A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 15 Nov 2018 7:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 30 Mars 2016 14:19 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1767
Localisation : Lyon-Vénissieux
L'action de la marine russe durant la deuxième guerre mondiale est peu connue.
Quels sont les grands exploits, les grandes réussites remportées par la marine soviétique durant cette guerre ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 14:57 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2773
Des actions de sous marins : torpillages en mer Baltique des anciens paquebots évacuant les poches allemandes,des raids de vedettes lance torpilles en mer Noire, des mises à la terre de commandos de fusiliers marins contre les troupes roumaines


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 17:18 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6954
Sir Peter a écrit :
Des actions de sous marins : torpillages en mer Baltique des anciens paquebots évacuant les poches allemandes,...

Avec le bel exploit que constitua le torpillage du Wilhelm Gustloff, chargé à ras bord de soldats et de réfugiés civils... :rool: Bon c'était la guerre...

La plus grande catastrophe maritime de tous les temps : sachant que toute personne restant en arrière dans une poche de la Baltique allait finir massacrée ou maltraitée par les Russes, on avait vraiment tassé des gens dans tous les coins. La piscine, vidée, accueillait 200 auxiliaires féminines de la Luftwaffe, par exemple. (C'était un paquebot de croisière de Kraft durch Freude - KdF, l'organisation nazie de loisirs pour les ouvriers allemands.)

Plus de 6000 morts, peut-être jusqu'à 9000 : compte-tenu des conditions d'embarquement on ne connaît pas le nombre de passagers.

J'ai toujours été touché par ce témoignage d'un rescapé, proche d'embarquer sur un canot, qui disait :"Je voyais les flashs par les hublots et j'entendais les détonations à l'intérieur. J'ai mis un moment à comprendre que c'était les officiers qui tuaient leur famille, avant de se suicider." (pour éviter la mort par noyade)

https://www.herodote.net/30_janvier_1945-evenement-19450130.php

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 17:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 11 Oct 2012 21:58
Message(s) : 1899
L'évacuation des ports des pays Baltes en juin 41, l'évacuation de la Crimée (et auparavant le ravitaillement de la même Crimée).
Même s'il y a moins de sel, les brigades de fusiliers marins de Cronstadt à Leningrad, les équipages des flotilles fluviales (en particulier à Stalingrad).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 20:02 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2773
J'ai sous les yeux "Marine Rouge" ouvrage de Léonide Sobolev et honoré du prix Staline publiè avant la fin du conflit en URSS.....aucun récit de combats en haute mer aucune allusion aux bâtiments des convois qui coopèrent avec les anglo-saxons,en revanche beaucoup de petits faits de"'routine"à terre sur les fleuves dans les airs,sur les bords de la Baltique,en Mer Noire,des combats d'artilleurs de marine à terre.........


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 21:38 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1444
Localisation : Orne
Parlons plus exactement de Marine de l'URSS et de soldats de l'URSS.
Les Ukrainiens et les Biélorusses étaient très nombreux dans l'armée de l'URSS. D'ailleurs, le capitaine du sous-marin qui a torpillé le paquebot Wilhelm Gustloff s'appelait Alexandre Marinesko, et il était Ukrainien.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 22:59 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2775
Localisation : Versailles
D'accord avec Oliviert. Il faudrait rectifier le titre de ce fil car l'adjectif russe ne peut être substitué à soviétique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2016 23:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 11 Oct 2012 21:58
Message(s) : 1899
Sir Peter a écrit :
J'ai sous les yeux "Marine Rouge" ouvrage de Léonide Sobolev et honoré du prix Staline publiè avant la fin du conflit en URSS.....aucun récit de combats en haute mer aucune allusion aux bâtiments des convois qui coopèrent avec les anglo-saxons,en revanche beaucoup de petits faits de"'routine"à terre sur les fleuves dans les airs,sur les bords de la Baltique,en Mer Noire,des combats d'artilleurs de marine à terre.........


Rien de très étonnant entre deux puissances continentales. La Marine a durement combattu à Leningrad sans que la flotte sorte du port: lorsque les 305 du Marat matraquaient les assaillants, la marine jouait son rôle.
Même chose en Crimée pour le ravitaillement puis l'évacuation de Sebastopol sous les bombes de la Luftwaffe ou même les tirs de l'artillerie terrestre lorsque celle ci est arrivée à proximité de la ville.
Pas de bataille navale spectaculaire effectivement mais un support aux troupes terrestres qui a eu son importance.
Il me semble que les Allemands appelaient les fusiliers marins de Cronstradt "La mort noire" à cause de la couleur de leurs uniformes.
"La routine" des brigades fluviales de la Volga a du être particulièrement active au deuxième semestre 42!
Par contre, les Anglais se sont toujours plaint du manque de coopération pour l'escorte des convois pour Mourmansk, même dans la dernière partie du voyage (en l'occurence, je ne pense pas qu'il y ait eu beaucoup d'unités disponibles à Mourmansk, la flotte du nord étant basée à Leningrad).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2016 11:26 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 11 Oct 2012 21:58
Message(s) : 1899
Pierma a écrit :
Sir Peter a écrit :
Des actions de sous marins : torpillages en mer Baltique des anciens paquebots évacuant les poches allemandes,...

Avec le bel exploit que constitua le torpillage du Wilhelm Gustloff, chargé à ras bord de soldats et de réfugiés civils... :rool: Bon c'était la guerre...

La plus grande catastrophe maritime de tous les temps : sachant que toute personne restant en arrière dans une poche de la Baltique allait finir massacrée ou maltraitée par les Russes, on avait vraiment tassé des gens dans tous les coins. La piscine, vidée, accueillait 200 auxiliaires féminines de la Luftwaffe, par exemple. (C'était un paquebot de croisière de Kraft durch Freude - KdF, l'organisation nazie de loisirs pour les ouvriers allemands.)

Plus de 6000 morts, peut-être jusqu'à 9000 : compte-tenu des conditions d'embarquement on ne connaît pas le nombre de passagers.

J'ai toujours été touché par ce témoignage d'un rescapé, proche d'embarquer sur un canot, qui disait :"Je voyais les flashs par les hublots et j'entendais les détonations à l'intérieur. J'ai mis un moment à comprendre que c'était les officiers qui tuaient leur famille, avant de se suicider." (pour éviter la mort par noyade)

https://www.herodote.net/30_janvier_1945-evenement-19450130.php


On peut y ajouter les "Goya" et "Steuben" coulés eux aussi par des sm soviétiques entre février et mai 45 avec respectivement environ 6000 morts et disparus pour le premiere et 3500 à 4000 pour le second.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2016 14:57 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6954
cush a écrit :
On peut y ajouter les "Goya" et "Steuben" coulés eux aussi par des sm soviétiques entre février et mai 45 avec respectivement environ 6000 morts et disparus pour le premier et 3500 à 4000 pour le second.

Effectivement.
Je me demande si ces paquebots étaient escortés ? (1000 naufragés ont été sauvés du Wilhelm Gustloff par "des petits navires se trouvant à proximité" -Wiki) Il est vrai que la détection de sous-marins ne devait pas être le point fort de la Kriegsmarine, qui a été peu confrontée au problème. En prime dans ce cas précis le sous-marin soviétique longeait la côte pour tirer vers le large, ce qui ne simplifiait pas sa détection.

En tous cas à cette période, toute la Kriegsmarine - sauf la majorité des sous-marins - était mobilisée dans la Baltique. (il y a au moins un croiseur - le Prinz Eugen ? - qui a fait de l'appui-feu pour soutenir des défenses terrestres.)

Savez-vous d'où sortaient ces sous-marins soviétiques ? (De quel port, je veux dire.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2016 16:24 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 11 Oct 2012 21:58
Message(s) : 1899
Le Prinz Eugen y était en effet, mais les autres unités de surface aussi, à commencer par le Hipper (sister ship du précédent), les vieux Schlesien et Schleswig Holstein, les ex-cuirassés de poche (Lutzow et Scheer) et les croiseurs légers (Leipzig, Köln...). En octobre 44, le Prinz Eugen va d'ailleurs aborder un croiseur léger et presque le couper en deux (le Leipzig je crois).
Toutes ces grosses bailles vont faire de l'appui feu.
La guerre navale en Baltique à proprement parler est l'affaire des petites unités (vedettes et sm du côté soviétique particulièrement) et des mines. Les vedettes soviétiques coulent le T31 en juin 44, les T30, T32 et T22 sont coulés ou endommagés sur mine en aout 44. Le Nordstern (navire école) et le Ro-24 sont torpillés par un sm en octobre.
Il faut ajouter à ces pertes celles occasionnées par les Sturmoviks.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2016 19:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 20 Août 2010 13:58
Message(s) : 514
cush a écrit :
L'évacuation des ports des pays Baltes en juin 41, l'évacuation de la Crimée (et auparavant le ravitaillement de la même Crimée).
Même s'il y a moins de sel, les brigades de fusiliers marins de Cronstadt à Leningrad, les équipages des flotilles fluviales (en particulier à Stalingrad).


Plus que la Crimée (très limitée faute de tonnage et de soutien aérien, même si on a réussi à évacuer de Sébastopol des officiers comme le général Krylov, futur chef d'état-major de Tchouikov à Stalingrad), c'est l'évacuation d'Odessa (octobre 1941) qui a été réellement réussie. Quant aux pays baltes, la tentative de rapatriement de la 18è Armée soviétique de Talinn (août 1941) fut un échec sanglant.

_________________
Il faut toujours éviter de combattre des désespérés.

Extrait du Taktika de Léon VI (empereur byzantin de 886 à 911)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB