Nous sommes actuellement le 01 Déc 2020 16:12

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Les femmes pendant l'occupation
Message Publié : 19 Déc 2016 11:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 266
Localisation : oise
Bonjour,

j'aimerais savoir si les années d'occupation ont été décisives pour l'émancipation des femmes, notamment pour celles dont les maris étaient prisonniers de guerre, exilés ou morts, et qui souvent se sont retrouvées seules pour affronter les épreuves du quotidien de ces années noires.

Bien à vous

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 11:58 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7366
Il y a déjà un point capital : la présence de nombreuses femmes dans les réseaux de résistance et, conséquence, victimes d'arrestations et déportées aussi bien que les hommes.

Ce point a compté dans la décision d'accorder le droit de vote aux femmes, une décision qui faisait partie du programme du CNR.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 12:15 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3673
Localisation : Versailles
le projet de coinstitution de pétain ne prévoyait il pas aussi le vote des femmes ?

en effet c'est ici

"Article 21.
1° Sont électeurs aux assemblées nationales les Français et Françaises nés de père français, âgés de vingt et un ans, jouissant de leurs droits civils et politiques. Sont éligibles aux mêmes assemblées les Français nés de père français, âgés de vingt-cinq ans, jouissant de leurs droits civils et politiques.
2° La loi fixe les autres conditions de l'électorat et de l'éligibilité.
Elle institue le vote familial sur la base suivante : le père ou, éventuellement, la mère, chef de famille de trois enfants et plus, a droit à un double suffrage.
3° Le vote est secret.
4° Les règles ci-dessus, relatives à l'électorat et à l'éligibilité, sont applicables aux élections des conseils provinciaux, départementaux et municipaux. Les Françaises, nées de père français, âgées de vingt-cinq ans, jouissant de leurs droits civils et politiques, sont éligibles à ces conseils."

http://mjp.univ-perp.fr/france/co1944p.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 14:13 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Sep 2010 13:45
Message(s) : 70
Bonjour,

Selon moi, ces années d'Occupation ont été importantes et le rôle joué par les femmes dans la Résistance est une des causes du droit de vote de 1944.
Mais il ne faut pas oublier que cette "émancipation" prend plusieurs formes (sociale, financière, culturelle...)... et qu'ici il s'agit d'une émancipation politique...

Les études sur la Première Guerre mondiale montrent que les femmes ne sont par exemple par entrées dans les usines pour remplacer les hommes partis à la guerre (ce que l'on entend trop souvent !!) : elles y étaient avant !

De même la revendication de droits politiques n'est pas une revendication datant des deux guerres mondiales, mais bien d'avant : je fais étudier à mes élèves les actions d'Hubertine Aucler qui allait renverser les urnes lors des élections fin XIXe-début XXe (et Hubertine Aucler meurt en 1914)...

Pour conclure mon propos, j'aurais plutôt tendance à voir l'Occupation comme une étape, un moment, dans cette émancipation... mais je suis pas spécialiste de la période et surtout de l'histoire contemporaine !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 17:27 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1547
Localisation : Belgique
Oreste a écrit :
Les études sur la Première Guerre mondiale montrent que les femmes ne sont par exemple par entrées dans les usines pour remplacer les hommes partis à la guerre (ce que l'on entend trop souvent !!) : elles y étaient avant !

Elles y étaient avant, certes... Mais en de telles proportions !?
A moins que je ne me trompe, les milliers d'ouvriers partis au front ont bien du être remplacés dans les usines d'armement. Et que dire des campagnes et des villages, où les agriculteurs étaient également absents durant les années de guerre ?
Il me semble que beaucoup de femmes ont bien été obligées de prendre des responsabilités qu'elles n'avaient pas avant le conflit.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 17:59 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7366
C'était le cas dans de nombreuses professions.

Anecdoctique : c'est ainsi que l'on a vu pour la première fois des femmes factrices ou receveur d'autobus.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 18:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14416
Localisation : Alsace, Colmar
Lord Foxhole a écrit :
Oreste a écrit :
Les études sur la Première Guerre mondiale montrent que les femmes ne sont par exemple par entrées dans les usines pour remplacer les hommes partis à la guerre (ce que l'on entend trop souvent !!) : elles y étaient avant !

Elles y étaient avant, certes... Mais en de telles proportions !?
A moins que je ne me trompe, les milliers d'ouvriers partis au front ont bien du être remplacés dans les usines d'armement. Et que dire des campagnes et des villages, où les agriculteurs étaient également absents durant les années de guerre ?
Il me semble que beaucoup de femmes ont bien été obligées de prendre des responsabilités qu'elles n'avaient pas avant le conflit.


Exact, il y avait pas mal de femmes qui travaillaient, mais elles occupaient des emplois peu qualifiés. L'absence des hommes a fait que nombre d'entre elles se sont retrouvées poussées à occuper des places où on les considéraient comme peu qualifiées quelques semaines auparavant et elles y ont montré bien des aptitudes. Après guerre, la plupart furent priées de retourner à leurs occupations antérieures, ce qu'elles firent contraintes et forcées.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 18:24 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1534
Localisation : Vienne (86)
"L’année 1975 marque une tournant: dans la foulée de la vague féministe, un colloque organisé par l’Union des femmes françaises leur est consacré, premier du genre à mettre en avant leur rôle important dans la Résistance.
Les publications et les travaux universitaires sur le sujet vont peu à peu se multiplier."

La reconnaissance est a priori tardive !

http://www.cinearchives.org/Films-447-741-0-0.html

Vidéo du premier colloque de l'union des femmes Françaises en 1945.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 18:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 421
Localisation : Belsa
Pierma a écrit :
Il y a déjà un point capital : la présence de nombreuses femmes dans les réseaux de résistance et, conséquence, victimes d'arrestations et déportées aussi bien que les hommes.

Ce point a compté dans la décision d'accorder le droit de vote aux femmes, une décision qui faisait partie du programme du CNR.


La France était alors un des derniers pays moderne à refuser ce droit, après les tentatives d'après 1918. L'engagement des femmes dans la Résistance n'a pas été un déclencheur, c'est la Libération et ses conséquences politiques qui a rendu ce progrès incontournable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 19:03 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7366
Laurent Frédéric a écrit :
Pierma a écrit :
Il y a déjà un point capital : la présence de nombreuses femmes dans les réseaux de résistance et, conséquence, victimes d'arrestations et déportées aussi bien que les hommes.

Ce point a compté dans la décision d'accorder le droit de vote aux femmes, une décision qui faisait partie du programme du CNR.


La France était alors un des derniers pays moderne à refuser ce droit, après les tentatives d'après 1918. L'engagement des femmes dans la Résistance n'a pas été un déclencheur, c'est la Libération et ses conséquences politiques qui a rendu ce progrès incontournable.

Vous avez raison, le refus d'accorder le droit de vote aux femmes en 1918 était déjà exagéré, en 1945 il n'était plus possible de différer.
Mais l'argument de la présence des femmes dans la résistance aurait suffi à balayer de l'échiquier tout politicien réticent.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 20:37 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 421
Localisation : Belsa
On peut également y ajouter les souffrances des veuves de guerre et des épouses de prisonniers.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Fév 2017 0:34 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:29
Message(s) : 352
Localisation : Duché de Gothie.
Et aussi en l'absence du salaire du mari, si on a deux ou trois gamins on les prend à l'usine ?

_________________
« L'honneur défend des actes que la loi tolère. »
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Fév 2017 8:02 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1948
Pierma a écrit :
Il y a déjà un point capital : la présence de nombreuses femmes dans les réseaux de résistance et, conséquence, victimes d'arrestations et déportées aussi bien que les hommes.

Ce point a compté dans la décision d'accorder le droit de vote aux femmes, une décision qui faisait partie du programme du CNR.


Laurent Frédéric a écrit :
La France était alors un des derniers pays moderne à refuser ce droit, après les tentatives d'après 1918. L'engagement des femmes dans la Résistance n'a pas été un déclencheur, c'est la Libération et ses conséquences politiques qui a rendu ce progrès incontournable.


Bah !! ne fustigez pas la France -> pour la Belgique, il faut aussi attendre la fin de la 2WW :

1920 : la loi du 15 avril accorde le droit de vote aux femmes aux élections communales (à l'exception des prostituées et des femmes adultères). Les femmes ont également le droit de se faire élire à la Chambre et au Sénat, même si elles n'ont pas le droit de voter aux élections législatives. (droit de Suffrage "universel" accordé aux hommes)

1948 : le droit de vote des femmes aux élections parlementaires, ainsi qu'aux élections provinciales est reconnu par la loi.
1949 : première participation des femmes aux élections législatives

et pour le fun, la liste ci-dessous donne la date où les femmes ont obtenu le droit de vote et d’éligibilité au niveau national, sans aucunes restrictions.

1906: Finlande.
1913: Norvège.
1915: Danemark, Islande.
1917: Russie.
1918: Allemagne, Autriche, Estonie, Lettonie, Pologne.
1919: Luxembourg, Pays-Bas.
1920: Albanie, Tchécoslovaquie.
1921: Lituanie, Suède.
1928: Irlande, Royaume-Uni.
1934: Turquie.
1938: Roumanie.
1944: Bulgarie, France.
1945: Yougoslavie.
1946: Italie.
1947: Malte.
1948: Belgique (dès 1921 au niveau local)
1952: Grèce.
1958: Hongrie.
1960: Chypre.
1962: Monaco.
1971: Suisse.
1973: Andorre et Saint-Marin.
1974: Portugal.
1975: Espagne.
1984: Liechtenstein.

Bien à tous.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Fév 2017 12:56 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1785
Il y a eu une discussion sur le vote des femmes : http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=84&t=37841

Avant guerre, la Chambre des députés l'avait voté mais le Sénat bloquait.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Fév 2017 14:07 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2961
Les radicaux pensaient que l'influence du clergé sur le vote des femmes les chasseraient de leurs fromages "républicains".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Lynives et 22 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB