A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Nov 2018 21:21

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 120 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 18 Sep 2015 13:15 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2780
Localisation : Versailles
Je voudrais interpeller ce forum sur quelques aspects aberrants des théories négationnistes.

Après une rapide recherche j'ai observé que ces théories ne sont soutenues par aucun historien (même marginal). Faurisson est prof de lettres. Roques est ingénieur. Darquier était journaliste. Comment peut on accorder le moindre critique à une réflexion historique à ce point dépourvu d'autorité universitaire? Non que les universitaires sachent tout ou aient toujours raison mais enfin on doit y regarder à deux fois quand une personnalité indépendante prend le contrepied d'un point de vue partagé par tous.

Je note aussi que les idées de Faurisson ne sont publiées que vers 1979 soit 34 ans après la libération des camps. Nul n'avait auparavant contesté la shoah. Pourquoi prendre au sérieux une "découverte" aussi tardive ?

Après 1979 les thèses de Faurisson n'ont convaincu personne et en particulier aucun historien ni aucun intellectuel en dehors de groupes ultra marginaux. Pourquoi y attacher autant d'importance ?

Enfin il y a une incohérence logique : les négateurs sont en général des admirateurs de Hitler. Ne dévalorisent ils pas leur "héros" en soutenant qu'il ne serait pas allé jusqu'au bout de ses idées en tuant les Juifs comme il l'avait ardemment souhaité ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 14:06 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1444
Localisation : Orne
Le problème principal vient du refus du dialoguer sur les faits.

D'abord, votre critique porte principalement sur les personnes (prof d'autres matières que l'histoire, opinion politique supposée, etc.)
Ensuite, vous placez ce sujet dans la section "Le temps de la Guerre Froide", au lieu de le placer dans la section "Seconde Guerre mondiale".
Enfin, vous critiquez d'une manière globale, ce qui entraîne des généralisations abusives et du flou qui permet de parler un peu dans le vide.
S'il était possible de parler plus précisément de faits historiques, peut-être seriez vous très ponctuellement d'accord avec l'une des personnes que vous considérez comme étant vos adversaires.

Malheureusement, une loi empêche de faire autrement que ce vous faites, et donc vous avez raison. Cette loi est appliquée, comme on le voit avec la lourde condamnation récente de Vincent Reynouard. Il est donc extrêmement dangereux d'aborder l'étude des faits. C'est une affaire très sérieuse car écrire sur ces sujets peut être considérer par les juges comme étant aussi grave ou même plus grave que de voler ou d'agresser des personnes. Donc, ce forum n'est pas le bon endroit pour commencer une discussion, puisque Passion-histoire doit respecter les lois françaises.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 16:33 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
La "naissance" du négationnisme est bien un phénomène de la période que l'on nomme "Guerre froide". Bien qu'il y a quelques dispositions pour masquer ces massacres durant la SGM.

Le négationnisme ne pouvait pas se développer dans l'immédiat après-guerre, car trop de monde avait été témoin d'actes tendant à démontrer la réalité de la Shoah. Lors des premières manifestations/apparitions du négationnisme, il y a eu diverses réponses plus ou moins adaptées. Dans un premier temps, les pouvoirs publics ont demander aux historiens d'apporter la confrontation. Mais, les historiens se sont vite rendus compte qu'il était difficile d'être entendus lors de ces débats où quelques centaines d'étudiants supportaient les négationnistes. Il est difficile de préciser sa pensée sous les huées et les quolibets.

Devant l'échec de la riposte universitaire, ce sont mises en places des ripostes judiciaires. Avec très vite un constat : les lois de l'époque ne permettaient pas de poursuivre les négationnistes, surtout lorsqu'ils restaient dans certaines limites. En fait, il est bien interdit d’appeler au meurtre ou à la discrimination de telle ou telle communauté de la nation. Mais, il n'était pas interdit de prétendre que les génocides n'avaient pas existé ou qu'on avait gonflé leur importance.

Il est vrai, la bonne réponse aurait dû être une réponse portée par les historiens. Mais, les deux groupes ne jouaient pas dans la même cours. Les historiens étaient habitués aux conférences policées où le public écoutait plus ou moins religieusement la parole des intervenants. Dans les réunions organisées pour débattre de la remise en cause de la réalité du génocide des juifs par les nazis, c'était autre chose. Au début, il y avait surtout des membres de groupuscules d'extrême-droite qui sifflaient et huaient les contradicteurs des Faurissons et consorts. Dans un second temps, il y a eu des groupes affiliés à la communauté juive, ou à la Résistance ou à l'extrême-gauche qui se sont invités pour faire le coup de poing avec les pro-négationnisme. De là toute une série de troubles à l'ordre public et les juges étaient bien embêtés car, s'ils désiraient appliquer la loi, ils devaient punir les "casseurs" venus troubler la conférence ... Même si eux pensaient que ces casseurs étaient plus dans leur bon droit que les pro-négationnistes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 16:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Oliviert a écrit :
Le problème principal vient du refus du dialoguer sur les faits.


Mais les faits étaient clairement établis et le dialogue ne peut avoir lieu qu'entre personnes de bonne volonté qui acceptent le dialogue. La contradiction a été apportée assez rapidement et tous les points soulevés par les négationnistes ont été récusés par divers historiens... Sans que cesse le négationnistes. Soyons honnête, à part quelques esprits simples, la plupart des négationnistes sont bien au courant de la réalité des choses. Ils savent que la Shoah a bien eu lieu. Et tout le monde sait bien que s'ils la nient, c'est dans l'espérance de pouvoir terminer le travail.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 20:14 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2780
Localisation : Versailles
Je remercie Narduccio de ses éléments de réponse. Je complète par une nouvelle question : pourquoi le négationnisme est il un phénomène (si le mot est bien adapté s'agissant d'une démarche aussi minoritaire) purement français ? Il ne me semble pas connaître de négationnisme allemand ou autre en Europe ou ailleurs ?

Évidemment mes questions ne portent pas sur la Shoah mais bien sur le négationnisme, théorie développée bien après la seconde guerre mondiale.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 20:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Il existe des mouvements négationnistes dans bien d'autres pays. La loi française l'interdit, mais aux USA, c'est une opinion tout à fait licite à cause de leur amendement sur la liberté d'opinion. Ce qui fait que de nombreux négationnistes ont des sites internet enregistrés aux USA. Dans d'autres pays, tenir des propos n'est pas puni par la loi, mais tout simplement vous exclu du monde des gens crédibles.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 20:34 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
J'aimerais ajouter, on a déjà eu plusieurs débats sur le négationnisme ou sur les lois mémorielles sur ce forum. Et souvent on lit l'argument selon laquelle les lois françaises interdiraient de faire des recherches historiques sérieuses sur la Shoah. C'est totalement faux, il y a de nombreux chercheurs français qui travaillent là-dessus. Les recherches de différents historiens ont permis de mieux quantifier les chiffres des victimes de la Shoah. Dans l'immédiat après-guerre, le nombre de morts avait été estimé à 6 millions tous confondus (juifs, tziganes, ...). Actuellement, les chiffres des historiens semblent plutôt indiquer environ 4 millions de morts. Malgré le révisionnisme des chiffres, aucun des chercheur ayant participé à ces comptages, dont des chercheurs juifs, n'a été poursuivi devant un tribunal à cause des lois mémorielles. C'est bien la négation du génocide qui est interdite, pas les recherches, pas la mise à jour des chiffres.

Mais, une partie du négationnisme repose sur l'absence d'ordres signés provenant des plus hautes instances de l’État allemand. La marque d'Hitler apparait en creux. Les maitres d’œuvre de la Shoah sont reçus par la Chancellerie, ils reçoivent des ordres oraux et quiconque conteste leurs actes est convoqué à la Chancellerie où il rencontre quelqu'un d'un niveau au moins équivalent au sien qui lui fait comprendre que l'on applique les volontés du Führer. Mais, aucun ordre de mission, aucun ordre de nomination explicitant les missions de ceux qui vont créer et organiser les camps de la mort n'a été émis. Certains prétendent donc que la Shoah est en fait l’œuvre de seconds couteaux trop zélés ... Sauf, que ceux qui nomment les gens et qui les reçoivent pour leur donner les ordres oraux, ce sont les mêmes qui transmettent tous les autres ordres du Führer.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Sep 2015 22:17 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
Narduccio a écrit :
Mais, une partie du négationnisme repose sur l'absence d'ordres signés provenant des plus hautes instances de l’État allemand. La marque d'Hitler apparait en creux. Les maitres d’œuvre de la Shoah sont reçus par la Chancellerie, ils reçoivent des ordres oraux et quiconque conteste leurs actes est convoqué à la Chancellerie où il rencontre quelqu'un d'un niveau au moins équivalent au sien qui lui fait comprendre que l'on applique les volontés du Führer. Mais, aucun ordre de mission, aucun ordre de nomination explicitant les missions de ceux qui vont créer et organiser les camps de la mort n'a été émis. Certains prétendent donc que la Shoah est en fait l’œuvre de seconds couteaux trop zélés ... Sauf, que ceux qui nomment les gens et qui les reçoivent pour leur donner les ordres oraux, ce sont les mêmes qui transmettent tous les autres ordres du Führer.


Je ne puis que remercier Narduccio pour cette mise au point claire et précise : certains internautes feraient bien de prendre quelques secondes pour le lire plutôt que de s'attarder sur le père Soral !

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Sep 2015 8:13 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2780
Localisation : Versailles
Sur le fond,l'argument est d'une grande faiblesse :, l'absence de traces écrites ne signifie pas que de tels ordres n'ont jamais été donnés ! Soit les traces écrites ont été détruites soit (plus probablement) les directives furent données par oral avec des euphémismes mis par écrit. C'est assez conforme avec ce que l'on sait du système hitlérien. Il est tout à fait incontestable aussi que les massacres de masse ont commencé en Ukraine à l'été 1941 avant de s'étendre à toute l'Europe occupée en terminant en 1944 par la Hongrie.

Mais je n'ai aucun doute là dessus, mes questions portent sur les théories depuis les années 1970. Je ne savais pas qu'il existait des négationnistes aux USA mais je pense qu'ils sont dénués de toute crédibilité. Pourquoi en France s'intéresse t on autant au phénomène ? Pourquoi semble t il être pris au sérieux au point qu'il faille le combattre comme se.il était un danger ? Alors que les arguments avancés sont pauvres, les auteurs peu nombreux, peu qualifiés et totalement subjectifs (des antisémites acharnés) ?bref tout est réuni pour ne pas tenir compte de ce qui ne sont que des élucubrations idéologiques (et non historiques) visant en fait (selon moi) à réhabiliter le nazisme en effaçant ce qui sont ses tares les plus graves ? Bref les négationnistes sont des nostalgiques du nazisme qui ont honte de ce qui fut le cœur et la pensée et de l'action d Hitler.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Sep 2015 8:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Sur le fond,l'argument est d'une grande faiblesse :, l'absence de traces écrites ne signifie pas que de tels ordres n'ont jamais été donnés ! Soit les traces écrites ont été détruites soit (plus probablement) les directives furent données par oral avec des euphémismes mis par écrit. C'est assez conforme avec ce que l'on sait du système hitlérien. Il est tout à fait incontestable aussi que les massacres de masse ont commencé en Ukraine à l'été 1941 avant de s'étendre à toute l'Europe occupée en terminant en 1944 par la Hongrie.

Le premier massacre de masse eut lieu en Pologne au cours de l'été 1940. On a raflé 10 000 personnes dont on n'a retrouvé aucune trace. On peut considérer que c'était une espèce de répétition générale de ce qui allait advenir plus tard.

Jerôme a écrit :
Mais je n'ai aucun doute là dessus, mes questions portent sur les théories depuis les années 1970. Je ne savais pas qu'il existait des négationnistes aux USA mais je pense qu'ils sont dénués de toute crédibilité.

Il y a des négationnistes dans pas mal de pays, au point que l'Iran a organisé des conférences regroupant des "éminents" négationnistes pour débattre du sujet. Si on parle du niveau mondial, une partie du monde musulman est plus ou moins fortement négationniste. Pour eux, on a créé ce mensonge pour pouvoir légitimer la création de l’État d’Israël. Donc, si la Shoah n'a pas existé, Israël n'a pas le droit d’exister ... Alors que la mosquée de Paris a eu un rôle plutôt actif dans la cache de juifs durant la SGM...

Jerôme a écrit :
Pourquoi en France s'intéresse t on autant au phénomène ? Pourquoi semble t il être pris au sérieux au point qu'il faille le combattre comme s'il était un danger ? Alors que les arguments avancés sont pauvres, les auteurs peu nombreux, peu qualifiés et totalement subjectifs (des antisémites acharnés) ?bref tout est réuni pour ne pas tenir compte de ce qui ne sont que des élucubrations idéologiques (et non historiques) visant en fait (selon moi) à réhabiliter le nazisme en effaçant ce qui sont ses tares les plus graves ? Bref les négationnistes sont des nostalgiques du nazisme qui ont honte de ce qui fut le cœur et la pensée et de l'action d Hitler.


Deux points, on peut comparer au complotisme. Les arguments sont du même acabit, les auteurs sont aussi pauvre dans leur raisonnements, la construction des théories repose souvent sur la simple volonté de ne pas accepter ce que l'on considère comme la théorie officielle. Et cela même si on doit aller à l'encontre des lois de la Physique ... Pourtant, certains sondages montrent qu'il y a environ 30% des français qui sont sensibles à ces thèses. Je dit bien sensibles, donc de ceux qui pensent que c'est la vérité jusqu'à ceux qui se disent "Pourquoi pas ?". Mais étant plus protéiforme, embrassant de nombreux champs, il sera difficile de faire des lois anti-théories complotistes. Donc, la faiblesse des arguments n'est pas un argument recevable.

Quand les thèses négationnistes ont pris de la vigueur en France, elles furent plus ou moins regardées avec dédain par intelligentsia de l'époque. La réaction est venu de la base et surtout de tous ceux qui étaient liés plus au moins à la Résistance. Ils avaient l'impression qu'on salissait leur combat. Même si parmi les négationnistes, il y a eu au moins un ancien résistant. Il y a eu aussi une partie de la jeunesse gauchiste de l'époque. Une partie, car pour ceux qui embrassaient la cause palestinienne, le négationnisme est apparu comme une arme supplémentaire et certain négationnistes proviennent de ce milieu. Et il ne faut pas oublier qu'une partie du Front National de l'époque était sensible aux thèses négationnistes et a aidé à leurs diffusions dans la société française au nom d'une certaine liberté d'opinion : même si c'est immoral, nous avons le doit de penser ce que nous désirons.

Jerôme a écrit :
Bref les négationnistes sont des nostalgiques du nazisme qui ont honte de ce qui fut le cœur et la pensée et de l'action d Hitler.

Dernier point, je ne pense pas qu'ils en aient honte. De nombreuses blagues basées sur la Shoah circulent dans les milieux des nostalgiques nazis. Je pense qu'ils connaissent la réalité. Mais, pour pouvoir espérer terminer le travail, il faut rendre le nazisme propre et net, effacer les taches et prétendre avoir changé ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Sep 2015 10:20 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 606
Localisation : Gard
Narduccio a écrit :
... Pourtant, certains sondages montrent qu'il y a environ 30% des français qui sont sensibles à ces thèses. Je dit bien sensibles, donc de ceux qui pensent que c'est la vérité jusqu'à ceux qui se disent "Pourquoi pas ?". Mais étant plus protéiforme, embrassant de nombreux champs, il sera difficile de faire des lois anti-théories complotistes. Donc, la faiblesse des arguments n'est pas un argument recevable.

Dernier point, je ne pense pas qu'ils en aient honte. De nombreuses blagues basées sur la Shoah circulent dans les milieux des nostalgiques nazis. Je pense qu'ils connaissent la réalité. Mais, pour pouvoir espérer terminer le travail, il faut rendre le nazisme propre et net, effacer les taches et prétendre avoir changé ...



Sur le 1 : quels sondages ? C'est du n'importe quoi, je ne connais aucun négationniste, je n'en ai jamais vu ni à la télé, ni dans ma famille, ni dans les classes...
Sur le 2 : quelles blagues ? Je n'en connais pas. Quels nostalgiques ? Jamais vus.

Non le fond de tout cela m'a été expliqué par mon prof de terminale en trois points :
1- les négationnistes sont des pauvres types - en fait des antisémites pathologiques
2- il y a une exploitation politicienne dans le cadre des polémiques anti FN sous Mitterrand (but : empêcher l'alliance RPR FN) - le choix d'un communiste (Gayssot) pour porter la pénalisation du négationnisme à été particulièrement pervers
3- aujourd hui le négationnisme est une forme d'antisémitisme liée à l'anti sionisme et à l'islamisme sans aucune validité scientifique (aujourd hui comme hier)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Sep 2015 10:43 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2046
marc30 a écrit :
Sur le 1 : quels sondages ? C'est du n'importe quoi, je ne connais aucun négationniste, je n'en ai jamais vu ni à la télé, ni dans ma famille, ni dans les classes...
Sur le 2 : quelles blagues ? Je n'en connais pas. Quels nostalgiques ? Jamais vus.

Non le fond de tout cela m'a été expliqué par mon prof de terminale en trois points :
1- les négationnistes sont des pauvres types - en fait des antisémites pathologiques
2- il y a une exploitation politicienne dans le cadre des polémiques anti FN sous Mitterrand (but : empêcher l'alliance RPR FN) - le choix d'un communiste (Gayssot) pour porter la pénalisation du négationnisme à été particulièrement pervers
3- aujourd hui le négationnisme est une forme d'antisémitisme liée à l'anti sionisme et à l'islamisme sans aucune validité scientifique (aujourd hui comme hier)


Je ne sais que dire marc30 ??

Question tranquillité d'esprit : avez vous de la chance de ne pas en connaître ?
Question réalité des choses : n'avez vous pas de chance de ne pas en connaître ?

En tout cas, moi, j'en ai rencontré et en effet, comme l'a très bien expliqué Narduccio, impossible de discuter objectivement avec eux.

Quant à l'irrationalité du négationnisme, il ne fait que renvoyer à l'irrationalité du système lui-même.
-> viewtopic.php?f=49&t=37892

Mais n’espérez pas que son irrationalité nous protégera de ses dangers. Nous sommes, actuellement, sur une bien drôle de voie !!!

Bien à tous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Sep 2015 11:55 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
marc30 a écrit :
Narduccio a écrit :
... Pourtant, certains sondages montrent qu'il y a environ 30% des français qui sont sensibles à ces thèses. Je dit bien sensibles, donc de ceux qui pensent que c'est la vérité jusqu'à ceux qui se disent "Pourquoi pas ?". Mais étant plus protéiforme, embrassant de nombreux champs, il sera difficile de faire des lois anti-théories complotistes. Donc, la faiblesse des arguments n'est pas un argument recevable.

Dernier point, je ne pense pas qu'ils en aient honte. De nombreuses blagues basées sur la Shoah circulent dans les milieux des nostalgiques nazis. Je pense qu'ils connaissent la réalité. Mais, pour pouvoir espérer terminer le travail, il faut rendre le nazisme propre et net, effacer les taches et prétendre avoir changé ...



Sur le 1 : quels sondages ? C'est du n'importe quoi, je ne connais aucun négationniste, je n'en ai jamais vu ni à la télé, ni dans ma famille, ni dans les classes...

Il est dommage que vous ayez coupé ma citation juste après où j'expliquais que les "environ 30%" concernait les complotistes. Du coup, vous déformez mes propos d'une manière inacceptable. Que dois-je en déduire ? Soit c'est une erreur, une bêtise de votre part. C'est excusable et je l'excuserais. Soit c'était volontaire ... et là, je dois m'interroger sur votre utilisation volontaire de pratiques couramment utilisées par les négationnistes lors des débats à se sujet-là...

Pourquoi réagissez-vous comme si on vous avait attaqué personnellement ? Pourquoi vous sentez-vous tellement impliqué ?

Quant à ma phrase, elle tendait à démontrer que si on a en France environ 30% de personnes sensibles aux diverses thèses complotistes, malgré la légèreté des arguments concernés, il ne faut pas croire que la légèreté des arguments soit, aux yeux de nos contemporains, un argument suffisant pour être mis sur la touche. Si c'était le cas, certaines starlettes de la téléréalité auraient du soucis à se faire.

marc30 a écrit :
Sur le 2 : quelles blagues ? Je n'en connais pas. Quels nostalgiques ? Jamais vus.

Tant mieux pour vous.

marc30 a écrit :
Non le fond de tout cela m'a été expliqué par mon prof de terminale en trois points :
1- les négationnistes sont des pauvres types - en fait des antisémites pathologiques

D'accord avec votre professeur sur ce point-là.
marc30 a écrit :
2- il y a une exploitation politicienne dans le cadre des polémiques anti FN sous Mitterrand (but : empêcher l'alliance RPR FN) - le choix d'un communiste (Gayssot) pour porter la pénalisation du négationnisme à été particulièrement pervers

C'est beaucoup plus compliqué puisqu'il est de notoriété publique que Mitterrand a utilisé le FN a certaines périodes pour gêner le RPR en créant une alternative à sa droite. Et une loi adaptée était aussi demandée par une partie des intellectuels de droite.

marc30 a écrit :
3- aujourd'hui le négationnisme est une forme d'antisémitisme liée à l'anti-sionisme et à l'islamisme sans aucune validité scientifique (aujourd'hui comme hier)

Pour ceux qui étudient le négationnisme, il y aurait 2 branches actuellement alliées. Une branche issue de l'extrême-droite et une branche issue de l'opposition à la politique israélienne, donc une branche qui se présente comme anti-sioniste et anti-mondialiste, avec des relents d'anti-américanisme, ou plutôt d'anti-"ploutocratie". Si des membres issus des 2 branches se détestent car leurs intérêts sont totalement opposés, d'autres se rejoignent dans leur anti-sémitisme viscéral, d'où cette alliance anti-nature entre eux.

Il n'y a jamais eu de validité scientifique dans le négationnisme. Ceux qui y ont cru de manière sincère ont compris ce que cela valait dès qu'ils ont cherché à en étayer un peu les raisonnements. L'un des plus grands pourfendeurs des négationnistes est une personne qui a cru aux thèses de Faurisson et qui a cherché des preuves historiques.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Sep 2015 13:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
Narduccio a écrit :
Il n'y a jamais eu de validité scientifique dans le négationnisme. Ceux qui y ont cru de manière sincère ont compris ce que cela valait dès qu'ils ont cherché à en étayer un peu les raisonnements. L'un des plus grands pourfendeurs des négationnistes est une personne qui a cru aux thèses de Faurisson et qui a cherché des preuves historiques.


C'est absolument exact : je ne puis qu'aller dans le sens de Narduccio, d'autant plus que je me suis retrouvé, pendant quelques temps, dans la même situation. Le problème du négationnisme touche ici un point totalement anti-historique puisqu'il envisage une croyance ou le rejet d'une croyance. Or, ceux qui ont su habilement et intelligemment lutter contre lui permettent justement de sortir de ce piège ; il ne s'agit pas de croire ou de ne pas croire, il s'agit de vérifier, de constater et de conclure. Les conclusions ne vont jamais dans le sens des négationnistes, ce qui leur donne l'occasion de parler de complot ou, au mieux (quoi que...), de persécution ou d'exploitation.

D'autres pourfendeurs plus maladroits (mais non moins légitimes) ont, hélas, engendré une réaction particulièrement habile de la part de ces milieux négationnistes : la sacralisation et l'exclusivité de l'extermination des Juifs d'Europe vient en réalité de ces mêmes négationnistes qui, actuellement, mangent du pain béni ! Et, en cela, je partage les interrogations (et les craintes ?) de Jérôme.

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Sep 2015 8:25 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2760
marc30 a écrit :
Non le fond de tout cela m'a été expliqué par mon prof de terminale en trois points :
1- les négationnistes sont des pauvres types - en fait des antisémites pathologiques
2- il y a une exploitation politicienne dans le cadre des polémiques anti FN sous Mitterrand (but : empêcher l'alliance RPR FN) - le choix d'un communiste (Gayssot) pour porter la pénalisation du négationnisme à été particulièrement pervers
3- aujourd hui le négationnisme est une forme d'antisémitisme liée à l'anti sionisme et à l'islamisme sans aucune validité scientifique (aujourd hui comme hier)


Tout cela est assez vrai certes mais il y a aussi une part de sincérité dans l'angoisse créée par les affabulations révisionnistes puis négationnistes : après la disparition progressive des témoins historiques, on pouvait craindre que ne se diffuse sinon une histoire alternative du moins un doute.

Vous avez raison cher Marc de souligner l'impact du choix d'un communiste pour porter la loi Gayssot. Quand on sait comment l'URSS a cherché non à nier mais à minimiser la Shoah...mais le PCF très ébranlé en 1990 par la chute de l'URSS voulait sans afficher sa fidélité avec la partie la plus honorable de son histoire : la Résistance ( probablement d'ailleurs la seule partie honorable de son histoire au moins à partir de 1941).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 120 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB