A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Mars 2017 17:17

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Michel Rocard est mort
Message Publié : 02 Juil 2016 21:02 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1837
Localisation : Versailles
http://www.lemonde.fr/disparitions/arti ... _3382.html

Peut on aujourd hui dresser le bilan de son action politique ?

En tout cas la lecture et son livre de souvenirs (ah si la Gauche savait) est absolument passionnante !

Puis je dire cela : Rocard souffrait de deux handicaps. D'une part une intelligence supérieure qui compliquait son rapport au monde et l'empechait et comprendre les petites mesquineries qui font la vie politique au quotidien. D'autre part, des racines protestantes et libérales qui le rendaient allergique au PCF et à la discipline de parti.

Ces deux éléments rendait absolument impossible son accession durable à la tête du PS et encore plus d?une coalition PS PC. D'où le tes bon surnom de "Rocard d'Estaing "

En fait ce giscardien de gauche aurait dû travailler avec Giscard d'Estaing !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 02 Juil 2016 23:52 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5617
Giscardien de gauche ? 8-| (Dans cette logique, Giscard aurait été un rocardien de droite ? Passons...)

Evitons la discussion politique, et contentons nous de dresser son bilan politique, ce qui n'oblige même pas à franchir la limite chronologique.

Parmi les causes de son échec final, vous avez oublié la haine de Mitterrand, qui ne lui a jamais pardonné sa tentative de candidature en 1981. Dommage, je pense que sa carrière écourtée a été une perte pour la France.

Si je devais retenir deux choses de Rocard, ce serait :

- la création du RMI. Coluche bien avant lui s'était avisé des ravages causés par le chômage et de la situation de misère vécue par certaines familles. - je dois dire qu'à l'époque je n'ai pas compris tout de suite la nécessité de cette démarche de Coluche, avant de m'apercevoir qu'il avait raison : on en était là ! - Mais bon, il fallait faire quelque chose, de la part de l'état, pour limiter cette "horreur économique" et c'est Rocard qui l'a fait.

- la démarche de désamorçage de la crise en Nouvelle-Calédonie. La campagne électorale de 1988 s'était terminée sur un affrontement armé (nécessaire ou pas, je n'ai jamais eu de certitude là-dessus.) et amener les deux parties à négocier, puis finalement à s'accorder représente à la fois une performance et un acte de paix civile qui m'a vivement impressionné.

Cela dit il y a sans doute une foule d'autre choses. (Je me souviens d'une de ses déclarations ultérieures :"Il n'y a pas en France UNE grande réforme décisive à faire. Il y a 200 petites réformes nécessaires pour l'adapter à son époque.")

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 0:22 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 933
Pierma a écrit :
la démarche de désamorçage de la crise en Nouvelle-Calédonie. La campagne électorale de 1988 s'était terminée sur un affrontement armé (nécessaire ou pas, je n'ai jamais eu de certitude là-dessus.) et amener les deux parties à négocier, puis finalement à s'accorder représente à la fois une performance et un acte de paix civile qui m'a vivement impressionné.
Il faut aussi saluer l'esprit de conciliation qui animait Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou qui se sont employés à faire retomber la tension entre les partisans du maintien de la souveraineté française d'une part et les indépendantistes d'autre part.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 1:12 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5617
Barbetorte a écrit :
Pierma a écrit :
la démarche de désamorçage de la crise en Nouvelle-Calédonie. La campagne électorale de 1988 s'était terminée sur un affrontement armé (nécessaire ou pas, je n'ai jamais eu de certitude là-dessus.) et amener les deux parties à négocier, puis finalement à s'accorder représente à la fois une performance et un acte de paix civile qui m'a vivement impressionné.
Il faut aussi saluer l'esprit de conciliation qui animait Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou qui se sont employés à faire retomber la tension entre les partisans du maintien de la souveraineté française d'une part et les indépendantistes d'autre part.

Vous avez raison. A l'époque j'avais admiré la démarche courageuse de ces deux leaders qui ont osé parler un langage de paix alors que leurs propres communautés étaient chauffées à blanc.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 8:14 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2311
Localisation : Nantes
Parmi les réformes du gouvernement Rocard, on peut aussi rajouter l'instauration de la CSG, première étape d'une réforme fiscale qui ne fut poursuivie par aucun des gouvernements suivants. Dès sa deuxième année d'existence, la CSG rapportait déjà plus que l'impôt sur le revenu pour un coût de gestion bien moindre.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 8:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1837
Localisation : Versailles
Clio a écrit :
Parmi les réformes du gouvernement Rocard, on peut aussi rajouter l'instauration de la CSG, première étape d'une réforme fiscale qui ne fut poursuivie par aucun des gouvernements suivants. Dès sa deuxième année d'existence, la CSG rapportait déjà plus que l'impôt sur le revenu pour un coût de gestion bien moindre.


Pas exactement. La CSG ne rapporte autant que l'IR que depuis que son taux à été fixe à 7,5% (1998: gouvernement Jospin).

En 1991 il avait un rendement symbolique avec un taux d 1,1%.

Mais c'est un import intelligent : assiette large , taux faible.

C'est un impôt surtout profondément juste et égalitaire car il est payé par tous au même taux, riches et pauvres sans discrimination - à la différence de l'IR qui n'est payé que par la moitié des Français (les plus riches) ! C'est à ce détail qu'in voit que Michel Rocard était assez centriste !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 8:49 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1837
Localisation : Versailles
Et comme l'a dit Pierma, Rocard n'est pas parvenu à comprendre Mitterrand - il l'a toujours méprisé, le trouvant trop littéraire, ignorant en économie, indifférent aux idéologies ! Ce en quoi il a eu grand tort. Mitterrand était sans doute un personnage subtil, difficile à comprendre mais certainement pas un sot !

Et puis Rocard a toujours cru qu'il suffisait d'avoir raison pour gagner une élection, ce qui n'est pas exact.

Sur ces deux points Rocard est vraiment très comparable à Giscard d'Estaing. Homme brillant intellectuellement, passionné par l'économie, admirateur du monde germanique, scandinave et anglo saxon, et qui a gravement sous estimé Mitterrand et ses 110 propositions !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 12:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5617
Jerôme a écrit :
Et comme l'a dit Pierma, Rocard n'est pas parvenu à comprendre Mitterrand

Ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai parlé de la haine de Mitterrand contre Rocard.

On pourrait inverser votre proposition et dire que Mitterrand n'est jamais parvenu à comprendre Rocard.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 12:19 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 303
Jerôme a écrit :
Clio a écrit :
Parmi les réformes du gouvernement Rocard, on peut aussi rajouter l'instauration de la CSG, première étape d'une réforme fiscale qui ne fut poursuivie par aucun des gouvernements suivants. Dès sa deuxième année d'existence, la CSG rapportait déjà plus que l'impôt sur le revenu pour un coût de gestion bien moindre.


Pas exactement. La CSG ne rapporte autant que l'IR que depuis que son taux à été fixe à 7,5% (1998: gouvernement Jospin).

En 1991 il avait un rendement symbolique avec un taux d 1,1%.

Mais c'est un import intelligent : assiette large , taux faible.

C'est un impôt surtout profondément juste et égalitaire car il est payé par tous au même taux, riches et pauvres sans discrimination - à la différence de l'IR qui n'est payé que par la moitié des Français (les plus riches) ! C'est à ce détail qu'in voit que Michel Rocard était assez centriste !


La justice de la CSG initiale ne me semble pas aussi limpide que vous l'indiquez. D'une part, la première CSG - celle de Michel Rocard, donc - n'est pas déductible ; autrement dit, nous sommes imposés sur des sommes que nous ne touchons pas, ce qui, au moins pour certains, n'est pas franchement très juste. Ensuite, là aussi nombre de personnes considèrent que l'impôt progressif (IR) est plus juste que l'impôt proportionnel (CSG), parce que 100€ d'impôt pour quelqu'un qui gagne le SMIC ne représente pas le même effort que 100€ pour une personne qui gagnerait beaucoup plus. La question de l'exonération d'IR pour un peu plus de la moitié de la population est, en fait, un autre sujet : celui de la justice du barème progressif de l'impôt sur les revenus (autrement dit, c'est un problème de justice interne à cet impôt bien plus qu'un problème de justice entre cet impôt et la CSG).
Le projet de Rocard s'inscrivait dans le vaste projet de refonte de notre système fiscal, projet qui est devenu maintenant une Arlésienne, et n'avait pas pour but de passer, dans son idée, d'un impôt progressif à un impôt proportionnel. L'impression que tel était le cas ne vient que du fait de l'abandon du projet par les gouvernements suivants.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 12:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 290
Cher Thierry, une petite approximation dans votre explication. On comprend bien ce que vous avez voulu dire, mais que le système soit progressif ou proportionnel, une personne qui gagne "beaucoup plus" paye "beaucoup plus" d'impôts. Je me suis permis de modifier votre message pour le rendre plus clair à mon sens:

ThierryM a écrit :
Ensuite, là aussi nombre de personnes considèrent que l'impôt progressif (IR) est plus juste que l'impôt proportionnel (CSG), parce que 100€ d'impôt pour quelqu'un qui gagne le SMIC ne représente pas le même effort que 150€ pour une personne qui gagnerait moitié plus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 12:48 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 303
Oui, effectivement, le désir de faire court a réduit la clarté. D'une manière générale, il est aisé de trouver les débats sur la justice fiscale entre impôt proportionnel et impôt progressif.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 13:28 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1837
Localisation : Versailles
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
Et comme l'a dit Pierma, Rocard n'est pas parvenu à comprendre Mitterrand

Ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai parlé de la haine de Mitterrand contre Rocard.

On pourrait inverser votre proposition et dire que Mitterrand n'est jamais parvenu à comprendre Rocard.


Je ne partage pas l'opinion de Pierma : Mitterrand avait parfaitement compris qui était Rocard et savait parfaitement l'utiliser comme aile droite du PS, bien utile pour attirer des électeurs centristes (qui auraient pu être tentés par Giscard d'Estaing) et pour faire contre poids au CÉRÈS (au sein du PS) et aux communistes (au sein de l'union de la gauche).

Mitterrand ne le haussait pas - il le méprisait un peu simplement, en raison de son côté boy scout donneur de leçons, ...comme si on pouvait donner des leçons à un maître de la politique florentine comme Mitterrand !

Plus curieux : pourquoi des hommes modérés comme Delors ou Mauroy n'ont ils finalement jamais vraiment accepté de suivre Rocard et ont ils misé sur Mitterrand ? Parce qu'ils sentaient que Mitterrand malgré tous ses discours pseudo marxistes étaient en fait un homme de centre gauche ? Parce qu'ils pensaient que Rocard malgré son intelligence d'inspecteur des finances (ou à cause d'elle?) ne pouvait qu'échouer dans ce vaste marigot qu'était le PS ? Que seul Mitterrand pouvait manœuvrer habilement le PC ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 14:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5617
Je pense que le putsch qui a écarté Rocard de la direction du PS après la veste qu'a pris le PS aux Européennes de 93 a été orchestré par Mitterrand. D'ailleurs ce score très bas était dû aux 14% réussis par Bernard Tapie - bombardé pour l'occasion à la tête du PRG - et Tapie était une créature de Mitterrand.

C'est donc Jospin qui a pris la tête du PS, pour le meilleur ou pour le pire ( à chacun d'apprécier) avec la réussite électorale que l'on connaît en 2002.

(là je passe un peu la limite chronologique, en modérateur qui oublie de se modérer...) :oops:

En même temps c'est bien ce putsch qui a mis fin à la carrière politique de Rocard, il est donc difficile de ne pas le mentionner.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 14:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1837
Localisation : Versailles
Pierma a écrit :
Je pense que le putsch qui a écarté Rocard de la direction du PS après la veste qu'a pris le PS aux Européennes de 93 a été orchestré par Mitterrand. D'ailleurs ce score très bas était dû aux 14% réussis par Bernard Tapie - bombardé pour l'occasion à la tête du PRG - et Tapie était une créature de Mitterrand.

C'est donc Jospin qui a pris la tête du PS, pour le meilleur ou pour le pire ( à chacun d'apprécier) avec la réussite électorale que l'on connaît en 2002.

(là je passe un peu la limite chronologique, en modérateur qui oublie de se modérer...) :oops:

En même temps c'est bien ce putsch qui a mis fin à la carrière politique de Rocard, il est donc difficile de ne pas le mentionner.


C'est exact mais je me plaçais pour ma part dans le cadre de la charte - soit jusqu'en 1991.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Michel Rocard est mort
Message Publié : 03 Juil 2016 15:58 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5617
Merci de confirmer ma conviction concernant ce "putsch" contre Rocard.

Jerôme a écrit :
C'est exact mais je me plaçais pour ma part dans le cadre de la charte - soit jusqu'en 1991.

Ce n'est pas moi qui vais vous le reprocher. :wink:

Cela dit, sur un tel sujet, le souci de la modération est avant tout d'éviter tout débat de politique politicienne. (Nous sommes toujours intraitables sur ce point.) En revanche, c'est typiquement un de ces sujets où il est permis de prendre des libertés - modérées - avec la limite chronologique.

Sachant que la carrière politique de Rocard prend fin concrètement en 1991, son élimination en 1993 n'étant que le coup de poignard final.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB