de problèmes après-guerre et lui aurait conservé une grande partie de l'opinion publique. Sans compter que les Alliés auraient très certainement pris en considération sa tentative.

Il n'a pas manqué de conseillers ou d'amis pour lui conseiller de quitter Vichy. Il n'en a rien fait.

_________________
Il faut toujours éviter de combattre des désespérés.

Extrait du Taktika de Léon VI (empereur byzantin de 886 à 911)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Sep 2015 12:21 
ciders a écrit :
Si Pétain avait été aussi pro-américain que ça, il lui aurait suffi de tenter de rallier Alger au soir de Torch.
Un certain Pierre Pucheu l'a fait et a été fusillé.


Haut
  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB