A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Déc 2018 10:34

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 318 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 18, 19, 20, 21, 22
Auteur Message
Message Publié : 20 Sep 2018 22:11 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 96
Léonard59 a écrit :
il y a des témoignages qui semblent indiquer qu'en 1941, lorsqu'il lance l'attaque contre l'URSS, il le fait parce qu'il s'estime poussé par le temps et qu'il veut pouvoir profiter du monde idéal qu'il pense contribuer à créer avant son décès. Pensait-il déjà ainsi en 1939 ?

Si vous trouvez des éléments qui puissent nous faire penser que Hitler « pensait déjà ainsi en 1939 », il serait aimable de votre part de les porter à la connaissance des lecteurs du forum.



CEN_EdG a écrit :
Hitler n'aurait jamais attaqué l'URSS sans avoir sécurisé son flanc continental occidental, de cela nous pouvons être d'accord.

D'un autre côté, il l'a bien fait alors même que le Royaume-Uni n'avait pas désarmé (et peut-être même l'a-t-il fait à cause de cela).

Je vois que nous sommes d'accord sur certains points.
Vous dites que le Royaume-Uni n'avait pas désarmé, mais vous m'accorderez que les Britanniques ne pouvaient pas faire un débarquement en Normandie pendant l'année 1941. Ni en Normandie ni en Belgique.
Mon intention était simplement d'exprimer un doute sur l'hypothèse qui est faite par Léonard.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Sep 2018 23:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 96
Léonard59 a écrit :
Tous les généraux allemands, qui ont écrit leurs mémoires après-guerre, ont essayé de minimiser leurs responsabilités et leurs rôles dans les crimes qui pouvaient leur être reprochés. D'une manière générale, ils n'auraient fait qu'obéir aux ordres, et de toutes façons, ils n'auraient pas eu le choix...

Ce que vous dites est probablement vrai, mais je ne vois pas le rapport avec la discussion que nous avons ici. Ontario indique ce passage des « souvenirs » de Guderian : "Les avertissements politiques n'avaient pas manqué. Mais Hitler et Ribbentrop s'étaient mutuellement convaincus que les puissances occidentales ne se décideraient jamais à entrer en guerre contre l'Allemagne, et qu'ils avaient par conséquent les mains libres pour leurs desseins en Europe orientale."

Je ne vois pas dans ce texte de Guderian une possibilité de minimiser sa responsabilité et son rôle dans les crimes de la seconde guerre mondiale.
Dans ce texte je ne vois rien qui puisse interdire le lecteur de penser : ces officiers allemands auraient été ravis d'infliger une lourde défaite à l'armée française quelques années après l'invasion de la Pologne en 1939. Et par la suite ils auraient été ravis d'anéantir l'Union soviétique pour conquérir un "espace vital" et réduire en esclavage les populations russes.

C'est vous même qui dites ceci : Les généraux ne s'estiment pas prêts, ils aimeraient une armée plus motorisée, ils aimeraient plus de moyens, une organisation plus efficace.

Alors ces officiers auraient aimé des victoires militaires sans courir le risque d'affronter trop tôt l'armée française et anglaise. Tout cela ne me semble pas très flatteurs pour Guderian et autres généraux allemands.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Sep 2018 8:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4836
Localisation : Berry
Les généraux allemands ont été domestiqués par Hitler entre juin 1934 et février 1938. Ils ne représentent plus grand chose en septembre 1939, les leviers du pouvoir étant concentrés dans les mains d'Hitler et de quelques hiérarques. Sans compter que ceux qui atteindront les plus grandes responsabilités et commettront des mémoires sont souvent les plus proches ou les plus compromis avec le nouveau régime (Guderian est un bon exemple, Manstein en est un autre, Bock eut-il survécu aussi sans doute, que dire d'Halder ?).

Leur témoignage peut donc être une source intéressante, mais en rien définitive.

Je persiste : si Hitler avait craint à ce point un conflit avec les puissances occidentales, il aurait reculé le 2 ou le 3 septembre 1939. J'ai pris des précédents historiques similaires pour montrer que cela avait été fait (février 1919) ou envisagé auparavant ("Winterübung" en mars 1936). Ca n'a pas eu l'air de l'effleurer un instant dans le cas de la crise polonaise. La méticulosité avec lequel il arme le piège en signant le pacte germano-soviétique le 23 août 1939 est une autre preuve bien plus objective que tous les propos ou les haussements de sourcil référencés par des témoins directs. Ce n'est pas une petite victoire, c'est l'assurance qu'il n'y aura pas de blocus maritime, que l'Allemagne va avoir accès aux ressources colossales en matières premières de l'URSS (notamment en énergies fossiles) et qu'elle bénéficiera d'une neutralité bienveillante sur son flanc oriental. Tout cela n'a pas été mis en oeuvre pour conquérir la Pologne, cela ne l'exigeait en rien. Tout cela a été mis en oeuvre dans l'optique d'un conflit avec les puissances occidentales.

Il y a toujours la possibilité que, face à l'inefficacité annoncée de leur blocus, le pacte germano-soviétique aurait pu décourager les puissances occidentales de rentrer en guerre, que c'était là son but. Mais je n'y crois guère, une telle manoeuvre vise un but bien plus élevé que la simple dissuasion : mettre en ordre de bataille l'Allemagne pour une confrontation décisive.

Je peux rajouter d'autres arguments : si Hitler était tellement sûr que la France ne rentrerait pas en guerre, pourquoi laisse-t-il plus d'un tiers de son armée à l'Ouest en septembre 1939 ? Pourquoi envoie-t-il dès le 19 août 1939 deux "cuirassés de poche" croiser dans l'Atlantique pour mener la Kreuzerkrieg contre les lignes commerciales alliées ? Ainsi que tout ce qu'il peut déployer dans les derniers jours d'août comme sous-marins dans la mer du Nord et les atterrages occidentaux des îles britanniques ?

Hitler ne voulait peut-être pas d'une guerre avec les puissances occidentales en septembre 1939 (j'en doute fort mais admettons), mais il en a parfaitement intégré l'hypothèse, y préparant l'Allemagne, et l'a librement accepté quand elle s'est présentée, sans broncher. Bien sûr qu'il a voulu cela, en tout cas, il a pleinement su que c'était la situation qui pouvait naître de sa décision d'attaquer la Pologne.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 318 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 18, 19, 20, 21, 22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB