A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 9:04

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 18 Oct 2018 8:49 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2242
Localisation : Paris
Pierma a écrit :
Plus sérieusement, le fait que cette promesse ait nécessité une répétition (en 2014 puis en 2016) me pose question. Mais surtout, selon quelles modalités les pouvoirs publics peuvent-ils faire avancer un "débat historique" ? (Il s'agirait d'ailleurs davantage d'une enquête que d'un débat.) Le président ne détermine pas l'ordre du jour des chercheurs en histoire. Ou alors cela passe par une modalité administrative définie, du style "commission d'enquête". A ce jour y a-t-il eu le moindre écho d'une démarche de ce genre ?

Le Président de la République française peut décider de l'ouverture exceptionnelle de certaines archives (sous le sceau du secret en vertu de la législation sur les archives militaires et publiques). François Hollande s'était ainsi engagé à donner accès aux historiens aux documents "réservés" des Archives nationales de l’outre-mer (Anom) et au Dépôt central d’archives de la justice militaire. Par ailleurs, les autorités sénégalaises peuvent décider d'une enquête pour exhumer des possibles corps.

Pierma a écrit :
A ce jour y a-t-il eu le moindre écho d'une démarche de ce genre ?

Un roman graphique est sorti en mai dernier, produit par un journaliste. Au moment de sa sortie, Armelle Mabon avait annoncé la sortie d'une synthèse de ses travaux (grâce aux documents trouvés après 2014) pour le début de l'année 2019.

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2018 9:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 622
Si on se base sur les extraits de la décision que l'on peut trouver sur le net, le tribunal ne dit pas que les propos de Julien Fargettas sont exacts (ce qui est l'exception traditionnelle de diffamation). Il dit que même si les propos de Julien Fargettas sont désobligeants et peu amènes, compte tenu du fait qu'ils ont lieu dans le cadre d'une controverse universitaire, ils ne sont pas d'une gravité telle qu'ils puissent être qualifiés de diffamatoires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2018 13:24 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6960
Jadis a écrit :
Le Président de la République française peut décider de l'ouverture exceptionnelle de certaines archives (sous le sceau du secret en vertu de la législation sur les archives militaires et publiques). François Hollande s'était ainsi engagé à donner accès aux historiens aux documents "réservés" des Archives nationales de l’outre-mer (Anom) et au Dépôt central d’archives de la justice militaire.

En revanche ça c'est intéressant. Sais-tu si ça a été fait ?

ThierryM a écrit :
Si on se base sur les extraits de la décision que l'on peut trouver sur le net, le tribunal ne dit pas que les propos de Julien Fargettas sont exacts (ce qui est l'exception traditionnelle de diffamation). Il dit que même si les propos de Julien Fargettas sont désobligeants et peu amènes, compte tenu du fait qu'ils ont lieu dans le cadre d'une controverse universitaire, ils ne sont pas d'une gravité telle qu'ils puissent être qualifiés de diffamatoires.

J'aime bien "désobligeants et peu amènes"... :rool:

C'est précisément dans le cadre d'une controverse universitaire que des propos aussi critiques sont diffamatoires : c'est mettre en cause l'intégrité professionnelle d'un collègue.

Sur ce coup les juges ne se sont pas fatigués. (En même temps, on les sait surchargés, et s'ils avaient nommé un expert pour examiner la validité de ses critiques, c'était parti pour des années.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2018 13:47 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2242
Localisation : Paris
Pierma a écrit :
En revanche ça c'est intéressant. Sais-tu si ça a été fait ?

Armelle Mabon avait listé une série de documents "manquants" (ici), mais il ne me semble rien avoir vu de nouveau depuis 2014-2016. Son nouvel ouvrage (prévu pour 2019) nous en dira peut-être plus...

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2018 20:58 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Mars 2015 19:10
Message(s) : 46
Tout de même, sur le principe, je trouve anormal qu'un historien sollicite un juge, par définition incompétent sur le fond. Cette méthode coûteuse, à mon sens, doit être dénoncée dans le cadre d'une polémique plus ou moins virulente mais intellectuelle.
Il me semble toujours préférable d'être jugé par ses pairs. Et Mme MABON, qui n'avait certainement pas beaucoup de supporters hormis ses amis politiques, n'en aura cette fois plus du tout. On a bien compris également que l'objectif de sa démarche était bien plus large que la rectification historique. Je ne la suivrai pas non plus sur ce terrain là.
C'est bien dommage, car tout travail historique innovant génère des polémiques. Inévitable et même souhaitable, dans le cadre du débat, pour bien poser les arguments.
JD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2018 21:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6960
JARDIN DAVID a écrit :
Tout de même, sur le principe, je trouve anormal qu'un historien sollicite un juge, par définition incompétent sur le fond.

En gros, c'est en ce sens que les juges ont statué : polémique entre universitaires, ce n'est pas notre tasse de thé. (Sauf diffamations personnelles ou gravissimes, je dirais)

Je pense que cette décision va faire jurisprudence, et qu'on ne reverra pas une telle attaque en diffamation avant longtemps.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB