A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Sep 2018 4:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le Monde et Faurisson en 1978
Message Publié : 19 Mai 2018 11:49 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2741
Localisation : Versailles
Je ne veux surtout pas rouvrir un débat désagréable sur les thèses négationnistes mais il me semble légitime de réexaminer les conditions de la publication par Le Monde de la tribune de Faurisson.

Le quotidien du soir a publié une explication (qui n'est pas une justification) de sa bourde.
http://www.lemonde.fr/actualite-medias/ ... KQ5EwWc.99

J'en retiens ceci :

"Dans les nombreux livres consacrés au Monde, cette bourde monumentale n'a pas laissé de traces : enfouie, refoulée. Comme si ces résistants valeureux, ces hommes de la gauche chrétienne, trop honnêtes et parfois maladroits, ne s'en remettaient pas de s'être fait piéger par ce lecteur monomaniaque. "N'oublions pas que Faurisson était un universitaire, faisait profession d'apolitisme et avançait masqué", rappelle Valérie Igounet. "Il faut se souvenir que nous parlons d'avant 1990, d'un temps où la loi Gayssot n'existait pas", note Laurent Joly."

Certes le journal reconnaît qu'il a longtemps jeté un voile pudique sur cette épisode peu glorieux.

Je suis défavorablement impressionné par les autres arguments.

La faute est imputée à des Chrétiens de gauche, pourtant anciens résistants mais honnêtes et maladroits. Une façon de dire qu'ils étaient un peu niais ? Pas très vigilants à l'égard de l'antisémitisme ?

Et puis que vient faire l'apolitisme là dedans ? Les apolitiques auraient ils le droit d'écrire des contre vérités historiques et pas les militants ?

Faurisson universitaire ? Certainement mais spécialiste de Rimbaud et Lautreamont ! Bref demain un professeur d'école vétérinaire a des idées sur la bataille de Verdun et on lui ouvrirait les pages du Monde ?

Et pour finir la référence à la loi Gayssot ! Si elle n'existait pas, Le Monde pourrait il refaire la même sottise ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 12:35 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Faurrisson universitaire ? Certainement mais spécialiste de Rimbaud et Lautreamont ! Bref demain un professeur d'école vétérinaire a des idées sur la bataille de Verdun et on lui ouvrirait les pages du Monde ??


Mais, c'est bien le cas... Et pas seulement au Monde, mais dans l'ensemble de la presse et des médias. On ne compte pas les scientifiques (ou se réclamant d'un titre scientifique) qui interviennent en-dehors de leur sphère de compétence pour se mêler à un débat moral en apportant leur contribution. Le titre "scientifique" est souvent mis en avant ... mais personne ne signale que X qui déclare les vaccins comme autant de poissons, est bien médecin, mais pas spécialisé dans le domaine concerné. Ou que Y qui intervient contre les OGM est bien un scientifique, mais que son domaine de compétence est la psychiatrie ou la physique nucléaire et pas la génétique. Demain dimanche, c'est le jour des tribunes dans de nombreux médias, faites donc l'effort de regarder qui intervient et s'il peut se targuer d'avoir les compétences dans le domaine où il intervient.

Mais, quand on leur fait remarquer cela, la plupart disent intervenir dans le débat en tant que "simples citoyens", sauf que leurs titres universitaires sont bien mis en avant dans leurs présentations. Et pour le public lambda, il s'agit bien de scientifiques qui disent qu'eux ont raison face aux autres scientifiques ...

En son temps, Huytus avait lancé un sujet sur les experts auto-proclamés. Votre interrogation rejoint pas mal son questionnement : à qui dois-je faire confiance quand il se place au niveau d'expert ?

Quelque part, le négationnisme pourrait s'assimiler à une pseudo-science se prétendant une pseudo-histoire où on choisit les évènements qui conviennent aux propos que l'on veut proposer au public.

A contrario, on connait de nombreux cas de scientifiques ou d'historiens qui ont œuvré en toute rigueur en-dehors de ce qui était au départ leur domaine de compétence. Ainsi, l'un de ceux que l'on considère comme l'un des meilleurs connaisseurs du phénomène des incorporés de force en Alsace-Moselle est un historien spécialiste des châteaux-forts médiévaux en Alsace. Pour des raisons personnelles, il s'est intéressé au sujet, il y a œuvré de la même manière qu'il avait appris à le faire pour ses recherches sur les châteaux-forts et il s'est retrouvé, de facto, comme étant l'un des historiens les plus impliqués dans le sujet ... Quand je vois cela, je peux me poser des questions sur le sérieux des travaux de Faurisson sur Rimbaud et Lautreamont. Si ces travaux furent sérieux, il s'agit d'un menteur lorsqu'il fait oeuvre de négationniste, car il connait la bonne méthode, mais il se refuse de l'appliquer. S'il a appliqué à l'histoire des chambres à gaz et de la Shoah le même sérieux avec lequel il est devenu un spécialiste de Rimbaud et Lautreamont, on peut sérieusement se poser des questions ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 13:07 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2748
Pour vous répondre Narduccio : les travaux littéraires de Faurisson ont la réputation de manquer sérieusement de sérieux. On soupçonne souvent sa dérive négationniste par une volonté de se venger de son échec dans son propre domaine de compétence .


Dernière édition par Aigle le 19 Mai 2018 13:19, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 13:18 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2748
Pour vous répondre Jérôme, je crois qu'il faut comprendre le contexte dans lequel évoluait le Monde des années 1970. Loin d'être un journal scientifique et impartial, c'était un organe militant décidé à combattre la droite et plus largement la société bourgeoise traditionnelle.

C'est ce contexte qui explique qu'il ait constamment cherche à discréditer les thèses traditionnelles en histoire ou dans d'autres domaines de la pensée.

C'est pourquoi il a fait sienne le "il est interdit d'interdire" de mai 68. Slogan pris au pied de la lettre par les tenants de la gauche chrétienne mentionnés par l'article cité. Cette gauche était honnête et croyait réellement aux bienfaits d'un libre débat reposant sur la prohibition de toute restriction.

Évidemment les acteurs de l'esprit 68 savaient bien Que ce slogan n'avait qu'un but : ridiculiser les bourgeois libéraux places devant une alternative insoutenable (censurer contrairement à leurs principes ou se laisser insulter par des gens capables de dire n'importe quoi). Il ne devait pas permettre de tout dire - et surtout pas de redonner des ailes au nazisme ...

La remarque sur l'apolitisme se Lit de la même façon. On doit se méfier d'un intellectuel de droite ou d'extrême droite même s'il profère des évidences. Mais pas d'un intellectuel de gauche ou d'extreme gauche qui quoi qu'il puisse penser, faire ou dire aura toujours l'avantage de travailler dans la bonne direction : la destruction de la société traditionnelle et l'avènement du paradis futur ...dès lors que Faurisson est assez rusé pour ne pas révéler ses idées profondes, il échappe à la vigilance "anti fasciste"...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 13:39 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2748
Je souligne néanmoins que interdit d'interdire ou pas la publication de la tribune de Faurisson a provoqué une salutaire levée de boucliers et la publications d'objection fortement argumentées.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 15:20 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6773
Pour info, je viens de déverrouiller le fil sur le négationnisme.

Jérôme a tranquillement ouvert ce nouveau fil sur le même sujet... Passons. :rool: on dira que nécessité fait loi : vous étiez plusieurs à avoir envie d'échanger sur ce sujet.

On a donc deux fils ouverts sur le même sujet. Pour l'instant, continuez à poster sur le nouveau, sachant que la modération va sans doute procéder à un nettoyage du premier. >:)

Heu... j'espère que mon post est assez clair... :?: lol

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 21:36 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2741
Localisation : Versailles
Je remercie Narduccio et aigle pour leurs interventions.

Pour Pierma je voudrais indiquer que j'ai ouvert ce fil surtout pour débattre du Monde, et de l'inconscience avec laquelle il a publié la tribune de Faurisson, et surtout des justifications qu'il a tardive et trouvées. Surtout pas pour rouvrir une fenêtre aux crypto négationnistes !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 21:56 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6773
Jerôme a écrit :
JSurtout pas pour rouvrir une fenêtre aux crypto négationnistes !
Loin de moi ce soupçon. J'ai pensé que vous vouliez poursuivre le débat sur le négationnisme.

Intéressante tout de même, cette erreur du Monde.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 22:22 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Je remercie Narduccio et aigle pour leurs interventions.

Pour Pierma je voudrais indiquer que j'ai ouvert ce fil surtout pour débattre du Monde, et de l'inconscience avec laquelle il a publié la tribune de Faurisson, et surtout des justifications qu'il a tardive et trouvées. Surtout pas pour rouvrir une fenêtre aux crypto négationnistes !


Je pense que Le Monde pensait que les historiens et les intellectuels sérieux sauraient vite réagir et bouter Faurisson en-dehors de l'actualité ... Or, les méthodes des négationnistes vont faire que très vite on se rendra compte qu'il ne sert à rien de discourir et d'argumenter. On peut argumenter entre gens de bonnes compagnie qui acceptent la règle du jeu et qui acceptent de reconnaitre quand ils se trompent. On ne peut pas argumenter face à des gens que le mensonge ne rebute pas et qui sont prêts à tout pour se faire entendre.

Sauf erreur de ma part, des historiens avaient accepté de débattre publiquement avec/contre Faurisson, mais ils se sont retrouvés face à une claque d'admirateurs de Faurisson qui manifestaient bruyamment quand ils parlaient. Ensuite, il y a eu très peu de volontaires. Ce fut encore plus difficile quand des anti-négationnistes se mirent à manifester soit-disant pour leur permettre d'exprimer la juste vision de l'histoire. En fait, les méthodes de Faurisson et de ses soutiens ressemblent pas mal aux méthodes des trolls. Quand un troll s'invite dans un débat, il le durcit, il oblige les autres intervenants à choisir un camp, et on glisse vers un débat manichéen. La première victime ? La vérité.

Par exemple, à l'époque on prétendait que 6 millions de personnes avaient trouvé la mort à Auschwitz. 6 millions ? Alors qu'on sait qu'il y a eu environ 1,5 millions lors de la Shoah par balle et que l'on estime que 1,7 à 2,5 millions de juifs sont morts dans les camps de la mort de l'Aktion Reinhard ? Ces chiffres ont été du pain béni pour les négationnistes. Mais, du coup, toute tentative pour les clarifier a été vue comme une tentative de minimiser la réalité de la Shoah. Actuellement, on estime qu'environ 4 millions de personnes sont mortes dans l'univers concentrationnaire des camps d'Auschwitz-Birkenau. Car, Auschwitz n'est pas qu'un camp de concentration, il y a dans son enceinte, un camp de la mort avec sa chambre à gaz et ses fours, il y a un camp de concentration, sans compter les camps de travail qui en dépendent. Il faut compter dans ses chiffres, les environ 170 000 à 200 000 roms qui ont été exterminés. Plus les russes, les polonais et les personnes de diverses nationalités qui y ont transité à un titre ou un autre (résistant, opposant politique, prisonnier de guerre d'un pays de l'est ...).

Oui, les chiffres donnent très vite le tournis. Mais, d'après Faurisson, ces gens-là sont morts de malnutrition parce que les alliés faisaient blocus et interdisaient le ravitaillement de l'Europe ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2018 4:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 491
Jerôme a écrit :
Citer :
"N'oublions pas que Faurisson était un universitaire, faisait profession d'apolitisme et avançait masqué",
Et puis que vient faire l'apolitisme là dedans ? Les apolitiques auraient ils le droit d'écrire des contre vérités historiques et pas les militants ?

Aigle a écrit :
La remarque sur l'apolitisme se Lit de la même façon. On doit se méfier d'un intellectuel de droite ou d'extrême droite même s'il profère des évidences. Mais pas d'un intellectuel de gauche ou d'extreme gauche qui quoi qu'il puisse penser, faire ou dire aura toujours l'avantage de travailler dans la bonne direction : la destruction de la société traditionnelle et l'avènement du paradis futur .
Attention au terme "apolitique", dont l'acception commune a changé.
Aujourd'hui, se dire "apolitique" veut dire: se tenir à l'écart de la chose politique. Donc, un chanteur s'engage pour une cause, un universitaire signe une tribune, il va prendre soin de dire qu'il agit "en citoyen", et qu'il est "apolitique", donc ne soutient aucun parti ni n'est soutenu par aucun d'eux.
Voici deux générations, "apolitique" avait le sens que l'on donne aujourd’hui à "pluraliste".
On pouvait donc être apolitique et néanmoins très politisé!
C'est ainsi que Jean-Marie Le Pen fut président de la Corpo de Droit, une association apolitique d'extrême droite.
Langage un peu bizarre pour nous! Mais qui à l'époque voulait dire quelque chose: une organisation d'extrême droite, qui accepte de recevoir et de débattre avec les autres tendances de l'arc politique, depuis les encore-plus-extrémistes-à-droite, jusqu'aux communistes (exclus en l’occurrence).

C'est un peu de la rhétorique, mais ce serait intéressant de comprendre si Laurent Joly utilise le mot dans son sens moderne ou dans le sens qu'on lui donnait à l'époque.
- sens moderne: Faurisson n'était pas lié à un parti, il n'avait pas d'historique militant, on ne l'a pas vu venir
- sens de l'époque: Faurisson a obtenu sa tribune dans Le Monde au titre de l'apolitisme, c'est à dire en en appelant à la liberté d'expression et à la diversité des opinions. Dans ce cas, on ne peut plus tout à fait dire qu'il avançait masqué.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2018 7:33 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Bonjour,

Je viens mettre mon grain de sel…

Un universitaire qui n'est pas du domaine est (j'espère) capable de reconnaitre un raisonnement rigoureux d'un raisonnement bancal et donc peut totalement capable de se documenter et d'effectuer une recherche. Je connais même un professeur qui fait de la recherche et enseigne l'ornithologie, et qui s'occupe également des cours d'entomologie où il est juste passionné! (Oui, c'est des disciplines de la même faculté, donc pas de soucis). La limitation étant qui lorsque l'on n'est pas du domaine, on peut avoir une opinion biaisée, car on risque de mal connaitre certaines bases et les ignorer… tout en étant de bonne fois. Donc, pour commencer dans un autre domaine, il faut surtout passer un peu plus de temps à se documenter.

J'ai envie de rajouter que des fois la personne avec une vision alternative due à son appartenance à un autre champs, pourra exploiter d'une autre façon les sources, et faire sortir des faits nouveaux.

Ensuite, il y a la question de la presse: Faut-il priver de parole les personnes qui raconte des énormités ? Je me souviens, il y a quelques années, d'une candidate aux élections présidentielles qui prétendait que la France avait des sous-marins nucléaires secrets… Certains ont du prendre l'information pour argent comptant… alors que de nombreuses personnes se demandaient comment on pouvait dire de telles bétises. Aurait-il fallu par la suite la priver de tribune? ne serait-ce pas hors la loi?

Pour finir, remettre des faits en question n'est pas mauvais en soit, c'est même nécessaire à la recherche. Une personne qui note les failles dans un raisonnement, permet normalement si une recherche est mené correctement par la suite soit de les préciser, soit de les confirmer etc… Evidement, après il faut voir si la personne est de bonne foi ou non. Mais n'oublions pas qu'une personne de mauvaise foi pourra convaincre des personnes de bonne foi, pour qui une preuve des faits sera efficace.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2018 9:41 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2748
je veux bien admettre que France soir ait publié en 1960un reportage de JP Sartre sur Cuba dans lequel le philosophe a donné son avis sur la récolte de la canne à sucre ...mais enfin c'était Sartre. D'autres intellectuels célèbres sont sortis de leur champ de compétence (Voltaire, Zola, Camus pour éviter de citer des vivants) mais enfin ils étaient célèbres.

Faurisson était un quasi inconnu qui n'était même pas pris au sérieux par ses pairs dans son propre champ de compétence.

L'article cité par Jérôme monter bien que les dirigeants du monde ont cédé à des demandes répétées de ce prof de lettres... plutôt de guerre lasse ...

Le seul intellectuel qu'on aurait pu prendre au sérieux était Garaudy qui était déjà célèbre avant de devenir négationniste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2018 10:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
giby a écrit :
Ensuite, il y a la question de la presse: Faut-il priver de parole les personnes qui raconte des énormités ? Je me souviens, il y a quelques années, d'une candidate aux élections présidentielles qui prétendait que la France avait des sous-marins nucléaires secrets… Certains ont du prendre l'information pour argent comptant… alors que de nombreuses personnes se demandaient comment on pouvait dire de telles bétises. Aurait-il fallu par la suite la priver de tribune? ne serait-ce pas hors la loi?


Il y a l'arrêté de la Cour Européenne des Droits de l'Homme de Strasbourg dans l'affaire Pèlerin-Mamère qui acte que lors d'un débat public la parole est libre, on ne peut pas poursuivre quelqu'un qui ment lors d'une telle confrontation. Depuis, dans d'autres affaires, ce droit a été encadré. Mais, 2 personnes qui débattent d'un problème de société, d'une future loi, ou d'une loi existante, du gouvernement ou d'un sujet politique et/ou sociétal que ce soit dans une assemblée, dans une émission politique, ... bref, devant les citoyens, sont totalement libres de leur parole. C'est ce que la Cour considère comme l'un des fondements d'un débat démocratique libre.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2018 12:46 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
En ce qui concerne les discussions-débats entre diverses personnalités, je désirerais verser 2 pièces au dossier.

La première est une vidéo : Haroun Tazieff et le risque de réchauffement climatique - Les dossiers de l'écran



La scène se passe en 1974 lors de l'émission "Les dossiers de l'écran". Haroun Tazieff y apparait en tant que directeur du CNRS, donc en tant que scientifique. Il avance le réchauffement climatique comme une évidence déjà bien connue du monde scientifique. Or, il va être opposé à la parole d'une éminence médiatique déjà très bien introduite dans les milieux écologistes : Jacques-Yves Cousteau. On notera les différences des discours, l'un s'appuyant sur des faits, des chiffres, l'autre sur ce qu'il ressent et ce qu'il pense. Les 2 ne sont pas sur le même champs, l'un est sur les savoirs, l'autre sur les croyances. Le second propose de planter plus d'arbres (YAKA) ... Le premier propose de protéger ce qui existe déjà, comme étant une mesure plus efficace.

La seconde pièce, je l'ai déjà évoquée, c'est le débat entre le professeur Pélerin et le député Noël Mamère. En 1996, lors d'une émission de télévision, Noël Mamère tient des propos sur le "nuage de Tchernobyl" que le Professeur Pèlerin tient pour diffamants, et il porte plainte. En France le procès pour diffamation et le procès en appel donnent raison au professeur Pélerin, c'est 2 jugements ayant porté sur le fond de l'affaire. Les juges ont donc reconnu que les services du professeur Pélerin ont bien émis un télex le 30 avril 1986 où ils annoncent le survol du territoire français par ce nuage (qui ne s'est pas arrêté à la frontière, comme le prétendent les associations écologistes). Ce télex a bien été réceptionné par les divers médias et à fait l'objet de sujet aux journaux télévisés du 1er mai 1986 et des unes des divers journaux du 2 mai 1986. PAr ailleurs, Noël Mamère étant un des journalistes vedettes d'Antenne 2, à l'époque, il avait eu connaissance de ces télex. Il ne les a pas présenté à l'antenne, car ce n'était pas son tour de présenter les JT, mais étant un professionnel sérieux, il en avait bien connaissance. Bref, pour les tribunaux français, il y avait lieu à condamner Noël Mamère puisqu'il travestissait la vérité en donnant corps à une fable urbaine.

Noël Mamère à porté l'affaire devant la Cour des Droits de l'Homme de Strasbourg. Mais, il faut bien voir qu'il l'a porté parce qu'il estimait que l'on violait ainsi son droit à sa liberté d'expression. Et le jugement de la Cour Européenne ne porte pas sur le fond, elle ne s'est pas intéressée au sujet de savoir qui avait raison et qui avait tort. Lors d'un débat public, la liberté de parole doit être pleine et entière. C'est ce qu'à rappelé la Cours de Strasbourg. Ensuite, pour d'autres affaires, elle a mis certaines limites à ce droit, puisque des associations ont cru qu'elles allaient pouvoir s'attaquer aux lois mémorielles et supprimer la répression du négationnisme. Les lois mémorielles ne sont pas considérés comme une limitation du droit d'expression. La Cour a aussi rejeté les recours des négationnistes en ce qui concerne leur liberté d'expression. Bref, la liberté d'expression est garantie, sauf quand cette liberté va à l'encontre de certaines valeurs fondamentales de la démocratie.

Lors d'un débat public, le "vainqueur" du débat est souvent celui qui maîtrise le mieux les codes médiatiques en vigueur. Il a le droit de mentir comme un arracheur de dents, et certains ne s'en privent pas. Surtout que souvent ses contradicteurs vont se perdre dans les détails des réfutations, ils se basent sur la vérité, et à leurs yeux, celle-ci exige des données justes et fiables. Donc, ils se perdent dans des arguties qui vont passer au dessus de la tête de la plupart des spectateurs

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2018 18:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1637
Localisation : Vienne (86)
On s'attarde sur Faurisson mais Darquier de Pellepoix en affirmant, lors d'une interview accordé à l'Express, qu'a Auschwitz on avait gazé que les poux n'est pas mal non plus.
Tiens tiens c'était également en 1978.
Les négationnistes fonctionnent assez souvent en réseau, j'en veux pour preuve (à titre d'exemple) les thèses soutenues, dans le courant des années 60, par les anciens de la Das Reich sous le haut patronage de Otto Weidinger.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB