A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Juil 2018 23:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Le lait dans les écoles ...
Message Publié : 22 Fév 2018 18:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 15 Oct 2017 12:10
Message(s) : 74
Bonjour à tous,

Dans les années "50-60" (peut être un peu plus tôt,un peu plus tard),
il y avait dans les écoles de France et de Belgique (peut être ailleurs aussi),
des berlingots de lait distribués aux enfants de primaire .

Pourtant dans les années "50" ce n'était plus la pénurie de guerre .
Je ne dis pas que le niveau de vie était extraordinaire mais il n'y avait pas de carence alimentaire .

Pourquoi ces distributions de lait ?
Il fallait déjà écouler des surplus de lait ou soutenir les prix ?
C'était la résultante d'une opération politique "démagogique" ?
C'était la continuation simple d'une mesure prise durant la guerre (j'ai jamais entendu parler de ça...) .

Voila .

Merci pour les réponses .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 19:08 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 452
J'ai connu ces distributions de lait à l'école primaire (dans la première moitié des années '50). On associe ces distributions à Mendes-France qui avait été effaré par l'alcoolisme qui commençait très tôt chez les Français ("Le vin c'est pas d' l'alcool..." disait on courrement... :wink:).

Bref, outre les carences (peut-être encore importantes au début des années '50) il y avait sans doute le désir d'habituer les petits français à des boissons plus saines...

_________________
"Pour ceux qui vont chercher midi à quatorze heures, la minute de vérité risque de se faire longtemps attendre."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 19:53 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6683
J'ai connu ça à la maternelle (4 ans en 64) et je me demandais bien ce qu'ils me voulaient avec ce verre de lait ! lol
Ce n'était pas des berlingots de lait, inconnus à l'époque, et il y avait un petit biscuit en prime.

Contrairement à ce que vous imaginez, je pense que Mendès-France a bien pris cette mesure comme une mesure de santé pour les enfants. En 54 tout le monde ne roulait pas sur l'or et il y avait pas mal de familles nombreuses où la bouffe était un problème. J'imagine qu'il l'a fait au vu de données de la médecine scolaire sur les enfants carencés en calcium.

On ne l'imagine plus aujourd'hui, mais l'alimentation représentait à cette époque une part importante dans les dépenses des ménages. J'avancerais le chiffre de 25-30%, il faudrait regarder.

Avec l'élévation du niveau de vie et la baisse des prix liée à l'augmentation spectaculaire de la productivité agricole dans les années 60, la part de l'alimentation dans le budget moyen n'a cessé depuis de baisser. Je pense qu'elle doit se situer aujourd'hui aux alentours de 15% maxi.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 20:49 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1267
On en apprend plus à la lecture de ces deux documents :
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2005/03/20/le-regime-lacte-de-pierre-mendes-france_372835_3208.html
https://parciparla.fr/1956-alcool-ecole-mendes-france-lait/

La distribution de lait dans les écoles fut décidée par un décret du 1er octobre 1954. Le lait fut ultérieurement été remplacé par une purée de fruit distribuée sous forme de berlingot.

Il y avait le souci de combler des carences alimentaires mais surtout celui de lutter contre l'alcoolisme. La distribution de lait aux enfants des écoles fut couplée avec l'interdiction d'y distribuer du vin, publiée par une circulaire du 8 août 1956. Car à l'époque il était ordinairement servi du vin dans les cantines scolaires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 20:50 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 581
La politique du lait de Pierre Mendès-France s'inscrit dans une lutte contre l'alcool et l'alcoolisme (ainsi, le verre de lait a-t-il aussi été introduit auprès des appelés du service militaire et pas seulement les enfants dans les écoles).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 22:26 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4786
Localisation : Allemagne
La question posée m'a fait remonter un souvenir. La mesure Mendès France s'appliquait aussi à l'armée. En 1958 quand je faisais ma préparation militaire parachutiste à Pau, il y avait des réfectoires séparés selon que l'on buvait du lait ou du vin. Mais par la suite la disposition a dû être abrogée car je n'ai plus jamais revu du lait à table dans l'armée.
Mendès était ne l'oublions pas maire de Louviers et député de l'Eure, région normande avec une grosse production laitière. Alors a-t-il voulu être sympathique à ses électeurs ?
L'armée est coutumière du fait, quand Antoine Pinay était en plus de ses fonctions politiques président de la fédération française de la tannerie, l'armée française a hérité d'équipements en cuirs tous neufs, alors que la plupart des armées étrangères avaient adopté la toile beaucoup plus commode.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 22:55 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 15 Oct 2017 12:10
Message(s) : 74
OK .

Je ne voyais pas des carences alimentaires en 54 ...

Merci .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2018 23:15 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1267
Faget a écrit :
Mendès était ne l'oublions pas maire de Louviers et député de l'Eure, région normande avec une grosse production laitière. Alors a-t-il voulu être sympathique à ses électeurs ?
Il en fut accusé, notamment par Pierre Poujade, qui défendait les lobbies de l'alcool : viticulteurs, débitants de boissons, bouilleurs de cru et autres. Quoi qu'il en fût, les motifs qu'il donnait étaient plus scientifiques. Déjà, en 1938, alors qu'il était député, il avait obtenu que fût menée une étude sur l'effet d'une consommation journalière de lait par des enfants. Cette étude conclut à un meilleur développement staturo-pondéral. En 1951, des travaux de Raymond Paumier, créateur de la Protection Maternelle et Infantile, confirmèrent l'étude de 1938.

La promotion du lait visait notamment à persuader les parents qu'il y avait mieux que le vin pour fortifier les enfants. Car le vin avait encore une réputation de boisson saine et sans danger. Zola, dans L'assomoir, fait dire à Gervaise que le vin nourrit l'homme en aidant l'organisme à fabriquer le sang au contraire des alcools forts qui sont nocifs. Cette idée avait encore cours dans les années 1950.

Alcools forts nocifs à doses excessives seulement. L'histoire des quelques gouttes de calvados versées dans le biberon pour favoriser le sommeil du bébé n'est aucunement une légende.

Faget a écrit :
Mais par la suite la disposition a dû être abrogée car je n'ai plus jamais revu du lait à table dans l'armée.
La promotion du lait comme boisson ne rencontra pas le succès escompté. Car le lait n'est pas une boisson, c'est un aliment complet. De plus, beaucoup de gens ont du mal à le digérer : passé l'âge de cinq ans, l'organisme de ces personnes ne produit plus l'enzyme nécessaire à la digestion du lait. Elles sont minoritaires en Europe mais très majoritaires dans l'hémisphère sud.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2018 5:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 480
J'ai connu, bien, bien après, que Mendès-France, des distributions de mini briques de lait-fraise à la maternelle et au CP.
Je je penche pour une opération de promotion de Yoplait ou Danone plutôt que pour une politique de santé publique lol


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2018 9:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 379
Localisation : Berlin
Bonjour,

J'ai aussi connu cette période. De 1954 à 1958 j'étais scolarisé à Saint Denis, rue Emile Connoy et ce n'était pas du lait que l'on nous servait, mais un genre de cacao légèrement sucré dans des petites bouteilles en verre d'environ 25 cl, servi en général après la récréation de 15h00. Moment attendu avec impatience car cela nous permettait de " buller " quelques minutes.

Cordialement

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2018 11:10 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2696
Il y a eu deux périodes pendant lesquelles on a distribué du lait dans les écoles Une première vers 1947/48,j'étais encore dans une école primaire du Nord.Les instits surveillaient ,de loin. A cette époque,il n'y avait que très peu de personnel communal ,une personne au plus par école ,la distribution était faite par certains "plus grands élèves" qui faisaient n'importe quoi, par exemple mettre des déchets de craie dans les bidons de lait . Autre "finesse" de certains énergumènes,nous buvions dans des quarts quand un quart avait servi ,avant d'être passé aux suivants,il était rincé dans un seau d'eau contenant du désinfectant mais les "grands"chargés des corvées de remplissage de l'eau dans les toilettes s'amusaient parfois à uriner dans l'eau de rinçage .......Je savais que lorsque certaines équipes étaient de corvée,il était préférable de dire que l'on avait envie de vomir et refuser de boire......cette première distribution d'après guerre prit fin au plus tard début des année 50
La distribution dans les écoles reprend dans le début des années 60,mieux organisée toutefois pour ce que j'en ai vu à cette époque......Je crois que des instits disaient alors que certains enfants venaient en classe sans rien avoir mangé le matin,la sécurité sociale se plaignait peut être d'avoir trop de frais de dentistes à rembourser (ce fut le cas en Grande Bretagne où il fut décidé de fluorer tous les réseaux des eaux )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Fév 2018 11:14 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Il y a déjà un long sujet sur la question du lait dans les écoles dans les entrailles du forum ... Il serait intéressant de le retrouver pour éviter les inutiles redites ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB