A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Oct 2018 19:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 02 Avr 2018 12:11 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 605
Localisation : Gard
La publication du journal d Alain 1937-1950 crée la polémique. Aurait il été antisémite et petainiste ?

France culture ouvre le débat
J’espère que l’Allemand vaincra car il ne faut pas que le genre de de Gaulle [qu’il écrit “de Gaulle”] l’emporte chez nous. Il est remarquable que la guerre revient à une guerre juive qui aura ses Judas Macchabée.
https://www.franceculture.fr/philosophi ... tler-antisémitisme

France inter propose un éloge du penseur quasi officiel du parti radical
Pour son dernier cours, en 1933, le ministre de l’Instruction publique lui-même s’était déplacé, s’ajoutant aux 70 élèves de sa classe d’Henri IV et à nombre d’admirateurs. Alain incarne pour longtemps encore le professeur magistral de la République.
Mais s’il a laissé un sillage profond, c’est qu’il n’avait rien du pontife en chaire. C’était plutôt un artiste de la figure libre. Il avait lu les livres au plus près. Il marchait de long en large dans la salle, ouvrant des chemins. Il nettoyait la buée que la bêtise dépose sur les fenêtres et les ouvrait vers le ciel qui est, lui aussi, un excellent instituteur.
https://www.franceinter.fr/emissions/la ... -mars-2018


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2018 12:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6860
marc30 a écrit :
Il nettoyait la buée que la bêtise dépose sur les fenêtres et les ouvrait vers le ciel qui est, lui aussi, un excellent instituteur.

Superbe formule :!:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2018 13:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 605
Localisation : Gard
Pierma a écrit :
marc30 a écrit :
Il nettoyait la buée que la bêtise dépose sur les fenêtres et les ouvrait vers le ciel qui est, lui aussi, un excellent instituteur.

Superbe formule :!:


Le ciel ne l'a pas conduit à Résister néanmoins


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2018 15:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6860
marc30 a écrit :
Pierma a écrit :
marc30 a écrit :
Il nettoyait la buée que la bêtise dépose sur les fenêtres et les ouvrait vers le ciel qui est, lui aussi, un excellent instituteur.

Superbe formule :!:


Le ciel ne l'a pas conduit à Résister néanmoins

:mrgreen:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2018 16:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 605
Localisation : Gard
A propos de polémique, la publication du journal d'Alain coïncide avec un livre très critique d'Onffray.

Le philosophe Alain (1868-1951) est-il un astre mort ? Son étoile, conservée pieusement par quelques associations et musées, ne brille plus guère. La publication, à l’occasion du cent cinquantième anniversaire de sa naissance, du journal rédigé pendant les dernières années de sa vie – du nazisme à la ­Libération, en passant par Vichy – risque de la ternir tout à fait.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/livres/article/20 ... ojsbEs7.99

Une question en passant : est on vraiment certain qu'Alain soit oublié ? ce n'est pas mon avis. Il n'est pas plus oublié que Giraudoux, Cocteau ou Mauriac
Bref il reste connu chez les gens un peu cultivés et qui s'intéressent un peu à l'histoire de la France d'avant 1960


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2018 17:33 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2753
Alain a fait les beaux jours des dissertations pédagogiques dans les écoles normales départementales d'instituteurs jusqu'au milieu des années 1970.Il était toujours de bon ton de rendre une copie avec quelques citations de ses écrits...Illich prit sa suite lol lol :Une société sans école.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 1:50 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 361
Sir Peter a écrit :
Illich prit sa suite lol lol :Une société sans école.....


L'Education Nationale a adapté la chose dans les années 90 : le petit ignorant au centre du système.

Les profs votaient bien, on ne pouvait quand même pas les supprimer tout à fait. :mrgreen:

Pour en revenir à Alain je n'y ai pas eu droit, il faut croire qu'il était passé de mode, en tout cas là où j'étais (en province puis à Paris, dans l'E.N.) dans les années 80.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 10:59 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Certains des derniers commentaires respectent-ils tout à fait l'esprit de la charte du forum :
Citer :
- Le forum Passion Histoire n'a pas vocation à servir de tribune à quelque opinion politique que ce soit. Tout message dénotant, explicitement ou non, un quelconque prosélytisme politique, sera supprimé et son auteur sanctionné. De même, aucune expression d'opinion religieuse ne saurait être tolérée. Toute discussion ou prise de position d'ordre axiologique concernant la religion et la politique est interdite.


:rool:

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 15:07 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2601
En marge de ce que pensait Alain, j'ai souvent entendu mon père - qui fit plus tard sa carrière dans l'enseignement - me raconter qu'il avait suivi ses cours à la Sorbonne et qu'Alain était surtout, à son avis, un mauvais professeur, pas du tout soucieux de ses élèves.Quant au fond, il l'avait trouvé plutôt décevant, une réputation surfaite par les "bobos " de l'époque, un phénomène de mode des années vingt. Et ma mère, professeur agrégée de philo, était de son avis...

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 18:28 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2762
Localisation : Versailles
Je me demande si Alain n'est pas un peu un archétype d'un certain milieu : la gauche non marxiste (c'est-à-dire le parti radical, le Grand Orient) ?

Il y en avait dans ce milieu qui ont résisté : Jean Moulin ou Claude Pierre-Brossolette en étaient et ils sont morts en héros. Ils étaient aux côtés des patriotes venus de la droite catholique et aux côtés des communistes et des socialistes.

Mais il y avait aussi dans cette gauche modérée des gens sincèrement pacifistes qui détestaient la guerre depuis 1914- et qui donc excluaient de résister au risque de rompre avec le patriotisme de leurs ainés.

Et puis il faudrait lire en entier ce journal pour savoir dans quelle mesure les dérapage d'Alain sont durables et pas simplement le résultat d'une forme de dépression qui a pu frapper beaucoup de monde en été 1940 !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Avr 2018 13:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 605
Localisation : Gard
Jerôme a écrit :
Je me demande si Alain n'est pas un peu un archétype d'un certain milieu : la gauche non marxiste (c'est-à-dire le parti radical, le Grand Orient) ?

Il y en avait dans ce milieu qui ont résisté : Jean Moulin ou Claude Pierre-Brossolette en étaient et ils sont morts en héros. Ils étaient aux côtés des patriotes venus de la droite catholique et aux côtés des communistes et des socialistes.

Mais il y avait aussi dans cette gauche modérée des gens sincèrement pacifistes qui détestaient la guerre depuis 1914- et qui donc excluaient de résister au risque de rompre avec le patriotisme de leurs ainés.

Et puis il faudrait lire en entier ce journal pour savoir dans quelle mesure les dérapage d'Alain sont durables et pas simplement le résultat d'une forme de dépression qui a pu frapper beaucoup de monde en été 194g0 !



On peut aussi penser que le pacifisme d Alain l à conduit à regarder l Allemagne même nazie sans méfiance et à se distancier du patriotisme traditionnel des radicaux

Accessoirement pierre brosselette ne se prénommait pas Claude


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Avr 2018 7:10 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2762
Localisation : Versailles
marc30 a écrit :

Accessoirement pierre brosselette ne se prénommait pas Claude




Certes....J ai fait une grossière confusion ! Que ce forum daigne me la pardonner !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2018 17:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 605
Localisation : Gard
Bonne analyse du figaro

Et pourtant, les mises en garde sur la «part d'ombre», le manque de clairvoyance et l'ascendant intellectuel et politique potentiellement délétère de celui qui se prenait pour un extralucide avaient débuté tôt. Onfray enfonce le clou et referme le dossier, mais dès 1951, à la mort d'Alain, Jean-Toussaint Desanti publia un article retentissant au titre programmatique: Alain, professeur de lâcheté.

Mieux, son ancien élève Raymond Aron écrivit en septembre 1941 dans La France Libre : «Alain a formé des générations de jeunes Français dans une hostilité stérile à l'État, dans une ignorance presque volontaire des dangers qui menaçaient la nation… Il a fécondé une sorte d'aveuglement volontaire (…), une sorte de grandiose absurdité à demi intentionnelle.»

http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2018 ... combat.php

Je ne connaissais pas cette attaque d'Aron mais je la trouve bien adaptée au sujet. Le plus incroyable est que malgré cela, Alain a conservé son prestige pendant des années


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Avr 2018 9:03 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2753
En 1941:"hostilité stérile à l'état" "grandiose absurdité à demi intentionnelle"...Peut être, mais certains de ses" successeurs" sont allés bien au delà dans la volonté délibérée cette fois de détruire toute émergence d'élitisme au service de la nation


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : PaulRyckier et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB