A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 29 Mars 2017 23:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 05 Août 2016 0:37 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1850
Localisation : Versailles
La lecture du livre de souvenirs d'Andre Rousselet m'a fait découvrir l'etonnante figure de Jean-Paul Martin. Ce personnage fut un proche conseiller de Rene Bousquet à la direction de la police nationale pendant la guerre avant d'entrer au cabinet de Mitterrand au ministère de l'intérieur en 1954.entre temps il s'exile quelques années en Suède.

Rousselet attribue l'inimitié durable entre Mendes France et Mitterrand à l'affaire des fiches, le second reprochant au premier de l'avoir soupçonné de haute trahison.

Je me demande plutôt si Mendes, résistant et juif, n'avait pas été au courant des liens un peu inattendus qui unissaient Mitterrand à certains collaborateurs de haut rang, dont Bousquet et Martin.

Je suis preneur de l'avis du forum sur ce point.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 2:23 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5652
Qu'est-ce que l'affaire des fiches ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 7:07 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1850
Localisation : Versailles
J'ai fait une erreur. Rousselet parlait de l'affaire des fuites (et non des fiches) !

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_fuites


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 11:08 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5652
Jerôme a écrit :
J'ai fait une erreur. Rousselet parlait de l'affaire des fuites (et non des fiches) !

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_fuites

Très concrètement, ça veut dire que les discussions du CSDN (sur l'Indochine en particulier) passaient directement au PCF, et donc au Viet-Minh, avec lequel Mendès-France allait négocier suite à la défaite de Dien-Bien-Phu en mai. Toutefois, cela ne concerne qu'une seule séance, celle du 28 juillet, avant que la fuite ne soit détectée.

Pas claire cette histoire. Emmanuel d'Astier agent communiste j'ai un peu de mal. (Pendant la guerre il était le chef du mouvement Libération) Il faut savoir que Roger Wybot, patron de la DST, était un anticommuniste du genre rabique qui voyait des agents communistes partout.

(On va finir par compter les chefs de la Résistance qui ont échappé à cette accusation. Même Jean Moulin y a eu droit.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 12:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 442
Localisation : Gard
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
J'ai fait une erreur. Rousselet parlait de l'affaire des fuites (et non des fiches) !

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_fuites

Très concrètement, ça veut dire que les discussions du CSDN (sur l'Indochine en particulier) passaient directement au PCF, et donc au Viet-Minh, avec lequel Mendès-France allait négocier suite à la défaite de Dien-Bien-Phu en mai. Toutefois, cela ne concerne qu'une seule séance, celle du 28 juillet, avant que la fuite ne soit détectée.

Pas claire cette histoire. Emmanuel d'Astier agent communiste j'ai un peu de mal. (Pendant la guerre il était le chef du mouvement Libération) Il faut savoir que Roger Wybot, patron de la DST, était un anticommuniste du genre rabique qui voyait des agents communistes partout.

(On va finir par compter les chefs de la Résistance qui ont échappé à cette accusation. Même Jean Moulin y a eu droit.)


Astier n'était pas ce qu'on appelait un "compagnon de route": un non communiste pro soviétique et anti américain plus proche du PCF que de la SFIO ?

Mais j'ignorais que la IVe République ait connu des montages aussi pervers

Pour revenir à PMF : son exigence de vérité a donné à son parcours politique une tonalité très éloignée de celui de Mitterrand, dont le réalisme confinait au cynisme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 12:29 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 662
Est ce la meme affaire de fuites que celle du géneral Revers ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 14:22 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2544
Comme Miterrand, Mendès-France était proche des patrons de la Dépêche de Toulouse (la famille Baylet) au conseil d'administration de laquelle siègeait Bousquet. Il n'y avait rien de secret dans ce petit monde et tous étaient parfaitement au courant des relations unissant les uns aux autres pendant la guerre. Voir par exemple http://www.liberation.fr/portrait/1997/04/28/evelyne-baylet-longtemps-dame-de-fer-des-rad-socs-et-de-la-depeche-du-midi-decouvre-a-84-ans-les-aff_201199

Voir aussi : http://labrousse.erick.over-blog.com/2016/01/bousquet-le-terroriste-ami-de-mitterrand.html

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2016 17:38 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1850
Localisation : Versailles
Si je suis Jibe, PMF aurait été complaisant lui aussi à l'égard d'anciens collaborateurs comme Bousquet malgré son origine juive et son passé résistant ? Et pourquoi ? par amitié pour la famille Baylet ?

Il paraît qu'un autre proche de Mitterrand aurait eu une attitude discutable sous l'occupation : Hernu !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2016 12:50 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2544
Très difficile pour un homme d'aujourd'hui de comprendre cette période troublée. Pour une fois, Wikipedia résume très bien cette situation paradoxale des uns et des autres :
"En 1977, François Mitterrand organise autour de René Bousquet un déjeuner regroupant plusieurs anciens résistants dont Henri Frenay, le fondateur du mouvement Combat en présence de Jacques Attali. Tous ceux qui sont présents, selon Mitterrand, lui doivent la vie.

René Bousquet fréquente pendant toutes ces années plusieurs centaines d'autres personnalités, ignorantes ou non de ses agissements à Vichy. Pascale Froment indique ainsi que l’ancien préfet devenu banquier « met aussi, parfois, à contribution, pour des consultations juridiques, son vieux camarade de faculté Georges Vedel », siège au conseil d'administration de la Société financière pour la France et les pays d’outre-mer (SOFO), présidée par Edmond Giscard d’Estaing, « connaissait personnellement Antoine Pinay (qui avait appartenu au Conseil national de Pétain) ; il est ami avec son directeur de cabinet Henri Yrissou, député indépendant, inspecteur des Finances, médaillé de la Résistance, qui avait successivement servi Bouthillier et Cathala à Vichy. » Elle ajoute que René Bousquet fut reçu à l’Élysée par René Coty76. Elle précise aussi :

« En 1974, il n’y a pas « d’affaire Bousquet », et le premier secrétaire du PS n’éprouve aucune gêne à se faire photographier avec son « ami ». Pourquoi se cacherait-il de connaître un homme qui fréquente aussi bien Joseph Barsalou que Jean-Baptiste Doumeng, Edgar Faure, Maurice Faure, le préfet Génébrier, Bernard Cornut-Gentille et Jacques Chaban-Delmas ? Un homme à qui Pierre Mendès France serre la main ? Un homme qui se promène au bois, près de chez lui, avec Édouard Daladier ? Son passé à la tête de la police de Vichy ne paraît déranger personne77. »

François Mitterrand, pour justifier sa propre relation avec René Bousquet, cite également les noms de Pierre Mendès France et Henri Queuille comme le rapportent Pierre Favier et Michel Martin-Roland78. René Bousquet siège notamment au conseil d'administration d'UTA (Union de transports aériens), dirigée par Antoine Veil (mari de Simone Veil), qu'il avait déjà connu aux Chargeurs réunis. En 1978, à la suite de l'entretien accordé par Louis Darquier de Pellepoix à L'Express, Antoine Veil obtient la démission de René Bousquet79,80.

En 1981, après la victoire de François Mitterrand à l'élection présidentielle, René Bousquet se rend à l'Élysée « pour parler politique ». « Je l'écoutais comme on écoute un chroniqueur politique. Il me voyait comme un continuateur d'une carrière qu'il n'avait pas pu faire » (déclaration de François Mitterrand à Pascale FromentN 7).
"

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2016 15:17 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1850
Localisation : Versailles
Que Jibe me pardonne mais j'avais plus d'illusions sur Mendes France !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2016 17:03 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5652
Il faudrait savoir à quelle date les historiens ont déterré des archives le texte de ce qu'on a appelé les accords Bousquet-Oberg. Il me semble que jusque-là Bousquet pouvait minimiser son rôle dans la déportation des Juifs, non ? (Après tout il y avait bien un Commissariat aux Questions Juives à Vichy.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2016 21:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
Jerôme a écrit :
Que Jibe me pardonne mais j'avais plus d'illusions sur Mendes France !
Vous en avez aussi probablement sur Charles de Gaulle qui a nommé Maurice Papon à la préfecture de police de Paris et l'a promu au grade de commandeur dans l'ordre de la Légion d'Honneur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2016 21:35 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1850
Localisation : Versailles
La réponse de Barbetorte est peu convaincante.

D'une part De Gaulle ne s'est jamais présenté comme un moraliste, épris de vérité, mais comme un pragmatique capable de décisions audacieuses voire cyniques.

D'autre part Papon n'était pas directeur de la police de Vichy mais simple secrétaire général de préfecture !

Il y a là deux différences assez sensibles.

Je crois plus aux explications de Jibe et Pierma. L'époque était plus tolérante et peut être moins bien informée !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2016 10:18 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
Ma réponse n'était pas une explication.

De Gaulle avait des côtés très moralisateurs comme le montre la démission immédiate de Raymond Triboulet lorsque sa fille fut accusée par le Canard Enchaîné d'avoir bénéficié de fuites sur les sujets du baccalauréat et je ne sais pas où vous êtes allé cherché que Mendès-France était un moralisateur épris de vérité.

L'époque n'était pas plus tolérante mais était moins sensible à l'extermination des Juifs que l'époque actuelle. Ce qu'on reprochait au premier chef aux collaborateurs était plus d'avoir trahi la patrie que d'avoir participé à la shoa (terme qui n'est apparu que dans les années 1980).

Bousquet et Papon avaient tous deux servi le régime de Vichy jusqu'au bout et tous deux directement participé à la déportation de Juifs, mais ils avaient aussi tous deux rendus des services à la Résistance. Mitterrand doit à Bousquet de ne pas avoir été arrêté par la Gestapo. Cela explique certaines étranges connivences.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2016 13:29 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Écoutez (si vous avez une petite heure) l'émission https://www.franceinter.fr/emissions/af ... -aout-2016, très intéressante, avec des documents sonores.
Par ailleurs, je suis cette discussion depuis le début avec un certain malaise, car, sans avoir moi-même (comme beaucoup d'entre vous) d'informations autres que celles qui sont sur la machine magique, je trouve que les "épurateurs de 2016" sont bien affirmatifs, parfois, sur Passion-Histoire.
Heureusement que c'était De Gaulle et pas un autre, qui a pu faire redémarrer l'administration française sans être trop regardant, avec, certes, des cas extrêmes (Bousquet, Papon).
Pensons aussi aux officines (Albertini ...) de la guerre froide qui ont bien distillé les informations-désinformations qui les arrangeait, et qui sont reprises ici sans trop de discernement !

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB