A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 18:41

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : L'aérodrome d'Osteck ?
Message Publié : 21 Mars 2018 13:27 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Mars 2018 20:37
Message(s) : 1
Passionné de l'histoire de la seconde guerre mondiales et tout particulièrement des vestiges enfuis et cachés au public, qui par ailleurs font l'objets de mes excursions, je suis continuellement à la recherche de nouveaux lieux inconnus du publics dans ma régions liées à cette époque.
Je suis actuellement sur les traces d'un ancien aérodrome allemand nommé "Osteck" ou est-ce peut être le nom attribué à sa localisation, en fait je ne sais que peu de chose au sujet de cet aérodrome,. La seule chose que je sais est qu'il se situerait dans Carneville près de fermanville (dans le Corentin dans la Manche) mais ce n'est pas l'aéroport de Maupertus sur mer (encore en activité aujourd'hui) ni celui de Querqueville. A l’aide des photos aériennes jointes ci dessous, nous pouvons en déduire que les pistes étaient trop courtes pour accueillir quelconques bombardiers ou avions de transport ( Exemple Ju 52 ).
Afin de mener à bien mes recherches avant de partir sur le terrain, je me dirige vers vous pour obtenir de plus amples informations et réponses auprès de férus d'histoire afin de compléter mes recherches.
Je vous met ci-dessous les sources qui m’ont permis d’arriver ou j’en suis actuellement dans l’espoir que cela ravive des souvenirs aux personnes susceptibles de m’aider.
http://bunker.cotentin.pagesperso-orang ... steck.html
http://www.atlantikwall.co.uk/oldsite/a ... page03.htm
http://atlantikwall.superforum.fr/t9514 ... -cherbourg ( sur la derniere image en bas, le site entouré est les présumées pistes de l'aérodrome, en bas de l'image on identifie clairement la piste de l'actuel aéroport de Maupertus)
https://www.kilroytrip.fr/blockhaus/poi ... ortfolio-4 ( sur ce site cliquez sur l'onglet photo, sur la dernière photo, les points rouges représentes tous les blockhaus et installations militaires autour de la zone)
Si vous détenez des réponses, des informations susceptibles de m’aider meme quelconques, merci de me les communiquer, tout détails a son importance. Si vous connaissez des personnes, des ouvrages susceptibles de m'aider je suis preneur
En vous remerciant d’avance. Moi et ma team


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'aérodrome d'Osteck ?
Message Publié : 21 Mars 2018 17:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
Le Panzerwerk (ouvrage cuirassé) "Osteck" ou Stützpunkt 235 est situé près de Cherbourg : http://bunkersite.com/locations/france/ ... osteck.php ou http://atlantikwall.org.uk/new_page_30.htm ou encore http://atlantikwall.org.uk/new_page_30.htm
L'existence d'un ouvrage "Westeck" permet une tentative d'expliquer son nom. Il s'agit selon toute vraisemblance de la contraction entre "Ost-" (Est [de Cherbourg]) et un autre mot se terminant en "-eck".

C'est une station radar fortifiée, et je ne crois pas qu'il y ait eu de piste, si l'on lit les sites que je viens de mentionner et que l'on croise avec http://www.ww2.dk/Airfield%20-%20France.pdf (rien à Osteck ni à Fermanville ou même à Maupertus).
Elle était située dans le secteur de Fermanville, au nord de l'Advanced Landing Ground que les Alliés installent à Maupertus-sur-mer (opérationnel le 27 ou le 28 juin 1944).

Cordialement,

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'aérodrome d'Osteck ?
Message Publié : 27 Mars 2018 14:11 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
Bonjour,

Je corrige ma première idée, qui était fausse, puisque j'ai trouvé la réponse à vos questions et qu'il y avait bien un aérodrome, identifié généralement comme celui de "Cherbourg-Maupertus" par la Luftwaffe.
Déjà, le fichier joint indique :
- dans le rond rouge, la position OSTECK ;
- à la pointe de la flèche rouge, l'aérodrome allemand (la zone blanche étant la zone d'extension de cet aérodrome après qu'il soit tombé en mains alliées) ;
- Cherbourg est juste hors carte, sur la gauche. Pour vous repérer, Maupertus, Gonneville, la pointe du Brulay (incorrectement appelée pointe du Brick).

Pour l'aérodrome :
- il a aussi pour désignation, parfois, Cherbourg-Théville, Cherbourg-Ost, Gonneville-Maupertus ;
- coordonnées : 49 39 00 N - 01 28 15 W ;
- situé à 11 kilomètres à l'est de Cherbourg, 3,75 kilomètres à l'ouest de Théville, 1,5 kilomètres au sud-est de Maupertus et à 2,4 kilomètres du littoral ;
- sa construction a été débutée par l'armée française, mais il n'était pas opérationnel en juin 1940. La Luftwaffe a achevé son aménagement et l'a utilisé intensivement pendant la Bataille d'Angleterre. Entre 1942 et 1944, il sert surtout à des monomoteurs de reconnaissance. Son autre rôle était celui d'accueillir les formations de bombardiers et de chasseurs basées plus à l'intérieur des terres pour un refueling immédiatement avant d'aller frapper la Grande-Bretagne, et de piste de secours pour celles-ci lorsqu'elles revenaient de leurs raids ;
- les dimensions de l'aérodrome allemand étaient d'environ 1000m sur 1280 mètres ;
- la piste était gazonnée, sans béton. Un accès en dur faisait le tour de la piste, qui était équipée de feux de position ;
- les zones de dispersion comprenaient fin 1943 de la place pour trente avions d'envergure moyenne et treize avions de petite envergure ;
- en janvier 1944, on comptait six positions de DCA lourdes (six canons chacune), 19 positions moins puissantes (un à trois canons, dont trois "Flakturme") et quatre de mitrailleuses antiaériennes dans un rayon de cinq kilomètres autour de la piste. Quatre points d'appui (Unterstützpunkten) protégeaient les accès à l'aérodrome, qui était entouré par un réseau de barbelés ;
- jusqu'en mai 1944, l'unité "résidente" de l'aérodrome est la 4.(Fern)/Aufklärungsgruppe 123 ;
- l'aérodrome était servi par la Fliegerhorst-Kommandantur E(v) 218/XII (E[v] pour Einsatz [verlegbar] c'est-à-dire opérationnel [mobile]) ;
- en juin 1944, sont aussi stationnées sur l'aérodrome deux compagnies radar de la Luftwaffe (5. et 12.[Flugmeldemess]/Luftnachrichten-Regiment 53), un bataillon d'instruction de la Luftwaffe (le II./Flieger-Regiment 90), une station météo et une compagnie et demie de territoriaux (pour la protection rapprochée), la Landesschützen-Kompanie der Luftwaffe 6/XIII et deux sections de la Landesschützen-Kompanie der Luftwaffe 15/XIII.

La position Osteck, située au nord-est de l'aérodrome, est pour sa part armée principalement par un regroupement d'unités placé sous les ordres du Major Friedrich Küppers (un artilleur), comprenant notamment des éléments du Flak-Regiment 30 et les restes de la Kampfgruppe Rohrbach (Grenadier-Regiment 729). Si on en croit la carte que j'ai jointe (qui vient des renseignements américains), elle comprenait deux radars Freya et possiblement un Würzburg.
A 1,5 kilomètre au nord-est, la batterie "Hamburg" (9./Marine-Artillerie-Abteilung 260) comprenait quatre pièces de marine de 240mm, qui engagent une Task Force navale américaine menée par l'USS Texas le 25 juin et se fait détruire un canon contre plusieurs coups au but - sans gravité sur les navires américains (comprenant les destroyers USS Barton, Laffey et O'Brien).
La garnison d'Osteck se rend juste avant que les Américains de la 4th Infantry Division ne donnent l'assaut le 28 juin matin.

J'ai encore quelques détails plus précis si besoin, mais j'espère que cela vous aidera déjà.

Cordialement,

CEN EdG


Pièces jointes :
Presentation1.jpg
Presentation1.jpg [ 199.89 Kio | Consulté 678 fois ]

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"
Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'aérodrome d'Osteck ?
Message Publié : 27 Mars 2018 16:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6962
CEN_EdG a écrit :
La position Osteck, située au nord-est de l'aérodrome, est pour sa part armée principalement par un regroupement d'unités placé sous les ordres du Major Friedrich Küppers (un artilleur), comprenant notamment des éléments du Flak-Regiment 30 et les restes de la Kampfgruppe Rohrbach (Grenadier-Regiment 729). Si on en croit la carte que j'ai jointe (qui vient des renseignements américains), elle comprenait deux radars Freya et possiblement un Würzburg.

A 1,5 kilomètre au nord-est, la batterie "Hamburg" (9./Marine-Artillerie-Abteilung 260) comprenait quatre pièces de marine de 240mm, qui engagent une Task Force navale américaine menée par l'USS Texas le 25 juin et se fait détruire un canon contre plusieurs coups au but - sans gravité sur les navires américains (comprenant les destroyers USS Barton, Laffey et O'Brien).

La garnison d'Osteck se rend juste avant que les Américains de la 4th Infantry Division ne donnent l'assaut le 28 juin matin.

Sur ce dernier point, la reddition de la position Osteck, menacée d'un assaut en règle, Gilles Perrault, dans un ouvrage sur "Le secret du Jour J" raconte l'histoire suivante :

Des officiers américains hissent un drapeau blanc, et vont parlementer avec le Major Friedrich Küppers. Celui-ci leur explique qu'il est officier allemand, qu'il a des ordres, et qu'il fera son devoir, qui est de tenir jusqu'au bout.

Les officiers américains sourient :"Jusqu'à la dernière cartouche ?" Ils sortent alors un plan de sa position, sur lequel figurent les emplacements de tir, le nom des officiers ou sous-officiers responsables de chacun, et - détail à peine croyable - la dotation en munitions de chaque pièce.

En fait, la Résistance a fait un travail d'une minutie incroyable, à la suite des questionnaires venus de Londres, que ce point fortifié inquiétait. (Prendre Cherbourg rapidement était un des points clés des jours J+n)

Alors qu'ils commencent à peine à essayer de lui démontrer qu'il sera à court de munitions sous 24 heures (on a déjà pas mal tiraillé) le Herr Major demande à examiner la carte. D'après Gilles Perrault, c'est la précision du truc qui lui casse le moral : les Américains savent tout de ses défenses !

Et donc reddition d'Osteck avant l'assaut final ! (La Résistance en a fait bien d'autres, mais ce coup est joli, et a épargné des vies des deux côtés.)

Bon, Gilles Perrault n'est pas une source absolue, mais c'est plausible.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'aérodrome d'Osteck ?
Message Publié : 27 Mars 2018 16:18 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4831
Localisation : Berry
J'ai lu ça dans une autre source, américaine (la traduction est de moi) :
"Le matin suivant (le 28) le commandant de la 4th Infantry Division, le général de division Barton, demanda à parler lui-même à Küppers sous la protection d'un drapeau blanc. Bien qu'il évoqua le temps qu'il avait passé, jeune officier, près de la ville natale de Küppers, Wiesbaden, peu après la Grande Guerre, les appels de Barton ne furent pas entendus. Cependant, quand il produisit une carte détaillée du complexe Osteck avec le nom des officiers et des sous-officiers supérieurs responsables de chaque position défensive, Küppers renonça à résister."

"Quand il lui fut demandé ce qui l'avait décidé à se rendre, Küppers dit simplement "Des chars américains à droite, des chars à gauche, des chars en face, des troupes partout".

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB