Nous sommes actuellement le 17 Avr 2021 4:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 11:30 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7462
Liber censualis a écrit :
il y a des accents conservateurs sinon droitiers chez Desproges : Il a le verbe élégant ,recherché ( antithèse de la gouaille de Coluche), affiche une aversion pour les goûts populaires, les comportements "franchouillards" ou vulgaires du "peuple"(le foot par exemple),la culture rock, rejet des intellectuels de gauche (Aragon, Lacan); Il affiche même un certain pessimisme ou un sentiment de désillusion à l'égard de la démocratie ("masses bêlantes")...

J'adore votre capacité à coller des étiquettes à côté de l'enveloppe !

Desproges conservateur, c'est un scoop ! 8-|

Allez, je vous fais cadeau de l'éloge funèbre de Guy Bedos que Desproges avait prononcé devant... Guy Bedos. (Son camarade en dérives droitières.)
Flute c'est sur Facebook, j'arrive pas à le choper sur Youtube :
https://www.facebook.com/watch/?v=418655905684281

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 11:42 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1074
Liber censualis a écrit :
il y a des accents conservateurs sinon droitiers chez Desproges...

Je pense que Desproges était -pour le grand public dont je fais partie- classé à Gauche. Tout simplement parce-que l'on sentait derrière l'individualiste (dont il jouait la corde sans avoir à se forcer) et ce n'est pas péjoratif, un homme que la bêtise -quelle que fut son bord- ennuyait.
Maintenant en contre-jour du portrait que vous faites du "conservateur de droite" (oxymore ?), on peut se poser certaines questions. La Gauche est-elle un ramassis d'illettrés et de militants dont le seul plaisir est de se retrouver en masse hurlante dans des stades ?
J'ai connu des gens de Droite ayant pignon sur rue et détestant le golf ainsi que le Lyon ou le Rotary mais appréciant une soirée devant un Barça/Bayern ; des gens de Droite ne pas trouver à d'Ormesson la légèreté dont il était bon de l'affubler et pas obligatoirement le nez dans Valeurs actuelles (mais bon, c'est du papier glacé, c'est chic le papier glacé : ceci montre que l'on a autre chose pour les toilettes).
Il existe autant de "Droite" que de personnes s'y référant et autant de "Gauche" que de personnes adhérant aux idées dites "de Gauche".
On peut être de Gauche et apprécier Vivaldi, la blagounette leste (tant qu'elle n'est pas salace et récurrente) et avoir un net blocage face à AC/DC ou au R'nd B etc.
*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 12:23 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 956
Localisation : région de Meaux
Pierma a écrit :
J'adore votre capacité à coller des étiquettes à côté de l'enveloppe !

Desproges conservateur, c'est un scoop ! 8-|


Je ne connaissais pas cette expression et n'en saisis pas vraiment le sens.

Je ne sais pas comment le "classer", peut-être pas conservateur alors mais à quel registre idéologique rattacher ses propos parfois méprisant envers le français moyen, dans sa chronique "à mort le foot" par exemple, ou quand il parle "de notre peuple, très épris de fanfaronnades, de franchouillardises, de risquouillettes, d’escroquerie au portillon, de fricotinages et de belmonderies » . Il n'aime pas non plus l'intelligentsia de gauche jugée hypocrite; "les journaux bon chic-bonne gauche"... Il parle de dictature démocratique, où règne le mauvais goût de la masse qui l’imposerait à tous, donc aussi aux minorités plus éduquées. Bref s'il n'est pas conservateur, ni contre-révolutionnaire où le classer ? néo-libéral ?

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 13:26 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1074
Liber censualis a écrit :
Je ne sais pas comment le "classer"...

Puisque vous avez un besoin frénétique de classement, on peut le mettre chez Goscinny dans ses "Astérix" ou encore chez Binet avec les "Bidochon" avec un ascendant Yanniste dans "On n'arrête pas la connerie" (arrêts sur situations, exploitation du ridicule sur divers degrés, mix des deux etc.).
Maintenant, le classement politique est un exercice assez casse-gueule et puis, s'y attarder tient d'un désir de "savoir" ce qui tient de l'intime chez l'autre lorsque ceci n'est pas étalé et nous fait voyeur dont la démarche, en dit plus long que n'importe quel post.
L'humour de Desproges n'est pas celui de Bedos ou de Le Luron dont les choix politiques étaient assumés et qui pouvaient devenir blessants dans une position d'excuses mêlée au fait d'assumer la bêtise et surtout celle des autres. Ce qui a contribué d'ailleurs à ne pas tellement renouveler le fan club et entraîner -chez les intéressés- une sorte de radotage sur canapé entre personnes qui n'ont pas compris que même le 4ème âge préférait une sieste à un échange bien poli d'un 3ème âge télévisuel sur canapé, indisposé à l'idée d'une coupure obligatoire pour changer leurs couches.

Personnellement je n'ai jamais ressenti ceci chez Desproges pour la bonne raison qu'il exploite des traits généraux (politiques ou pas) en les grossissant tout en ayant soin de s'en extraire.
Il n'y a rien de méprisant dans ses textes mais un choix assumé de ne pas se laisser manipuler (voir "l'acteur dégagé") et je pense une gêne devant l'étalage de certains concernant leur intimité, ce qui devait tout de même interpeller l'homme pudique qu'il était.
Il ne s'en est jamais tellement caché en évoquant l'impudeur de la scène mais en ayant certainement en tête que s'il était impudique à ce moment, c'était devant un parterre de voyeurs qui avait payé pour se faire un peu maltraiter.
Le plaisir était donc partagé et lui en sortait plus riche à tous niveaux. ;)
*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 13:53 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 956
Localisation : région de Meaux
Rebecca West a écrit :
Puisque vous avez un besoin frénétique de classement,


Je ne vois pas en quoi je suis "frénétique"...les mots ont un sens.

Pour le reste de votre message je ne m'attarde pas, car en plus d'être frénétique je dois être stupide car, quels que soient les fils je ne comprends jamais rien à ce que vous écrivez.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 14:08 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 956
Localisation : région de Meaux
desproges et la démocratie :

"Au reste mes idées sont trop originales pour susciter l’adhésion des masses bêlantes ataviquement acquises aux promiscuités transpirantes et braillardes inhérentes à la vulgarité du régime démocratique imposé chez nous depuis deux siècles par la canaille régicide."( Desproges, texte de scène,1982).

"« La sagesse populaire, on connaît. C’est elle qui a élu Hitler en 33. »
Chroniques de la haine ordinaire, Éd. du Seuil"

Peut-être Narduccio avait-il raison : ni droite, ni gauche (je crois d'ailleurs qu'il avait déclaré ne pas voter)... Une inspiration contre-révolutionnaire au sens Burkien du terme ?

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 16:22 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3747
Localisation : Versailles
Il y a un vrai mystère Desproge à mes yeux : caricaturant il des positions de droite voire d extrême droite ?

Ou faisait il passer, l air de rien , des idées choquantes pour voir comment son public allait réagir ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 16:58 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1074
Liber censualis a écrit :
... Une inspiration contre-révolutionnaire au sens Burkien du terme ?

Ou simplement un humoriste, dont le style vous échappe totalement.
Lui et moi serons deux. Encore en vie et se voyant soudainement "burkien", ceci lui aurait sans doute inspiré un sketch...
;)
*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 17:21 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1074
Jerôme a écrit :
... caricaturant il des positions de droite voire d extrême droite ?

Je ne pense pas que concernant les extrêmes, il caricaturait. Elles sont des caricatures.

Citer :
Ou faisait il passer, l air de rien , des idées choquantes pour voir comment son public allait réagir ?

Il est certain que dans ses réparties, on pouvait retrouver ce qui lui déplaisait le plus dans la société, le tout sous forme de caricature mais , si vous lisez des interwiew(s ?) vous constaterez -et pour des raisons qu'il explique clairement- que la "foule", les mouvements de foule comme la notion de "groupe" le mettaient mal à l'aise déjà jeune.
Une fois adulte, il s'en est affranchi ; une fois humoriste, il s'en est moqué (de tous ce qui présentait un agglutinement militant, de la vénération des institutions qui ont pour credo la loi du plus fort etc.).
Je ne trouve pas ses idées choquantes. Ses expériences de "groupe" (scolarité, service militaire etc.) lui ont laissé de lourds souvenirs ; il était dans la normalité que ceci soit à l'origine de sketchs s'appuyant sur des exemples du moment, le plus souvent d'ailleurs des lieux communs (le militantisme forcené avec démonstration -groupe donc- n'a jamais eu pour but d'éduquer les gens en les tirant vers le haut), vous pouvez décliner.
Les personnes connaissant le style Desproges n'étaient nullement choquées ; il ne s'est jamais lassé de dire même en salle, que tel ou tel rang pouvait sortir car il allait choquer. Je crois que dans son sketch "Les Juifs" c'était les deux premiers rangs et les manteaux de fourrure (allusion aux pelletiers comme aux marques évidentes de "richesse", en ceci il donnait dans les lieux communs : on pouvait avoir hérité d'un manteau de fourrure... Il aurait tout aussi pu dire : "Les costumes bien taillés" mais ceci était déjà pris par Popeck). Il avait un malin plaisir à énoncer le fait que nul ne serait remboursé mais que chacun en aurait pour son argent.
Votre humour est suffisamment aiguisé pour que vous n'ayez pas à tomber dans la caricature qui consiste à trouver à Desproges une définition visant à lui faire intégrer un groupe, il se retournerait dans sa tombe.

Les textes de Desproges valent dans la mesure où ils sont vus quel que soit le support. Lu, ceci ne donne rien, il manque les mimiques, les silences, le ton, la gestuelle etc.
;)
*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 18:01 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14613
Localisation : Alsace, Colmar
Liber censualis a écrit :
desproges et la démocratie :

"Au reste mes idées sont trop originales pour susciter l’adhésion des masses bêlantes ataviquement acquises aux promiscuités transpirantes et braillardes inhérentes à la vulgarité du régime démocratique imposé chez nous depuis deux siècles par la canaille régicide."( Desproges, texte de scène,1982).

"« La sagesse populaire, on connaît. C’est elle qui a élu Hitler en 33. »
Chroniques de la haine ordinaire, Éd. du Seuil"

Peut-être Narduccio avait-il raison : ni droite, ni gauche (je crois d'ailleurs qu'il avait déclaré ne pas voter)... Une inspiration contre-révolutionnaire au sens Burkien du terme ?


Il me semble que lors d'une interview ou d'une apparition télévisée, il avait parle de son positionnement politique. Si j'ai bonne mémoire, ni de droite, ni de gauche, ailleurs. Mais en restant très évasif sur ce qu'il pensait vraiment.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 18:12 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 956
Localisation : région de Meaux
Rebecca West a écrit :
Liber censualis a écrit :
... Une inspiration contre-révolutionnaire au sens Burkien du terme ?

Ou simplement un humoriste, dont le style vous échappe totalement.
Lui et moi serons deux. Encore en vie et se voyant soudainement "burkien", ceci lui aurait sans doute inspiré un sketch...
;)
*-*

je vous l'ai dit je suis stupide...

Pour les autres intervenants, je voudrais préciser que je ne cherche pas ici à critiquer Pierre Desproges, dont j'apprécie l'humour noir, un certain anticonformisme et la vivacité intellectuelle. j'essaie simplement de déterminer à quel courant de pensée le rattacher, car comme Coluche et d'autres, ils incarnent quelque chose dans le monde des idées et des représentations et sont des objets d'Histoire.

Et contrairement à ce que je lis, ces sketches se lisent très bien et son comique n'est pas spécialement visuel.

pour les mimiques, R. West allez voir de Funès (que j'adore par ailleurs)

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 18:30 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 956
Localisation : région de Meaux
Narduccio a écrit :
Il me semble que lors d'une interview ou d'une apparition télévisée, il avait parle de son positionnement politique. Si j'ai bonne mémoire, ni de droite, ni de gauche, ailleurs. Mais en restant très évasif sur ce qu'il pensait vraiment.


Il est complexe à cerner vous avez raison : une hostilité contre la classe politique jugée malhonnête envers le peuple, qui lui même est jugé comme étant une "masse bêlante"...

Il y'a un vrai pessimisme en lui, beaucoup de désillusion :
« Paris est le siège du gouvernement de la France. Tous les cinq ou sept ans, une bande d'incompétents cyniques de gauche succède à une bande d'incompétents cyniques de droite, et le peuple éperdu d'espoir s'écrie “On a gagné” à travers les rues de Paris, sans même s'apercevoir qu'il continue de glisser dans la merde de la Bastille à la Nation » (Dictionnaire, « Paris », p. 308).


Dans ses textes, il exècre plus particulièrement « la gauche gluante d’humanisme sirupeux » (Textes de scène, p. 576), pour sa bonne conscience et sa posture compassionnelle qui serait feinte, ce qu’il dénonce aussi chez les artistes et intellectuels.


« Il y a deux sortes de personnes sur terre : les gens de droite, et les gens de gauche, qui sont gentils. Les gens de droite ne font pas exprès. Ils sont de droite parce qu'ils n'ont pas touché du doigt la misère humaine. En effet, il suffit de toucher du doigt le fond de la misère humaine pour devenir de gauche, c'est automatique » (Cyclopède, p. 857).

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 18:40 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 10 Juil 2009 19:57
Message(s) : 233
Desproges etait ami avec Bedos, Cavana et Renaud et il a collaboré avec Charlie Hebdo.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 18 Fév 2021 18:44 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7462
Jerôme a écrit :
Il y a un vrai mystère Desproge à mes yeux : caricaturant il des positions de droite voire d extrême droite ?

Ou faisait il passer, l air de rien , des idées choquantes pour voir comment son public allait réagir ?

Desproges c'était du second degré permanent, voire du dixième degré. Quand il commence un spectacle par la fameuse phrase "On me dit que des Juifs se sont glissés dans la salle", et enchaine avec "mais je suis heureux d'être dans un pays libre où les Juifs courent toujours", c'est une caricature féroce de la bêtise antisémite. Or à l'époque la frange électorale la plus antisémite qui soit c'est l'extrême-droite.

Réécoutez le requérir contre Le Pen au Tribunal des Flagrants Délires, dont j'ai mis le lien plus haut, c'est (entre autres) un brûlot contre le racisme anti-arabe, et ce n'est pas un hasard s'il le fait devant Le Pen.

Tu m'étonnes, qu'il les caricaturait ! :mrgreen:

Edit :
bruyerois a écrit :
Desproges etait ami avec Bedos, Cavana et Renaud et il a collaboré avec Charlie Hebdo.

C'est exact, et c'est une des nombreuses raisons qui me fait sursauter quand on lui prête des idées de droite.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Humour politique
Message Publié : 20 Fév 2021 17:29 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 29 Jan 2013 17:21
Message(s) : 196
Bonjour

Petite précision lue je-ne-sais-plus-où : Desproges faisait son sketch "On me dit que des Juifs se sont glissés dans la salle" en spectacle. Ceux venant le voir et entendant ses paroles avaient choisi de venir et étaient censés savoir qui ils écoutaient. C'est très différent de faire un sketch à la télé qui sera reçu par tout un spectre de personnes, dont certaines prenant les propos au 1er degré.
D'ailleurs, toujours selon cette lecture de je-ne-sais-plus-où, Desproges "sentait" sa salle et décidait parfois de ne pas faire ce sketch. Car le rire qu'il aurait eu n'aurait pas été celui qu'il cherchait.
Et Desproges "jouait un rôle". Ce qu'il était en spectacle, en représentation était différent de ce qu'il était "en vrai". Pas d’ambiguïté, contrairement à d'autres plus tardifs que je ne citerais pas car hors-sujet.

J'ai découvert Desproges bien après sa mort (je suis de 1974). J'étais plutôt Coluche - quand on est gamin ou ado, les propos vulgaires intéressent plus que les phrases alambiquées lol .
Tous les humoristes cités plus haut sont quand même très marqués dans leur époque. J'aimais le style Coluche, mais j'ignorais tout du Schmilblick (mais je connaissais Guy Lux !), les pubs étaient déjà datées, etc. Heureusement qu'il y avait le Bêbête Show pour comprendre (un peu) les références politiques.

Aujourd'hui, les sketchs de Le Luron sont incompréhensibles sans le connaissance des années 1970-1980... et ce que je crois pouvoir interpréter comme une formidable désillusion face à Mitterrand ("j'ai été socialiste du 10 mai 1981 au 11 mai 1981... comme lui [Mitterrand] !")

Enfin, à réécouter ces humoristes, on sent quand même poindre, voire s'étaler un profond pessimisme. La dépression n'est jamais loin (ce qui est un lieu commun ;) )

_________________
Le secret de la tactique, c'est dix contre un, et par derrière ! Tout le reste n'est que littérature.
(un professeur de l'Ecole Supérieure de Guerre, années 30)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 18 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB