A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2018 11:12

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 06 Mars 2018 20:56 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1754
Localisation : Lyon-Vénissieux
Très intéressant ce que vous dites cher Aigle...
J'ai aussi l'impression que Hitler et les nazis nageaient en plein dans l'excès de confiance, d'autant plus qu'ils se sentaient appartenir à une "race supérieure" et être un peuple de seigneurs ("herrenvolk")

Ils auraient été un peu plus modestes ils n'auraient pas été tant racistes et auraient été plus prudents, il me semble....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mars 2018 23:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est que Hitler comptait vraiment battre les États-Unis en plus de l'URSS et de l'Empire Britannique ?
8-| 8-| 8-|
Il comptait acculer les USA à la capitulation ??
8-| 8-| 8-|


Je pense qu'à un moment, il a été aveuglé par ses réussites. Mais, il y a aussi une vision très erronée de l'évolution du monde. On retrouve aussi cette vision erronée du coté d'un Pétain et de ceux qui l'ont suivi, par exemple. C'est quelque part une vision héritée du XIXème siècle. En fait, quand on regarde cela comme Aigle en se mettant dans la peau du celui qui connait la suite de l'histoire, on ne peut se dire qu'une chose : "ils sont fous ...". On sait ce qui s'est passé, on sait que la puissance industrielle américaine a été déterminante dans la victoire finale... Sauf que ces gens-là ne percevaient pas le monde de cette façon. Ils étaient sur une image idéologique où l'Occident surpassait le monde entier. Les USA n'étant à leurs yeux qu'un pays de sauvages ou quelques aventuriers faisaient des affaires en or en exploitant les immenses richesses naturelles...

Des observateurs plus pertinents percevaient bien que l’équilibre du monde avait évolué suite à la PGM. Il nous est arrivé d'avoir un débat sur la différence de position de De Gaulle et des futurs pétainistes en juin 1940. Pour de Gaulle, l'Empire avait un rôle à jouer dans le sort de la métropole. C'est une position très moderne pour l'époque. Mais, il avait aussi compris que les USA entreraient tôt ou tard dans la ronde, et qu'ils avaient la puissance industrielle pour faire basculer le conflit. Pétain, lui, il disait qu'il "attendait les américains" ... et comme ils ne sont pas arrivés au moment adéquat, il a fait le choix de la collaboration. Choix qui l'a rendu prisonnier du camp qu'il s'était choisi. Pour une partie de ceux qui ont choisi l'Allemagne, le choix semble cohérent. Il faut se plonger dans l'histoire Allemande du XIXème siècle pour comprendre ce choix. En 1815, l'Allemagne n'existe pas. C'est un grand espace à l'économie plutôt agricole, avec quelques centres industriels et pas mal d'artisanat. Il y a d'autres endroit d'Europe qui sont plus industrialisés et qui semblent mieux armés pour réussir ...

A la veille de la PGM, c'est un bassin économique très industrialisé et qui figure parmi les leaders mondiaux dans bien des domaines. C'est une très grande puissance européenne, donc mondiale. ... Que de chemin parcouru... Et en plus, les élites allemandes sont bien conscientes de ce qu'elles ont réalisé, et ce n'est pas rien. Cette formidable réussite donne des ailes, et à marqué les esprits. Puis, il y a la crise de 1929. Vu d'Allemagne que s'est-il passé ? Enrichis par les bénéfices de la PGM, les USA ont des excédents de liquidités qu'ils peuvent investir en Europe ... et ils investissent en masse en Allemagne. Quand la crise arrive, plutôt que de s'en sortir en recourant à la force de leur industrie les américains liquident leurs avoirs étrangers pour recapitaliser leur économie et la relancée. Ce qui va internationaliser la crise et plonger l'Allemagne (et d'autres pays européens) dans le chaos. Quelque part, cela peut être vécu comme une faillite du modèle américain qui n'a pas été capable de gérer en interne une difficulté interne. Que vaut l'industrie américaine si le seul moyen qu'elle trouve pour se sauver c'est de récupérer des capitaux à l'étranger ? L'embellie économique des USA des années 20 ne serait-elle due qu'à l'argent facile provenant des belligérants européens ? Si on croit cela, on peu croire que l'industrie américaine ne sera pas capable de réagir, et que la bulle va se dégonfler dès les premiers déboires ...

Si on regarde les chiffres du secteur économique américain, il est à se moment là en plein essor. La productivité augmente de manière spectaculaire. Les ingénieurs américains sont en train de tayloriser de nombreux pans de l'industrie. L'un des exemples quasi caricaturaux c'est les liberty ships. Ils industrialisent la confection des cargos et ils vont passer en quelques années de quelques mois pour construire un cargo à moins d'une semaine. Et comme ils n'ont pas de problèmes pour se procurer des matières premières ou de la main d’œuvre ... Ils vont produire des quantités colossales


Mais, cette réussite de l'économie américaine peut masquer un échec patent de l'économie nazie. En fait, à l'époque, il n'y a que quelques bassins industriels. Il y a l'Angleterre, il y a 2 ou 3 zones industrielles aux USA, la cote Atlantique, le nord du coté des Grands Lacs et un cote du Pacifique (mais, la cote Pacifique se développera beaucoup après la guerre ...) et puis il y a une zone située entre Paris et Bruxelles, la Ruhr, une zone en Scandinavie et une zone en Europe centrale du coté de la Tchécoslovaquie. Faisons le compte, les nazis ont sous leur domination toutes les bassins industriels d'Europe occidentale. A portée de leurs bombardiers, ils ont les bassins industriels anglais, et les scandinaves sous plus ou moins sous leur contrôle. On peut croire que si que les ingénieurs allemands pouvaient produire des quantités colossales d'armements en mettant aussi en place l'organisation scientifique du travail ... Sauf que leurs théories sont totalement opposées à cette approche, et cela aura un impact sur la production allemande qui restera, durant toute la guerre, en retrait par rapport aux productions anglo-américaines. Peut-être pas en quantité, mais en qualité.

On le verra lors de la campagne de Normandie. Oui, dès qu'un Tiger ou un Panther apparait dans le camp de bataille, ils "dégomment" les shermans presque comme à la parade. Un vrai tir aux pigeons. Sauf que les américains peuvent se permettre de perdre des centaines de shermans, alors que les allemands ne peuvent pas se permettre de perdre le moindre blindé, car ils n'ont presque pas de réserves

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB