A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Nov 2017 20:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Prisonniers Italiens au Kenya
Message Publié : 15 Juil 2017 11:24 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 07 Avr 2017 12:48
Message(s) : 115
Bonjour, je trouve peu d'informations sur les prisonniers Italiens déportés au Kenya par les anglais après les batailles d'Ethiopie.
J'ai pu trouver qu'ils avaient été principalement utilisés pour la construction de routes avec des conditions de vie très dure et une mortalité très importante.
Mon grand père avait été fait prisonnier en Éthiopie, mais son sort fut largement plus enviable que celui de ses compagnons d'armes. Ayant apprit l'Anglais en travaillant sur l'île de la Maddalena dans les années 20, il fut recruté par un colonel Britannique pour devenir contremaître sur son immense exploitation agricole Kényane. Il avait un fusil dirigeait 200 ouvriers africains! (Très doué pour les langues il apprit le Kikuyu, le Swahili et quelques rudiments de Massai)
Ce genre de cas d'utilisation de prisonniers dans les colonies a t il été fréquent?
De plus il n'est rentré du Kenya qu'en 1948. C'est un peu tard non?
Je l'ai toujours soupçonné de ne pas avoir été très motivé pour quitter cette place ou bien que prisonnier, il ne fut jamais aussi "riche" de toute sa vie :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2017 12:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1551
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
Ayant apprit l'Anglais en travaillant sur l'île de la Maddalena dans les années 20


Il y avait des anglais sur cette île ?
:?:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2017 13:02 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4494
Localisation : Allemagne
On peut imaginer que c'est, par exemple, dans l'hôtellerie ou autre. A cette époque la Livre était forte et les riches touristes anglais nombreux.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2017 13:22 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 07 Avr 2017 12:48
Message(s) : 115
Il y avait une base navale anglaise.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2017 14:00 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 07 Avr 2017 12:48
Message(s) : 115
Ourmilougue a écrit :
Il y avait une base navale anglaise.


Autant pour moi, il semble que je me mélange avec mon oncle qui lui a travaillé sur la base US bien après guerre....mon grand père est mort quand j'avais 10ans mais il travaillait dans l'hôtellerie donc c'est sûrement plus par là qu'il aura appris l'anglais.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2017 16:24 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6069
Ourmilougue a écrit :
Mon grand père avait été fait prisonnier en Éthiopie, mais son sort fut largement plus enviable que celui de ses compagnons d'armes. Ayant apprit l'Anglais en travaillant sur l'île de la Maddalena dans les années 20, il fut recruté par un colonel Britannique pour devenir contremaître sur son immense exploitation agricole Kényane. Il avait un fusil dirigeait 200 ouvriers africains! (Très doué pour les langues il apprit le Kikuyu, le Swahili et quelques rudiments de Massai)
Ce genre de cas d'utilisation de prisonniers dans les colonies a t il été fréquent?
De plus il n'est rentré du Kenya qu'en 1948. C'est un peu tard non?
Je l'ai toujours soupçonné de ne pas avoir été très motivé pour quitter cette place ou bien que prisonnier, il ne fut jamais aussi "riche" de toute sa vie :mrgreen:

Quelle trajectoire ! 8-|

Gilles Perrault dit volontiers que quand on aura tout oublié de cette guerre, il en restera toujours une veine romantique pour des scénarios étonnants.

Cette histoire mériterait d'être racontée, on est en plein "Out of Africa" involontaire. :wink:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Juil 2017 19:46 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2474
Les Anglais cherchaient aussi de bons cuisiniers....certains se retrouvèrent utilisés à Londres :j'en avais eu des échos quand j'y vivais vers les années 1965/70.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juil 2017 12:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 07 Avr 2017 12:48
Message(s) : 115
Les parcours de vie dans des périodes troublées sont effectivement bien plus "romanesques" que le train train quotidien et confortable. Mais bon je suis bien content de ne pas avoir vécu ces périodes :mrgreen:
C'est quand même un peu choquant sur le principe qu'un gradé puisse se servir comme bon lui semble dans les prisonniers pour son intérêt personnel...mais vu du côté prisonnier c'est clair que c'est un sacré coup de chance que de pouvoir échapper à un sort miserable.
Je n'arrive pas à trouver à quelle date les prisonniers Italiens du Kenya ont été libérés à la fin de la guerre. Quelqu'un à l'info? Sur Google je ne trouve que sur les prisonniers de Russie en tapant Kenya...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juil 2017 20:56 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2238
Localisation : Versailles
Ourmilougue a écrit :
Les parcours de vie dans des périodes troublées sont effectivement bien plus "romanesques" que le train train quotidien et confortable. Mais bon je suis bien content de ne pas avoir vécu ces périodes :mrgreen:
C'est quand même un peu choquant sur le principe qu'un gradé puisse se servir comme bon lui semble dans les prisonniers pour son intérêt personnel...mais vu du côté prisonnier c'est clair que c'est un sacré coup de chance que de pouvoir échapper à un sort miserable.
Je n'arrive pas à trouver à quelle date les prisonniers Italiens du Kenya ont été libérés à la fin de la guerre. Quelqu'un à l'info? Sur Google je ne trouve que sur les prisonniers de Russie en tapant Kenya...


Il me semble que les prisonniers allemands ont été libérés par la France en 1948 .
Pour les Italiens cela aurait plutôt du coïncider avec la signature du traité de paix en 1947.
Par ailleurs le rapatriement des prisonniers italiens du Kenya n'était peut être pas une priorité pour Les Britanniques ?
Quelques centaines de prisonniers allemands sont volontairement restés en France après leur libération , notamment à Vernon Dans l'eure.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juil 2017 10:41 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 07 Avr 2017 12:48
Message(s) : 115
Ah! Merci pour votre réponse. Je trouvais 1948 très tardif, 3ans après la fin de la guerre quand même, mais ça semble être la norme apparemment...
Savez vous pourquoi si tard? Les prisonniers ont été utilisés pour la reconstruction? Craintes de mouvements insurrectionnels si les hommes rentraient rapidement?

Moi qui pensait que c'était mon pauvre pépé qui rechignait à rentrer...j'ai honte...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juil 2017 12:14 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4494
Localisation : Allemagne
En 1948, j'en ai connu dans des fermes à la campagne en Franc. En ville, je ne me souviens pas d'exemples.Un Allemand, ancien SS m'a dit que ceux de cette catégorie était resté prisonnier plus longtemps.Du coup, il s'était engagé à la Légion étrangère.Parfois, je réfléchis à la jeunesse qu'a eu cet homme : le front dans la Waffen SS, quatre ans de prisonnier de guerre, puis la Légion en Indo pendant au moins cinq ans, si ce n'est pas plus. Avant de se lamenter sur la jeunesse actuelle, on peut se souvenir de ce que certains ont vécu. ;)

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juil 2017 12:24 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Il y a un article assez complet sur les prisonniers de guerre allemands en France sur wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prisonniers_de_guerre_allemands_en_France.

Ils ont été forcés de travailler. Parallèlement à ce travail forcé avait été institué un régime contractuel mieux rémunéré. Les derniers prisonniers ont été libérés en 1948 mais beaucoup l'avaient été avant. C'est le besoin de main d'oeuvre qui explique que la rétention des prisonniers de guerre ait été aussi longue.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juil 2017 11:12 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2474
J'ai connu, enfant , des prisonniers de guerre allemands, ils appartenaient à l'armée de terre et à la Kriegsmarine, ils avaient fait partie de la garnison de la forteresse de Dunkerque et s'étaient rendus le 9 mai1945. Mes parents en avaient employé pour remettre en état notre maison endommagée.... Nous pouvions les utiliser en échange de la soupe à leur fournir le midi...... Vers 6/7 heures du soir la garde (des anciens FFI avec brassards et fusils de chasse) passait pour les ramener à leur camp.... L'un d'entre eux, horloger, bijoutier dans le civil était resté un nazi déterminé..... Un autre, un marin, devait par la suite rester à Dunkerque, épouser une infirmière belge qui venait le voir le midi et ... fonder une petite entreprise de bobinages pour moteurs industriels, il n'avait pas voulu rentrer dans sa partie d'Autriche occupée par les Russes...... Une autre partie de ces prisonniers (volontaires ??) avait été utilisée pour le déminage avec promesse, en échange, d'une libération rapide,celle ci ne se produisant pas, une nuit de fin de semaine quelques uns d'entre eux s' emparèrent d'une vedette dans le port et partirent vers l'Allemagne.......... Ils ne furent retrouvés qu'au large de la Hollande....
Je pense que les prisonniers italiens d'Afrique devinrent des travailleurs libres après le basculement de 1943 puisque l'Italie devint cobelligérante coté allié.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juil 2017 12:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2012 20:56
Message(s) : 611
Localisation : Suisse
Vous trouverez peut-être quelques informations ici: http://www.e-periodica.ch/cntmng;jsessi ... 1947:-::25

_________________
Comme disaient les Kennedy, "faut pas se laisser abattre"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB