A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Oct 2018 19:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Vichy et la collaboration
Message Publié : 10 Juin 2018 3:03 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 03 Avr 2016 0:35
Message(s) : 239
La politique de collaboration voulue par Pétain a fait l'objet de nombreux ouvrages et articles.
Paul RACINE est l'auteur de "J'ai servi Pétain" aux éditions Le Cherche Midi (9 octobre 2014). Ce n'est qu'un exemple des nombreux bouquins que l'on peut lire sur le sujet.

Paul Racine n'aimait pas la politique de Laval (Montoire, etc.) mais il prétend que Laval était un homme affable.

Paul Racine, l'homme qui a instruit le dossier de remise de la Francisque à François Mitterrand.
Paul Racine, l'homme qui a toujours admiré Pétain.
Paul Racine (1914-2016) a été le secrétaire particulier du maréchal Philippe Pétain pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Recueillis par Arnaud Benedetti, professeur associé à Paris-Sorbonne, les souvenirs de Paul Racine, dernier survivant du cabinet du Maréchal Pétain, constituent un précieux témoignage pour l'Histoire.

A la page 130 Arnaud Benedetti : Finalement, vous êtes à un poste d'observation hors pair puisque vous êtes au plus près du chef de l'Etat et de son gouvernement...

Et Racine répond simplement : En avais-je seulement conscience ?


A la page 132 Racine évoque la collaboration : La pensée du Maréchal n'était pas celle de Laval à propos de la collaboration. On subit, certes, inévitablement ; mais on ne collabore pas. On donne le change mais on s'efforce d'endiguer. Alors que Laval, lui, pressé par les circonstances voulait établir les bases d'une politique de collaboration.


Présentation de l'éditeur :
Citer :
Paul Racine est le dernier témoin du cabinet du Maréchal Pétain durant l'Occupation nazie en France. Paul Racine aura 100 ans en 2014. Gravement blessé sur le front Belge en juin 1940, il entre en 1941 au secrétariat particulier du chef de l'État Français. Sous l'autorité du docteur Menetrel, il s'y occupe, entre autres, de la propagande et des prisonniers de guerre. Quatre années durant, il vit au rythme des intrigues, des conflits, des soubresauts de Vichy. Il y partage le quotidien de Pétain, de son entourage et y croise toutes les figures de la Collaboration, de Laval à Darlan, mais aussi, fait plus surprenant, de nombreux acteurs engagés dans la Résistance, tel François Mitterrand dont il instruit le dossier de francisque, ou le colonel Groussard... Dans une atmosphère crépusculaire, il assiste, les armes à la main, à l'évacuation de Pétain par les Allemands en août 1944. Son témoignage est d'autant plus exceptionnel qu'il fait la part belle à la complexité d'une époque qui n'en finit pas de nous interroger. Paul Racine n'a rien oublié. Le jeune français qu'il fut dresse, soixante-dix ans après, le tableau tragique d'une scène où des hommes s'affrontent dans le fracas de l'Histoire, sans éluder aucune des questions les plus terribles de ces années-là. Qu'il s'agisse des rafles, de la répression de la Résistance, du service du travail obligatoire, des atermoiements diplomatiques, il se confronte très librement à ce régime qu'il servit et ouvre aussi à d'autres interrogations qui continuent de tarauder les historiens. Pourquoi, en novembre 1942, Pétain refuse de partir en Algérie ? Pourquoi, dès le début, le Maréchal croit à l'entrée en guerre des Américains et à leur victoire probable ? Pourquoi, finalement, accepte-t-il de cautionner par sa présence une politique qui s'enfonce tous les jours un peu plus dans la soumission ? Qui sont les hommes qui composent, au fil des ans, son entourage ? Et qui sont ceux qui, de l'intérieur de ce régime perdu, vont aider et basculer dans la Résistance ? Et lui, pourquoi, patriote laissé presque mort sur le champ de bataille, animé par une hostilité constante à l'occupant, a-t-il fait le choix de servir le Maréchal Pétain ? Recueillis par Arnaud Benedetti, professeur associé à Paris-Sorbonne et auteur d'Un Préfet dans la Résistance, les souvenirs de Paul Racine, dernier survivant du cabinet du Maréchal Pétain qui n'avait encore jamais parlé de cette période jusqu'à ce jour, constituent un précieux témoignage pour l'Histoire.



Le témoignage de Paul Racine n'est qu'une pièce du puzzle. L'information est abondante. La politique de collaboration de Vichy avec le Reich est un vaste sujet.

Quels sont les points essentiels ?
Quels sont les aspects peu connus ?
Quelles sont les anecdotes qui méritent d'être notées ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 10 Juin 2018 6:14 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2762
Localisation : Versailles
Une question : quel était le réel niveau des capacités intellectuelles du maréchal ? Était il encore capable de travailler ? De réfléchir ? De vouloir quelque chose ? D'imposer sa volonté ?

On a parfois l'impression qu'il donnait raison au dernier qui avait parlé ! Ne tenait il pas des propos germanophiles aux uns et germanophobes aux autres ?

84 ans en 1940 et 88 en 1944 !Surtout à cette époque c'était un bien grand âge !

De Gaulle a dit "la vieillesse est un naufrage" et "Pétain est mort en 1925". Au delà de la saillie, n'y avait il pas là une conviction : le Pétain de Vichy n'est plus celui de Verdun ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 10 Juin 2018 11:11 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6860
Jerôme a écrit :
De Gaulle a dit "la vieillesse est un naufrage" et "Pétain est mort en 1925". Au delà de la saillie, n'y avait il pas là une conviction : le Pétain de Vichy n'est plus celui de Verdun ?

Il faut différencier les deux citations pour comprendre ce que De Gaulle entendait par là.

En 1925, il a été stupéfié que Pétain, pourtant couvert d'hommages et en mesure de se faire entendre, accepte de remplacer Lyautey au Maroc, une basse manoeuvre du président du Conseil (dont je suis heureux d'avoir oublié le nom) qui mégotait les moyens à un Lyautey royaliste et donna tout ce qu'il demandait à Pétain. Lequel en deux mots aurait pu dénoncer la manoeuvre et exiger qu'on donne à Lyautey les moyens de mater la révolte du Rif : il aurait été entendu.

Stupéfaction que Pétain, malgré son prestige, se prête à une telle bassesse pour en recueillir davantage. Si d'autres ont pu être surpris de voir Pétain conclure l'armistice et surtout prendre le pouvoir, ce ne fut pas le cas d'un De Gaulle prévenu de longue date de l'ambition qui animait encore Pétain, malgré son âge. "Il est mort en 1925 et le malheur pour lui et pour la France est que personne ne s'en est aperçu."

"La vieillesse est un naufrage" c'est une explication à postériori. (Ah, Monsieur le Maréchal, où vous a-t-on mené ?) Curieusement, alors que De Gaulle n'avait jamais de mots assez durs envers Vichy, il lui accorde là une sorte d'excuse de l'âge. Au moment du procès de Pétain, il disait à un de ses aides de camps, étonné que toute la salle se soit levée à l'entrée de celui-ci : "Je vous l'avais dit que c'était un grand homme." Je crois que pour De Gaulle, rien n'effaçait totalement le Pétain de Verdun.

C'est Pétain lui-même qui a dit, à l'Ile d'Yeu : "à partir de 19xx (j'ai oublié la date exacte, mais c'est dans les années 20) mon cerveau militaire a cessé de fonctionner." (rapporté par Alain Decaux dans "Morts pour Vichy".)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 10 Juin 2018 15:45 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2757
Jerôme a écrit :
Une question : quel était le réel niveau des capacités intellectuelles du maréchal ? Était il encore capable de travailler ? De réfléchir ? De vouloir quelque chose ? D'imposer sa volonté ?

On a parfois l'impression qu'il donnait raison au dernier qui avait parlé ! Ne tenait il pas des propos germanophiles aux uns et germanophobes aux autres ?

84 ans en 1940 et 88 en 1944 !Surtout à cette époque c'était un bien grand âge !



Oui cher Jérôme

Et ne sous estimer pas la roublardise du personnage qui était très doué pour dissimuler sa pensée. Songez que jusqu'en 1940 il a joué auprès des politiciens de la IIIe le Rome du maréchal républicain ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 10 Juin 2018 21:45 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2762
Localisation : Versailles
Aigle a écrit :
Jerôme a écrit :
Une question : quel était le réel niveau des capacités intellectuelles du maréchal ? Était il encore capable de travailler ? De réfléchir ? De vouloir quelque chose ? D'imposer sa volonté ?

On a parfois l'impression qu'il donnait raison au dernier qui avait parlé ! Ne tenait il pas des propos germanophiles aux uns et germanophobes aux autres ?

84 ans en 1940 et 88 en 1944 !Surtout à cette époque c'était un bien grand âge !



Oui cher Jérôme

Et ne sous estimer pas la roublardise du personnage qui était très doué pour dissimuler sa pensée. Songez que jusqu'en 1940 il a joué auprès des politiciens de la IIIe le Rome du maréchal républicain ...


Merci même si je ne vois pas bien le rapport entre Rome et Vichy ???

Justement mon intuition personnelle serait de remettre en cause cette réputation de ruse du maréchal et de simplement considérer que ce vieillard n'était plus en mesure de mobiliser ses moyens intellectuels déclinants pour imposer son propre point de vue !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 10 Juin 2018 22:34 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6860
Aigle a écrit :
Jerôme a écrit :
Une question : quel était le réel niveau des capacités intellectuelles du maréchal ? Était il encore capable de travailler ? De réfléchir ? De vouloir quelque chose ? D'imposer sa volonté ?

On a parfois l'impression qu'il donnait raison au dernier qui avait parlé ! Ne tenait il pas des propos germanophiles aux uns et germanophobes aux autres ?

84 ans en 1940 et 88 en 1944 !Surtout à cette époque c'était un bien grand âge !



Oui cher Jérôme

Et ne sous estimer pas la roublardise du personnage qui était très doué pour dissimuler sa pensée. Songez que jusqu'en 1940 il a joué auprès des politiciens de la IIIe le Rome du maréchal républicain ...

A Jérôme : Aigle parle à l'évidence du rôle du maréchal républicain. Aucune roublardise nécessaire pour cela, il lui suffisait de ne rien dire, tandis que Castelnau et Franchet d'Espérey ne cachaient rien de leur sentiment monarchiste.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 11 Juin 2018 7:34 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 500
Attendez, attendez, si par "républicain" vous entendez l'opposé de "royaliste" (et c'est bien le sens que l'on donnait au mot en cette époque), le Maréchal Pétain ne joue pas au républicain par roublardise, il est de fait LE général républicain par excellence.
Un fils de paysans marié à une femme divorcée, à une époque où une part écrasante des officiers aligne encore ses quartiers de noblesse et va à la messe tous les dimanches.
Si l'on pense à Foch qui y va tous les jours quand il est au front, et qui consacre les armées françaises au sacré-cœur de Jésus... par comparaison, Pétain n'est plus républicain, il serait même complètement radic-compatible!
Sa présence dans le cabinet de Doumergue ou son ambassade en Espagne sous le Front Populaire en témoigne.
Pourquoi y voir roublardise?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 11 Juin 2018 8:03 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1887
Vézère a écrit :
Un fils de paysans marié à une femme divorcée, à une époque où une part écrasante des officiers va à la messe tous les dimanches.
Mais Pétain y va aussi ! Souvenez-vous de sa fière réponse à l'envoyé du Ministère en 1905 lors de l'affaire des fiches !

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Vichy et la collaboration
Message Publié : 11 Juin 2018 8:20 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 500
Une blague! Un simple mot sec pour rembarrer un interlocuteur. En l'espèce l'on en attend pas moins de tout chef digne de ce nom.
Anecdoticule qui a été ressortie à l'époque de Vichy pour exciter la sympathie des catholiques.
La réalité, c'est plutôt que Pétain a fini par se marier en 1941 ou 42, alors que sa femme divorcée depuis 1914 avait fait annuler canoniquement son mariage religieux dès la fin des années 20.

Donc, 30 ans de concubinage notoire et adultère, pour l'époque, il fallait le faire!
Et pour ne pas avoir à se confesser avant ledit mariage, Pétain fait célébrer un mariage par procuration. C'est pas vraiment Jeanne d'Arc >:)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB