A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Mars 2019 17:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 26 Nov 2018 22:03 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2993
Localisation : Versailles
Nebuchadnezar a écrit :
Pierma a écrit :
Il y a eu tout de même une observation un peu trop stricte des règles de la neutralité par la Belgique pendant la drôle de guerre.

Comme si des liaisons non officielles - dont les Allemands auraient forcément eu connaissance - auraient pu modifier les intentions allemandes d'envahir ou non la Belgique.

Donc rien n'a été préparé en vue d'une action qui serait forcément commune. (Mais peut-être le gouvernement belge a-t-il estimé que les défenses de la Meuse lui en laisseraient largement le temps ?)

Par exemple, Marc Bloch, "responsable des essences" de la première armée, se plaint de n'avoir jamais pu savoir où se trouvaient les dépôts d'essence belges.

Mais le même se plaint de n'avoir pratiquement jamais pu obtenir des informations par l'intermédiaire du 2e Bureau, pour lequel tout était secret.

(il raconte même un épisode qui pourrait paraître drôle : un responsable carburants "d'un petit pays neutre voisin" - le Luxembourg, à l'évidence - lui demande s'il doit garder les cuves de son principal dépôt au plus haut niveau, dans l'hypothèse où les Français y arriveraient les premiers, ou au niveau minimum, dans l'hypothèse inverse. Une telle question demandant la connaissance de "secrets d'états", ou au moins d'hypothèses solides, il la transmit à l'état-major général, et malgré ses relances n'obtint jamais de réponse. Il finit par prendre sur lui de préconiser à son interlocuteur de rester au niveau minimum. Bon choix, mais pris au hasard.)
Intéressante anecdote, Pierma.

Effectivement, plus j'y pense, plus je trouve que la faute la plus incompréhensible de l'entre-deux guerres a été de ne faire aucun plan commun, ni de n'organiser aucun entraînement combiné avec la Belgique, alors que la ligne Maginot imposait que l'offensive passerait par là.

N'y a-t-il pas eu la moindre velléité de réfléchir à plusieurs ?


Il me semble que les Belges ne voulaient donner aucun prétexte à l Allemagne pour violer leur neutralité . Alors que les Suisses ne me semblent pas avoir eu ces scrupules et ont accueilli des officiers français en civil pendant la drôle de guerre pour préparer une éventuelle défense conjointe.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 26 Nov 2018 22:39 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7641
Jerôme a écrit :
Il me semble que les Belges ne voulaient donner aucun prétexte à l Allemagne pour violer leur neutralité .

Oui, c'est exact, mais c'est insensé : qui, davantage que les Belges, était payé pour savoir que les Allemands n'avaient besoin d'aucun prétexte pour violer leur neutralité ?

(Si le kaiser n'avait pas reculé, pouvait-on imaginer que Hitler aurait des scrupules ?)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 26 Nov 2018 23:19 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1516
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
gamelin a écrit :
Je sais très bien de quoi on parlait mais je pensais que les belges avaient un plan anti-chars... ou du moins un système de défense solide.
En tout cas, leur abdication est très mal vue du gouvernement français.


Soyons sérieux un instant et employons un vocabulaire précis : le Roi Léopold IIIn'a pas abdiqué en 1940 ! Nous devons ici parler de la reddition de l'armée belge sur décision de son chef constitutionnel : le Roi.

Vous avez raison, j'ai oublié de relever le terme "abdication".

On peut ajouter à cela que ses ministres lui ont infligé une rude leçon en décidant de poursuivre le combat, exilés d'abord en France puis en Angleterre.

On a donc eu pendant toute la guerre un roi à Bruxelles et un gouvernement en exil à Londres !


Pierma,

dans mon message de hier, j'ai mentioné à Walsingham notre discussions sur le forum de BRH. Je pensais que j'avais donné le lien,

"On peut ajouter à cela que ses ministres lui ont infligé une rude leçon en décidant de poursuivre le combat, exilés d'abord en France puis en Angleterre."

Mais Pierlot et Spaak ont demandés de retourner en Belgique près des autres ministres. J'ai vu le photocopie de la lettre au roi. Mais le roi a refusé (et Hitler ne les laisse pas entrer, si je me le rappelle bien).
Voir mon message du 26 Juillet 2007:
http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... 3&start=45
Et le de Gaulle belge était Jaspar.
J'ai aussi quelque part dans ce fil ou un autre en réponse à BRH parlé des obstacles Cointet que Sir Peter mentione, coordination mal arrangée et des incidents entre belges et français, même avec le revolver en main, bagarre qui était heureusement évité par le sang froid des deux cotés. Aussi un bourgmestre de Namur qui pensait qu'on est encore dans le drôle de guerre...mais en marchant pour Breda la coordination avec les Néerlandais est encore pire...même "friendly fire" parce que les Français pensaient que les uniformes de l'armée hollandaise étaient des allemandes...

Dans le même fil j'ai fait un essai autour de la question sur la fin de l'accord franco-belge de 1920 le 6 mars 1936
voir mon message du 3 Juin 2007.
http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... 3&start=15

Et maintenant grâce à vous j'ai cherché de nouveau sur l'internet pour les relations franco-belges entre 1936 et 10 Mai 1940 et trouvé un personage que je ne connais pas jusque maintenant et qui pouvait parler de ces expériences, parce qu'il l'a vécu au premier rang:
https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-081 ... _47_4_2801
https://nl.wikipedia.org/wiki/Fernand_Vanlangenhove
Mais en français, plus détaillé encore:
http://www.cegesoma.be/docs/Invent/MIC_207.pdf

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 26 Nov 2018 23:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1428
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
Il me semble que les Belges ne voulaient donner aucun prétexte à l Allemagne pour violer leur neutralité .

Oui, c'est exact, mais c'est insensé : qui, davantage que les Belges, était payé pour savoir que les Allemands n'avaient besoin d'aucun prétexte pour violer leur neutralité ?

(Si le kaiser n'avait pas reculé, pouvait-on imaginer que Hitler aurait des scrupules ?)


Le concept de neutralité implique simplement que l'on aide personne... Ni ses éventuels ennemis, ni ses amis potentiels.
Le stricte neutralité de la Belgique impliquait qu'elle n'était potentiellement l'alliée de personne.

Prenons quelques autres exemples...
Rappelons ici que, durant la Première Guerre Mondiale, les Pays-Bas étaient neutres. En conséquence, tous les soldats alliés qui y trouvaient refuge y étaient bloqués jusqu'à la fin du conflit... La raison étant que, si on les avait laissé regagner leurs pays respectifs, les Pays-Bas pouvaient être considérés de facto comme leurs alliés !
Ce qui pouvait leur faire perdre leur statut de neutralité.

De même, imaginez qu'en 1944, des soldats nazis fuyant l'avance alliée auraient trouvé refuge en Suisse. Que se serait-il passé si les Suisses les avaient laissé regagner l'Allemagne sans encombre ?

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 26 Nov 2018 23:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7641
Bien, vous rappelez ce qu'est la neutralité.

Mais quel intérêt présentait cette neutralité pour la Belgique, sachant qu'elle serait de toute façon la première attaquée ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 26 Nov 2018 23:50 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1516
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
gamelin a écrit :
Je sais très bien de quoi on parlait mais je pensais que les belges avaient un plan anti-chars... ou du moins un système de défense solide.
En tout cas, leur abdication est très mal vue du gouvernement français.


Soyons sérieux un instant et employons un vocabulaire précis : le Roi Léopold IIIn'a pas abdiqué en 1940 ! Nous devons ici parler de la reddition de l'armée belge sur décision de son chef constitutionnel : le Roi.

Vous avez raison, j'ai oublié de relever le terme "abdication".

On peut ajouter à cela que ses ministres lui ont infligé une rude leçon en décidant de poursuivre le combat, exilés d'abord en France puis en Angleterre.

On a donc eu pendant toute la guerre un roi à Bruxelles et un gouvernement en exil à Londres !


Pierma,

dans mon message de hier, j'ai mentioné à Walsingham notre discussions sur le forum de BRH. Je pensais que j'avais donné le lien,

"On peut ajouter à cela que ses ministres lui ont infligé une rude leçon en décidant de poursuivre le combat, exilés d'abord en France puis en Angleterre."

Mais Pierlot et Spaak ont demandés de retourner en Belgique près des autres ministres. J'ai vu le photocopie de la lettre au roi. Mais le roi a refusé (et Hitler ne les laisse pas entrer, si je me le rappelle bien).
Voir mon message du 26 Juillet 2007:
http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... 3&start=45
Et le de Gaulle belge était Jaspar.
J'ai aussi quelque part dans ce fil ou un autre en réponse à BRH parlé des obstacles Cointet que Sir Peter mentione, coordination mal arrangée et des incidents entre belges et français, même avec le revolver en main, bagarre qui était heureusement évité par le sang froid des deux cotés. Aussi un bourgmestre de Namur qui pensait qu'on est encore dans le drôle de guerre...mais en marchant pour Breda la coordination avec les Néerlandais est encore pire...même "friendly fire" parce que les Français pensaient que les uniformes de l'armée hollandaise étaient des allemandes...

Dans le même fil j'ai fait un essai autour de la question sur la fin de l'accord franco-belge de 1920 le 6 mars 1936
voir mon message du 3 Juin 2007.
http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... 3&start=15

Et maintenant grâce à vous j'ai cherché de nouveau sur l'internet pour les relations franco-belges entre 1936 et 10 Mai 1940 et trouvé un personage que je ne connais pas jusque maintenant et qui pouvait parler de ces expériences, parce qu'il l'a vécu au premier rang:
https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-081 ... _47_4_2801
https://nl.wikipedia.org/wiki/Fernand_Vanlangenhove
Mais en français, plus détaillé encore:
http://www.cegesoma.be/docs/Invent/MIC_207.pdf

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 13:29 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 341
Pierma a écrit :
Bien, vous rappelez ce qu'est la neutralité.

Mais quel intérêt présentait cette neutralité pour la Belgique, sachant qu'elle serait de toute façon la première attaquée ?


Je suis à peu prêt certain que le sujet a été traité, mais je ne retrouve pas le topic.
En gros:
- Belgique et France sont alliés après la PGM (traité signé en 1920), avec échange entre les état-majors et plan d'interventions communs
- Lors de la remilitarisation du Rhin par l’Allemagne en 36, la Belgique est ''globalement'' pour une réaction des alliés (pas forcément une invasion de grand style, mais au moins un geste), mais France et Angleterre se couchent. La Belgique se retrouve avec une armée allemande à sa frontière.
- La Belgique se retire de l'alliance avec la France la même année. Au vu de sa passivité face à l’Allemagne, la France ne semble plus un partenaire fiable. L'alliance ne représente plus une garantie mais un risque de se retrouver pris dans une guerre via le jeu des alliances (le début de la PGM est encore dans tous les esprits). Il y a aussi des causes internes (secondaires), les Flamands étant contre une trop grande influence de la France dans le pays.
- Lors des accords de Munich, France et Angleterre abandonnent leur allié, la république tchécoslovaque, en rase compagne. Le pays se fait démembrer et les alliés présentent cela comme une victoire ... Bref cela motive assez peu la Belgique à renouer des liens avec la France.

La Belgique prend donc la décision rationnelle d'abandonner son allié peu fiable et de se concentrer sur la sanctuarisation de son territoire en le couvrant de forteresses et lignes de défenses. Cela aurait marché en 14-18, mais en 40 face à des chars, avions et charges creuses ça marche moins bien (mais bon, peu de personnes l'avaient venu venir). Quand à l’inévitabilité d'une invasion allemande, ce n'est pas parce qu'il l'ont fait en 1914 qu'ils le referont la fois suivante. En 1870, ils n'ont pas eut besoin de passer par la Belgique pour corriger l'armée Française. Il y a bien la ligne Maginot qui bloque, mais les forts belges sont censé être aussi chiant à percer.

De plus, si en pratique France et Belgique ne sont plus alliés, il y a encore des contacts entre les différents état-majors et des plans sont discutés en secrets. Belgique et France se gardent donc toujours la possibilité de renouer rapidement des contacts plus approfondi. Mais l'incurie assez impressionnante des états-majors Français, Belges et Anglais rends ces discussions inutiles vu qu'il n'y a quasi pas d'information qui transite entre les différents états-majors et même au sein d'un même état-major. (Les mémoires de Marc Bloch, citées par vous-même, offre d'ailleurs une vision de cette incurie qui qui m'a toujours abasourdis)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 13:51 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7641
Walsingham a écrit :
(Les mémoires de Marc Bloch, citées par vous-même, offre d'ailleurs une vision de cette incurie qui qui m'a toujours abasourdis)

De fait les "détails" qu'il rapporte sont effrayants.
Par exemple sur le fait qu'il n'existait pas de liaison organisée entre une division et la division voisine, sauf si les deux généraux concernés en prenaient l'initiative.
Lui-même, pour l'approvisionnement en essence, mit en place un système de liaison par motocyclette avec "ses clients". Ce n'était pas prévu.
Et tout est comme ça : paperasse, voie hiérarchique, inefficacité...
On finirait par se dire que l'armée française s'est vaincue elle-même.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 14:08 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 341
Cela aide aussi à comprendre pourquoi les armées belge, néerlandaise, française et anglaise avaient une coordination ''problématique'', avec des armées qui décrochent sans avertir les autres. Par exemple les anglais décrochent à Namur sans prévenir l'armée belge qui tient leur flanc et qui se retrouve donc flanquée ...

C'est quelque chose qui m'a toujours questionné. En 14-18, les alliés ont mis 3 ans pour comprendre, dans la douleur, qu'il fallait se coordonner avec un chef commun chapeautant tout ''de loin''. En 44, les alliés en tireront les conséquences et mettront Eisenhower à la tête de tout le front ouest. Mais en 40, rien. On a juste un énorme gâchis organisationnelle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 17:06 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 2023
Walsingham a écrit :
En 14-18, les alliés ont mis 3 ans pour comprendre, dans la douleur, qu'il fallait se coordonner avec un chef commun chapeautant tout ''de loin''
Oui, cf le propos de Foch qui disait "j'admire beaucoup moins Napoléon depuis que je sais ce qu'est une coalition"

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 18:29 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1428
Localisation : Belgique
Walsingham a écrit :
La Belgique prend donc la décision rationnelle d'abandonner son allié peu fiable et de se concentrer sur la sanctuarisation de son territoire en le couvrant de forteresses et lignes de défenses. Cela aurait marché en 14-18, mais en 40 face à des chars, avions et charges creuses ça marche moins bien (mais bon, peu de personnes l'avaient venu venir). Quand à l’inévitabilité d'une invasion allemande, ce n'est pas parce qu'il l'ont fait en 1914 qu'ils le referont la fois suivante. En 1870, ils n'ont pas eut besoin de passer par la Belgique pour corriger l'armée Française. Il y a bien la ligne Maginot qui bloque, mais les forts belges sont censé être aussi chiant à percer.

Pour rappel concernant la neutralité de la Belgique, c'était justement une condition exigée par la France et la Grande-Betagne au moment où l'on accorda l'Indépendance au peuple belge, en 1830... D'accord, les deux puissances acceptaient le concept d'une Belgique indépendante, libérée de la tutelle des Pays-Bas. En échange, on demandait au nouvel " État tampon " de n'être militairement l'allié de personne. Et comme la Hollande refusait de reconnaître cette indépendance, voulant ramener la Belgique dans son giron, c'est la France qui se chargea militairement de la protection du nouvel État pendant quelques années...

Par la suite, au cours du 19e siècle, c'est toujours la France et la Grande-Bretagne qui garantissaient la neutralité de la Belgique. Et si, en 1870, les Prussiens n'ont pas mis une botte en Belgique, ce fut parce que l'on savait pertinemment que la Grande-Bretagne interviendrait... Prudemment, sur ce coup-là, Bismarck préférait laisser les Britanniques en-dehors de l'affaire.
Le souci est que, plus tard, en 1914, le plan allemand prévoyait carrément de passer par la Belgique pour l'invasion de la France... Ils crurent même qu'il suffisait de demander l'autorisation à Albert 1er pour que leurs armées passent par là, sans qu'il y ait d'opposition !
Or, si Albert 1er avait accepté d'avaler la couleuvre, on peut imaginer la réaction de la France et de la Grande-Bretagne ! La Belgique aurait été, de facto, considérée comme l'alliée de l'Allemagne, et se serait retrouvée en guerre avec ses deux vieux protecteurs originels.... Donc, c'était une proposition inacceptable.

Par ailleurs, il semble que les Allemands aient vraiment manqué de lucidité à l'époque, supposant que la Grande-Bretagne n'interviendrait pas s'ils violaient la neutralité belge. La bisbille était entre la France et l'Allemagne et, là encore, on préférait croire que la Grande-Bretagne ne s'en mêlerait pas.
L'Histoire a retenu le mot du Chancellier Theobald von Bethmann Hollweg qui, le 4 août 1914, fut atterré en apprenant comment la Grande-Bretagne réagissait face à l'invasion allemande de la Belgique : « pour un chiffon de papier ».

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 22:53 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1516
Localisation : Belgique
Walsingham a écrit :
Pierma a écrit :
Bien, vous rappelez ce qu'est la neutralité.

Mais quel intérêt présentait cette neutralité pour la Belgique, sachant qu'elle serait de toute façon la première attaquée ?


Je suis à peu prêt certain que le sujet a été traité, mais je ne retrouve pas le topic.
En gros:
- Belgique et France sont alliés après la PGM (traité signé en 1920), avec échange entre les état-majors et plan d'interventions communs
- Lors de la remilitarisation du Rhin par l’Allemagne en 36, la Belgique est ''globalement'' pour une réaction des alliés (pas forcément une invasion de grand style, mais au moins un geste), mais France et Angleterre se couchent. La Belgique se retrouve avec une armée allemande à sa frontière.
- La Belgique se retire de l'alliance avec la France la même année. Au vu de sa passivité face à l’Allemagne, la France ne semble plus un partenaire fiable. L'alliance ne représente plus une garantie mais un risque de se retrouver pris dans une guerre via le jeu des alliances (le début de la PGM est encore dans tous les esprits). Il y a aussi des causes internes (secondaires), les Flamands étant contre une trop grande influence de la France dans le pays.
- Lors des accords de Munich, France et Angleterre abandonnent leur allié, la république tchécoslovaque, en rase compagne. Le pays se fait démembrer et les alliés présentent cela comme une victoire ... Bref cela motive assez peu la Belgique à renouer des liens avec la France.

La Belgique prend donc la décision rationnelle d'abandonner son allié peu fiable et de se concentrer sur la sanctuarisation de son territoire en le couvrant de forteresses et lignes de défenses. Cela aurait marché en 14-18, mais en 40 face à des chars, avions et charges creuses ça marche moins bien (mais bon, peu de personnes l'avaient venu venir). Quand à l’inévitabilité d'une invasion allemande, ce n'est pas parce qu'il l'ont fait en 1914 qu'ils le referont la fois suivante. En 1870, ils n'ont pas eut besoin de passer par la Belgique pour corriger l'armée Française. Il y a bien la ligne Maginot qui bloque, mais les forts belges sont censé être aussi chiant à percer.

De plus, si en pratique France et Belgique ne sont plus alliés, il y a encore des contacts entre les différents état-majors et des plans sont discutés en secrets. Belgique et France se gardent donc toujours la possibilité de renouer rapidement des contacts plus approfondi. Mais l'incurie assez impressionnante des états-majors Français, Belges et Anglais rends ces discussions inutiles vu qu'il n'y a quasi pas d'information qui transite entre les différents états-majors et même au sein d'un même état-major. (Les mémoires de Marc Bloch, citées par vous-même, offre d'ailleurs une vision de cette incurie qui qui m'a toujours abasourdis)


Walsingham, résumé assez lucide, qui couvre tous les details. Merci.

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 23:33 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1516
Localisation : Belgique
Walsingham a écrit :
Cela aide aussi à comprendre pourquoi les armées belge, néerlandaise, française et anglaise avaient une coordination ''problématique'', avec des armées qui décrochent sans avertir les autres. Par exemple les anglais décrochent à Namur sans prévenir l'armée belge qui tient leur flanc et qui se retrouve donc flanquée ...

C'est quelque chose qui m'a toujours questionné. En 14-18, les alliés ont mis 3 ans pour comprendre, dans la douleur, qu'il fallait se coordonner avec un chef commun chapeautant tout ''de loin''. En 44, les alliés en tireront les conséquences et mettront Eisenhower à la tête de tout le front ouest. Mais en 40, rien. On a juste un énorme gâchis organisationnelle.


Walsingham,

comme dans mes recherches de ce soir, on parle du "generalissimo" comme Weygand lors de la conférence du 21 mai à Ypres. Est-ce que c'est alors seulement des Français ou aussi coordinateur comme en 14-18 des alliés?
D'ailleurs cette conférence est un exemple de l'énorme gâchis organisationel, comme vous dites.
Je donne directement le lien en néerlandais, parce que je ne retrouve plus ma traduction d'antan...
https://books.google.be/books?id=3LKxx3 ... er&f=false
à partir de page 209
Si quelqu'un est interessé je peux donner un résumé en français.

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 27 Nov 2018 23:44 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 5219
Localisation : Allemagne
Oui Paul, je vous serai reconnaissant de faire un résumé en Français. Car je me suis intéressé à ce plan Weygand du 21 mai qui, à mon avis était une bonne idée qui aurait pu changer pas mal de choses. Mais tout s'est ligué pour que toutes les poisses, les guignes et les malchances tuent le projet dans l'œuf. J'avais commencé à essayer de faire une synthèse pour la mettre sur le Forum, peut être que votre aide m'incitera à continuer.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La bataille de France
Message Publié : 28 Nov 2018 0:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1516
Localisation : Belgique
Faget a écrit :
Oui Paul, je vous serai reconnaissant de faire un résumé en Français. Car je me suis intéressé à ce plan Weygand du 21 mai qui, à mon avis était une bonne idée qui aurait pu changer pas mal de choses. Mais tout s'est ligué pour que toutes les poisses, les guignes et les malchances tuent le projet dans l'œuf. J'avais commencé à essayer de faire une synthèse pour la mettre sur le Forum, peut être que votre aide m'incitera à continuer.


Cher Faget,

c'est incroyable, mais en mettant "Major Ellis 21 may 1940" sur l'internet, j'ai retrouvé immédiatement ma traduction d'antan et même une traduction en anglais sur le forum Historum.
Major Ellis a fait presque comme Shirer
https://www.amazon.fr/chute-Troisi%C3%A ... B003MSD5UO
que j'ai lu aussi, fait un rapport presque jour par jour de Fall Gelb et de Fall Rot.
https://historum.com/threads/fall-of-fr ... 711/page-3

Triceratops,

thank you for your link to the "official account" of the WWII history.

I read it with interest, but have somewhere some critics as it gives the official version in relation with Leopold III...and backed by the son of Lord Keyes, who was the liaison officer between Churchill and teh king of Belgium during the 18 days campaign.
For example there is a lot of controversy among historians about what happened at Ypres 21 May 194à...in each case the meeting was chaotic and without clear directives. The king wanted to stay with his troops in Belgium and the English wanted a retreat on the channel harbours and they asked for instance a defence line on the Yser instead of the line Ostend Bruges...but I will try to seek if I can't find the pages about the event from the Britsh Major Ellis...an dyes you had also the king staying at Wijnendale near Torhout, when Prime minister and foreing affairs ministers wanted to part with the army into France...the start of the King's Question...I read some twenty books about it, among others the two of the son of Lord Keyes in defence of the King...

I found the book of Major Ellis back:
[ame="http://www.amazon.com/War-France-And-Flanders-1939-1940/dp/1845740564"]War In France And Flanders 1939-1940: History Of The Second World War: United Kingdom Military Series: Official Campaign History: Maj L. F. Ellis, J.R. M. Butler: 9781845740566: Amazon.com: Books@@AMEPARAM@@http://ecx.images-amazon.com/images/I/417Uii9dJPL.@@AMEPARAM@@417Uii9dJPL[/ame]

And you can read it in full:
HyperWar: The War in France and Flanders, 1939-1940 (UK--History of the Second World War)
Also about 21 May at Ypres i found my thread back:


Tribune Histoire ? Consulter le sujet - Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...
"Le 21 Mai Weygand parle du contre-offensive sur le flanc nord de la percée allemand. Il demande à l'armée belge de se retirer à l'Yser et d'entretenir le contact avec le flanc anglais. Van Overstraeten a une autre idée: une redoute avec les Anglais de Zeebruges à Boulogne qui est aprovisionée de l'Angleterre, mais Weygand n'écoute pas tres attentif et reste sur son plan Yser. Le Roi dit qu'on doit avoir l'opinion de Gort qu'on n'a pas trouvé jusqu'à maintenant. Aprés l'arrivée de Bilotte on parvient à un accord que les Belges restent sur leurs positions et qu'ils prennent les positions des Anglais qui partent à la contre-offensive. Le Roi et Van Overstraeten étaient d'accord. Mais avec ça ils prolongent leur front de 90 kilomètres.
Le Général Weygand n'a pas de temps à perdre et doit partir pour informer Reynaud. Alors quand Weygand est parti Gort arrive. On commence de nouveau la conférence. Gort est plutôt défaitiste pour une attaque au Sud, mais il est d'accord parce qu' après tout Churchill est aussi pour cette attaque.
D'après moi le plan Weygand du rétraite à l'Yser était mieux pour raccourcir le front, mais Van Overstraeten et peut-être le Roi n'étaient pas d'accord. Et j'ai lu le même chez Major Ellis, qui disait en plus qu'avec le front de Gand ou du Lys le front était perpendiculaire au ligne des Anglais. Je reviens sur tout ça avec un nouveau "sujet". (personne n'avait un mot français pour l' Anglais: "thread"?). D'après moi ça illustre aussi l'atmosphére de malentendus et d'improvisation de tous les cotés et tous avec des differents plans.



"21 May Weygand contre offensive on the north flanc of teh german breakthrough...
Belgian army has to retreat to the Yser and keep contact with the English flanc.
Van Overstraeten Belgian commander ask together with the King a redoubt between Zeebruges and Boulogne with supply direct from England...but Weygand don't listen attentively and stays to his plan of the Yser. The king says that one has to wait for teh opinion of Gort who is too late and not arrived yet...after the arrival of Billotte one comes to an accord witht eh King and Vanoverstraeten that the Belgians stay at their positions and that they extend theri lines to keep the positions of the English who depart for the contre offensive...but with that they extend their front with 90 kilometers...
Weygand has no time to spent and has to leave to inform Reynaud And then when Weygand has left Gort arrives...one starts again the conference...Gort is more defaitist for this attack to the South but he has to agree because Churchill is also for the attack...
In my opinion the retreat of the front to the Yser was better as it was shortening the front, but the King and Van Overstraeten didn't agree...and taht was alos the opinion of Major Ellis in the book I mentioned here above
Also in my humble opinion this illustrates the atmosphere of misunderstandments and improviaation from all the sides and all with different plans...
It is a wonder that nevertheless there came some bold action at Arras...

Et oui, c'est un "what if" intéressant, si les Belges avaient se repliés sur l'Yser et racourci le front. C'est aussi l'opinion de Major Ellis pour les raisons que j'ai mentoiné dans mon message. Et je suis préparé de collaborer si vous commencez avec un sujet de ce genre. Et c'est étroitement liè à la question royale aprés la guerre...

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Oulligator et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB