Nous sommes actuellement le 24 Juil 2019 8:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : La Gauche en 69
Message Publié : 18 Juil 2016 20:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 550
Localisation : Gard
Cette année ne fut pas seulement un année érotique dixit Gainsbourg mais aussi une année politique avec le référendum, la démission du général de Gaulle et l'élection de Pompidou.

Le décès de Rocard nous a rappelé qu'il avait été candidat PSU en 69.

Mais j'ai aussi constaté que le PS avait présenté la candidature de Defferre en binôme avec Mendes France.

JE n'y vois pas très clair
- pourquoi après le succès de 65 la gauche n'a pas présenté un candidat unique ?
- pourquoi Mitterrand qui avait fait un bon chiffre en 65 ne s'est pas représenté en 69 ?
- pourquoi Mendes France ne s'est pas présente alors qu'il était très populaire et à préfère se livre à ce bizarre tandem avec Déferre ?
- pourquoi le PSU n'a pas soutenu le binôme Deferre Mendes alors que Rocard était très proche de PMF?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 18 Juil 2016 21:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5802
Pour Mitterrand c'est clair : il avait pronostiqué que la gauche allait se prendre une veste et il ne souhaitait pas s'embarquer dans cette galère. (Il suffisait de voir les résultats des législatives de 68.)

Gaston Deferre qui aurait adoré être candidat en 65, tenait son heure de gloire et est donc allé prendre une veste inévitable. (Vous avez raison, il est curieux que PMF se soit associé à cette entreprise suicidaire.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 18 Juil 2016 23:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1509
En 1969, la gauche non communiste, était très divisée et déstabilisée par les mouvements de mai 1968 qui l'avaient prise eu dépourvu. Le parti socialiste que nous connaissons est né en réalité en 1971 au congrès d'Epinay. Le principal parti de cette gauche non communiste était la SFIO dirigée par Guy Mollet auquel François Mitterrand n'appartenait pas. Son parti était la CIR qui ne s'est fondue dans le PS qu'à l'occasion du congrès d'Epinay.

Pierre Mendès-France fait partie de cette catégorie de personnalités politiques, comme Raymond Barre ou Michel Rocard, qui inspirent le respect mais qui ne parviennent jamais au sommet du pouvoir. Ces personnalités souffrent des défauts de leurs qualités, à savoir un certain dédain du microcosme, un refus des petites combines politiciennes, de la démagogie, de toutes les petites bassesses indispensables pour prospérer dans le panier de crabes politicien et, surtout, d'une allergie aux lois de la communication. Elles convainquent dans les milieux intellectuels mais ne savent pas emporter l'adhésion dans la classe populaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 19 Juil 2016 13:15 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5802
Et puis après Mai 68 la gauche non communiste était laminée !

L'UDR seule avait fait 60% des voix en 68. (Il faut y ajouter les Républicains Indépendants et les divers centre.) On n'avait pas vu une chambre aussi à droite depuis la chambre Bleu Horizon de 1919.

Dans une meilleure période, PMF aurait sans doute fait mieux. Mais là il apparaît en n°2, derrière Deferre, qui n'est pas un candidat très connu, ou très estimé... (Score au premier tour : 5,01% !)

Seul le parti communiste, impavide, réussit son score habituel : 21%.

Les résultats complets :
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_1969#R.C3.A9sultats

J'ai été étonné par le fait que les sondages du second tour ont longtemps laissé Poher en tête ! 8-| (C'était un illustre inconnu du grand public et Pompidou fera finalement 57% des voix.) Cela préfigure l'élection de 74.

Je me souviens d'une analyse d'un journal de gauche, à l'époque, qui laissait entendre que contrairement à la consigne officielle de rester chez soi (les deux candidats étant, selon la formule célèbre de Jacques Duclos "bonnet blanc et blanc bonnet") le PCF avait fait voter Pompidou : plutôt la politique gaulliste d'équilibre entre les blocs - et hors de l'OTAN - que le marais centriste... et atlantiste. (Consigne probable de Moscou, mais les communistes l'auraient trouvé tous seuls.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 19 Juil 2016 23:57 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Juil 2016 21:46
Message(s) : 5
Concernant le dernier point, le PSU a effectué un virage à gauche depuis Mai 68 et il refuse de faire une candidature commune avec la SFIO. Le soutien de PMF à Gaston Dufferre ne change rien car il y a trop de divergences : M. Dufferre est à tendance centriste alors que le PSU est à tendance gauchiste. D'ailleurs, à partir de ce moment là, la rupture devient totale entre le PSU et PMF (il faut rappeler qu'il a quitté le parti en 1968).

Pierma a écrit :
Pour Mitterrand c'est clair : il avait pronostiqué que la gauche allait se prendre une veste et il ne souhaitait pas s'embarquer dans cette galère. (Il suffisait de voir les résultats des législatives de 68.)

Il me semblait que c'était parce qu'il n'avait pas réussi à s'imposer comme candidat unique qu'il ne s'était pas présenté. (Sa candidature avait été refusé par le SFIO).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 20 Juil 2016 0:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5802
Valerius a écrit :
Pierma a écrit :
Pour Mitterrand c'est clair : il avait pronostiqué que la gauche allait se prendre une veste et il ne souhaitait pas s'embarquer dans cette galère. (Il suffisait de voir les résultats des législatives de 68.)

Il me semblait que c'était parce qu'il n'avait pas réussi à s'imposer comme candidat unique qu'il ne s'était pas présenté. (Sa candidature avait été refusé par le SFIO).

On peut penser ce qu'on veut de Mitterrand, c'était un politique. Il avait tiré la leçon des scores de 1968.

Enfin, que vous faut-il ? Deferre et PMF font 5% !

Pas l'ombre d'une chance.

Mitterrand avait une raison supplémentaire de s'effacer : en mai 68, au moment où beaucoup pensaient que De Gaulle allait tomber, Mitterrand s'était proposé publiquement pour assurer le pouvoir. Cet empressement avait fait (sur l'instant ou rétrospectivement) très mauvais effet lorsque De Gaulle avait repris les choses en main, à peine deux ou trois jours plus tard.

Il courait donc en prime un risque de ridicule, à apparaître comme un intrigant battu à plates-coutures et qui l'avait bien cherché.

Le plus sage pour lui était de se tenir à l'écart en attendant des jours meilleurs. (Au passage, la volée que se prend la SFIO à travers le duo Deferre-PMF marque la fin de ce parti, et ouvre la route à Mitterrand pour créer le Parti Socialiste et en prendre la tête, ce qui sera chose faite en 1972.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 20 Juil 2016 23:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Juil 2016 21:46
Message(s) : 5
Pierma a écrit :
Valerius a écrit :
Pierma a écrit :
Pour Mitterrand c'est clair : il avait pronostiqué que la gauche allait se prendre une veste et il ne souhaitait pas s'embarquer dans cette galère. (Il suffisait de voir les résultats des législatives de 68.)

Il me semblait que c'était parce qu'il n'avait pas réussi à s'imposer comme candidat unique qu'il ne s'était pas présenté. (Sa candidature avait été refusé par le SFIO).

On peut penser ce qu'on veut de Mitterrand, c'était un politique. Il avait tiré la leçon des scores de 1968.

Enfin, que vous faut-il ? Deferre et PMF font 5% !

Pas l'ombre d'une chance.

Mitterrand avait une raison supplémentaire de s'effacer : en mai 68, au moment où beaucoup pensaient que De Gaulle allait tomber, Mitterrand s'était proposé publiquement pour assurer le pouvoir. Cet empressement avait fait (sur l'instant ou rétrospectivement) très mauvais effet lorsque De Gaulle avait repris les choses en main, à peine deux ou trois jours plus tard.

Il courait donc en prime un risque de ridicule, à apparaître comme un intrigant battu à plates-coutures et qui l'avait bien cherché.

Le plus sage pour lui était de se tenir à l'écart en attendant des jours meilleurs. (Au passage, la volée que se prend la SFIO à travers le duo Deferre-PMF marque la fin de ce parti, et ouvre la route à Mitterrand pour créer le Parti Socialiste et en prendre la tête, ce qui sera chose faite en 1972.)

Effectivement avec uniquement la SFIO, il n'est pas question pour Mitterrand de se proposer en tant que candidat, je me suis trompé. La seule option qu'il aurait accepté aurait été une union de la gauche avec les communistes, car il savait qu'il était impossible de gagner sans eux. Sauf que Defferre s'est déclaré candidat dès le lendemain des résultats du référendum torpillant toute ambition de candidature unique de la gauche. Centriste, il ne pouvait plaire ni au PSU, ni aux communistes et en plus sa candidature n'était absolument pas concerté avec ces partis. Il me semble qu'il faut voir dans cette candidature si soudaine le résultat de la mésentente entre Defferre et Mitterrand car ce dernier avait réussi là où le premier avait échoué en 1965. En plus de cela, comme vous le rappelez en mai 68, Mitterrand déclare très clairement ses ambitions d'être leader de la gauche. Defferre a donc voulu couper l'herbe sous le pied de Mitterrand. Enfin, le dernier clou dans le cercueil a été le congrès d'Alfortville où la candidature de Defferre sera officialisé. Dans la foulée, le CIR rejettera cette candidature au congrès de Saint-Gratien et le PCF annoncera la candidature de Jacques Duclos.

Concrètement si Defferre ne s'était pas présenté si vite, peut-être que Mitterrand aurait pu présenter une candidature unie de la gauche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 3:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5802
Valerius a écrit :
Concrètement si Defferre ne s'était pas présenté si vite, peut-être que Mitterrand aurait pu présenter une candidature unie de la gauche.

Là je crois que vous sous-estimez grandement le talent politique de François Mitterrand !

Essayez de vous mettre à sa place au moment de se lancer. Il se base sur deux données parfaitement mesurées ou prévisibles :
- Les résultats des législatives de juin 68.
- Le comportement (hautement) prévisible de Gaston Deferre.

Au législatives les Français ont voté avec une peur noire du désordre. Mitterrand a pu sauver son siège dans son fief du Morvan, mais l'addition nationale est salée :
Citer :
Partis ou coalitions Sigle Votes (1er tour) % (1er tour) Sièges (2e tour)
Union pour la défense de la République UDR 8 442 413 38,1 294
Progrès et démocratie moderne PDM 2 289 849 10,3 27
Républicains indépendants RI 1 225 119 5,5 64
Divers droite DVD 917 753 4,1 9
Total Majorité présidentielle & PDM 12 875 134 58,1 394

Parti communiste français PCF 4 434 832 20,0 34
Fédération de la gauche FGDS 3 660 250 16,5 57
Parti socialiste unifié PSU 873 581 3,9 -
Total Gauche parlementaire 9 132 145 41,2 91

En somme la France vote à 58% pour les partis qui siègent dans la majorité, tandis que le candidat d'une hypothétique gauche unie démarre avec 41% des voix.

Je ne commente pas.

A quoi joue Deferre ? Rien, il est mégalo, et les communistes qui le connaissent bien pour le fréquenter à Marseille, ne veulent pas en entendre parler.

En 1965, il a lancé un ballon d'essai, faisant courir dans les journaux - dont les siens - l'annonce d'une candidature unique que préparait un certain Monsieur X, non nommé, qui consultait les partis de gauche avant de se décider. Suspens dans le Landerneau, mais le Canard Enchaîné met moins de deux semaines pour lever le mystère. Il titre : "Monsieur X, ... l'homme au Masque Deferre."

Deferre, baptisé et honteuzékonfus...rentre à Marseille, et Mitterrand (Vous noterez qu'il n'a pas bougé jusque-là) se déclare candidat et entame les négociations avec le PCF, entre gens sérieux. Il réussit à mettre De Gaulle en ballotage, (55% / 45%) au grand mécontentement du général.

Et maintenant, sérieux : vous pensez vraiment que Mitterrand s'est laissé souffler le rôle de candidat unique de la gauche en 69 à cause de la précipitation à peine croyable de Gaston ? Si Mitterrand peut espérer compter sur 41% des voix, Deferre sans le PCF démarre à 16%.

Le mystère tient à la non-candidature de Mitterrand.

Mon avis est qu'il range ses gaules, et laisse Deferre aller au carton. De toute façon c'est barré d'avance. Duclos au PCF fait la même chose, lui aussi sait compter et n'est pas candidat unique à l'humiliation garantie. Il présente sa candidature, appuyée sur un socle de voix PCF qu'il sait solide. On verra bien ce que pèse Deferre. (Hé bien Monsieur X pèse 5% des voix.) :mrgreen:

Là je commente : c'est la seule présidentielle de la Ve République qui voit au second tour un affrontement entre un homme de droite et un centriste. En cause, l'absence de Mitterrand. Ja-mais on ne reverra cette configuration.

Et vous attribuez ça à la médiocrité de Mitterrand face à Deferre ?

Je me demande juste comment Mitterrand a fait pour s'abstenir sans que ça se remarque trop. Le connaissant, je soupçonne qu'il s'est débrouillé pour susciter un véto du PCF - en réclamant trop - à une candidature unique. >:) Mais là c'est juste une hypothèse...

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 6:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 550
Localisation : Gard
Deux questions

1- pourquoi Mitterrand est il devenu dès 65 le porte drapeau de l'union de la gauche alors que sous la IV e République son positionnement était tout à fait centriste, il était atlantiste, colonialiste, etc Rocard l'a même traité d'assassin pour avoir refuse la grâce de centaines d'algériens FLN condamnés à mort

On peut expliquer cela seulement par son anti gaullisme constant ?

2- qui était Deferre ? Le porte parole de la vieille tradition SFIO ? Un grand féodal avec sa fédération PS des bouches du Rhône ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 8:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 599
Ah Deffere:le dernier politique à s'etre battu en duel ....personnage haut en couleur qui reste un homme de la IV e et n' pas compris que la constitution avait changé.
Mitterrand:on sait bcp sur lui maintenant mais à l'époque assez opportuniste, douteux (l'affaire de l'Observatoire n'est pas loin) lui aussi de la IVe .Il peut avoir eu des inquiétudes sur le nouveau vote à suffrage direct pour se lancer.Enfin,malgré son antigaullisme ,la personne de de Gaulle est présente et lui barre à l'époque tout destin politique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 8:18 
En ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1611
Pierma a écrit :
Il réussit à mettre De Gaulle en ballotage, (55% / 45%) au grand mécontentement du général.

Heu non, là vous citez le score du deuxième tour !

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 10:54 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Bien d'accord avec Pierma. Mitterrand a une qualité très rare qui fait les vainqueurs aux présidentielles dans la 5ème république. Il sent l'électorat et les mouvements profonds de l'électorat, contrairement aux centristes bien propres sur eux et de haute moralité qui sont respectés dans les assemblées mais trop soucieux de leurs principes pour prendre le peuple électeur à bras le corps. La seule exception parmi les centristes, cela a été Giscard le chasseur qui a su saisir l'occasion en or du chaos survenu à droite avec la mort prématurée de Pompidou.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 14:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5802
bourbilly21 a écrit :
Pierma a écrit :
Il réussit à mettre De Gaulle en ballotage, (55% / 45%) au grand mécontentement du général.

Heu non, là vous citez le score du deuxième tour !

Exact. :oops:

De Gaulle a été choqué par le ballotage au premier tour et par le score final. Les Français ne le suivaient qu'à 55%, il a pensé un moment se retirer, en tous cas il en a parlé.

C'est qu'il n'était pas habitué à des scores aussi bas. Il a fallu que ses fidèles lui expliquent qu'une élection présidentielle n'était pas un référendum, où il avait fait à plusieurs reprises (Constitution de 58, référendum sur l'autodétermination algérienne, référendum sur l'élection du PR au suffrage universel...) des scores entre 60 minimum (il me semble) et 80%.

L'histoire de la Ve montrera que les élections présidentielles se jouent aux alentours de 50/50 et que 55% est un excellent score. Mais c'était la première, et de plus De Gaulle était habitué à une adhésion massive...

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 15:33 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 15 Nov 2015 20:14
Message(s) : 32
Bayrou en 2007 a failli réediter l'exploit de Poher en dépassant S Royal
Dans ce cas il aurait pu battre Sarkozy


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La Gauche en 69
Message Publié : 21 Juil 2016 18:04 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
J'en doute pour les deux.

D'abord, se rappeler que Poher a été écrasé par Pompidou au 2ème tour en 1969 parce que pour la gauche marxiste, c'était bonnet blanc et blanc bonnet. La gauche et la droite sont certes des notions moins univoques qu'autrefois mais toujours très prégnantes.

Ensuite il y avait tout de même 7 points d'écart entre Royal et Bayrou au 1er tour en 2007.

Enfin, en 2007 il y avait une forte demande de droite décomplexée. C'est sur cela que Sarkozy s'est fait élire. En rompant avec la domination de la droite centriste radicale-socialiste, du moins le temps de la campagne. Ce qui explique qu'il ait d'emblée suscité l'opposition viscérale de la gauche.

Ce qu'a très bien compris Sarkozy en 2007, c'est que la société française se droitisait pour des raisons structurelles : vieillissement démographique, mondialisation économique, démographique et culturelle, suscitant une demande de protection économique et identitaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB