A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 11 Déc 2017 8:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Août 2013 19:34 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 09 Juil 2013 20:08
Message(s) : 160
Localisation : Lyon

Les autorités britanniques ont révélé, jeudi, un projet de discours rédigé en 1983, qui devait être prononcé par la reine Elizabeth II en cas de guerre nucléaire.

Cela aurait pu devenir "le discours d'une reine". Les autorités britanniques ont rendu public, jeudi 1er août, un discours solennel écrit en mars 1983 et destiné à être prononcé par la reine Elizabeth II en cas de troisième guerre mondiale. Dans le contexte de la guerre froide, le gouvernement de Sa Majesté avait planché sur une possible guerre nucléaire et constitué un dossier de 320 pages pour s'y préparer.

"Les dangers qui nous font face aujourd'hui sont plus importants, et de loin, qu'à n'importe quel autre moment de notre longue histoire", indique le discours de deux pages, déclassifié au terme du délai légal de trente ans. "La folie de la guerre se propage une fois de plus dans le monde et notre brave patrie doit de nouveau se préparer à survivre face à l'adversité". Tels sont les mots que devait prononcer la reine en cas de conflit déclaré, plus de quarante ans après le célèbre discours de son père, en 1939, au début de la seconde guerre mondiale.



http://www.francetvinfo.fr/monde/europe ... tor=RSS-3-[lestitres]


Je viens d'écouter cette info au J.T. de France 2.

Cela me parait vraiment incroyable.

Qu'en pensez-vous ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2013 20:07 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6113
Je crois que c'est au moment de la crise des euromissiles, période où les relations est-ouest étaient un peu tendues.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Euromissiles

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2013 20:10 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 09 Juil 2013 20:08
Message(s) : 160
Localisation : Lyon
En effet c'est à cette période. Mais je ne savait pas que nous avions été aussi prés d'un guerre mondiale.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2013 22:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15545
Localisation : Alsace, Colmar
poussinfanget a écrit :
En effet c'est à cette période. Mais je ne savait pas que nous avions été aussi prés d'un guerre mondiale.


Nous avons été plusieurs fois très près d'une guerre atomique. Il y a au moins 3 périodes où l'on avait été vraiment très proche. 3 périodes connues, il y en a peut-être d'autres. On a du mal à comprendre certains éléments de cette époque si on n'a pas en tête l'épée de Damoclès qui était au-dessus des têtes de chaque personnes. Il est difficile de penser chaque soir que l'on ne verrait peut-être pas le soleil se lever le matin. D'ailleurs, on refoulait cela dans un coin de notre cerveau ... le plus loin possible.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 5:45 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1565
Localisation : Lyon-Vénissieux
Quelles sont ces 3 périodes ?

Il y a la crise de Cuba en 1962.
La crise des euromissiles en 1983
Je ne vois pas la 3° ?

Merci d'éclairer ma lanterne.....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 6:06 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 09 Juil 2013 20:08
Message(s) : 160
Localisation : Lyon
Il y eu au moins un cas où les Russes ont crus à une attaque nucléaire des Américains parce qu'ils croyaient avoir détecté des lancements de missiles et allaient lancer des représailles.

La 3 ème G.M. aurait parfaitement pu être déclenchée par erreur.

Avons-nous conscience de cela ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 8:23 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15545
Localisation : Alsace, Colmar
poussinfanget a écrit :
Il y eu au moins un cas où les Russes ont crus à une attaque nucléaire des Américains parce qu'ils croyaient avoir détecté des lancements de missiles et allaient lancer des représailles.


C'est le troisième cas et là on doit la non-riposte au sang froid de l'officier de garde qui a pensé qu'il s'agissait d'un dysfonctionnement des appareillages.

S'il avait respecté les procédures, il lançait une riposte nucléaire massive à une attaque non-réelle et coté occidental' on aurait aussi lancé les missiles. Bref, la fin de l'histoire de l'homme sur la Terre.

On a souvent présenté les militaires soviétiques comme des êtres déshumanisés, appliquant les ordres et les procédures sans états d'âmes. je suis heureux que celui-là n'était pas issu du même moule.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 8:53 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 09 Juil 2013 20:08
Message(s) : 160
Localisation : Lyon
Il s'agit de Stanislav Ievgrafovitch Petrov dont l'histoire est racontée ici :


Stanislav Ievgrafovitch Petrov, né en 1939, est un officier en retraite de la force de défense anti-aérienne de l'Armée soviétique.

Lors d'une alerte déclenchée par les satellites de surveillance soviétiques en septembre 1983, il aurait, comme il l'a rapporté, pris la décision d'informer sa hiérarchie qu'il pouvait s'agir d'une fausse alerte, et non d'un tir de missiles contre l'Union soviétique comme l'indiquait le système informatique d'alerte anti-missiles. Cette crise intervint à un moment d'extrême tension entre l'Union soviétique et les États-Unis, et aurait donc pu déclencher une riposte soviétique.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Stanislav_Petrov


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 9:02 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4520
Localisation : Allemagne
Pouzet a écrit :
Quelles sont ces 3 périodes ?

Il y a la crise de Cuba en 1962.
La crise des euromissiles en 1983
Je ne vois pas la 3° ?

Merci d'éclairer ma lanterne.....

L'invasion de la Tchécoslovaquie par les forces du Pacte de Varsovie à partir du 21 août 1968.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 9:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6113
Il me semble que la fausse alerte a été déclenchée par un phénomène météorologique. Peut-être une éruption solaire, je ne sais plus.

Cet homme mériterait d'être fait citoyen d'honneur de l'Europe. Il a évité une tragédie inimaginable.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 10:10 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Je suis sceptique quand à la réalité de ces risques de guerre nucléaire.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 10:29 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4520
Localisation : Allemagne
Alain.g a écrit :
Je suis sceptique quand à la réalité de ces risques de guerre nucléaire.

C'est facile de juger après. Il faut avoir été en situation :mrgreen:

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 10:37 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
On commente toujours après dans un forum d'histoire. Toutes les réponses sont légitimes.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 15:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6113
Alain.g a écrit :
Je suis sceptique quand à la réalité de ces risques de guerre nucléaire.

Entre deux armées en état d'alerte maximum, il suffit d'un incident pour mettre le feu aux poudres. On sait par exemple aujourd'hui que Kroutchev avait prévu une frappe nucléaire dans le cas où les USA auraient bombardé le site de missiles sur Cuba. Or il se trouve que c'est une des options proposée par ses militaires à Kennedy, qui a refusé. Il semble que la démarche de Kennedy, qui consistait à essayer de réfléchir comme l'adversaire et à ne pas l'humilier, a bel et bien évité le pire.

il faut surtout essayer de se représenter la mentalité des généraux impliqués. Par la force des choses on connaît mieux l'état d'esprit des forces stratégiques américaines que celui des Russes. Et il faut imaginer que les gens du Strategic Air Command, avant les premiers accords SALT, avaient défini plus de 5000 points de frappe sur l'URSS et les pays de l'Est. 5000 !

On se demande comment ils en sont arrivés à une telle quantité de missiles. L'explication tient pour une part à la différence entre première et seconde frappe. En gros, il fallait qu'après avoir subi une première frappe, on dispose encore des moyens de détruire l'adversaire. Et ils passaient leur temps à élaborer des scénarios d'attaque et de riposte en fonction du nombre de missiles employés par l'adversaire, à simuler tout ça sur ordinateur, bref, ils pensaient la guerre nucléaire. Il leur a fallu plus de 10 ans pour passer du concept de représailles massives à celui de riposte proportionnée. Autant dire que l'arme nucléaire n'était pas un non-dit, mais une éventualité envisagée sérieusement.

Si la ligne rouge n'a jamais été franchie, je pense qu'on le doit à Hiroshima et Nagasaki, qui ont durablement laissé l'image des effets réels de ces armes. C'est sans doute ce qui a permis qu'il y ait toujours un acteur pour garder la tête froide au milieu de cette folie.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2013 15:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4217
Localisation : Partagé entre Bourges et Paris
Je suis de ceux, apparemment peu nombreux, qui estiment que le pari insensé de la destruction mutuelle assurée a permis à l'Europe occidentale de vivre cinquante années de paix inédites dans son Histoire, quand elle aurait vraisemblablement basculé dans la guerre - qui même conventionnelle peut faire des millions de morts quand les moyens en sont donnés - sans l'arme nucléaire.

Longer un précipice, c'est dangereux, téméraire, fou. Mais si c'est la seule voie qui permet l'équilibre... ?

CNE503

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB