A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 29 Mai 2017 6:50

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 235 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 16  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : La bibliothèque du Moyen-âge
Message Publié : 26 Nov 2006 18:13 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Postez ici vos coups de coeur, ou les livres nouveaux dont vous avez connaissance sur la période médiévale

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Nov 2006 18:16 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Déplacé
Plus Oultre a écrit :
Toujours pas en poche malheureusement, mais excellent sur le seul roi de France canonisé par l'Eglise :

Saint Louis, de J. LE GOFF, chez Gallimard (Bibliothèque des Histoires)

Image

Trouvable aussi en Quarto chez Gallimard avec d'autres textes et la biographie de saint François par Le Goff toujours :

Image

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Nov 2006 18:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 07 Mai 2004 17:04
Message(s) : 415
Localisation : Picardie
Les livres passionnants ne manquent pas.

Parmi les biographies, trois se détachent d'après moi :

- Charles V de Françoise Autrand
- Charles VI (superbe), également du même auteur (ces deux livres sont publiés chez Fayard)
- Philippe le Bel de Jean Favier, édité en Poche. Livre complet, qui brosse le tableau fidèle et parfois surprenant d'une époque. Un bémol toutefois, comme toujours avec cet auteur, cette absence de conclusion à la fin de chaque ouvrage, comme si l'auteur était pressé d'en finir et de passer au suivant (enfin cette opinion n'engage que moi).

Deux livres très complets s'imposent :

- La Guerre de Cent ans de Jean Favier, indispensable pour tout amateur des XIV et XVémes siècles (chez Fayard)
- L'Histoire des Croisades de René Grousset, oeuvre monumentale par un auteur pertinent, subtil, dont on appréciera également le "Bilan de l'Histoire du Monde" publié chez Desclée de Brouher.

Enfin, une curiosité :

- Le Sang Royal d'Andrew W Lewis, publié chez nrf. Un livre passionnant sur la transmission du patrimoine dans la famille capétienne par un auteur méricain qui semble avoir tout lu sur la période médiévale. Salué par Georges Duby. Excusez du peu.

_________________
"Dieu, je te prie que tu fasses aujourd'hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fit pour toi s'il était Dieu et que tu fusses La Hire !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Nov 2006 20:22 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Nov 2006 13:27
Message(s) : 153
Un petit tour du côté de l'histoire des mentalités, avec quelques coups de coeur :

La naissance du Purgatoire de Jacques Le Goff, ou la genèse d'une grande constante de la culture européenne au XIIIème siècle. Publié chez Gallimard (Bibliothèque des Histoires), également trouvable en poche en collection Folio Histoire :

Image

Le Saint Lévrier : Guinefort, guérisseur d'enfants depuis le XIIIème siècle par Jean-Claude Schmitt, grand collaborateur de Le Goff à l'EHESS. Une approche méthodologique nouvelle mêlant histoire, anthropologie, ethnologie, archéologie, véritable enquête au service de l'étude d'une croyance populaire, sur la base du témoignage d'un inquisiteur du XIIIème siècle, Etienne de Bourbon. Publié chez Champs Flammarion.

Mentalités Médiévales (XI-XVèmes s.) de Hervé Martin. Deux tomes parus récemment aux PUF, collection Nouvelle Clio. L'auteur propose une approche thématique de toutes les grandes constantes de l'imaginaire médiéval, des perceptions, avec de nombreuses synthèses historiographiques et sans être avare d'exemples. Comme d'habitude avec Nouvelle Clio, on a le droit à une compilation bibliographique monumentale par thème en début d'ouvrage.

_________________
"L'insécurité, voilà ce qui fait penser."
Albert Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Nov 2006 1:34 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Oct 2006 0:12
Message(s) : 191
Localisation : Paris et Toulouse
Un peu d'histoire théologico-politique :

KANTOROWICZ, E., Les deux corps du roi, 1957 (éd. fran. : Paris : Gallimard, 1989
Image

_________________
L'histoire, c'est cool - Churchill
L'histoire, c'est tantôt du sucre glace, tantôt de la farine de blé - Citation perso


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Déc 2006 16:37 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 17:02
Message(s) : 475
Localisation : Hainaut (Belgique)
Un très bel ouvrage, récemment paru :

Image

Citer :
Présentation de l'éditeur
Paris - 200 000 habitants en 1300 - est la plus grande ville de l'Occident médiéval. Elle devient, au XIIIe siècle, la capitale du puissant royaume de France vers laquelle affluent commerçants et hommes d'affaires, artistes et intellectuels. La croissance sans précédent de la cité n'a pas manqué de laisser une empreinte durable : dans bien des quartiers, le tracé actuel des rues reflète les opérations de lotissement qui présidèrent à l'installation des nouveaux venus au cours du Moyen Age. Si peu d'édifices médiévaux sont aujourd'hui visibles dans leur quasi-intégrité, telles Notre-Dame ou la Sainte-Chapelle, beaucoup sont conservés de manière fragmentaire, comme le Louvre de Philippe Auguste, la salle des gens d'armes de la Conciergerie ou le réfectoire du couvent des Cordeliers. Ces vestiges - et bien d'autres - jalonnent la trame urbaine dont les aspects, changeant au fil d'un millénaire, sont restitués par les images anciennes. Entre la ville idéale rêvée par les rois et la cité grouillante aux ruelles étroites et nauséabondes, se dessine le visage du Paris médiéval.

_________________
Il n'est pas sur notre sol une chose qui soit plus utile que ces sublimes monuments qui ne servent à rien (Emile Mâle).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Déc 2006 6:19 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
La célèbre Histoire des Croisades et du royaume franc de Jérusalem de René Grousset est maintenant disponible dans la collection Poche de Perrin, Tempus. Les 3 tomes pour 34,20 € au lieu de 80 € précédemment. :wink:

Image

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Déc 2006 11:04 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Nov 2006 9:11
Message(s) : 29
Je propose un ouvrage de P.A Sigal, L'homme et le miracle, éditions LE CERF, paru en 1985.
Du même auteur : Les marcheurs de Dieu. Pèlerinages et pélerins au Moyen Age, Paris ,1974.

* N.Y Tonnerre, Etre chrétien en France au Moyen Age, éditions du Seuil,

* Le chanoine E. Delaruelle, La piété populaire au Moyen Age, Turin, 1975.

* a voir aussi, la collection des Cahiers de Fanjeaux !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 14:10 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Déc 2006 21:04
Message(s) : 6
Un livre commode car il en regroupe plusieurs (essentiels) du même auteur :

Jacques Le Goff, Un autre Moyen Age, Gallimard, collection Quarto, 1999.

G. Duby, Guillaume le Maréchal, Fayard.

J. Richard, Histoire des Croisades, Fayard, 1997.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Avr 2007 17:36 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 16 Déc 2006 23:42
Message(s) : 4
Pour compléter la série des livres déjà cités, voici quelques ouvrages qui ont pris rang dans ma bibliothèque :
"ROBERT LE PIEUX, le roi de l'an mil" de Laurent Theis paru chez Perrin
"LOUIS VII" d'Yves Sassier paru chez Fayard
"PHILIPPE AUGUSTE" de John Baldwin paru chez Fayard
"SAINT LOUIS" de Jean Richard paru chez Fayard
"JEAN LE BON" de Jean Deviosse paru chez Fayard
"CHARLES VII, un roi shakespearien" de Georges Minois paru chez Perrin
"ALIENOR D'AQUITAINE" de Régine Pernoud paru chez Albin Michel
puis enfin "LOUIS XI" de Paul Murray Kendall paru chez Fayard (je le cite bien que son règne soit postérieur à 1453)
Je termine par une biographie, écrite par Benoist-Méchin et paru chez Perrin, d'un des personnages les plus fascinants de l'histoire du Bas Moyen Age : "FREDERIC DE HOHENSTAUFEN, ou le rêve excommunié"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2007 20:28 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Discussion restituée (déc. 2006-mars 2007, merci Foulques)

Citer :
Jean-Marc Labat
Je signale la sortie hier d'un intéressant " Cahier de Science et vie" consacré à Notre-Dame de Paris. Outre la construction de ce monument, il s'intéresse aussi à la vie de l'ile de la Cité au Moyen-Age.


Citer :
Sénéchal
Je voudrais signaler les publications annuelles de la Société des Historiens Médiévistes de l' Enseignement Supérieur, qui fait le point sur une thématique chaque année.
Voici la liste de ses publications :

Ports maritimes et ports fluviaux au Moyen Âge (n°35, La Rochelle, 2004)
Montagnes médiévales (n°34, Chambéry, 2003)
L'expansion occidentale (XIe-XVe siècles), formes et conséquences (n°33, Madrid, 2002)
Les échanges culturels au Moyen Âge (n° 32, Dunkerque, 2001)
Le réglement de conflits au Moyen Âge (n° 31, Angers, 2000)
L'étranger au Moyen Âge (n° 30, Göttingen, 1999)
Les serviteurs de l'état au Moyen Âge (n° 29, Pau, 1998)
L'argent au Moyen Âge (n° 28, Clermont-Ferrand, 1997)
Les élites urbaines au Moyen Âge (n° 27, Rome, 1996)
Voyages et voyageurs au Moyen Âge (n° 26, Aubazine, 1995)
Miracles, prodiges et merveilles au Moyen Âge (n° 25, Orléans, 1994)
La circulation des nouvelles et les réseaux de communication au Moyen Âge (n°24, Avignon, 1993)
Princes et pouvoirs au Moyen Âge (n° 23, Brest, 1992)
Le clerc séculier au Moyen Âge (n° 22, Amiens, 1991)
Village et villageois au Moyen Âge (n° 21, Caen, 1990)
L'histoire médiévale en France (1969-1989) (n° 20, Paris, 1989)
Bibliographie de l'histoire médiévale en France (1965-1990)
Le marchand au Moyen Âge (n° 19, Reims, 1988)
Le combattant au Moyen Âge (n° 18, Montpellier, 1987)
L'Europe et l'océan au Moyen Âge (n° 17, Nantes, 1986)
Les origines des libertés urbaines (n° 16, Rouen, 1985)
Le monde animal et ses représentations au Moyen Âge (n° 15, Toulouse, 1984)
L'Église et le siècle de l'an mil au début du XIIe s. (n° 14, Poitiers, 1983)
Temps, Mémoire, Tradition au Moyen Âge (n° 13, Aix-en-Provence)
Les entrées dans la vie. Initiations et apprentissages (n° 12, Nancy, 1981)
Le paysage urbain au Moyen Âge (n° 11, Lyon, 1980)
Le paysage rural : réalités et représentations (n° 10, Lille, 1979)
Occident et Orient au Xe s. ( n° 9, Dijon, 1978)
L'historiographie en Occident du Ve au XVe s. (n° 8, Tours, 1977)
Les transports au Moyen Âge (n° 7, Rennes; 1976)
La mort au Moyen Âge (n° 6, Stasbourg, 1975)
Aspect de la vie conventuelle aux XIe-XIIe s. (n° 5, Saint-Étienne, 1974)
Les principautés au Moyen Âge (n° 4, Bordeaux, 1973)
La construction au Moyen Âge. Histoire et archéologie (n° 3, Besançon, 1972)
Le vin au Moyen Âge. Production et producteurs (n° 2, Grenoble, 1971)
La démographie médiévale. Sources et méthodes (n°1, Nice, 1970)


Citer :
Loïc bonal
Je ne peux pas ne pas mentionner l'excellent "Les Plantagenêts" de Jean FAVIER (j'ai le livre édité chez Fayard).
Un ouvrage magistral sur la "première" guerre de Cent Ans entre Français et "Anglo-Angevins", centré sur l'histoire politico-diplomatique.


Citer :
Prince de Condé
Bonjour, voulant en connaître un peu plus sur le moyen-âge j'aurais eu besoin de vos lumières. J'ai deux livres en vue qui me parraissent les plus adaptés à ma demande. J'aurais donc aimé savoir lequel était le "mieux". Alors...Celui-là :
http://www.decitre.fr/livres/LE-MOYEN-A ... 2012789289

ou celui-là :
http://www.decitre.fr/livres/Histoire-d ... 2757801864

Si vous en connaissez d'autres n'hésitez pas!! Merci beaucoup


Citer :
Plantin-Moretus
Ce sont toutes deux d'excellentes références, histoire politique privilégiée. Vous avez sûrement constaté que le Duby ne couvre pas le Haut Moyen-âge, l'autre si.


Citer :
Escalibure
Personnellement j'ai une préférence pour le Contamine que je trouve plus complet sur la période.
Mais Duby est un très bon auteur aussi.
Sur une période précise vous avez aussi la nouvelle histoire de la France médiévale. Collection point histoire seuil. il doit y avoir une dizaine de titres qui commence avec les francs


Citer :
Legrand
.....à celles du monde latin et grec pour les textes originaux.


Citer :
Mensik
Un de mes préféré, vraiment...

Image

Dès qu’il s’agit de quelque chose de ridicule, de dépassé, d’intolérable, on le qualifie de « moyenâgeux » ; ou bien on parle de « retour au Moyen Âge » ; ou encore on s’étonne : « pourtant, on n’est plus au Moyen Âge » ; ou enfin on dit qu’il faut « sortir du Moyen Âge ». Ces formules que l’on rabâche à la radio, à la télévision, dans les journaux et les revues ont fait du Moyen Âge le millénaire de toutes les horreurs et de toutes les stupidités. Agacé de lire et d’entendre ces réflexions presque quotidiennes, Martin Blais entreprend, à sa manière, de réhabiliter cette période, qualifiée bien à tort de « grande noirceur ». À cette fin, il développe 18 thèmes qui font découvrir un Moyen Âge ingénieux, progressif, fêtard, parfois anticlérical. Bref, un Moyen Âge à l’opposé de la représentation que la plupart des gens s’en font. En fermant le livre, c’est avec étonnement et admiration que le lecteur, débarrassé de ses préjugés, lancera : Sacré Moyen Âge !
Et pour vous, je vous donnes le livre complet en PDF (et oui, c'est légal )

http://classiques.uqac.ca/contemporains ... en_age.pdf

Citer :
Foulques
Grandeurs et faiblesses de l'Eglise au Moyen Age :

Image

Un livre paru récemment que je viens de finir. Je me l'étais procuré au vu de la bonne réputation de l'auteur, Pierre Riché, véritable médiéviste, et de la critique d'André Larané :
http://www.herodote.net/livreRicheEglise.htm

Malgré le peu d'attrait du sujet pour beaucoup, et réputé difficile, il est de fait que Riché sait le rendre accessible et sa langue est d'une simplicité remarquable. C'est donc vraiment un outil pédagogique au service de ceux qui veulent suivre l'histoire de l'Eglise au Moyen Age, pas à pas.

Mais des pas fort rapides à mon goût, ainsi l'inquisition est traitée en…une page et demie ! Où je n'ai rien appris.
Egalement l'auteur ne sait pas nous mettre à la place du pontife. Le regard est toujours français dirigé vers Rome ou Avignon et le siège apostolique apparaît toujours lointain. Comprendre l'histoire c'est aussi se mettre à la place de ceux qui l'ont faite.

En conclusion, mon avis est mitigé. Si l'écriture est claire et agréable, les faits présentés honnêtement, l'ouvrage apparaît bien plus comme un aide-mémoire que l'outil de réflexion que j'attendais (à part quelques petites observations saupoudrées qui n'apportent rien). Aux 300 pages du bouquin il manque une bonne cinquantaine d'autres de réflexion et d'analyse. La conclusion fait sept maigres pages, fort peu transcendantes. On y cherchera vainement la subtilité et la pertinence d'une Régine Pernoud ou l'ampleur intellectuelle d'un René Grousset.
Cette lecture est utile mais laisse sur sa faim.


Citer :
Lafouine77
Existe t'il un ouvrage sur les ducs de Bretagne jusqu'à François II ?


Citer :
Plantin-Moretus
Vous trouverez sûrement ce que vous cherchez dans cette bibliographie; je connais deux d'entre eux, que je peux vous recommander:
- J.P. Leguay et H. Martin, Fastes et malheurs de la Bretagne ducale (1213-1532)
- M. Jones, La Bretagne ducale, Jean IV de Montfort (1364-1399) entre la France et l'Angleterre


Citer :
Soso Bzh
-CASSARD Jean-ChristopheCharles de Blois, duc de Bretagne, Brest, CRBC, 1994. C'est mon directeur de mémoire!
Image
-COATIVY Yves, La Bretagne Ducale, Universels Gisserot (j'ai pas la date ni le lieu par contre):
En voilà deux, je sais pas si ça va, peut-être est-ce trop particulier? Je vais tâcher d'en trouver d'autres...
Je pense que tu pourras trouver aussi des renseignements dans des ouvrages sur l'Histoire de Bretagne en général...


Citer :
Robert Courteheuse
Sur une période plus courte, on peut également signaler :
- La Bretagne sous l'orage Plantagenêt, de Jacques Choffel paru aux éditions Fernand Lanore.
Aux mêmes éditions et par le même auteur :
- La guerre de succession de Bretagne
- Le dernier Duc de Bretagne
Je n'ai lu que le premier et l'ai trouvé intéressant.


Citer :
Ajmp56
Je me permets de signaler le livre de Joël Cornette : "Histoire de la Bretagne et des Bretons" en deux tomes d'un peu plus de 600 pages chacun et qui me paraît une bonne synthèse de l'histoire de cette région depuis les origines préhistoriques jusqu'à nos jours. En ce moment je suis plongée dans le premier tome, passionnant à plus d'un titre même et surtout pour une Bretonne comme moi.


Citer :
Alfred Teckel
Un excellent ouvrage que j'ai eu l'occasion de feuilleter. Passionnant en effet, et pas seulement pour les Bretons!


Citer :
Gauvain
Pour réellement comprendre un sujet historique, il faut partir des bases. Voilà deux auteurs essentiels parmi d'autres dont les travaux servent encore de références obligées aux nouveaux chercheurs:
- LA BORDERIE (Arthur de), Histoire de Bretagne, Rennes, 1898
- MORICE (dom P.-H), Histoire ecclésiastique et civile de Bretagne, t.I, nouvelle édition du Palais Royal, Paris, 1974

Pour une vue plus imagée et récente des ducs bretons, de leur histoire et de leur vie quotidienne:
- SANTROT (M.-H.), Entre France et Angleterre : le duché de Bretagne, essai d’iconographie des ducs de Bretagne, Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes, 1988
- KOZERAWSKI (A.), ROSEC (G.), Vivre et mourir à la cour des Ducs de Bretagne, Skol Vreizh, Morlaix, 1993

Enfin, un aspect financier sur le duché au Bas Moyen-Âge, réalisé par l'un des grands historiens de Bretagne :
- KERHERVE (J.), 1) L’Etat breton aux XIVe et XVe siècles : les ducs, l’argent et les hommes, Maloine, Nantes, 1987


Citer :
Lafouine77
Merci pour toutes vos informations...
je cherche surtout des biographies sur les ducs, notamment sur Jean V de Bretagne....

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Mai 2007 11:57 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 370
Localisation : Berlin
Bonjour,

Actuellement je lis " Lumières du Moyen-âge " de Régine Pernoud, dans une édition Grasset qui date de....1946!!!
Questions : cet ouvrage a-t-il été actualisé par l'auteure, ou est-il resté tel quel?? Sa lecture est-elle toujours d'actualité, ou dépassée??
Merci pour les réponses.

Cordialement.

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Juin 2007 12:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Vient de paraître chez Aubier:

Image

Citer :
L'onde, tout à la fois passé, présent et avenir, permet de regarder le temps ; elle devient de l'histoire liquide." Traverser l'histoire au rythme du fleuve ? Ligne de confluence des richesses, des hommes, des idées et des rêves, le Rhône, du Xe au XVIe siècle, s'est métamorphosé de concert avec les sociétés riveraines. Autour de l'An Mil, comme au temps de Charles Quint, l'ordre du monde s'est joué aux abords de ses rives. Tableau chatoyant des eaux, des rivages, des îles et de leur mise en valeur par l'homme, exploration des mythes et des pratiques religieuses liés au fleuve, évocation des traditions et usages singuliers des bateliers : ce livre constitue une plongée magistrale dans l'univers du Rhône médiéval.

Jacques Rossiaud, historien médiéviste, est professeur émérite à l'université Lumière Lyon II.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Juin 2007 14:20 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Image

Cette ouvrage de Laurent Feller (professeur à Paris 1, plus connu en tant que spécialiste de l'Italie médiévale) est la synthèse tant attendue sur la société et l'économie rurales du Moyen-Âge en Occident, avec l'apport des recherches récentes, notamment en anthropologie historique (un peu dans le même genre que J.-P. Devroey, Histoire rurale du VIIe au Xe siècle, très bon ouvrage). Je le signale notamment à ceux qui récemment avaient participé à des discussions sur la féodalité, la question du servage, de la seigneurie, des communautés villageoises. Cet ouvrage part de la période carolingienne et suit l'expansion économique de l'Occident, jusqu'à la crise des 14e-15e siècles.

Du même auteur, on peut aussi signaler une bonne synthèse sur l'Eglise et la société pour la même période :

Image

Citer :
Présentation de l'éditeur
Entre le début du VIIe siècle et les années 1050 se joue la christianisation de l'Europe occidentale et se jettent les fondations de sa culture, en même temps que se construisent les sociétés qui l'occupent. L'objet de ce livre est de présenter les différents aspects de ces questions en mettant au centre de la problématique l'Eglise catholique dans sa relation aux groupes humains qu'elle a pour vocation d'encadrer afin d'assurer leur salut. L'Eglise organise à partir du VIIe siècle la conquête des esprits en s'efforçant d'atteindre les peuples jusque-là restés en marge de la christianisation. Missionnaire, elle s'efforce aussi de rendre plus réelle la christianisation des peuples anciennement convertis. Appuyée par les différentes royautés, l'action de ses agents est efficace. Quelques figures, comme celles de saint Colomban ou de saint Boniface, illustrent cette période. A partir du VIIIe siècle, l'heure est à la réforme de l'Eglise institution afin d'assurer celle de la société tout entière : c'est le programme grandiose que se fixe Charlemagne et que ses descendants se sont réellement efforcés de remplir. Le mouvement de rénovation qui est alors lancé donne lieu à une véritable et profonde renaissance culturelle qui permet la réapparition de la réflexion savante en Occident. L'échec politique des Carolingiens est patent à la fin du Me siècle. Les programmes élaborés au siècle précédent ne sont pas pour autant abandonnés. Ils trouvent d'autres relais pour leur diffusion, leur approfondissement et leur mise en œuvre. Le mouvement monastique, dont Cluny est la plus parfaite illustration, assure à l'Eglise les moyens de son action, tandis que la papauté, travaillée par des mouvements contradictoires, devient peu à peu capable, avec l'appui des empereurs germaniques, de coordonner les actions et les discours, ouvrant la voie au grand ébranlement de la réforme grégorienne


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Juin 2007 16:16 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Un ouvrage original, à mi-chemin entre historiographie et biographie, qui vient de paraître chez Fayard:

Image


Citer :
La tradition intellectuelle française a distingué et parfois opposé deux étapes du métier d'historien : la quête des sources et la quête du sens. Distinction opératoire, voire salutaire, si elle ne s'accompagnait d'une distribution des rôles et d'un jugement de valeur. Qualifiée du terme d'" érudition ", la première se devait de fournir le matériau susceptible d'alimenter la seconde. Les disciplines érudites se trouvèrent réduites au rang de " sciences auxiliaires " de l'histoire. Une telle partition fonctionnelle marque de manière rémanente le paysage universitaire français et, parfois encore, les esprits. Fort heureusement, elle est le plus souvent réfutée par la pratique des gens de métier. En voici une très éloquente illustration.
À propos d'un sujet d'une extrême complexité, la " question franciscaine " (sur quelles bases solides peut-on écrire la vie de François d'Assise ?), le médiéviste Jacques Dalarun ouvre au lecteur la porte de son atelier : son livre met longuement en oeuvre les ressources de l'érudition, puis vient la tentative de résolution historique du dossier. Elle n'assène pas une vérité définitive ; elle ne s'abrite pas plus derrière de multiples conditionnels. Elle se présente comme trois scénarios alternatifs énoncés avec une égale conviction. Cette irruption incongrue de ce qu'on appelait jadis le " nouveau roman " dans un livre d'histoire ne procède pas d'une coquetterie littéraire. Elle est le moyen, le seul, qui est vent' à l'historien de dire la difficulté d'écrire une histoire par nature en quête de vérité, au moment où il lui a fallu quitter le sentier balisé, rassurant dans sa rigueur même, de la recherche et de l'établissement des sources pour basculer dans l'espace infiniment plus incertain de leur interprétation. Cela n'infirme en rien la conviction selon laquelle l'historien doit, sans pour autant en confondre les étapes, réconcilier par la pratique les diverses facettes du métier. Mais disons que le transfert et le dépassement d'un clivage opérationnel et, par suite, institutionnel dans une pratique individuelle petit parfois prendre des allures de psychomachie.

Ancien directeur des études médiévales à l'École française de Rome, ancien directeur de l'Institut de recherche et d'histoire des textes, directeur de recherche au CNRS, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, Jacques Dalarun, médiéviste de réputation internationale, a dirigé l'édition du Moyen Âge en lumière (Fayard, 2002), qui a connu un succès retentissant.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 235 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 16  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Hugues de Hador et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB