A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Déc 2018 10:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 12 Oct 2018 2:35 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 03 Avr 2016 0:35
Message(s) : 253
Le massacre de Thiaroye s’est déroulé au Sénégal le 1er décembre 1944. Un mouvement de protestation de “tirailleurs sénégalais” fut brutalement réprimé par les troupes de la France libre, faisant plusieurs dizaines de victimes. Grâce aux recherches approfondies de l’historienne Armelle Mabon, l’événement est maintenant bien connu. Mabon conteste la version officielle des faits.

Un article de Julien Fargettas permet aux lecteurs de se familiariser avec la version officielle des faits. C'est un article qui est consultable sur internet : https://www.cairn.info/revue-vingtieme- ... ge-117.htm

La référence de l'article :
Fargettas Julien, « La révolte des tirailleurs sénégalais de Tiaroye. Entre reconstructions mémorielles et histoire », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2006/4 (no 92), p. 117-130.

Pour connaitre le point de vue d'Armelle Mabon, je conseille de lire l'entretien qu'elle a accordé à Olivier Favier : http://dormirajamais.org/thiaroye/

Par ailleurs Armelle Mabon est l'auteur d'une « synthèse sur le massacre de Thiaroye » qui est datée du 27 mai 2014.

La lecture de cette « synthèse » a suscité une vive désapprobation de la part de Julien Fargettas qui a écrit une « lettre ouverte au Président de la République sur la tragédie de Thiaroye ».

Cette lettre est consultable sur le site internet "Études coloniales" : http://etudescoloniales.canalblog.com/a ... 25810.html

Le 28 juillet 2014 Armelle Mabon publie des « Commentaires sur la lettre ouverte de Julien Fargettas au président de la République du 4 juillet 2014 ayant pour objet le 70ème anniversaire de la tragédie de Thiaroye (Sénégal, 1er décembre 1944) » qui sont consultables à partir de ce lien : http://dormirajamais.org/mabon/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Oct 2018 3:14 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7068
Borsig a écrit :
Le massacre de Thiaroye s’est déroulé au Sénégal le 1er décembre 1944. Un mouvement de protestation de “tirailleurs sénégalais” fut brutalement réprimé par les troupes de la France libre, faisant plusieurs dizaines de victimes.

Juste une remarque de détail : au 1er décembre 44 ce ne sont plus les troupes de la France Libre (mouvement qui n'existe plus) mais celles du GPRF - Gouvernement Provisoire de la République Française, installé à Paris - reconnu de longue date par certains pays, et depuis deux mois par tous. (Roosevelt a persisté à traîner des pieds, et donc la reconnaissance par les trois grands n'a été acquise qu'en octobre.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Oct 2018 18:22 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 366
http://dormirajamais.org/thiaroye/

Olivier Favier au sujet du travail d'Armelle Mabon :
"Ce travail minutieux n’est pas sans rappeler celui du regretté Jean-Luc Einaudi sur le 17 octobre 1961."

Voilà Mme Mabon placée en bien piètre compagnie académique.

Elle conclut l'interview par ces mots :

"Sans ce courage politique, les peuples d’Afrique qui savent depuis 70 ans que la vérité sur Thiaroye n’a jamais été dite, risquent de percevoir ces événements autour de Thiaroye comme un affront.
Quant à l’Armée, je ne pense pas qu’elle souhaite que le couvercle se referme hermétiquement. Il en va de son honneur.
Il faut préciser que le ministre des Colonies, au vu des rapports que l’on sait maintenant mensongers, avait indiqué que la répression armée était indispensable. Si l’État français refuse de reconnaître le massacre, la spoliation, le procès mené à charge, il y aura alors un mensonge d’État."

Qui veut faire l'ange fait la bête.
Il y a des historiens et historiennes comme ça qui ont la passion de redresser à tout prix les torts et de faire œuvre de justice. Ces gratteurs de plaies professionnels ne rendent je crois service à rien ni personne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Oct 2018 22:14 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4836
Localisation : Berry
Le problème, comme souvent, est qu'un objet légitime de recherche historique est hystérisé et politisé dès le départ. Donc il n'en sortira rien de bon, puisqu'aux acharnés de la culpabilité française s'opposeront ceux qui la rejettent absolument. Et il sera impossible de discerner quoi que ce soit d'objectif dans cette gadoue informe.

Par ailleurs, il y eut d'autres massacres de tirailleurs dont on ne parle pas, comme celui de Maison-Carrée en Algérie début 1941.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Oct 2018 22:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1059
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Autre grande manipulation ou raccourci sur cette affaire

les "Tirailleurs Sénégalais" à Thiaroye ce ne sont pas eux qui sont "massacrés" mais bien ceux qui ouvrent le feu sur leurs compatriotes ex-prisonniers de guerre démobilisés

seulement voilà...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Oct 2018 17:19 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2245
Localisation : Paris
CEN_EdG a écrit :
Le problème, comme souvent, est qu'un objet légitime de recherche historique est hystérisé et politisé dès le départ. Donc il n'en sortira rien de bon, puisqu'aux acharnés de la culpabilité française s'opposeront ceux qui la rejettent absolument. Et il sera impossible de discerner quoi que ce soit d'objectif dans cette gadoue informe. Par ailleurs, il y eut d'autres massacres de tirailleurs dont on ne parle pas, comme celui de Maison-Carrée en Algérie début 1941.

Entièrement d'accord. Il faut revenir aux documents historiques pour donner une lecture "apaisée" (autant que possible sur un sujet si sensible) du débat. Les tribunes politiques ne permettent pas de cerner l'ensemble des enjeux du problème ; ce qui est nécessaire, c'est d'accéder aux archives à Dakar ou à Paris et de collecter les souvenirs des contemporains.

Borsig a écrit :
Le 28 juillet 2014 Armelle Mabon publie des « Commentaires sur la lettre ouverte de Julien Fargettas au président de la République du 4 juillet 2014 ayant pour objet le 70ème anniversaire de la tragédie de Thiaroye (Sénégal, 1er décembre 1944) » qui sont consultables à partir de ce lien : http://dormirajamais.org/mabon/

Sur le travail de mémoire, je me permets de préciser que le Président Hollande puis le Premier Ministre Ayrault ont pris la parole, en 2014 puis en 2016, et ont promis de faire lumière sur cette tragédie. Il y a donc une vraie volonté des pouvoirs publics d'avancer sur ce débat historique.

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2018 1:46 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 03 Avr 2016 0:35
Message(s) : 253
A la version officielle, une rébellion armée de tirailleurs sénégalais matée par les troupes coloniales dont le bilan s’établit à 35 morts, Armelle Mabon oppose une autre réalité. Pour elle, c’est un massacre de masse ayant abouti à l’exécution de plusieurs centaines d’hommes – au moins 300 – qui s’est joué au petit matin de ce jour sanglant.

Invitée du « Monde Afrique » le 5 décembre 2017, Armelle Mabon revient sur ce massacre (Vidéo) : http://sanslimitesn.com/video-thiaroye- ... lle-mabon/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2018 6:12 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2085
Bonjour

Loïc a écrit :
Autre grande manipulation ou raccourci sur cette affaire
les "Tirailleurs Sénégalais" à Thiaroye ce ne sont pas eux qui sont "massacrés" mais bien ceux qui ouvrent le feu sur leurs compatriotes ex-prisonniers de guerre démobilisés
seulement voilà...


Heu ? j'ai pas bien compris votre allusion.

CEN_EdG a écrit :
Par ailleurs, il y eut d'autres massacres de tirailleurs dont on ne parle pas, comme celui de Maison-Carrée en Algérie début 1941.
CEN EdG


Que s'est-il passé à Maison-Carrée début 1941 ?

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2018 8:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7068
Jadis a écrit :
Borsig a écrit :
Le 28 juillet 2014 Armelle Mabon publie des « Commentaires sur la lettre ouverte de Julien Fargettas au président de la République du 4 juillet 2014 ayant pour objet le 70ème anniversaire de la tragédie de Thiaroye (Sénégal, 1er décembre 1944) » qui sont consultables à partir de ce lien : http://dormirajamais.org/mabon/

Sur le travail de mémoire, je me permets de préciser que le Président Hollande puis le Premier Ministre Ayrault ont pris la parole, en 2014 puis en 2016, et ont promis de faire lumière sur cette tragédie. Il y a donc une vraie volonté des pouvoirs publics d'avancer sur ce débat historique.


Là je me permets un HS malicieux : j'ai du mal à associer "président Hollande" à "vraie volonté". :mrgreen:
(Honte à moi....) :oops:

Plus sérieusement, le fait que cette promesse ait nécessité une répétition (en 2014 puis en 2016) me pose question. Mais surtout, selon quelles modalités les pouvoirs publics peuvent-ils faire avancer un "débat historique" ? (Il s'agirait d'ailleurs davantage d'une enquête que d'un débat.) Le président ne détermine pas l'ordre du jour des chercheurs en histoire. Ou alors cela passe par une modalité administrative définie, du style "commission d'enquête". A ce jour y a-t-il eu le moindre écho d'une démarche de ce genre ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2018 8:03 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4836
Localisation : Berry
Bonjour Hugues,

Hugues de Hador a écrit :
CEN_EdG a écrit :
Par ailleurs, il y eut d'autres massacres de tirailleurs dont on ne parle pas, comme celui de Maison-Carrée en Algérie début 1941.
CEN EdG


Que s'est-il passé à Maison-Carrée début 1941 ?


viewtopic.php?f=49&t=24704&hilit=Maison+carr%C3%A9e+1941

Cordialement,

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2018 20:56 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Mars 2015 19:10
Message(s) : 47
Bonjour à tous,
Vous avez raison de souligner le côté atypique de Mme MABON, historienne très engagée politiquement mais aussi très procédurière. En effet, et c'est en lien direct avec ce dossier, elle n'a rien trouvé de plus confraternel que d'intenter une procédure en justice pour diffamation contre un autre historien.
Plainte dont elle a été, si j'ai bien compris, déboutée.
https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html
Je trouve tout à fait inadmissible de procéder ainsi et je tiens à le souligner. L'histoire n'a rien à faire devant les tribunaux ! Mais vous avez peut-être un avis différent ?
JD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2018 22:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 96
@ Borsig
Merci d'avoir attiré l'attention sur les travaux de cette historienne.

Borsig a écrit :
Pour connaitre le point de vue d'Armelle Mabon, je conseille de lire l'entretien qu'elle a accordé à Olivier Favier : http://dormirajamais.org/thiaroye/

Cela est intéressant. Je l'ai lu dés que j'ai vu le lien sur le forum.


@ Jardin David
Citer :
Je trouve tout à fait inadmissible de procéder ainsi et je tiens à le souligner. L'histoire n'a rien à faire devant les tribunaux ! Mais vous avez peut-être un avis différent ?

Dans sa lettre ouverte, Fargettas mettait directement en cause le travail de Mabon en évoquant « l’omission d’autres archives et témoignages, des conclusions hâtives et d’autres raccourcis incohérents », qui « témoignent de la partialité de ce travail ».
Les propos de Fargettas sont proches de l'injure. N'est-ce pas le rôle du tribunal d'établir si les propos sont diffamatoires et s'ils portent atteinte à l’honneur et à la considération au sens du droit de la presse ?
Quant à savoir si la thèse de Mabon est meilleure que la thèse officielle, le tribunal n'est pas compétent pour juger. Et personne ne lui a demandé de juger.
La plainte en diffamation ne signifie pas que l'Histoire est placée devant les tribunaux.
Le tribunal considère que les propos de Fargettas ne sont pas diffamatoires. Ainsi le tribunal répond à la plainte de Mabon.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2018 22:52 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4836
Localisation : Berry
Donc ça veut dire que le tribunal estime que les critiques de Fargettas sont recevables puisque non diffamatoires, et donc que Mabon a omis des témoignages et autres archives, qu'elle a proféré des conclusions hâtives et fait des raccourcis incohérents.

Merci de votre contribution.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2018 23:38 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7068
CEN_EdG a écrit :
Donc ça veut dire que le tribunal estime que les critiques de Fargettas sont recevables puisque non diffamatoires, et donc que Mabon a omis des témoignages et autres archives, qu'elle a proféré des conclusions hâtives et fait des raccourcis incohérents.

Merci de votre contribution.

CEN EdG

+1

ça me paraît évident. Dans un procès pour diffamation, le tribunal examine les choses au fond. Il ne dit pas :"Accuser un autre historien est diffamatoire par définition."

Dans ce cas d'espèce, j'imagine qu'on a demandé à Fargettas de prouver ses affirmations, et qu'il a fourni matière à statuer.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2018 1:11 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 03 Avr 2016 0:35
Message(s) : 253
Bonjour Jardin, c'est toujours un plaisir de vous lire. Je ne sais pas ce qu'il faut penser de la décision rendue par le tribunal. Toujours est-il que Mabon est déboutée de sa plainte en diffamation.

Bonjour Arkoline, je vous remercie pour vos remerciements/encouragements.

Je remercie également tous ceux qui ont fait un ou deux posts sur ce fil.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB