Nous sommes actuellement le 22 Juil 2019 11:36

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 24 Sep 2016 9:23 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2806
Localisation : Versailles
Je me demande si les méthodes de Goebbels étaient les mêmes en Allemagne et hors d'Allemagne. Le discours adressé aux Allemands était il identique à celui qui était diffusé dans les pays occupés ? J'imagine qu'il y avait quelques points communs comme l'invincibilité du soldat allemand ou l'efficacité économique et militaire du Reich. Mais d'autres pouvaient différer ne serait ce que pour ne pas susciter l'indignation des occupés ?

Quand on voit les actualités allemandes on est frappé par le fait qu'il y a bien des mensonges par omission (la Shoah n'apparait jamais) mais finalement assez peu par action (pas de victoires inventées par exemple).

Il faudrait comparer les actualités de Vichy avec celles de Berlin !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 25 Sep 2016 12:23 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1123
Drouet Cyril a écrit :
Werner Krauss en Napoléon et en rabbin :
Image
Et dire qu'il joua dans le film symbole de l'Expressionnisme allemand, "Le Cabinet du Docteur Caligari", avec Conrad Veidt et, que ce dernier, contrairement à Krauss quitta l'Allemagne pour fuir le Nazisme.
Manque de bol pour Conrad Veidt, il n'eut pas d'autre choix ensuite que de jouer au cinéma de nombreuses fois... des "méchants" nazis !

Image
Dans "Casablanca", avec Claude Rains (à droite)

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 25 Sep 2016 14:50 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3382
Robert Spierre a écrit :
Manque de bol pour Conrad Veidt, il n'eut pas d'autre choix ensuite que de jouer au cinéma de nombreuses fois... des "méchants" nazis !


Veidt, un autre acteur "napoléonien". Ici en Metternich dans "Der Kongress tanzt" :
Image

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 25 Sep 2016 16:42 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
Jerôme a écrit :
Je me demande si les méthodes de Goebbels étaient les mêmes en Allemagne et hors d'Allemagne. Le discours adressé aux Allemands était il identique à celui qui était diffusé dans les pays occupés ? J'imagine qu'il y avait quelques points communs comme l'invincibilité du soldat allemand ou l'efficacité économique et militaire du Reich. Mais d'autres pouvaient différer ne serait ce que pour ne pas susciter l'indignation des occupés ?

Quand on voit les actualités allemandes on est frappé par le fait qu'il y a bien des mensonges par omission (la Shoah n'apparait jamais) mais finalement assez peu par action (pas de victoires inventées par exemple).

Les Français avaient quand même une source d'informations pour décrypter la propagande allemande : Radio Londres...
De toute façon, un désastre comme Stalingrad, c'était difficile de le faire passer pour une victoire, quelque soit le public.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 25 Sep 2016 16:58 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5801
Lord Foxhole a écrit :
Les Français avaient quand même une source d'informations pour décrypter la propagande allemande : Radio Londres...
De toute façon, un désastre comme Stalingrad, c'était difficile de le faire passer pour une victoire, quelque soit le public.

Mais les nazis n'ont pas essayé de cacher le désastre de Stalingrad. Goebbels a fait le choix inverse : marquer le coup. Trois jours de deuil national en Allemagne, les journaux paraissant bordés de noir. C'est là qu'il a placé son appel et son discours : "Voulez-vous la guerre totale ? " (Il faut voir les images de ce meeting, et l'ovation folle du public. C'est à ne pas y croire, quand on connaît la suite...)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 15 Oct 2016 10:01 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1194
Localisation : Corsica
Barbetorte a écrit :
Kurnos a écrit :
On pourrait faire le rapprochement entre le nombre de ventes par pays et le degré de pénétration de la propagande nazie qui est toujours active.
Je ne crois pas du tout que l'intérêt que continue à susciter Mein Kampf soit un résultat de la propagande nazi.


Mein Kampf fait partie intégrante de la propagande tout comme les publications scientifiques et leur vulgarisation de l’Ahnenerbe.
L’impact d’un ouvrage scientifique et sa vulgarisation permettent d’ancrer solidement l’idéologie en Allemagne et ailleurs de façon pérenne indélébile.

Ahnenerbe
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ahnenerbe
Citer :
L'Ahnenerbe, traduit par « Héritage ancestral » (ou plus exactement Ahnenerbe Forschungs und Lehrgemeinschaft, c’est-à-dire « Société pour la recherche et l'enseignement sur l'héritage ancestral »), était un institut de recherches pluridisciplinaire nazi, créé par le Reichsführer-SS Heinrich Himmler, Herman Wirth et Walther Darré le 1er juillet 1935. Intégré aux SS en janvier 1939, l'Ahnenerbe avait son siège à Munich. L'institut avait pour objet d'études « la sphère, l'esprit, les hauts faits et le patrimoine de la race indo-européenne nordique » avec comme outils la recherche archéologique, l'anthropologie raciale et l'histoire culturelle de la « race aryenne ». Son but était de prouver la validité des théories nazies sur la supériorité raciale des « Aryens ».

Publications
les résultats des recherches menées sous l'égide de l'institut font l'objet d'une large publicité, par le biais de revues spécialisées ou destinées à la publication pour le grand public.
Sont ainsi éditées les revues Germanien, Nordland ou Das Zippenzeichen pour une diffusion grand public de la présentation des recherches financées par l'institut, tandis qu'une kyrielle de revue ou d'ouvrages spécialisés est publiée9
L'institution publie, sous son impulsion, un certain nombre de revues, toutes directement contrôlées par Himmler et conçues comme scientifiques ou de vulgarisation, destinées à propager les idéaux SS « validés » par l'institut10. Enfin, l'institut tente de s'étendre dans le monde universitaire, en proposant, avec succès dans de nombreux cas, aux enseignants et aux chercheurs des postes de directeurs de départements, associés à des grades dans la SS.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Ahnenerbe#Publications

Les meilleurs outils de propagande sont ceux qui n’en portent pas le nom, ils sont toujours actifs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 16 Oct 2016 8:51 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8759
Localisation : Région Parisienne
Pierma a écrit :
Lord Foxhole a écrit :
Les Français avaient quand même une source d'informations pour décrypter la propagande allemande : Radio Londres...
De toute façon, un désastre comme Stalingrad, c'était difficile de le faire passer pour une victoire, quelque soit le public.

Mais les nazis n'ont pas essayé de cacher le désastre de Stalingrad. Goebbels a fait le choix inverse : marquer le coup. Trois jours de deuil national en Allemagne, les journaux paraissant bordés de noir. C'est là qu'il a placé son appel et son discours : "Voulez-vous la guerre totale ? " (Il faut voir les images de ce meeting, et l'ovation folle du public. C'est à ne pas y croire, quand on connaît la suite...)



https://www.youtube.com/watch?v=dhAbZZ3liUI

Le texte complet:

http://www.1000dokumente.de/index.html/ ... ation&l=de

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 16 Oct 2016 22:09 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5801
Merci Jean-Marc. C'est donc le 18 février, alors que la dernière poche de Stalingrad est tombée le 2, bref une quinzaine de jours avant.
Je me demande comment il a "fait sa salle" pour avoir une telle bande d'hallucinés. EN fait je pense que l'Allemand de la rue, à ce moment précis, n'a pas encore mesuré la gravité de la situation à l'est.

Pourtant, une armée allemande encerclée et détruite, ça ne s'était jamais produit. Mais ça va se produire à nouveau peu après à Tunis, ce "Stalingrad au soleil". Et là je pense que Goebbels a fait le gros dos, j'imagine...

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 20 Oct 2016 17:38 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Merci Jean-Marc. C'est donc le 18 février, alors que la dernière poche de Stalingrad est tombée le 2, bref une quinzaine de jours avant.
Je me demande comment il a "fait sa salle" pour avoir une telle bande d'hallucinés. EN fait je pense que l'Allemand de la rue, à ce moment précis, n'a pas encore mesuré la gravité de la situation à l'est.

En fait, le problème qui se posait aux Nazis est assez simple...
D'accord, il y a désastre, et on peut difficilement le cacher. D'un autre côté, qu'est-ce qu'ils pouvaient faire ? Se lamenter, dire que tout était perdu et réclamer l'ouverture de négociations avec Staline ? Impossible : la locomotive de la guerre à l'Est était lancée, et il était inimaginable de la stopper !
D'ailleurs, Staline n'avait certainement plus l'idée de tenter quoi que ce soit de diplomatique avec les Nazis, on était allé trop loin...
Plus tard, au moment de la Bataille de Koursk, certains indices peuvent laisser penser que Hitler lui-même ne croyait plus vraiment à la possibilité d'obtenir une victoire totale à l'Est... Mais, il n'était plus possible d'arrêter la machine.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 21 Oct 2016 13:43 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 266
Localisation : oise
Lord Foxhole a écrit :
Pierma a écrit :
Merci Jean-Marc. C'est donc le 18 février, alors que la dernière poche de Stalingrad est tombée le 2, bref une quinzaine de jours avant.
Je me demande comment il a "fait sa salle" pour avoir une telle bande d'hallucinés. EN fait je pense que l'Allemand de la rue, à ce moment précis, n'a pas encore mesuré la gravité de la situation à l'est.

En fait, le problème qui se posait aux Nazis est assez simple...
D'accord, il y a désastre, et on peut difficilement le cacher. D'un autre côté, qu'est-ce qu'ils pouvaient faire ? Se lamenter, dire que tout était perdu et réclamer l'ouverture de négociations avec Staline ? Impossible : la locomotive de la guerre à l'Est était lancée, et il était inimaginable de la stopper !
D'ailleurs, Staline n'avait certainement plus l'idée de tenter quoi que ce soit de diplomatique avec les Nazis, on était allé trop loin...
Plus tard, au moment de la Bataille de Koursk, certains indices peuvent laisser penser que Hitler lui-même ne croyait plus vraiment à la possibilité d'obtenir une victoire totale à l'Est... Mais, il n'était plus possible d'arrêter la machine.


Je ne sais pas si Hitler croyait encore à la victoire après Koursk mais il faut croire qu'il l'espérait sinon je doute qu'il ait attendu jusqu'avril 1945 pour se suicider. En 1944 il me semble qu'il espérait une victoire dans les Ardennes pour forcer les alliés à négocier une paix séparée et porter l'effort de guerre à l'Est.

De plus avec la loyauté et le soutien indéfectible dont il a pu bénéficier aussi bien de la part de ses ministres, de ses généraux, que de la population, il n'avait pas de raison de croire dans sa logique jusqu'auboutiste que la chance ne finirait pas par tourner.

Bien à vous

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 21 Oct 2016 14:57 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
Brisbout a écrit :
Je ne sais pas si Hitler croyait encore à la victoire après Koursk mais il faut croire qu'il l'espérait sinon je doute qu'il ait attendu jusqu'avril 1945 pour se suicider. En 1944 il me semble qu'il espérait une victoire dans les Ardennes pour forcer les alliés à négocier une paix séparée et porter l'effort de guerre à l'Est.

Le désastre de Stalingrad a certainement rendu Hitler furieux, mais pas désespéré au point de se suicider ! Ce n'était pas le genre d'individu à mettre fin à ses jours au premier désastre de grand ampleur... Staline ne s'est pas suicidé à l'époque de l'opération Barbarossa, quand les troupes soviétiques s'effondraient de tous côtés et que les armées du Reich s'enfonçaient en URSS.
Qu'Hitler ait espéré contenir la marée qui déferlait, c'est probablement tout aussi sûr. Il s'accrochait souvent à de vains espoirs et encourageaient ses officiers à " tenir coûte que coûte "... Philosophie du non-recul qui, tout compte fait, s’avérait contre-productif.
L'un des gros problèmes du Führer est d'avoir toujours été un joueur comptant sur une chance inouïe et un très mauvais perdant...

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 21 Oct 2016 15:21 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1456
Localisation : Vienne (86)
Lord Foxhole a écrit :
Brisbout a écrit :
L'un des gros problèmes du Führer est d'avoir toujours été un joueur comptant sur une chance inouïe et un très mauvais perdant...


"J'avance avec la certitude d'un somnambule sur la voie qu'a tracée pour moi la providence" tout est dit dans cette phrase d'Adolf Hitler

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 26 Oct 2016 0:08 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 10 Avr 2016 21:26
Message(s) : 45
Pierma a écrit :
Je me demande comment il a "fait sa salle" pour avoir une telle bande d'hallucinés. En fait je pense que l'Allemand de la rue, à ce moment précis, n'a pas encore mesuré la gravité de la situation à l'est.

Il serait intéressant de voir comment Pierre Ayçoberry a analysé cet épisode.
Dans la salle se trouvent les élites de la SS et du NSDAP, des personnalités du cinéma, etc.
L'Allemand de la rue a-t-il mesuré la gravité de la situation à l'est ? Je crois que c'est le cas, j'ai vérifié à l'instant dans le "1943" de Max Gallo.
Février 1943 est un tournant dans l'histoire de l'opinion allemande. Gallo apporte quelques détails, par exemple les plaisanteries désabusées de l'Allemand de la rue après l'annonce de la défaite de Stalingrad.

J'ai lu quelque part que le silence de Hitler après l'annonce de la défaite de Stalingrad renforça le pessimisme du peuple allemand, qui se souvenait du discours volontariste et triomphaliste du dictateur quelques semaines plus tôt (discours du 8 novembre 1942 à Munich).

Hitler est en colère contre Paulus qui n'a pas eu le courage de se suicider. La conversation avec Kurt Zeitzler en atteste. Une longue déprime suivra cette colère.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 26 Oct 2016 0:43 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 10 Avr 2016 21:26
Message(s) : 45
https://www.youtube.com/watch?v=gsjpqviFC9k
Discours du 8 novembre 1942 à Munich. Le discours où Hitler vend la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Citer :
Le 8 novembre 1942, Hitler annonce un peu vite la prise de tout Stalingrad ; le lendemain, l’hiver commence.
Les journaux du monde entier rendent bien compte de l’acharnement inédit des combats. Aux Etats-Unis, le New York Herald Tribune résume « Pareils combats échappent à tout calcul stratégique. Ils sont menés avec une haine féroce, avec une ardeur telle que même Londres n’en a pas connu de pareille aux pires journées des raids aériens allemands. » Le Berliner Börsen Zeitung, quotidien du parti nazi, fait le même constat « Pour la première fois dans l’Histoire, une ville moderne est tenue par des troupes jusqu’à la destruction de son dernier pan de mur. Bruxelles et Paris ont capitulé. Même Varsovie a accepté la capitulation. Mais cet ennemi-là n’a pas pitié de sa propre ville. Notre offensive, malgré notre supériorité numérique, n’est pas couronnée de succès... »

Source : http://www.gauchemip.org/spip.php?article2675


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La propagande nazie
Message Publié : 26 Oct 2016 16:40 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
Iturraspe a écrit :
Citer :
Le 8 novembre 1942, Hitler annonce un peu vite la prise de tout Stalingrad ; le lendemain, l’hiver commence.
Les journaux du monde entier rendent bien compte de l’acharnement inédit des combats. Aux Etats-Unis, le New York Herald Tribune résume « Pareils combats échappent à tout calcul stratégique. Ils sont menés avec une haine féroce, avec une ardeur telle que même Londres n’en a pas connu de pareille aux pires journées des raids aériens allemands. » Le Berliner Börsen Zeitung, quotidien du parti nazi, fait le même constat « Pour la première fois dans l’Histoire, une ville moderne est tenue par des troupes jusqu’à la destruction de son dernier pan de mur. Bruxelles et Paris ont capitulé. Même Varsovie a accepté la capitulation. Mais cet ennemi-là n’a pas pitié de sa propre ville. Notre offensive, malgré notre supériorité numérique, n’est pas couronnée de succès... »

Source : http://www.gauchemip.org/spip.php?article2675

Et Stalingrad, ce n'était pas Moscou...
Si les Allemands étaient parvenus jusqu'à Moscou, à la fin de 1941, on peut imaginer que la bataille aurait été tout aussi acharnée.
Tiens, au fait, Barbarossa aussi s'était terminé par un échec stratégique : l'incapacité allemande de s'emparer de Moscou... Déjà une pilule assez difficile à faire avaler.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB