A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Nov 2017 21:58

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 28 Déc 2016 10:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Si effectivement le système des apparentements retenus par les partis qui étaient dans le système de gouvernement de la 4ème république (de la SFIO à la droite modérée de Pinay) est une magouille immorale, quoiqu'efficace (la fin justifie souvent les moyens quand il s'agit de conserver ou conquérir le pouvoir), en revanche on lui adresse des reproches indus dans la traversée du désert de de Gaulle.

La réalité est dans les chiffres des résultats électoraux.

En 1947, lors des élections municipales, le tout jeune RPF remporte 38% des suffrages. Sauf que ce sont des élections municipales.

En 1951, lors des élections législatives, le RPF remporte un peu moins de 22% des voix, devancé par le PCF qui frôle les 26%. Et même si sans le système des apparentements le RPF aurait remporté plus de sièges, il n'aurait pas, quel que soit le mode de scrutin, remporté la majorité des sièges et il ne se serait pas entendu avec un PCF stalinien entièrement inféodé au Kominform.

Le mode de scrutin des apparentements a juste permis aux partis dits de la 3ème force, grosso modo de la gauche non-communiste au centre-droit, de continuer à faire chacun leur petite soupe dans leur petite marmite tout en faisant au final table commune, et d'éviter à la 4ème république d'avoir en 1951 un pays ingouvernable, sans aucune majorité parlementaire possible.

Les résultats de 1951 par rapport à ceux de 1947 montrent qu'en 4 ans, le soufflé gaulliste est retombé. Ce qui est assez compréhensible. En 1947, on était tout juste deux ans après la fin de la guerre et un an et demi après que de Gaulle a quitté le pouvoir et on était aussi en pleine crise politique et sociale avec les grands mouvements de grève insurectionnels qui suscitaient logiquement le ralliement autour d'un homme fort, d'un homme d'ordre.

En 1951, 4 années de plus ont passé, la situation s'est apaisée, le pays est totalement lancé dans sa reconstruction et les résultats sont déjà spectaculaires (fin des rationnements en 1950). Les préoccupations du moment sont moins favorables à un mouvement de ralliement autour d'une personnalité comme de Gaulle dont le charisme et les états de service sont ceux des grands drames de la guerre, du combat et de la libération du pays, pas de la gestion de l'économie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Déc 2016 11:44 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4491
Localisation : Allemagne
En 1951, beaucoup de gens n'ont pas voté RPF, car la consigne des partis modérés était de voter utile afin d'avoir un bloc modéré à l'AN et par l'entourloupette des apparentements il ne fallait pas voter pour de Gaulle. La seule chose qui divisait MRP (et alliés) et socialistes(et alliés) était la question de l'école libre.
Par ailleurs, pour répondre à des remarques antérieures d'autres contributeurs, durant la guerre, Roosevelt et Churchill voyaient et craignaient un risque de césarisme en France à la Libération. Et de Gaulle, les a fait mentir.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Déc 2016 11:58 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Faget a écrit :
En 1951, beaucoup de gens n'ont pas voté RPF, car la consigne des partis modérés était de voter utile afin d'avoir un bloc modéré à l'AN et par l'entourloupette des apparentements il ne fallait pas voter pour de Gaulle. La seule chose qui divisait MRP (et alliés) et socialistes(et alliés) était la question de l'école libre.


Oui, mais à cela le mode de scrutin ne changeait rien. Vous auriez de toute façon eu ce discours. De Gaulle était anti-système. Il avait clairement annoncé la couleur. Et donc les partis du système appelaient à voter pour eux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB