Nous sommes actuellement le 02 Mars 2021 9:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 09 Jan 2021 10:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2020 20:19
Message(s) : 167
Localisation : Poitou
Conniassez vous l'expression "On n'est pas rendu à Loches" ? Est-ce une expression locale ou bien est-ce une expression connue sur le plan national ?


France 3 Centre-Val de Loire
1tSpon8nar sorehadn ·
LE SAVIEZ-VOUS ?
L'expression « On n‘est pas rendu à Loches » fait référence à la ligne de démarcation qui coupait l'Indre-et-Loire en deux sous le régime de Vichy. Entre 1940 et 1943, le nord du département était en zone occupée par les allemands. Les contrôles étaient fréquents à Loches alors en zone libre.

_________________
La classe des sots politiques est, de toutes les classes de sots, la plus sotte (Alexandre Erdan).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2021 20:26 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 422
Localisation : En Mayenne
Pour ma part, je la découvre et ne l'ai jamais rencontrée.

Edité pour remarquer qu'elle peut avoir deux significations :

1- Tant qu'on n'est pas arrivé à Loches, en zone libre, on n'est pas au bout de ses peines. Sous-entendu : quand on y sera, on sera rendu (à destination, sains et saufs).

2- Une fois arrivé à Loches, bien qu'en zone libre et compte tenu des contrôles, on n'est pas pour autant au bout de ses peines. On se croit rendu, mais on n'y est pas encore.

Pour le moins ambigü...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2021 21:15 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2020 20:19
Message(s) : 167
Localisation : Poitou
b sonneck a écrit :
Pour ma part, je la découvre et ne l'ai jamais rencontrée.

Edité pour remarquer qu'elle peut avoir deux significations :

1- Tant qu'on n'est pas arrivé à Loches, en zone libre, on n'est pas au bout de ses peines. Sous-entendu : quand on y sera, on sera rendu (à destination, sains et saufs).

2- Une fois arrivé à Loches, bien qu'en zone libre et compte tenu des contrôles, on n'est pas pour autant au bout de ses peines. On se croit rendu, mais on n'y est pas encore.

Pour le moins ambigü...


Merci b-sonneck pour votre réponse. Donc, plutôt une expression régionale (j'habite à une cinquantaine de Kms de Loches). Je vais essayer de creuser le sujet pour éclaircir le sens.

_________________
La classe des sots politiques est, de toutes les classes de sots, la plus sotte (Alexandre Erdan).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2021 21:23 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2020 20:19
Message(s) : 167
Localisation : Poitou
Trouvé dans www. mots-surannes.fr

Ne pas être rendu à Loches [ne pa ètre rãdy a lòS]
on n'est pas rendu à Loches
Fig. A. Loches. D943.

[ne pa ètre rãdy a lòS] (loc. verb. DISTAN.)
«Ville d’art et d’histoire, classée parmi les Plus Beaux Détours de France, Loches possède une étonnante richesse patrimoniale qui fait d’elle une cité médiévale d’exception au cœur des Châteaux de la Loire bla-bla-bla, bla-bla-bla » nous serine l’édile¹, en bon VRP de sa localité.
L’affable maire serait-il sans savoir que la réputation nationale de sa ville doit tout autant à ses remparts du XIIᵉ siècle et à son donjon roman qu’à l’expression complète ne pas être rendu à Loches ?

Qui s’y est précisément rendu, sait que Loches est reliée à Tours par la fameuse route départementale 943 (dite D943 chez les routiers sympas), ancienne route nationale 143 déclassée en 2006, ce qui est au demeurant une toute autre histoire. C’est cependant à l’Histoire, et à la grande, que l’on doit ne pas être rendu à Loches.

Conséquence de l’armistice de Rethondes du 22 juin 1940, la ligne de démarcation coupe la France en deux et, au passage, la fameuse RN143 dite aussi route de Loches. Au nord, à Tours, la zone occupée, au sud, à Loches, la zone libre. Entre les deux les guérites et barrières hérissées de panneaux à l’écriture gothique et leurs gardes vert-de-gris rendant la traversée compliquée : on n’est donc pas rendu à Loches quand on quitte Tours par la nationale 143.

Malgré eux, l’occupant belliqueux et ses féroces soldats mugissant dans nos campagnes viennent de permettre l’existence de ne pas être rendu à Loches, expression qui éloigne un peu plus un objectif peu évident et qui annonce une galère à venir. Même muni d’un ausweis für den kleinen Grenzverkehr que l’on va chercher à la feldkommandantur ou à la kreiskommandantur, on peut dire qu’on n’est pas rendu à Loches. Car l’envahisseur est tatillon avec les choses de l’administration et il fait en sorte à chaque instant que l’on ne soit pas rendu à Loches facilement.

Exode des réfugiés de guerre aidant, ne pas être rendu à Loches se diffusera bien au-delà de la route nationale 143, mais en langue française uniquement².


Fig. B. Plan pour se rendre à Loches.

Le 18 août 1944, Harry E. Alexander et une douzaine d’autres soldats américains posent le pied place Choiseul, à Tours, et annoncent l’arrivée prochaine des troupes libératrices. Les barbares ne toucheront plus à Loches : le 2 septembre la ville est libérée, un jour après sa voisine tourangelle.
Dès le 3 septembre 1944, en Jeep, en char Sherman M4 ou en traction peinte FFI, on circule sans contrainte sur la RN143 : on peut dorénavant se rendre à Loches en toute tranquillité.

Ne pas être rendu à Loches ne filera pas tout de suite en surannéité, certes, mais les faits démontrant au fil des ans qu’on est désormais facilement rendu à Loches, notamment grâce à la ligne de chemin de fer n°594 000 de Joué-lès-Tours à Châteauroux, l’expression se muera en simple ne pas être rendu.

Ainsi abrégée elle abandonnera de sa superbe et deviendra surannée, Loches ne perdant pas pour autant ses atouts séduisants.

¹De par sa fonction, en quelque sorte véritable père de Loches.
²L’étude minutieuse des archives de la Wehrmacht ne livrera aucune « nicht zu Loches zurückgegeben werden » ou autre formule approchante.

_________________
La classe des sots politiques est, de toutes les classes de sots, la plus sotte (Alexandre Erdan).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2021 21:28 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 10 Juil 2009 19:57
Message(s) : 229
Ma grand grand-mère, qui n'a jamais quittée son village du Poitou, l'employait pour dire que ça allait etre long,
,que la situation était compliquée .
Elle l'utilisait aussi pour dire que le chemin était long en temps ou en distance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Jan 2021 9:07 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 422
Localisation : En Mayenne
Ce serait donc la première des deux interprétations que j'avais indiquées comme possibles, qui serait la bonne. Ce qu'on exprime ailleurs, par " Eh ben, on n'est pas rendu ! ".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Jan 2021 9:39 
En ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Oct 2020 17:26
Message(s) : 22
J’ignorais la fin de l’expression, « à Loches », mais « on n’est pas rendu » est une expression que j’emploie assez régulièrement, sans pouvoir dire de qui je la tiens précisément. Je parierais bien sur ma grand-mère, sans en être bien certain. Je l’ai toujours employée dans ce premier sens que vous donnez, « on n’est pas au bout de nos peines ».

_________________
« Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Jan 2021 14:30 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 10 Juil 2009 19:57
Message(s) : 229
Il semblerait, selon Internet que cette expression soit limitée à un quart Nord Ouest de la France, plus précisément au bassin de la Loire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Jan 2021 14:43 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1162
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
je veux bien le croire, par nos latitudes le point névralgique de franchissement de la ligne de démarcation étant Moulins d'autant plus coupé en deux par cette balafre, celà ne ferait guère sens

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Jan 2021 15:57 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 936
J'ai entendu l'expression assez souvent, mais dans la bouche d'une seule personne.
Un copain, plutôt porté sur les mots savoureux.
C'était un malouin => quart nord-ouest en effet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Jan 2021 19:40 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2020 20:19
Message(s) : 167
Localisation : Poitou
Connaissez-vous d'autres expressions qui auraient été forgées au temps de la seconde guerre mondiale ?

_________________
La classe des sots politiques est, de toutes les classes de sots, la plus sotte (Alexandre Erdan).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Jan 2021 21:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 422
Localisation : En Mayenne
Encore un qu'les Boches n'auront pas !
Que j'ai entendu récemment, actualisé en remplaçant Boches par Chinois .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Jan 2021 22:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 617
Localisation : 13
JMTARDIF a écrit :
Connaissez-vous d'autres expressions qui auraient été forgées au temps de la seconde guerre mondiale ?


Les "jours sans" sous-entendus les jours sans alcool


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Jan 2021 12:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2020 20:19
Message(s) : 167
Localisation : Poitou
marc30 a écrit :
JMTARDIF a écrit :
Connaissez-vous d'autres expressions qui auraient été forgées au temps de la seconde guerre mondiale ?


Les "jours sans" sous-entendus les jours sans alcool


Vraiment, ça vient de là les "jours sans"?

_________________
La classe des sots politiques est, de toutes les classes de sots, la plus sotte (Alexandre Erdan).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Jan 2021 13:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1900
JMTARDIF a écrit :
Connaissez-vous d'autres expressions qui auraient été forgées au temps de la seconde guerre mondiale ?

Maréchal ! Nous voilà !
:arrow:

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB