A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Sep 2017 5:24

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 4, 5, 6, 7, 8
Auteur Message
Message Publié : 28 Fév 2013 23:30 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 12 Avr 2011 22:02
Message(s) : 127
Localisation : Paris
Image

Ce livre a une excellente réputation: il la mérite. Galula donne un cadre à la guerre asymétrique, décomposant la démarche de "l’insurgé" et proposant pour le "loyaliste" une méthode de lutte. Le texte pose des principes, structure les problématiques tout en restant suffisamment concret pour être utilisable par les décideurs. Et, à l’inverse de textes théoriques soit abstraits soit métaphoriques - de Clausewitz à Mao Tse-Tung - Galula choisit un style limpide et immédiatement accessible. On comprend combien cet ouvrage, publié en 1963, a pu être fécond.

Suite ici

_________________
http://www.mapiledelivres.org


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2013 21:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Bonsoir,


je cherche deux ouvrages clairs et plus ou moins de "référence" sur :
- la guerre d'Indochine
- la vie quotidienne en Indochine


Je ne suis pas du tout adepte de ces périodes, donc je suis d'une ignorance crasse

Merci par avance

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Mars 2014 21:54 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 1328
Artigas a écrit :
Bonsoir Foulquart, il y'a l'ouvrage suivant de Georges-Henri Soutou (très récent puisque datant de 2011) mais qui n'est pas une synthèse:

Image


Je réagis plus d'un an plus tard mais il est précisé concernant ce livre que : "Cet ouvrage est paru en première édition chez Fayard en 2001 sous le titre La Guerre de Cinquante Ans, Les relations Est-Ouest, 1943-1990."

http://www.amazon.fr/Guerre-froide-1943 ... 281850127X

Il n'a donc pas 3 ans mais 13 ans.

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mars 2015 14:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1749
J'ai terminé la lecture du Journal d'un Prisonnier du général André ZELLER, l'un des 4 généraux du putsch d'Alger, du "quarteron des généraux en retraite".
Imprimé à partir des notes qu'il rédigeait sur un cahier d'écolier, sans se les faire confisquer apparemment.
Un beau livre par l'élévation de la pensée, très bon style et analyse forcément orientée Algérie Française, mais qui doit être lue !

Extrait savoureux d'une déclaration de Tixier-Vignancour : Si tu es gaulliste et intelligent, tu n'es pas sincère. Si tu es gaulliste et sincère, tu n'es pas intelligent. Si tu es intelligent et sincère, tu n'es pas gaulliste

Des notes en bas de pages font défiler une foule d'officiers de sa génération d'origine X ou Cyr et ce livre passionnera ceux que ces temps troublés intéressent.

Imprimé chez Taillandier en 2014, préface de Serge Berstein, cette édition est établie et annotée par Bernard Zeller, l'un des fils du général.

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Avr 2015 16:05 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1749
Pour ceux qui veulent des témoignages écrits émanant d'Officiers Français depuis les années 50, je ne puis que vous conseiller tous les ouvrages imprimés par les promotions de St Cyr depuis 15 ans, à l'occasion de leur Cinquantenaire de sortie de Coët :
La première qui y a pensé est la promo Extrême Orient avec "Paroles d'Officiers"
Mais suivie par pas mal d'autres, en vrac, la Vercors, Lt Col Jeanpierre, Centenaire de Camerone, Victoire, Indochine, Ceux de Dien Bien Phu.

C'est une synthèse documentaire de premier ordre pour mieux appréhender tout ce qui a pu être ressenti par les cadres de terrain en France, Europe ou TOE depuis les années 50 !

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2015 9:08 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1749
Concernant la situation en Algérie dans les dernières années de la guerre,
Je conseille la lecture d'un livre de Jean Morin (haut fonctionnaire)
de Gaulle et l'Algérie
Mon témoignage 1960-1962

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Août 2015 11:05 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 740
Bonjour quelqu'un a t-il lu l'ouvrage en réédition de John Prados sur la guerre du Viêt Nam, datant de cette année dans la collection tempus. L'ouvrage est une somme de 1077 pages par l'un des meilleurs spécialistes sur cette guerre d'après ce que j'ai lu sur le net.

Image

Voici un compte-rendu de l'ouvrage sur le site de la revue historique des armées:

http://rha.revues.org/7604

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juil 2016 17:34 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
Bonjour,

pouvez vous m'orienter sur un ouvrage solide concernant la crise de mai 1968?

merci!

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juil 2016 20:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5982
Laurent Joffrin : "Mai 68" sous-titré "Histoire des Evènements" bien détaillé et documenté.

Il y a aussi le premier tome de "Génération", de Hamon et Rotman, intitulé "Les années de rêve" qui est agréablement raconté, mais voit plutôt les évènements du côté des étudiants.

(le second tome "Les années de plomb" parle davantage des conséquences dans les années suivantes : persistance des groupes gauchistes, mais aussi mouvements en profondeur de la société. Le titre est d'ailleurs mal choisi : au contraire de l'Allemagne et de l'Italie, la France n'a pas connu d'années de plomb.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2016 12:13 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
merci beaucoup Pierma! :)

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2016 15:49 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2156
Localisation : Versailles
Pierma a écrit :
Il y a aussi le premier tome de "Génération", de Hamon et Rotman, intitulé "Les années de rêve" qui est agréablement raconté, mais voit plutôt les évènements du côté des étudiants.

(le second tome "Les années de plomb" parle davantage des conséquences dans les années suivantes : persistance des groupes gauchistes, mais aussi mouvements en profondeur de la société. Le titre est d'ailleurs mal choisi : au contraire de l'Allemagne et de l'Italie, la France n'a pas connu d'années de plomb.)


Je confirme l'intérêt de ces deux tomes qui se lisent comme un roman !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2016 15:51 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2156
Localisation : Versailles
Je signale l'interet du livre d'entretiens "l'homme qui ne voulait pas être Roi" de Jacques Delors et Cecile Amar. C'est un travail surprenant qui mêle anecdotes sur la France des années 1968-1995, sur l'évolution économique et sociale de notre pays ainsi que sur la communauté européenne. Facile à lire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2016 17:18 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1749
sur Mai 68 je recommande le livre d'Adrien Dansette

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Août 2017 15:16 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Oct 2016 17:52
Message(s) : 37
Je l'ai lu il y a presque deux ans, mais à la réflexion, je tiens à signaler ce livre en raison de son intérêt :

Image

One minute to midnight de Michael Dobbs.

Comme son titre un peu obscur ne l'indique pas, c'est sur la crise des missiles de Cuba d'octobre 1962.

Il y a quelques ouvrages qui révolutionnent la vue qu'on a d'un épisode de l'histoire, comme Shattered Sword sur la bataille de Midway. A mon avis, One minute to midnight est de ceux-là, ce qui justifie que je reprenne une présentation que j'en avais fait sur un autre forum.

Je connaissais les grandes lignes de la crise de Cuba comme l'avait décrit le très bon film Treize jours (de Roger Donaldson, 2000), mais Dobbs a réussi à trouver pas mal de nouveaux éléments, et les a utilisés très intelligemment. Par exemple les photos prises par les avions de reconnaissance US sur Cuba ont été déclassifiées et en croisant avec des récits russes, il a reconstitué tous les mouvements des missiles et des têtes nucléaires sur l'île. Mais surtout, ce livre démolit certains points-clés de la crise, qui étaient devenus des légendes trop belles pour être vraies :

- Déjà, signalons que les estimations US sur les forces soviétiques à Cuba étaient largement erronées. Elles parlaient de 4000 à 6000 soldats "sino-soviétiques" (vocabulaire régulier depuis la guerre de Corée, mais obsolète depuis la rupture Chine-URSS), estimés au nombre de places des navires soviétiques ayant accosté à Cuba. Sauf que pour essayer de cacher leur déploiement, les cabines étaient occupées à 200% et les cargos transportant les missiles nucléaire avaient aussi le personnel en soute. En fait il y avait 40 000 soldats soviétiques à Cuba (un quart étant incapacités par le voyage ou l'acclimatation). Par ailleurs, en ce qui concerne les armes nucléaires tactiques, si les caisses transportant des bombardiers Il-28 ont bien été identifiés, les roquettes d'artillerie FROG ont été détectées par hasard par les reconnaissances photo pendant la crise et surtout, scoop, il y avait deux batteries de missiles antinavires côtiers nucléaires FKR qui sont passées inaperçues... Une défendait les approches de Cuba où les Américains prévoyaient de débarquer selon le plan d'invasion ressorti pendant la crise des missiles, et l'autre devait raser Guantánamo d'entrée de jeu si le conflit éclatait. Bref, autant dire que si les US avaient exécuté leur plan d'invasion, il y aurait eu quelques mauvaises surprises - et un fort risque que le conflit dégénère très très vite.

- Un moment-clé de la crise de Cuba est le "eyeball to eyeball", le 24 octobre, lorsque le comité de crise (ExCom) de la Maison-Blanche apprend que les navires soviétiques ont fait demi-tour plutôt que de forcer le blocus américain. Le secrétaire d'Etat Dean Rusk dit : "We’re eyeball to eyeball, and I think the other fellow just blinked." ("nous étions les yeux dans les yeux, et je crois que l'autre gars vient de détourner le regard"). Sauf qu'en fait, Khrouchtchev avait donné l'ordre à ses navires de faire demi-tour une trentaine d'heures avant, alors que les navires soviétiques et US les plus proches étaient encore à 500 miles nautiques l'un de l'autre. Il a fallu ces 30 heures pour que la nouvelle position des navires soit détectée par goniométrie, confirmée avec assez de précision pour être certaine, pointée sur la carte à l'état-major de la Navy et que l'info monte à la Maison-Blanche.

- Autre moment-clé, lorsqu'un "canal officieux" est établi via un journaliste US par le résident du KGB à Washington Alexandr Feklissov pour trouver une sortie à la crise. Mais en fait, ce n'en était pas un. D'après leurs rapports archivés, le journaliste comme Feklissov ont rapporté chacun de leur côté que c'est l'autre qui a proposé l'accord d'une promesse de ne pas envahir Cuba contre le retrait des missiles. Le groupe de crise à la Maison-Blanche croyait négocier via ce canal, alors qu'en fait les messages de Feklissov ne sont pas parvenus à Khrouchtchev avant la fin de la crise. (Ca, strictement parlant, n'est pas une découverte de Dobbs, ca avait été dévoilé antérieurement par le Cold War International History Project mais je n'en avais pas entendu parler.)

- La deuxième lettre de Khrouchtchev où il demandait en plus le retrait des missiles US de Turquie n'a pas été pris sous l'influence de "faucons" mais par Khrouchtchev lui-même qui, après le demi-tour des navires et les appels aux négociations dans la presse occidentale, pensait qu'il avait le temps et la marge de manœuvre pour obtenir plus. Il ne se doutait pas que ce revirement allait largement refroidir la Maison-Blanche au point qu'elle a cru que les possibilités de négociation étaient épuisées.

- Dans les récits classiques, on parle très succinctement du U-2 qui s'est égaré dans l'espace aérien soviétique le pire jour de la crise (27 octobre). Dobbs a découvert des papiers qui montrent que le U-2 a volé pendant 1h15 et plusieurs centaines de kilomètres en territoire soviétique, déclenchant le décollage d'intercepteurs soviétiques, et en retour de F-102 armés de missiles Falcon nucléaires. Heureusement les chasseurs des deux côtés ne se sont pas rencontrés... Carte et récit un peu plus détaillé ici : http://www.checksix-forums.com/viewtopic.php?f=279&t=192757

En conclusion, Dobbs pense qu'on a eu beaucoup de chance d'avoir eu Kennedy et Khrouchtchev comme leaders au moment de cette crise, des leaders qui certes avaient provoqué la crise par des actions imprudentes, mais qui ont eu la volonté de chercher à en sortir en mettant de côté leurs égos. Des leaders qui savent qu'il y a toujours des trucs qui ratent, des erreurs de communication, et conscients qu'il serait facile de déclencher une guerre mais beaucoup plus difficile de l'arrêter (tous deux ont fait la Seconde Guerre mondiale). A l'inverse, pendant la crise Castro est parti dans un trip de révolutionnaire latino-américain tragique et n'avait en tête que sa dignité, c'est à dire ne rien concéder jusqu'à la mort - inconscient que sa mort aurait lieu dans une 3e guerre mondiale. D'une manière quelque peu ironique, Kennedy s'est fait assassiner en 1963 par un loser militant de "fair play for Cuba", Khrouchtchev a été renversé en 1964 à cause de son aventurisme dangereux, alors que Castro (qui n'a pas pesé sur la sortie de la crise et croyait en être le grand perdant) a continué à régner sur son île "sanctuarisée" pendant un demi-siècle.

Autre conclusion, le succès de la sortie de la crise à fait oublier les ratages à l'entourage de Kennedy, et leur a fait croire qu'ils pouvaient résoudre tous les problèmes de politique étrangère avec un mélange de fermeté et de négociation. C'est ainsi qu'ils se sont lancés dans le Viêt-nam en pensant pouvoir trouver une solution acceptable avec les Nord-vietnamiens avec la bonne combinaison de "la carotte et le bâton". Évidemment, ca n'a pas marché face à des Nord-vietnamiens prêts à tous les sacrifices pour réunifier le pays sous leur bannière.

Un résumé par Dobbs :
http://www.nytimes.com/2012/10/16/opinion/the-eyeball-to-eyeball-myth-and-the-cuban-missile-crisiss-legacy.html?_r=0

Les archives qu'il a découvertes sur la batterie nucléaire pointée sur Guantanamo, et il y a des liens vers d'autre points-clés :
http://nsarchive2.gwu.edu//nsa/cuba_mis_cri/dobbs/gitmo.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 4, 5, 6, 7, 8

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB