A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Nov 2017 10:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 04 Juil 2017 8:50 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1510
Localisation : Vienne (86)
Bonjour,

Ma question est toute simple !
D'après vous le procès d'Eichmann marque t'il un tournant dans l'étude du Nazisme ?

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2017 8:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 416
Tel que je le perçois à travers plusieurs discussions ici, le procès d'Eichmann a été caractérisé par une médiatisation, une "vulgarisation" du génocide juif. Il y avait les faits bien sûr avec la traque puis la capture d'Eichmann par les israéliens. Mais surtout la volonté d’Israël de "porter l'affaire" sur le devant de la scène mondiale.

Mais si cela s'est avéré possible peut-être faut-il y voir l'époque (1960) plus propice que l'immédiat après guerre à la médiatisation où l'émergence des techniques et du niveau de vie (début du poste de télé dans les familles moyennes...) commence à se faire nettement sentir. Et surtout où il y avait une meilleure réceptivité/acceptation du public que dans les années de l'immédiat après guerre (qui ne demandait qu'à oublier). Quinze ans s'étaient écoulés...

Est-ce que pour autant ce procès a été "Le tournant" pour les hommes de métier (les historiens), celui qui leur a donné de nouveaux axes d'étude ? Sans doute y a t il contribué sur certains points (par exemple, la perception de l'importance de la conférence de Wannsee semble trouver son point de départ dans ce procès) mais peut-on vraiment dire qu'on ne voyait plus les choses après comme on les voyait avant (c'est ça un tournant) ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2017 10:56 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15479
Localisation : Alsace, Colmar
Je pense que sur l'instant, le procès d'Eichmann a servi à la prise de conscience de ce qu'avait été le génocide des juifs et la réalité de la machine administrative qui l'avait mis en place. De nombreuses personnes avaient une certaine vision des monstres qui avaient rendu cela possible, et là, ils se trouvent face à un petit fonctionnaire tranquille qui répète qu'il n'a fait que son boulot ...

Mais, la connaissance sur le génocide a nettement évoluée depuis, on remet en cause l'une des légendes qui existait sur celui-ci. En effet, pour de nombreuses personnes, et on le voit régulièrement dans certaines contributions, c'est l'échec de la politique d'émigration des juifs qui a fait que ceux-ci se sont résolus au génocide. Bref, si les alliés avaient accepté d’accueillir les juifs, s'ils avaient permit leur immigration massive, si ... Mais, de plus en plus d'historien trouvent des éléments à charge qui semblent indiquer que très tôt certains chefs du NSDAP avaient cette solution en ligne de mire. Et cela change radicalement la lecture des évènements. Ce changement de paradigme ne date pas du procès Eichmann, il est venu plus tardivement de l'étude des évènements et de leur articulation temporelle. On nous présente souvent la conférence de Wannsee comme le point de départ du génocide, sauf que les principaux chefs sont déjà nommés, ils ont déjà commencé à former leurs équipes, les premiers camps d'extermination sont en phase d'expérimentation et ils vont bientôt commencer à fonctionner à pleine échelle, et on a déjà exterminé plus d'un million et demi de juifs ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2017 13:37 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1510
Localisation : Vienne (86)
Le procès d'Eichmann apparaît aux yeux des Juifs, et très vraisemblablement à ceux de la communauté internationale, comme un acte hautement symbolique. Non pas, simplement, parce qu'ils jugent un nazi ayant "œuvré" à la déportation de milliers de Juifs mais parce qu'au travers ce procès, ils rendent leur justice, une justice légitime, celle de l'Etat d’Israël...le seul estimant être concerné par ce génocide.
Il me semble que Hannah Arendt l'a appris à ses dépens en publiant, l'année suivant l'exécution d'Eichmann, "Eichmann à Jérusalem" et en y développant sa thèse sur la « banalité du mal ».

Par conséquent est t'il hasardeux de percevoir ce procès comme un événement éminemment politique dont le caractère "quasi sacré" a influencé, sur le moment, la perception de l'idéologie nazie et plus globalement les travaux de recherche sur la shoah ?

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB