A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Nov 2017 20:04

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
Message Publié : 23 Fév 2017 9:54 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2216
Lord Foxhole a écrit :
ThierryM a écrit :
Sauf qu'il n'y avait pas contradiction. Ou du moins, les nazis ont développé la thèse du "Jésus nordique" pour faire disparaître cette contradiction. Cela leur permettait aussi de rejeter tous les éléments du christianisme qu'ils n'aimaient pas comme une corruption juive de la pensée du Jésus nordique.

Un Jésus aryen, c'est une théorie intéressante... Sauf qu'en d'autres temps, l’Église aurait certainement qualifié ça d'hérésie.
Enfin, c'est vrais que les Nazis n'était sûrement pas très regardant.


le jésus germanisé est très présent dans la pensée Völlkisch avec tous les syncrétismes possibles notamment à partir des mythologies et symboliques germaniques ou nordiques.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 20:25 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15478
Localisation : Alsace, Colmar
Le sujet de la discussion c'était bien "L'implication ou non du Vatican dans le régime Nazi", pas quelle est la part du christianisme dans l'élaboration de la doctrine nazie". Si on ne met pas fin au HS, la modération se verra obligée de verrouiller la discussion !

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2017 20:48 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 386
La réponse me semble relativement simple : Non.
Etre impliqué signifie être complice, jouer ou avoir joué un rôle actif dans une série d'événements, partager la culpabilité quand le terme est employé dans un cadre criminel (ce qui est difficilement contestable ici).
Le Vatican n'a eu aucun de ces rôles.
Au pire, il pourrait lui être reproché le silence que certains dénoncent vis à vis de l'antisémitisme mais, dans ce cas, il faut compléter la liste de tous ceux qui sont également restés silencieux (et cela va faire du monde).
A l'extrême rigueur, il serait possible de reprocher à l'Eglise, dans une perspective historique, d'avoir entretenu, avec plus ou moins de véhémence selon les époques et les lieux, un anti-judaïsme religieux au cours des siècles qui s'est laïcisé au dix-neuvième en antisémitisme, autant pour des raisons raciales/nationalistes, d'un côté du spectre politique, que socio-économiques, de l'autre côté de ce même spectre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 12:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1146
Localisation : Corsica
Les actions du type l’encyclique Mit brennender Sorge du 10 mars 1937 qui « invite à la résistance » étaient indispensables tant qu’on pouvait craindre à la pérennité du nazisme.
D’un point de vue stratégie on peut supposer qu’à partir du début du conflit armé, faute de disposer d’une armée et de pouvoir agir, il était trop risqué pour les civils de s’agiter inutilement.
Les archives des ambassades des différents pays du conflit armé pourraient témoigner de la nature des relations entre le Vatican et les différents belligérants.

Deux premiers exemples pris au hasard d'une simple recherche :
Vichy et le Saint-Siège : quatre ans de relations diplomatiques, juillet 1940-août 1944
Citer :
Elle décrit également, en dépit des avances faites par Vichy à l’Eglise, la méfiance croissante provoquée au Vatican par la politique du régime : dérives autoritaires, mesures anti juives, alignement sur le Reich. Elle relate enfin le rapprochement qui s’opère avec la France libre et aboutit, après l’effondrement du régime et le retrait de son ambassadeur, à la reconnaissance du Gouvernement provisoire de la République..

http://www.theses.fr/2013IEPP0067

Ce document semble intéressant :
La Voix du Vatican (1940-1942). Bataille des ondes et résistance spirituelle
http://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505 ... 4_173_1621

Voir aussi sur PH :
Hitler et le christianisme
viewtopic.php?f=49&t=31224&start=45

Le choix de ces liens ne résulte pas d'une sélection volontaire orientée, il en existe peut être d'autres à charge ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 13:21 
Isidore a écrit :
Je ne sais pas s'il s'agit d'un objectif fondamental mais il y a une volonté de lutter contre l'influence du christianisme. Les faits sont tétus quand on se donne la peine de s'y rapporter.
Mais je ne dis pas qu'il n'y avait pas d'hostilité du tout, que c'était le grand amour. Simplement, c'était complexe, fluctuant, ambivalent (par contraste, aucune complexité par rapport aux Juifs...). Nier cette complexité pour ne voir que l'hostilité (et hostilité a priori, pas par déception ou réaction aux réticences des églises), ça me parait simpliste voire idéologique.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 14:02 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2216
Jean R a écrit :
Isidore a écrit :
Je ne sais pas s'il s'agit d'un objectif fondamental mais il y a une volonté de lutter contre l'influence du christianisme. Les faits sont tétus quand on se donne la peine de s'y rapporter.
Mais je ne dis pas qu'il n'y avait pas d'hostilité du tout, que c'était le grand amour. Simplement, c'était complexe, fluctuant, ambivalent (par contraste, aucune complexité par rapport aux Juifs...). Nier cette complexité pour ne voir que l'hostilité (et hostilité a priori, pas par déception ou réaction aux réticences des églises), ça me parait simpliste voire idéologique.

Le Kirchenkampf est une constante dés 1934 que ça plaise ou non. En tout cas cela répond volens nolens il n'y a pas d'implication. Sommes nous d'accord sur ce point ?
Enfin la comparaison avec la politique antisémite me parait hors de propos pour le moins.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 15:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6069
Je relève la citation de Kurnos sur les relations du Vatican avec Vichy puis la France Libre, en ouvrant un nouveau sujet :
viewtopic.php?f=49&t=39825

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 15:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Message transféré dans le fil http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=49&t=39825&p=534324#p534324


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 17:22 
Isidore a écrit :
Le Kirchenkampf est une constante dés 1934 que ça plaise ou non. En tout cas cela répond volens nolens il n'y a pas d'implication. Sommes nous d'accord sur ce point ?
Enfin la comparaison avec la politique antisémite me parait hors de propos pour le moins.
Excusez-moi, il ne me semble pas que comparer le degré d'implication d'un gouvernement dans ses divers objectifs soit tellement insignifiant.

Après, lutte contre les églises, forcément puisqu'elles représentent des (contre-)pouvoirs traditionnels bien ancrés dans le tissu social. Cela n'implique pas lutte contre des doctrines religieuses (dans ce cas Mein Kampf était terriblement contreproductif), ce par rapport à quoi j'ai surtout réagi (même si ça a pu s'y glisser). Le tout est de savoir de quoi on parle. :rool:


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 17:43 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2216
Jean R a écrit :
Isidore a écrit :
Le Kirchenkampf est une constante dés 1934 que ça plaise ou non. En tout cas cela répond volens nolens il n'y a pas d'implication. Sommes nous d'accord sur ce point ?
Enfin la comparaison avec la politique antisémite me parait hors de propos pour le moins.
Excusez-moi, il ne me semble pas que comparer le degré d'implication d'un gouvernement dans ses divers objectifs soit tellement insignifiant.

Après, lutte contre les églises, forcément puisqu'elles représentent des (contre-)pouvoirs traditionnels bien ancrés dans le tissu social. Cela n'implique pas lutte contre des doctrines religieuses (dans ce cas Mein Kampf était terriblement contreproductif), ce par rapport à quoi j'ai surtout réagi (même si ça a pu s'y glisser). Le tout est de savoir de quoi on parle. :rool:


Si on revenait tout simplement à la problématique du fil ? Implication OUI ou NON du Vatican dans le régime nazi ?

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 18:28 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 386
Jean R a écrit :
Isidore a écrit :
Le Kirchenkampf est une constante dés 1934 que ça plaise ou non. En tout cas cela répond volens nolens il n'y a pas d'implication. Sommes nous d'accord sur ce point ?
Enfin la comparaison avec la politique antisémite me parait hors de propos pour le moins.
Excusez-moi, il ne me semble pas que comparer le degré d'implication d'un gouvernement dans ses divers objectifs soit tellement insignifiant.

Après, lutte contre les églises, forcément puisqu'elles représentent des (contre-)pouvoirs traditionnels bien ancrés dans le tissu social. Cela n'implique pas lutte contre des doctrines religieuses (dans ce cas Mein Kampf était terriblement contreproductif), ce par rapport à quoi j'ai surtout réagi (même si ça a pu s'y glisser). Le tout est de savoir de quoi on parle. :rool:


On parle de l'implication du Vatican dans le régime nazi, autrement dit : "Le Vatican a-t-il poussé, aidé, contribué, apporté une aide, soutenu, défendu la politique qui était menée par les nazis ?". En tout cas, c'est le thème du fil.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 18:37 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15478
Localisation : Alsace, Colmar
Jean R a écrit :
Isidore a écrit :
Je ne sais pas s'il s'agit d'un objectif fondamental mais il y a une volonté de lutter contre l'influence du christianisme. Les faits sont tétus quand on se donne la peine de s'y rapporter.
Mais je ne dis pas qu'il n'y avait pas d'hostilité du tout, que c'était le grand amour. Simplement, c'était complexe, fluctuant, ambivalent (par contraste, aucune complexité par rapport aux Juifs...). Nier cette complexité pour ne voir que l'hostilité (et hostilité a priori, pas par déception ou réaction aux réticences des églises), ça me parait simpliste voire idéologique.


Vous avez des problèmes pour lire les textes en rouge gras ? On peut arranger cela définitivement !

Fin du HS ou ouvrez un autre fil de discussion !

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2017 19:01 
Isidore a écrit :
Si on revenait tout simplement à la problématique du fil ? Implication OUI ou NON du Vatican dans le régime nazi ?
Autant que je puisse en juger, tout ce qui a pu être reproché au Vatican, à tort ou à raison, est son manque de vigueur dans la dénonciation. Même en admettant, ça ne suffit pas pour parler d'implication, a fortiori de complicité. Si ce fil se réduit à ça, il y a eu beaucoup de messages pour rien, pas que les miens. Si on extrapole aux rapports du régime nazi avec les églises, ça devient un autre sujet.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Mai 2017 18:27 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2238
Localisation : Versailles
Les efforts du pape Pie XII en faveur des Juifs en tant qu'évêque de Rome sont assez connus mais il est toujours émouvant d'y revenir à travers un exemple jusqu'ici passé sous silence et qui concerne indirectement notre pays. il s'agit de l'accueil de Juifs au séminaire français de Rome.

"Au lendemain des cérémonies du 8 mai, le Séminaire pontifical français de Rome est récompensé ce mardi 9 mai 2017 pour son action durant la Seconde guerre mondiale. Une plaque commémorative y sera dévoilée ce mardi soir à 18 heures pour rappeler qu’une centaine de réfugiés a été cachée au séminaire entre 1943 et 1944, suivant les recommandations du Pape Pie XII aux communautés romaines."

http://fr.radiovaticana.va/news/2017/05/09/le_séminaire_français_de_rome_distingué_pour_avoir_caché_des_juifs_en_1943/1310926

http://fr.radiovaticana.va/news/2017/05/09/le_séminaire_français_de_rome_distingué_pour_avoir_caché_des_juifs_en_1943/1310926

Si on veut être sûr que les liens fonctionnent, il faut les mettre entre balises url. C'est facile, çà ne prend pas de temps, cela allège le travail de la modération et rend votre message compréhensible. Alors, pourquoi s'en passer ?

http://fr.radiovaticana.va/news/1310926


Pour la modération : Narduccio


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2017 16:35 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Juin 2009 14:43
Message(s) : 1
Le grand rabbin de Rome Israël Zolli s'est converti au catholicisme en 1945 en prenant comme nom de baptême Eugenio, prénom du Saint-Père Eugenio Pacelli et Pio, nom de Pie XII.
Quelques extraits de ce site : http://www.revue-kephas.org/02/2/Cabaud49-53.html
Israël Zoller, dont le nom fut italianisé sous les lois antisémites de Mussolini, est né en 1881, en Galicie, aux confins de l’empire austro-hongrois, là où tant de juifs vivaient déjà depuis des lustres.
En 1939, il est nommé grand rabbin de Rome. Les lois raciales de 1938 avaient pourtant fait fermer les collèges rabbiniques et se disperser les étudiants. Zolli arrive dans la Ville éternelle à un moment où de graves dissensions divisent la communauté israélite entre nationalistes de type sioniste, favorables à la constitution d’un état d’Israël, et collaborationnistes avec le régime fasciste.
Dans les mois suivants, le grand rabbin vit dans la clandestinité afin de continuer à aider ses ouailles à fuir, et reste préoccupé par le fichier d’adresses des membres de la communauté qu’il faut détruire. Il vit grâce aux familles romaines qui le cachent au péril de leur vie, alors que tant d’autres notables ont trouvé le chemin de l’exil. Il raconte comment le Saint-Père fit ouvrir la clôture des monastères et des couvents de la ville et des environs, pour abriter des familles entières d’israélites, jusqu’à cette institution où les religieuses dormaient à la cave, après avoir laissé leurs lits aux familles réfugiées.
Après avoir plusieurs fois rencontré le Saint-Père, Zolli prédit à sa fille Miriam l’hostilité actuelle : « Tu verras, on fera de Pie XII le bouc émissaire pour le silence du monde entier devant les crimes nazis. » Dans une interview récente, Miriam déplore la controverse survenue à propos de la Shoah qui est, selon elle, « chargée d’émotion et détachée des faits »
»


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB